Egypte : Mohamed ElBaradei à la tête d'un gouvernement de transition ?

 |   |  291  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Egyptiens pro et anti Morsi, le chef d'Etat déchu, se sont de nouveau massivement mobilisés dimanche. Ce, alors que le ténor de l'opposition, Mohamed ElBaradei, pourrait prendre la tête d'un gouvernement de transition.

Répondant à l'appel du mouvement Tamarrod, les opposants au président égyptien déchu Mohamed Morsi se sont massivement rassemblés dimanche sur la place Tahrir au Caire, tandis que ses partisans se sont réunis dans d'autres endroits de la capitale afin de maintenir la pression sur l'armée qui détient l'ancien chef de l'Etat. Ces mobilisations rivales font peser le risque de nouvelles violences, alors que de difficiles tractations se poursuivent en vue de la nomination d'un Premier ministre, le prix Nobel de la paix Mohamed ElBaradei, pressenti, ne faisant pas consensus.

>> Egypte: les blindés approchent du palais présidentiel, un "coup d'état" en cours

>> Mohamed Morsi retenu par l'armée

Mohamed ElBaradei, ancien chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), est le "choix le plus logique" pour former un gouvernement de transition avant des élections générales à une date non précisée, a indiqué à l'AFP un conseiller du président intérimaire Adly Mansour. Sa nomination n'a toutefois pas encore été actée, a-t-il ajouté.

Une nouvelle mobilisation massive dimanche

Autre signe de l'ampleur des tensions: dans le Nord-Sinaï près de la ville d'El-Arich, un pipeline acheminant du gaz vers la Jordanie a été la cible d'un attentat à la bombe, tôt, dimanche matin, pour la première fois depuis près d'un an, ont indiqué des témoins à l'AFP. Cet attentat alimente la flambée de violences qui a déjà fait 37 morts en 24 heures et au cours de laquelle le mouvement Tamarrod (rébellion en arabe), à l'origine des manifestations monstres contre Mohamed Morsi qui ont mené à sa destitution par l'armée.

 Pour aller plus loin: en Egypte, la vraie bombe à retardement c'est l'économie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2013 à 12:55 :
Attention âmes sensibles s'abstenir, politiquement incorrect. Sujet du BAC : prenez une carte du monde et coloriez de rouge les zones de conflit dans le monde. Que constatons nous ?
a écrit le 07/07/2013 à 20:44 :
OUF! c'est compliqué, chez eux !
a écrit le 07/07/2013 à 20:07 :
J'ai une belle proposition a l'etat major Francais afin de renverser Hollande et remettre la droite au pouvoir (les militaires francais sont plus de droite). On donne 48h a hollande pour faire baisser le chomage a moins de 6%, inverser le deficit de -6 milliards a +6 milliards et passer sous les 3% de deficit. Si ceci n'est pas realisé en 48h, on vire hollande, on mets tous les dirigeants du PS en prison. on ferme les media de gauche et on mets un pantin de droite comme president par interim. Puis dans 6 mois on reorganise des elections alors que la majorité de la gauche est derriere les bareraux! Obama, Merkel et Cameron serront un peu en colere mais ils accepterons rapidement leur nouveau copain de droite, surtout si il est deja membre des bilderberg!
a écrit le 07/07/2013 à 12:46 :
Ce "Nobel de la Paix" perd toute credibilié en acceptant d'etre nommé a la tete d'un gouvernement mise en place suite a un coup d'etat. Un coup effectué par une junte militaire dont est issu Moubarak, Saddet et Nasser et qui a gouverné l'Egypte depuis plus de 50 ans! En gros les militaire reprennent le controle mais cette fois-ci ils mettront a leurs odres des civils au lieu de militaires!
a écrit le 07/07/2013 à 12:03 :
2013 nous aura devoilé le vrai visage de ces prix nobels de la paix. D'un coté Obama qui cautionne et organise le plus grand programme de surveillance au monde. Grace auquel il peut controler les politiciens de tous les autres etats.
El Baradii qui n'a pas pu etre elu democratiquement lors des seuls elections libres et transparentes d'egypte et qui supplient maintenant les militaires de le parachuté suite a un coup d'etat ! Qu'elle est belle cette democratie !
a écrit le 07/07/2013 à 11:15 :
C'est l'homme de la situation pour l'Egypte , un laïque qui permettra aux diverses religions de ne plus s'investir dans des luttes confessionnelles . L'Egypte à besoin de stabilité, avec un homme d'une grande connaissance aux manettes. Cela est nouveau pour l'Egypte.
Réponse de le 07/07/2013 à 12:12 :
Plutot un pantin des militaires, Moubarak, Ben Ali, Saddam Hussain, Bachaar al Assad et son pere etaient tous des ultra laiques! Moursi a ete renversé par le militaires (50 ans au pouvoir en egypte) car la premiere chose qu'il a fait c'est d'ecarter les anciens pions de Moubarak dont l'actuel President par interim ! Le but de ce coup d'etat est de remettre en place les anciens pro Moubarak ! Le discours sur l'islamisme de Moursi n'est utilisé que pour faire peur et jusitier l'injustifiable!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :