Les deux Corée sont-elles au bord d'une cyberguerre ?

 |   |  355  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une "avarie" de systèmes informatique paralyse des chaînes de télévision, des banques et un fournisseur d'accès à internet sud-coréens. Le gouvernement soupçonne la Corée du Nord d'avoir lancé des représailles après avoir subi des attaques la semaine dernière.

La Corée du Sud a-t-elle été la cible d'une cyberattaque concertée ? Cette cyberattaque provient-elle de son voisin du nord ? Pour beaucoup de sud-coréens, il existe peu de place au doute après la série « d'avaries » qui a touché ce mercredi les réseaux informatiques de trois chaînes de télévision (KBS, MBC et YTN) et de deux banques (Shinhan et Nonhyu). La banque Shinhan est parvenue à rétablir son réseau après deux heures de « paralysie ». Le fournisseur d'accès à internet LGUplus a également déclaré une avarie de ses systèmes informatiques.

L'ampleur de ces dommages semble également suspecte pour l'unité cybernétique de la police nationale qui a d'ores et déjà évoqué l'implication d'un « virus ou un logiciel malveillant ». Du côté du ministère de la Défense, la prudence reste de mise. « Nous n'excluons pas la possibilité que la Corée du Nord soit impliquée, mais il est trop tôt pour le dire » a ainsi déclaré un porte-parole du ministère. D'après les services de renseignement sud-coréens, le Nord aurait formé 3.000 informaticiens à une guerre cybernétique.

Une cyberguerre serait dangereuse pour Séoul

Cette attaque, si elle était avérée, survient une semaine après une série d'attaques subie par le gouvernement nord-coréen. Pyongyang avait alors accusé Washington et Séoul d'avoir fomenté ces attaques. Il faut également rappeler que la Corée du Nord est sous le coup de nouvelles sanctions de l'ONU depuis son essai nucléaire du 13 février dernier.

L'hypothèse d'une cyberguerre entre les deux Corées soulève de nombreuses inquiétudes. La Corée du Sud, un des pays les plus connectés au monde, affiche une certaine vulnérabilité en la matière. A l'inverse, la Corée du Nord réserve internet à une petite élite, tandis qu'une part infime de la population a accès un intranet aux fonctionnalités très restreintes. Autrement dit, le régime de Kim Jong Un détient un avantage stratégique face au Sud en matière de cyberguerre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2013 à 19:26 :
En fait, y a beaucoup de propagande dans les deux sens. On fabrique des mensonges pour eux, et eux font pareil. Faut pas croire ce quon ecrit sur la coree du nord ou du sud, cest du pipo...
Réponse de le 21/03/2013 à 7:43 :
J'ai vecu plusieurs annees en Coree du Sud et j'y vais souvent. Vous avez des exemples ou votre commentaire c'est du ... pipeau ?
a écrit le 20/03/2013 à 17:33 :
Comme beaucoup de gens, je ne comprends pas la Corée du nord .... tout est est consacré à l'armée ... le peuple ils s'en foutent , tout ça dans quel but????
Réponse de le 20/03/2013 à 19:07 :
Comme beaucoup de gens, je ne comprends pas la France .... tout est consacré à la classe politique ... le peuple ils s'en foutent, tout ça dans quel but????
Réponse de le 20/03/2013 à 19:09 :
La Corée du Nord n'est pas une démocratie donc le peuple est l'esclave des ambitions des dirigeants. Quand le peuple ne vote pas, il n'est bon qu'à travailler pour le compte de celui qui les faits travailler. Et comme la Corée du Nord en plus est communiste type stalinien, pas de propriété privé tout appartient à l'Etat et l'Etat c'est une personne, le chef Kim Jong... La boucle est bouclée... L'armée ne sert qu'à maintenir le couvercle sur la marmite et que rien ne change... C'est bien rodé, la propagande d'Etat rappelle au peuple qu'on ne peut pas faire autrement et que c'est la meilleure solution pour lui... Ceux qui n'y croient plus voient la visite de la police politique qui "donne une bonne leçon" et c'est reparti pour un tour depuis 1953... (voir 1947 avec la guerre de Corée pour la prise du pouvoir...)
Réponse de le 20/03/2013 à 20:23 :
belle propagande...bravo.
a écrit le 20/03/2013 à 15:17 :
Je me demande s'il ne va pas y avoir une vraie guerre entre les 2 états, les Coréens du Sud en ont plus que marre de se faire agresser par le Nord, qu'ils ont contribué pourtant à aider moults fois en pétrole, céréales, sans compter les attaques militaires par le Nord laissées sans réponse par le Sud soucieux d'éviter l'escalade. A un moment donné il faut dire stop et répondre, et la Corée du Sud est en train de changer de mentalité parce qu'elle se renforce chaque jour. Vous n'entendez pas le bruit des tambours qui se rapprochent ? Le nord, quand il se fera battre pitoyablement( parce que même son armée classique est inférieure à celle du Sud), appellera la Chine à l'aide, et celle-ci s'en éloigne depuis quelques mois de plus en plus pour ne pas être happée dans une répétition de la guerre de Corée de 1952, elle sait qu'elle ne peut pas tenir ce régime capricieux.
Je pense qu'en réalité le nord cherche cette é-nième provocation pour justement rappeler la Chine à sa rescousse, croyant( fortement à tort je pense) que le Sud ou les Américains ne réagiront pas comme toutes les autres fois. je ne pense pas que la Chine prendra le parti de la Corée du Nord mais demandera un cessez-le-feu dès qu'elle verra que cette dernière se fait latter, la Chine cherche déjà à créer une nouvelle monnaie mondiale voir un ONU parallèle à celui actuellement contrôlé par l'OTAN( à cause du conseil de sécurité), les américains n'en auront cure car voulant terminer le boulot, la Chine ira donc certainement répliquer en vendant massivement les bons du trésor des états-unis et demandant un blocus mondial avec tous ses alliés, ils ne peuvent louper l'occasion de mettre en minorité les USA, surtout depuis qu'elle possède son industrie, il y a peut-être 25% du commerce mondial qui se fait entre Chine et états-unis, mais les usines sont en Chine, les ingénieurs sont en Chine, les brevets sont de plus en plus en Chine. Se souvenir du professeur Chinois Sun Tzu( qui est très populaire dans l'armée chinoise), pour lequel la meilleure façon de gagner une bataille est de la gagner sans les armes( pas sur les champs de batailles) en détruisant la capacité de l'ennemi de réagir, sapant ses infrastructures et ses finances, la faillite des états-unis, entrainerait aussi celle du Royaume-uni et du Japon car possédant énormément de bons du trésor US, $ Sterling et Yen ne vaudraient plus rien, à contrario l'Euro( la Chine cherche à l'allier l'europe) le Renminbi et le Rouble survivraient.
Ensuite, il faut méditer l'exemple de la 1ère guerre mondiale faite soit disant par accident mais en réalité voulue par tout le monde, le Royaume-uni, vieil empire et centre de la finance voulant donner une leçon à l'Allemagne qui voulait faire sa place( énorme bénéfice commercial), nouvel industrialisé, très peuplé, et en plein armement, la France, déjà un vieux pays mais technologiquement avancé en 1914, jouant le rôle adu Japon actuel.
Ils en penseraient quoi de ce scénario à l'école de guerre ?
Réponse de le 20/03/2013 à 15:40 :
Je partage votre point de vue sur la volonté de la Corée du Nord de ranimer l'animosité entre les USA et la Chine via la confrontation avec la Corée du Sud. Le contexte géostratégique de l'Asie actuellement est le renforcement considérable de la présence américaine. Les USA quittent la zone du moyen orient, favorisé par leur nouvelle indépendance énergétique (cf. Gaz de Schiste) et déplacent leurs forces militaires (navales, renseignements satélitaires) sur la zone Asie pour contrer l'influence grandissante de la Chine. La Chine est dans une situation complexe et fragile. Certes elle possède 30% des bons du trésor américain et possède un pouvoir de pression. Mais vendre en pagaille les bons américains, ce n'est pas un argument de poid. Pourquoi? Dans cette hypothèse, FED lancerait une politique de rachat massif en faisant tourner la planche à billet.entrainant une dévaluation compétitive du dollar extrèmement puissante; ce qui étoufferait les exportations chinoises nerf de leur économie.
Tout cela pour dire que la Corée du Nord est bien seule et qu'elle ne résistera pas longtemps sans son allié chinois. Le puissant dans l'histoire cela reste les USA et tant mieux pour les démocraties du Monde.
Réponse de le 20/03/2013 à 17:32 :
Je pense au contraire que nous voyons simplement le sommet de l'iceberg des tensions intérieures nord coréennes. Ce régime plus qu'opaque est au bord de l'implosion. Le nouveau chef doit s'imposer et faire taire les rivalités des hauts dignitaires. Il faut un ennemi commun qui renforce sa légitimité. Si le pays est menacé on ne change pas le chef fut il contesté... La Corée du Nord veut absolument vivre en vase clos à l'ombre de son allié Chinois. Elle fait monter la tension en Asie pour bien dire laissez-nous tranquille. La cyberattaque fait partie de la stratégie de dissuasion de la Corée du Nord. Les liens entre Corée du Nord et Chine restent eux aussi très étroits. Et c'est un moyen aussi pour les nord coréens de montrer aux Chinois qu'ils peuvent leur être utiles... Car si demain la Chine veut augmenter son influence au détriment de Taiwan et du Japon, une petite cyberattaque contre ces voisins gênants mais lancée depuis la Corée du Nord peut servir les intérêts Chinois... Donc Kim jong... se consolide à l'intérieur, renforce la dissuasion à l'extérieur et se rappelle au bon souvenir de son allié Chinois... Tant que les USA ne sont pas directement visés on ne parle que de tensions... si ça va plus loin...
Réponse de le 20/03/2013 à 17:39 :
Point commun entre la Chine et la Corée du nord ... ce ne sont pas des démocraties!
Réponse de le 20/03/2013 à 19:09 :
La démocratie est une forme de tyrannie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :