Barack Obama suggère d'imposer à hauteur de 30% les revenus des millionnaires

 |   |  414  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement américain présentait son projet de budget mercredi. Il a revu à la baisse sa prévision de croissance et table désormais sur une hausse du PIB de 2,3% cette année et de 3,2% l'année suivante. Obama propose d'augmenter les taxes pesants sur les gestionnaires de fonds et sur les américains les plus fortunés.

En matière de PIB, les Etats-Unis sont en meilleure posture que l'Europe. Toutefois, l'administration Obama, dans le projet de budget présenté ce mercredi, signale un risque de ralentissement. Elle table désormais sur une progression de la production de 2,3% en 2013, soit 0,4 point de moins que dans sa projection initiale datant de juillet. Pour l'année suivante, la révision à la baisse atteint 0,3 point pour une prévision de croissance de 3,2%.  Selon la dernière estimation du département du Commerce, le taux de croissance de l'économie américaine a été de 2,2% en 2012.

Un chômage attendu en baisse

Par ailleurs, le Bureau du budget de la Maison-Blanche (OMB) estime que le taux de chômage officiel, qui avait atteint un pic à 9,6% en 2010 devrait continuer son reflux, mais plus lentement qu'en 2011 et 2012. Le budget pour 2014 fixe un objectif de déficit de 744 milliards de dollars. Soit 4,4% du produit intérieur brut. C'est moins que l'année précédente lorsque l'équipe Obama avait visé un déficit équivalent à 5,5% du PIB. Barack Obama propose de réduire le rythme d'accroissement des dépenses de santé de 400 milliards de dollars sur dix ans. Il propose également d'indexer les dépenses publiques sur l'inflation.

L'équipe gouvernementale espère pouvoir augmenter quelques taxes, notamment celles qui s'appliquent aux activités des gestionnaires de fonds. Le Président des Etats-Unis met l'accent sur une hausse d'impôt concernant les plusriches: en effet il propose une taxation minimale à hauteur de 30% des revenus des millionnaires. Ce qui pourrait rapporter 50 milliards de dollars sur dix ans.

Côté dépenses, le projet prévoit des dépenses accrues dans les infrastructures, l'éducation des très jeunes enfants, et la recherche. "Notre priorité en tant que nation, et ma priorité en tant que président, est de tout faire pour faire redémarrer le moteur de la croissance: il faut une classe moyenne prospère", a déclaré Barack Obama, lors de son allocution samedi.

Vers des blocages au Congrès

Cepandant ce nouveau projet de budget risque de se heurter à l'opposition des Républicains, majoritaires à la Chambre des Représentants avec qui le président démocrate a déjà eu maille à partir à l'occasion de la "falaise budgétaire" fin 2012, puis du déclenchement automatique des réductions budgétaires quelques semaines plus tard." Pour tenter d'obtenir des concessions, la Maison Blanche a indiqué que des coupes dans les programmes sociaux pourraient être proposées.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/08/2013 à 22:25 :
Moi ce qui me sidère c'est quand on regarde ce que rapporte d'augmenter les impôts des "riches " c'est un montant ridicule sur 10 ans le jour où ces mesures démagogiques stupides auraient fait long feu peut être que le monde avancera et que les socialistes et communistes de la pensée unique n'existeront plus...on peut rêver !!!
a écrit le 12/08/2013 à 22:23 :
Moi ce qui me sidère c'est quand on regarde ce que rapporte d'augmenter les impôts des "riches " c'est un montant ridicule sur 10 ans le jour où ces mesures démagogiques stupides auraient fait long feu peut être que le monde avancera et que les socialistes et communistes de la pensée unique n'existeront plus...on peut rêver !!!
a écrit le 11/04/2013 à 13:19 :
Je me trompe peut-etre, mais il me semblait que l'imposition (dernier plafond) au dela de 330 000 dollars aux US était de 35%. Quelqu'un pour m'en dire plus ici?
Réponse de le 12/04/2013 à 12:35 :
ils sont même passé à 39.6% cette année pour les revenus au dela de 450.000 $, ces 30% seraient donc une surtaxe en plus de ces 39.6% ???
Réponse de le 13/04/2013 à 15:59 :
Je suppose que ce taux de 30% représente le taux global minimum d'imposition dès lors que les revenus dépassent un million $. Pour cette catégorie de revenus, l'approche indiquée est beaucoup plus efficace qu'un barème progressif avec un taux marginal très élevé (qui incite à l'optimisation fiscale et rapporte au final très peu). Obama privilégie le rendement fiscal. Hollande le rendement électoral.
a écrit le 11/04/2013 à 12:01 :
en vous lisant j'ai cru a une blague , 30% d'imposition pour les plus riches , c'est tout ? , sachant comment la chambre des représentants et le sénat font tout pour protéger le lobby des riches et affidés ben je suis sur que cela ne passera pas une seconde , en plus que dire des prévisions un peu legere sur l'année prochaine , ah on copie le système français ? aujourd'hui on fait 1,8 , l'an prochain 2,8 et apres ce sera 3,6 .. du n'importe quoi , une économie ne se relève pas de cette manière a l'emporte pièce , on croierait des membres du politburo qui annonce au dirigeant que tout ira mieux dans les prochaines années , ridicule , cela fait peur car les memes disaient en 2008 que la crise avait laissé des enseignements , ben ils sont pas là , on a repris les vieilles anneries et on recommence , non 30% c'est trop drôle pour être vrai , merci j'ai bien rit ..
a écrit le 11/04/2013 à 11:49 :
Obama a quelque chose qui manque cruellement à notre cher Président.. un sens des réalités.

Je n'arrive toujours pas à comprendre comment Hollande a pu sérieusement envisager appliquer un taux d'imposition confiscatoire comme 75% !
Réponse de le 11/04/2013 à 13:21 :
Et les taux de 56% en Suede ou aux alentours dans tout le nord de l'Europe, ca vous dit quoi? Pas que je soutienne la taxe mais avons été longtemps en dessous de ce genre de taux et tous les riches geignaient déja...
Réponse de le 11/04/2013 à 14:17 :
@artist23: on parle bien de 75% d'imposition sur ce qui est supérieur à un million d'euros? Vous voulez faire croire qu'il s'agit de 75% sur tout le revenu?
a écrit le 11/04/2013 à 9:19 :
30% !!!! Oh mon dieu... on est bien loin du niveau de taxation exorbitante franchouillarde !!!!

Réponse de le 11/04/2013 à 10:00 :
aux us, a une epoque de crise, la taxation etait de 90% mon cher... et pas un americain de s'est plaint ni enfuit !!!
nb
Réponse de le 11/04/2013 à 10:00 :
aux us, a une epoque de crise, la taxation etait de 90% mon cher... et pas un americain de s'est plaint ni enfuit !!!
nb
Réponse de le 11/04/2013 à 11:23 :
On parle de maintenant pas des temps où on roulait en traction avant ! et on parle de 30 % pas de 75 % .
Réponse de le 11/04/2013 à 12:18 :
@ hades. Les riches américains étaient essentiellement des hommes d'affaires qui avaient fait fortune en Amérique et des patriotes. Deux éléments qui les distinguaient des riches Français d'aujourd'hui qui sont essentiellement des rentiers, héritiers de grandes fortunes, et des gens qui n'ont pour patrie que l'argent.
ça change tout
Réponse de le 11/04/2013 à 12:32 :
Le mythe de la taxe à 90% sous roosevelt persiste! Incomparable car, on était en temps de guerre, et surtout il y avait tellement de déductions possibles que personne n'était imposé à un tel taux!
Réponse de le 11/04/2013 à 13:17 :
C'est assez vrai aussi en France actuellement, les niches fiscales tres nombreuses permettent d'avoir une imposition nettement inférieure.
Réponse de le 11/04/2013 à 14:24 :
Le mythe de la taxation en temps de guerre! En 1964 le taux marginal aux USA était encore de... 77 %. Oui 77% ! Et nos bénis oui-oui français qui râlent pour les 75% sur la part supérieure au million d'euros !!!
C'est finalement Reagan qui a supprimé cette tranche "confiscatoire". Et beaucoup d'économistes disent que c'est là qu'a commencé la descente aux enfers de l'économie américaine car les riches se sont mis à jouer dans la finance au lieu d'innover...
Réponse de le 12/04/2013 à 11:01 :
jeff a le mot juste : patriote . !
a écrit le 11/04/2013 à 8:41 :
mais comme il n'a aucune majorité, il va recevoir un coup de pied dans l'arrière train, et comme il arrive à la fin de son mandat il sera ejecté.
a écrit le 10/04/2013 à 22:54 :
C'est amusant ! tout le monde prévoit une cata déjà vérifiée pour cette année et, bien entendu, un mieux pour l'année suivante ! Sauf que le mieux prévu se vérifie toujours en nouvelle cata ! Et personne ne semble se rendre compte de l'absolu ridicule des prévisions ?
Et si on démissionnait d'office ceux qui sont payés pour dire des conneries ? Imaginez un peu les économies structurelles, hein !
a écrit le 10/04/2013 à 22:47 :
Ah les pauvres! On aimerait avoir le même type de prévisions même révisées à la baisse. On peu se moquer de la politique d'Obama, mais la croissance aux USA est juste 4 fois supérieure au meilleur élève européen, l'Allemagne (seulement 0,5% de croissance pour 2013).
Réponse de le 11/04/2013 à 13:59 :
Obama est un homme de prévisions ! un très bob président qui a déjà réalisé quelques avancèes, notamment pour la santé.....pour le lobby des armes et pour tout autre chose, si les républicains ne l'avaient pas contré, encore et toujours, il aurait pu réaliser de belles choses......de plus, c'est un individu avec de grandes qualités morales, et des beaux penchants humanistes.....Vive Obama !
Réponse de le 13/04/2013 à 18:09 :
+1 Ce genre d'homme rassure, il a une force, une prestance qui manque à notre président... et les résultats de sa politique sont positives contrairement à nous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :