Libre-échange UE/USA : Bruxelles joue sur les mots, la France n'est pas dupe

 |   |  424  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que le Commissaire européen au Commerce Karel de Gucht assure dans un communiqué publié ce mardi que les négociations transatlantiques ne mettront pas en péril l'exception culturelle, la France dénonce une "tentative d'enfumage" et réclame encore une fois le retrait du volet culturel du mandat des négociations.

 "L'Europe ne mettra pas en péril l'exception culturelle par une négociation commerciale". C'est en tout cas ce qu'assure le Commissaire européen au Commerce Karel de Gucht, dans un communiqué publié ce mardi. "Rien, dans l'accord de libre-échange avec les Etats-Unis, ne pourra porter préjudice - ni même risquer de porter préjudice - à la diversité culturelle", poursuit le texte. La si délicate question de l'exception culturelle si chère à la France serait-elle donc réglée ? Pas si sûr. 

Exclure l'audiovisuel du mandat des négociations

Les déclarations de Bruxelles ne semblent en effet pas avoir apaisé les esprits en France, qui a maintes fois déclaré que l'exclusion de l'exception culturelle des négociations était la condition sine qua non pour qu'un éventuel accord de libre-échange transatlantique naisse un jour.  Loin s'en faut. Les ministres du Commerce extérieur Nicole Bricq et de la Culture Aurélie Filipetti ont aussitôt réagi dans un communiqué commun assurant qu'elles avaient pris note des déclarations du Commissaire européen. Et d'insister: "le mandat de négociations doit donc être modifié pour sortir de l'ambigüité dans laquelle reste le Commissaire européen au Commerce. Aucune autre solution n'est acceptable. Nous y veillerons lors de la présentation par la Présidence irlandaise de sa proposition de modification du projet de mandat".

"Une grande tentative d'enfumage"

Et pour cause, en attendant, le flou persiste. Du côté du ministère du Commerce extérieur, on évoque en effet une "grande tentative d'enfumage". "Le Commissaire européen joue sur les mots. Karel de Gucht n'a jamais dit que l'audiovisuel serait exclu des négociations. Son porte-parole a d'ailleurs précisé que la position de la Commission n'avait pas changé", assure-t-on du côté du ministère. En clair, Karel de Gucht promet de garantir l'existant mais pour le reste, il s'aroge le droit de négocier avec les Etats-Unis comme bon lui semble. Problème: quid des nouveaux canaux technologiques permettant la diffusion et la consommation des oeuvres audiovisuelles telles que la V.O.D. (video on demand)? De ce point de vue, le Commissaire européen va indéniablement à l'encontre du principe de neutralité technologique. 

Alors les Ministres française le répètent une fois encore: "la France ne transigera pas. L'exclusion des services audiovisuels n'est pas négociable. Une déclaration de principe ne suffit pas". Le combat continue.  

Pour aller plus loin: exception culturelle et traités internationaux...un flou artistique

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/05/2013 à 20:26 :
Vraiment tous des moutons, prêt à être tondus.
a écrit le 24/04/2013 à 12:10 :
Ras le bol de l' exception culturelle à la française : les intermittents du spectacle qui ont un statut de chômeurs longue durée unique au monde et qui coûte plus d' un milliard d' euros par an aux caisses sociales et de retraites.
Les médiathèques qui fleurissent jusque dans la petite ville et coûtent le maximum d' impôts locaux.
La culture doit être privatisée et vivre de Fondations comme aux U.S.A.....De plus les livres, les disques, les dvd, ne se vendent plus que chez Amazon.fr et les librairies ferment les unes après les autres ( Virgin, Chapitre, FNAC..)
Réponse de le 24/04/2013 à 14:30 :
« Depuis le temps que la France « rayonne », je me demande comment le monde entier n'est pas mort d'insolation. » disait déjà Jean-François Revel. L?exception culturelle n?est qu?un autre prétexte pour nous taxer toujours plus. Mais certains y croient encore.
Réponse de le 25/04/2013 à 21:58 :
- Bravo!
a écrit le 24/04/2013 à 11:10 :
Moi j'aimerai mieux regarder des films américains, que leurs séries débiles qui nous empoisonnent les soirées. Tout ça pour conserver des plaçous , où l'on voit des familles se succéder. le montant de la taxe audiovisuel serait mieux adaptée aux choix d'abonnements de chacun et fin de la télévision publique.
a écrit le 24/04/2013 à 10:26 :
Mesdames Bricq et Philipetti, ont bien raison de ne pas accepter ce genre de déclaration Karel de Guth est bien connu pour son ultra libéralisme, ce qui ne laisse pas présager des lendemains qui chantent, de retour des Usa je peut vous dire qu'ils sont eux, ultra protectionnistes n'en déplaise aux fervents admirateurs des USA, le Canada n'est d'ailleurs pas en reste, même au Québec, nous sommes envahis de séries américaines plus débiles les unes que les autres, mais la différence avec les USA , c'est que chez eux c'est un pouvoir économique alors que chez nous, nous appelons ça de la culture, et bien si on veut parler culture, parlons déjà Français comme les cousins du Québec le font , là-bas ce ne sont pas des "parking" mais des stationnements, il n'y a pas de "STOP" mais des ARRETS, et l'enseigne KFC, et devenue PKC pour poulet Kentucky du Canada, voilà la vrai exception culturelle, et n'en déplaise aussi aux journaleux qui emploient l'anglicisme à tout va pour n'importe quoi, c'est un challenge à relever et non pas un "dchalenge" ce mot est bien Français, il est dans le Larousse, bonne journée et jasez bien
Réponse de le 24/04/2013 à 11:12 :
La défense de la culture française ne vous autorise en rien à porter des jugements péremptoires sur la qualités des séries US face auxquelles les françaises n'arrivent pas à la cheville niveau qualité.
a écrit le 24/04/2013 à 9:33 :
Echanger de la qualité pour de la quantité n'est jamais une bonne affaire! Ce n'est pas la quantité qui s'améliore mais la qualité qui se détériore!
a écrit le 24/04/2013 à 8:42 :
Cultivons nos différences... Ils feraient peut-être bien de ne pas penser qu'a une seule sorte de culture problématique dans cet accord. Qui dit libre échange, dit libre échange pour tous les OGM Monsanto, poulet javel, veau hormones, etc etc... On n'est pas dans la M.... :-)
a écrit le 24/04/2013 à 8:39 :
Nos ministres s'y connaissent en termes "d'enfumage" c'est une politique qu'ils pratiquent quotidiennement à l'égard des français. Donc aujourd'hui ils peuvent s'étonner que les américains fassent de même.......
a écrit le 24/04/2013 à 8:12 :
Un accord de libre-échange avec les US sera inévitablement un contrat de dupes dans lequel les Européens seront les dupés. L'Europe devrait d'abord s'occuper d'elle, se renforcer plutôt que d'ouvrir grandes ses portes aux américains qui n'ont jamais amené autre chose dans le monde que la guerre.Dans l'immédiat, économique.
a écrit le 24/04/2013 à 8:12 :
Un accord de libre-échange avec les US sera inévitablement un contrat de dupes dans lequel les Européens seront les dupés. L'Europe devrait d'abord s'occuper d'elle, se renforcer plutôt que d'ouvrir grandes ses portes aux américains qui n'ont jamais amené autre chose dans le monde que la guerre.Dans l'immédiat, économique.
a écrit le 24/04/2013 à 7:08 :
l'exception culturelle c'est:Carla Bruni,Macias,Doc Gyneco,Halliday,Clavier et autres qui font
part du 1.er cercle de la culture sarkozyenne.
Pour Hollande,je ne vois pas des visiteurs nocturnes de la boite de l'Elysée.....
Réponse de le 25/04/2013 à 21:57 :
Bravo! Et qu'on arrête les subventions payées par les contribuables; les VRAIS artistes apparaîtrons naturellement!
a écrit le 24/04/2013 à 6:33 :
On s en fiche decl exeption culturelle ! Ce qui compte c est d avoir la zone de libre echange la plus vaste possible, seul moyen de contrer la chine et son dumping.
Réponse de le 24/04/2013 à 6:41 :
vous vous trompez lourdement mais ce n'est pas grave car vous ne décidez pas . Votre opinion n'est pas étayée donc ne veut rien dire comme 99 pour cent des commentaires . Soyez sympas tous évitez de commenter pour rien dire ..ou essayez d' être des français constructifs...je pense par opposition au français râleur né...
bonne journée avec le soleil en prime!!
a écrit le 24/04/2013 à 0:18 :
Ils sont vraiment pas futés nos ministres ... On s'en fou royalement de l'exception culturelle francaise qui nous coute un pont ... Le vrai sujet est que si on ouvre nos frontières encore plus alors nous allons encore perdre beaucoup d'emplois et on va finir pays du tiers monde. Il nous faut plutot mettre l'accent sur le renforcement d'un minimum de protections douanières afin de permettre à nos entreprises de survivre et de redresser la barre. Si rien n'est fait, alors on est foutu ... Mais cela nos ministres ne peuvent pas comprendre, car ils n'ont jamais travaillé pour de vrai ...
a écrit le 24/04/2013 à 0:18 :
Parce que il reste encore de la culture en France ?
a écrit le 24/04/2013 à 0:08 :
Qui est Karel de Gucht ? Qui lui a confié pareils pouvoirs ? A-t-il obtenu ce mandat du peuple ? Est-il élu ? Comment se fait-il qu'il ait entre ses mains cet exorbitant droit de peser sur le sort de millions de gens alors qu'il ne représente personne ? L'UE tourne au cauchemar. Les Européens doivent retrouver le pouvoir, qu'une clique de hauts-fonctionnaires et de lobbyistes lui ont confisqué avec la complicité de dirigeants nationaux incompétents et dévoyés.
Réponse de le 24/04/2013 à 8:39 :
+ 1
Réponse de le 24/04/2013 à 10:14 :
+ 2
a écrit le 24/04/2013 à 0:08 :
Qui est Karel de Gucht ? Qui lui a confié pareils pouvoirs ? A-t-il obtenu ce mandat du peuple ? Est-il élu ? Comment se fait-il qu'il ait entre ses mains cet exorbitant droit de peser sur le sort de millions de gens alors qu'il ne représente personne ? L'UE tourne au cauchemar. Les Européens doivent retrouver le pouvoir, qu'une clique de hauts-fonctionnaires et de lobbyistes lui ont confisqué avec la complicité de dirigeants nationaux incompétents et dévoyés.
a écrit le 24/04/2013 à 0:04 :
Ben didonc, à la lecture des commentaires, c'est une jacquerie que nous avons là! Les gueux se rebiffent! Que se passe-t-il? La lobotomie télévisuelle aurait-elle perdu de son efficacité?
Réponse de le 24/04/2013 à 8:47 :
C'est à dire que l'enfumage est tellement gros, même sans lunette on s'en aperçoit.
Dans leur jeunesse nos politiques de premier plan,on était débriefé par le Département
d'état à Washington.Donc ils connaissent la musique et les paroles.
a écrit le 24/04/2013 à 0:00 :
L' "exception culturelle" bénéficie au monde de show bizz et du cinema, déjà hyper-subventionné par le contribuable et très influent en tant que gardien des grandes valeurs humanistes de gôôôche. (vous savez, les Enfoirés, cette soirée où des mecs blindés expliquent aux smicards qu'ils doivent filer de la thune à plus pauvres qu'eux..) , .
Les ouvriers et les petits patrons eux eux ne bénéficieront d'aucune exception, soyez en convaincus.
a écrit le 23/04/2013 à 23:31 :
L'Europe a Neuneux mondialistes essaye de nous fourrer le cul de paille et d'y mettre le feu (expression medocaine très imagée) , principe élémentaire de l'enfumage!
Réponse de le 24/04/2013 à 0:01 :
Cette expression magnifique doit absolument être protégée par l'exception cul..turelle.
a écrit le 23/04/2013 à 23:10 :
L'exception culturelle française entièrement subventionnée de façon opaque ne peut entrer dans un accord de libre échange d'où, bien sût, le dumping et les subventions publiques sont bannies. Il y aurait besoin de transparence sur les coûts de production et leurs financements.
a écrit le 23/04/2013 à 22:56 :
L'Europe est décidément d'une naïveté affligeante. Corée du Sud, Japon, USA, toute le monde veut signer un accord de libre échange avec nous. Et pour cause, c'est tout bénéf pour eux: les Européens vont appliquer à la lettre l'accord, supprimer toutes leurs protections, alors que les Américains pourront continuer de protéger leur industrie sans craindre grand chose à part les gesticulations d'un commissaires européen. Les Coréens le font déjà, je met ma main à couper que les Japonnais et Américains feront de même!
a écrit le 23/04/2013 à 22:55 :
l'exception culturelle c'est redondant , c'est vrai qu'avec une après-midi comme aujourd'hui on est dans des sommets . On marche sur la tête ouvrez les yeux au moins une bonne fois.
a écrit le 23/04/2013 à 22:45 :
Un accord d'une telle ampleur ne peut pas être laissé dans les pattes d'individus non élus et achetables par n'importe quel lobbyiste. Un vote au parlement Européen me parait être le minimum syndical avant d'envisager d'avancer
a écrit le 23/04/2013 à 22:22 :
Ces commissaires européens, tout puissants, souvent de mauvaise foi, et même pas élus, commencent sérieusement à nous courir sur le haricot...
a écrit le 23/04/2013 à 22:20 :
L'exception culturelle a bon dos: quid de notre industrie? Nos PME et les consommateurs ont-ils vraiment intérêt à un tel accord, et si oui quel est le détail? Je suppose que je en suis pas le seul à se demander pourquoi rien ne filtre dans nos beaux médias subventionnés du contenu exact de ce que nous négocions, ou plutôt de ce qui est négocié pour nous... J'ai peur qu'une fois de plus, Bruxelles n'avantage les grands groupes et ouvre la porte un peu plus à la destruction de nos PME et vile nos convictions en termes de consommation. Tout ça finira mal.
Réponse de le 24/04/2013 à 1:17 :
sommes tellement mal gouverner
a écrit le 23/04/2013 à 22:15 :
Je suis un peu surpris de ce genre de discussion surréaliste vu le contexte en Europe. Nous sommes incapables de parler d'une seule voix, nos sommes incapables d'harmoniser nos économies, fiscalités, la BCE n'a pas un mandat suffisant (là où la FED fait ce qu'elle veut du dollar pour soutenir l'econimie américaine). Et là, n nous sommes entrain de parler d'accord de libre échange avec les USA. C'est surréaliste!
a écrit le 23/04/2013 à 22:05 :
En quoi la France est-elle une exception culturelle? Un peu pretencieux tout de meme je trouve. Notre cinema est subventionne, deficitaire, trop "intellectuel" et que l'on a du mal a le comprendre au risque de s'ennuyer et de ne plus revenir.


Réponse de le 24/04/2013 à 8:44 :
Peut être que les Français ne comprennent pas car ils passent leur temps à s'abrutir devant les anges de la téléréalité par exemple ! C'est sur que ça ne pousse pas à faire de la gymnastique intellectuelle.... Du coup des qu'ils regardent un film "intellectuel" ça percute pas !!!!!!!!!!!
Réponse de le 24/04/2013 à 11:56 :
@Chipeau

La masturbation intellectuelle c'est tout juste bon pour les prétentieux de l'intermittence pour justifier leur prestation. Le français lambda n'allume pas sa télévision pour résoudre des équations différentielles. Chacun se divertit à sa manière mais arrêtons le terrorisme intellectuel soutenu par des maîtres à penser pseudo-vertueux.
a écrit le 23/04/2013 à 21:53 :
je suis ravi de voir qu'en dehors de l'exception culturelle nos hommes politiques n'ont en revanche aucuns remords a sacrifier tout le reste de notre économie et patrimoine, enfin plutôt ce qui l'en reste.
a écrit le 23/04/2013 à 20:51 :
Tu parles d'une exception culturelle, des artistes subventionnés par l'État, un cinéma qui ne vit que par des aides , des intermittents du spectacle au chômage la moitié de l'année et pour couronner le tout un ministère de la culture, organisme de fonctionnaires qui n?existe qu'en France. On devrait s'inspirer des Américains qui ont des cinéastes qui prennent des risques et ne sont pas financés par canal +
Réponse de le 23/04/2013 à 21:04 :
+100. Que dire des films comiques qui ne font rire personne.
Réponse de le 23/04/2013 à 21:17 :
@Stop à l'assistanat

Erreur, les intermittents du spectacle ne sont pas au chômage la moitié de l'année mais les trois quart de l'année puisqu'ils bénéficient du chômage à partir de 510 heures de travail contre 910 heures pour un travailleur lambda.
Réponse de le 23/04/2013 à 21:56 :
Merci de cette précision , c'est encore pire que je l'imaginais.
Réponse de le 23/04/2013 à 23:35 :
Bien , avec vous Intouchable n'aurait jamais existé. Nous aurions Die Hard 12 en version Originale Anglaise !
Réponse de le 24/04/2013 à 0:08 :
@heuuuhhhh

C'est vrai que sans les INTOUCHABLES de l'intermittence, les français ne mériteraient pas de vivre...
a écrit le 23/04/2013 à 20:49 :
Question enfumage, le faux nez du corporate power - comme on dit chez les ricains - se trouve bien dans les institutions de l'EU.
Nous voici donc , les français, sous le diktat d'un "Komisar"non élu..
J'espère ardemment qu'un jour proche, nous finirons par bouter ce Machin diabolique hors de nos horizons - et pas que les français d'ailleurs...
a écrit le 23/04/2013 à 20:35 :
Exception culturelle?
Mes fesses! C pour nous tabasser de taxe que la Nicole et l'autre gamine veulent faire sortir l'audiovisuel de l'accord!
Réponse de le 23/04/2013 à 21:58 :
hé!hé! bien dit !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :