Les Etats-Unis déploient des avions de combat F-22 en Corée du Sud

 |   |  1065  mots
Parade militaire à Pyongyang Copyright Reuters
Parade militaire à Pyongyang Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les Etats-Unis ont annoncé lundi avoir déployé des avions de chasse furtifs F-22 dans le cadre de manoeuvres américano-sud-coréennes tenues sur fond de vives tensions avec le régime nord-coréen. La Corée du Sud a promis une "violente riposte" en cas de "provocation" de la Corée du Nord.

La Corée du Sud a promis lundi une "violente riposte" en cas de "provocation" de la Corée du Nord, avec le soutien des Etats-Unis qui ont déployé des avions de chasse furtifs F-22 sur fond de vives tensions avec le régime nord-coréen dont le Parlement devait se réunir ce jour. La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye, chef de file des conservateurs et faucons sud-coréens, s'est entretenue dans la matinée avec de hauts responsables militaires et son ministre de la Défense. "Je pense que nous devrions opposer une riposte violente et immédiate sans aucune autre considération politique si (le Nord) s'aventure à une provocation contre notre population", a déclaré la dirigeante, en fonctions depuis février. Le ministre de la Défense, Kim Kwan-Jin, a précisé que le Sud mènerait au besoin des frappes préventives sur les installations nucléaires et militaires nord-coréennes. "Nous (...) procéderions rapidement à ce qu'on appelle une 'dissuasion active' pour neutraliser les menaces nucléaires et balistiques du Nord", a-t-il dit.

Après des bombardiers B-52 et B-2, les Etats-Unis ont annoncé lundi avoir déployé des avions de chasse furtifs F-22 dans le cadre de manoeuvres américano-sud-coréennes tenues sur fond de vives tensions avec le régime nord-coréen dont le parlement se réunit en plénière annuelle. Deux F-22 Raptor sont arrivés dimanche en Corée du Sud pour participer aux exercices annuels "Foal Eagle" qui doivent durer jusqu'au 30 avril, a indiqué à l'AFP un porte-parole des forces américaines. Les chasseurs seraient stationnés sur la base américaine de l'île d'Okinawa (sud) au Japon, selon des informations non confirmées. Les F-22 ont déjà été mobilisés pour ces manoeuvres interarmes mais le contexte est particulièrement délicat avec une inflation verbale que les spécialistes jugent inquiétante entre Pyongyang d'un côté, Séoul et Washington de l'autre. Les Etats-Unis ont annoncé la semaine dernière que des forteresses volantes B-52 et des bombardiers furtifs B-2 avaient effectué des vols d'entraînement en territoire sud-coréen, suscitant le courroux de la Corée du Nord.

Une escalade entre les deux Corée

La péninsule coréenne est le théâtre d'un nouvel épisode d'invectives et de menaces depuis décembre dernier, lorsque le Nord a procédé à un lancement réussi d'une fusée considérée par Washington et Séoul comme un tir d'essai de missile balistique. Pyongyang a ensuite procédé à son troisième essai nucléaire, entraînant l'adoption début mars de nouvelles sanctions à l'ONU. L'escalade n'a cessé depuis lors. Le Nord a annoncé ce mois-ci qu'il annulait l'armistice et les autres traités bilatéraux de paix signés avec Séoul pour protester contre les exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud et les Etats-Unis.

Le régime communiste s'est vivement irrité du passage dans le ciel sud-coréen de forteresses volantes américaines B-52 et de bombardiers furtifs B-2 qui ont effectué des vols d'entraînement, menaçant de frapper les îles américaines de Guam et de Hawaï dans le Pacifique. Pyongyang a enfin affirmé samedi être "en état de guerre" avec le Sud. Les deux Corées sont toujours techniquement en guerre puisque la guerre de Corée de 1950-53 s'est terminée par un armistice et non par un traité de paix.

Pyongyang, puissance nucléaire

Depuis des décennies, la péninsule coréenne est régulièrement secouée par de brusques montées de tensions qui finissent par retomber. A ce stade, les experts écartent tant un apaisement soudain qu'une guerre ouverte qui serait forcément perdue par le Nord. L'Assemblée suprême du peuple, en principe simple chambre d'enregistrement des décisions du parti, s'est réunie ce lundi à Pyongyang en session plénière annuelle, pour une journée. Une ordonnance spéciale officialisant le statut de puissance nucléaire de la Corée du Nord a été entérinée par le Parlement. Ce document sur la "consolidation de la position d'Etat disposant d'armes nucléaires pour l'autodéfense" a été adopté à l'unanimité, de même que deux lois, respectivement sur le développement dans le domaine spatial et sur la mise en place d'un bureau d'Etat chargé de ce développement, toujours selon KCNA. 

"Le Nord a joué la plupart de ses cartes politiques (...). Il diffusera probablement un message symbolique, par exemple un appel à tous les Nord-Coréens à se tenir prêts pour une possible guerre", a ainsi estimé Cho Han-Bum, analyste au Korea Institute for National Unification de Séoul. Dimanche, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un avait présidé une réunion du comité central du parti unique, le parti du Travail. Le comité a décidé que le droit de la Corée du Nord à posséder des armes nucléaires "devrait être inscrit dans la loi" et que son arsenal serait amélioré "en qualité et en quantité". La Russie a appelé samedi les deux Corées et les Etats-Unis à faire preuve d'une "responsabilité et d'une retenue maximales". De son côté, le secrétaire d'Etat américain à la Défense, Chuck Hagel, a souligné pour sa part que Washington ne se laisserait pas intimider par les menaces belliqueuses de Pyongyang et était prêt à faire face "à toute éventualité".

Pak Pong-Ju, nouveau Premier ministre

La Corée du Nord a annoncé lundi la nomination de Pak Pong-Ju aux fonctions de Premier ministre, un poste qu'il avait déjà occupé avant d'en être évincé, en 2007, pour apparemment empêcher la poursuite des réformes économiques qu'il avait entreprises. Pak Pong-Ju, un expert économique âgé de 74 ans, a été investi dans ses nouvelles fonctions au cours de la session annuelle du Parlement, et remplace Choe Yong-Rim, selon l'agence de presse officielle KCNA. Pak Pong-Ju avait déjà été Premier ministre de 2003 à 2007 : il avait alors été le fer de lance de timides réformes économiques destinées à accorder davantage d'autonomie aux entreprises d'Etat et à graduellement réduire le rationnement des produits alimentaires et des autres biens de première nécessité. Mais, à la suite, semble-t-il, d'une vive réaction du parti unique et de l'armée, il avait été suspendu de ses fonctions en juin 2006 et limogé l'année suivante.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2013 à 14:02 :
Moralité... le fils est aussi abrutit que le père en Corée du nord !
Réponse de le 04/04/2013 à 10:28 :
les chiens ne font pas des chats . ! ! ! !
a écrit le 02/04/2013 à 2:56 :
Le F22, on en parle beaucoup, mais on a jamais pu en mesurer les performances objectivement. Par contre, on sait que sa fiabilité est mauvaise: dernièrement les pilotes de l'US air force ont refusé de voler dessus du fait de pannes répétées du système d'oxygène pour le pilote, un officier à du être desincarcéré du cockpit car l'ordinateur de bord refusait de laisser la verrière s'ouvrir, et enfin le revêtement furtif ne tient que quelques heures et est très coûteux à entretenir, à tel point que de nombreux appareils voleraient sans. Il y a fort à parier que les appareils déployés en coree du sud ont déjà usé leur revêtement absorbant les radiations radar donc. Bref, le F22 est le digne précurseur du fer à repasser qu'est le F35. Les coréens ont des F15 qui feront très largement l'affaire.... Le nord aligne encore des sukhoi 7 des années 1950, et la crème de la crème, ce sont de vieux MiG29 déclassés... Ça va être un vrai tir au pigeon en cas de confrontation directe....
Réponse de le 02/04/2013 à 14:04 :
Normal ... ils ont Windows x pour les man?uvrer ! ;o))))))))
a écrit le 02/04/2013 à 2:56 :
Le F22, on en parle beaucoup, mais on a jamais pu en mesurer les performances objectivement. Par contre, on sait que sa fiabilité est mauvaise: dernièrement les pilotes de l'US air force ont refusé de voler dessus du fait de pannes répétées du système d'oxygène pour le pilote, un officier à du être desincarcéré du cockpit car l'ordinateur de bord refusait de laisser la verrière s'ouvrir, et enfin le revêtement furtif ne tient que quelques heures et est très coûteux à entretenir, à tel point que de nombreux appareils voleraient sans. Il y a fort à parier que les appareils déployés en coree du sud ont déjà usé leur revêtement absorbant les radiations radar donc. Bref, le F22 est le digne précurseur du fer à repasser qu'est le F35. Les coréens ont des F15 qui feront très largement l'affaire.... Le nord aligne encore des sukhoi 7 des années 1950, et la crème de la crème, ce sont de vieux MiG29 déclassés... Ça va être un vrai tir au pigeon en cas de confrontation directe....
a écrit le 01/04/2013 à 21:04 :
"Les Etats-Unis déploient des avions de combat en Corée du Sud". Il s'agit de 2 avions et des F22 ! Quel poisson d'avril...
a écrit le 01/04/2013 à 20:14 :
La Chine est derrière la Corée, les USA vont devoir chercher une autre Guerre pour jouer avec leur joujou, car celle là ils l'ont perdu d'avance ! A votre avis comment peuvent-ils avoir la bombe nucléaire ??!! Tout seul ? humm on peu toujours se mentir !
a écrit le 01/04/2013 à 20:14 :
peut être un aveu de faiblesse de la Corée du nord ... ne sachant pas comment se débarrasser de son régime ... qui sommes toutes... ne produit rien ... et ne vend rien bref ... une fanfaronnade d'honneur(s) et de médailles ! Boummmmmmmm !
a écrit le 01/04/2013 à 19:00 :
Beuah ! Colonel Trotman, j'vais tout faire péter...ça va chier ...
a écrit le 01/04/2013 à 18:34 :
Deux F22....en climat subtropical.....quand on connait la faibilité des revetements furtifs

je me marre....
Réponse de le 01/04/2013 à 20:13 :
C est sur qu on se marre a vous lire ! Revisez votre geographie !
Réponse de le 02/04/2013 à 9:19 :
@ Cybergeek : Pourquoi, Okinawa aurait un climat continental ? Dites-nous en davantage vous qui semblez si malin...
a écrit le 01/04/2013 à 17:34 :
Telerealité? Feuilleton a médias? Info pour gogo? Un peu tout a la fois!
a écrit le 01/04/2013 à 17:26 :
En même temps, 2 avions F22, ça fait trembler, c'est sur...La presse n'en rajouterait-elle pas un peu ?
a écrit le 01/04/2013 à 16:45 :
Les provocations de la Corée du Nord: le tour de la question en Mind Mapping >>> http://www.signos.fr/blog-signosfr/actumapping-les-menaces-de-coree-du-nord-pourquoi-un-tel-remue-menage/
a écrit le 01/04/2013 à 16:42 :
Poisson d'avril???
a écrit le 01/04/2013 à 16:20 :
L'Afghanistan leur a coûté 5000 milliards, voyons voir ce que donnera la Corée du nord.
Réponse de le 01/04/2013 à 17:40 :
Demandez vous pourquoi il préfère dépenser autant d'argent dans des guerrres plutôt que de continuer a faire la "conquête" de l'espace!
Conquête de l'espace qui a plutôt tendance a unir les peuples!
a écrit le 01/04/2013 à 15:40 :
Ils ont raison de se reunir tous ensemble. Ca permet de bien les compter...
Ils savent bien que si ils lancent une attaque ils seront extermines. La faute a la chine qui leur a coupe les vivres et on sait bien que la haine nourrie l ame .
a écrit le 01/04/2013 à 13:56 :
mais l'homme possède un instinct ( qui est caché .. normalement ) de tueur , de prédateur qu'il cherche à mettre en pratique ( souvent par des attitudes blessantes méchantes de la part de certains ! ) chaque fois qu'il le peut ! et lotre malade en joue car il a tous les pouvoirs , de nuisances ! il est le maitre du jeu , le roquet , la mouche , l'aiguillon . et toutes ces armes , ces soldats dont il dispose , n'a q'une seule envie .. jouer à la guerre ! comme on joue au docteur , au papa et la maman n'ayant que ces références là .. et une propagande très matrisée . d'un autre coté ! il est vrai que nos démocraties , sont des modèles de maturité de propreté d'exigences d'équité de transparence de redistribution que nous nous devons de donner la leçon à tous les autres .
a écrit le 01/04/2013 à 13:37 :
ils vont finir par la faire cette guerre qui sortira les etats unis de la crise...
quelle tristesse que la nature humaine soit ainsi !
a écrit le 01/04/2013 à 12:45 :
Les Japonais menacés par pyongyiang pourraient bien se préparer a épauler Séoul dans une intervention avec des armes conventionnelles et pourrait permettre de libérer le nord de la Corée d'un vieille dictature, cela serait souhaitable pour la région.
Réponse de le 01/04/2013 à 14:12 :
Le japon n'a aucun intérêt à la réunification d'une grande corée de plus de 70 millions d'habitants, tout comme Mitterand a freiné des 4 fers à la fin de la RDA.

Au fond ça arrange tout le monde,; la corée qui n'a pas envie de se récupérer 22 millions d'affamés, le japon qui ne veut pas d'une puissance montant coréenne accrue (les richesses style charbon sont au nord), et la chine qui n'a pas envie de bases us à ses portes.

Ce régime ubuesque s'écroulera de lui même.Il est soutenu à bout de bras par la Chine mais on ne peut pas aller contre le sens de l'histoire, la birmanie s'est bien ouverte, c'était pas gagné d'avance. Cuba va s'ouvrir aussi.
a écrit le 01/04/2013 à 12:18 :
Ils ont raison : on ne peut toujours céder à la pression d'un dictateur fou. Et les généraux nord-coréens, malgré leurs multitudes de médailles, savent bien qu'ils n'ont aucune chance! Pauvre peuple qui crève de faim pendant ce temps.
a écrit le 01/04/2013 à 10:38 :
ça va chier !!!
Réponse de le 01/04/2013 à 11:55 :
En voila une bonne occasion de faire baisser la pression...
Réponse de le 01/04/2013 à 13:13 :
les F-22 raptor ? :-) ces machins buggés dans lesquels les pilotes ne voulaient plus monter ? c'est avec ça que les US veulent menacer l'autre fou de dictateur ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :