La fin des blagues carambar était donc... une blague

Carambar continuera bien à publier des blagues sur les emballages de ses caramels, a annoncé l'entreprise qui a reconnu avoir orchestré une "blague". L'objectif était bien de faire parler de la marque.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Licence Creative Commons Sylvain Naudin)

L'objectif n'était pas tant de faire rire que de faire parler d'elle. Et ça a marché. La fin des blagues Carambars était bien une blague.

Jeudi, la marque avait annoncé son intention de mettre fin à ce qui est considéré comme une institution : les blagues sur ses emballages de caramels allaient être remplacées par des petits quizz et des problèmes mathématiques "ludo-éducatifs". "On était beaucoup critiqué sur la qualité de nos blagues", expliquait alors une porte-parole de la marque à l'AFP.

Très vite, l'information a buzzé. Et les consommateurs ont rapidement montré leur mécontentement. Des pétitions contre la fin des blagues Carambar avaient été lancées sur internet, notamment par la ville de Marq-en-Baroeul, dans le Nord, berceau historique des Carambar.

La blague devait être dévoilée le 1er avril

Lundi, dans un film diffusé sur le site, Carambar explique comment la marque a monté "la plus grande blague de l'année", à grand renfort de publicité, d'informations savamment distillées sur le net, de "kit presse" distribués aux journalistes.

"On pensait garder l'affaire jusqu'au 1er avril, mais face à un tel succès on a décidé d'y mettre un terme ce matin, les meilleures plaisanteries étant les plus courtes", a avoué à l'AFP l'un des concepteurs de ce coup de marketing viral, Farid Mokart, co-fondateur de l'agence Fred & Farid. "Le communiqué de presse joint expliquait, en citant des études, qu'on apprend mieux en mangeant", reprend Farid Mokart. "On pensait que plus ce serait gros, plus ça passerait".

"Des milliers de preuves d'amour"

La marque assure lundi matin avoir reçu ainsi "des milliers de preuve d'amour" de consommateurs militant pour leur maintien.

Carambar, qui existe depuis 1954, publie des blagues depuis 1969. Il se vend environ un milliard de Carambar chaque année, en France essentiellement. La marque, rachetée par Kraft Foods (devenu Mondelez International) en 2010, a dégagé un chiffre d'affaires annuel de 54 millions d'euros en 2012, en hausse de 3,5% sur un an.

Sur la page Facebook de Carambar, les réactions sont mitigées. Si certains applaudissent, d'autres ne rigolent pas. Les médias, eux, apprécient peu d'avoir été piégés.

 


 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 26/03/2013 à 15:50
Signaler
...bravo l'agence de pub, c'est un coup de maître, à coût ridicule... Compter sur la capacité d'indignation des médias, c'est une idée de génie ! Du vrai judo !

à écrit le 26/03/2013 à 0:33
Signaler
Ils pouvaient pas supprimer la source d'inspiration du délégué syndical du PS !!!

à écrit le 25/03/2013 à 16:30
Signaler
Donc l'élection de F.Hollande était une brague...! ouf ...! vive carambar...

le 25/03/2013 à 18:43
Signaler
@pipolino: prends pas tes rèves pour des réalités :-)

à écrit le 25/03/2013 à 15:55
Signaler
Les blagues Carambar ? Tu ne les reverras plus...c'était une bonne blague !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.