La Syrie craint une frappe occidentale imminente

 |   |  751  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après le départ ce samedi des experts de l'ONU, le pouvoir en Syrie s'attend à une frappe occidentale à tout moment car Paris et Washington se montrent déterminés à agir.

Le pouvoir en Syrie s'attend à une frappe occidentale à tout moment. Paris et Washington se montrant en effet déterminés à agir contre le régime accusé d'avoir tué des centaines de personnes dans une attaque chimique. Malgré l'opposition des autres grandes puissances -Londres, Moscou, Pékin- à une intervention militaire dans la guerre civile en Syrie, les présidents américain Barack Obama et français François Hollande veulent adresser un "message fort" au régime de Bachar el-Assad qu'ils tiennent pour "responsable" de l'attaque du 21 août près de Damas.

L'attaque chimique aurait fait 1.429 morts, font 426 enfants

Le pouvoir syrien, qui a nié tout recours aux armes chimiques et retourné l'accusation contre les rebelles, a rejeté comme "des mensonges" le rapport des renseignements américains sur l'implication de l'armée dans cette attaque qui a fait, selon Washington, 1.429 morts, dont 426 enfants. Après le départ le matin des experts de l'ONU de Damas pour le Liban, une fenêtre d'opportunité pour d'éventuelles frappes s'est ouverte selon les experts, alors que M. Obama doit participer les 4 et 5 septembre au sommet du G20 à Saint-Petersbourg.

L'attaque occidentale générerait une riposte

Un haut responsable des services syriens de sécurité a affirmé à l'AFP s'attendre désormais "à une agression à tout moment" et répété que son pays était "prêt à riposter également à tout moment". "Cette agression (occidentale) non justifiée ne passerait pas sans une riposte", a-t-il ajouté. Les partisans de frappes défendent "une mauvaise cause, qui n'a rien à voir ni avec la morale, ni le droit international". Le président Bachar al-Assad avait lui aussi prévenu jeudi que son armée se défendrait face à toute frappe étrangère et a réaffirmé sa détermination à en finir avec les rebelles, les premiers à l'accuser d'avoir eu recours à des armes prohibées.

Obama condamne l'impuissance de l'ONU

Durant quatre journées d'enquête, les experts de l'ONU se sont rendus sur les sites de l'offensive et dans des hôpitaux, effectuant de nombreux prélèvements, en particulier sanguins, d'urine et de cheveux sur des victimes. Même si l'analyse des échantillons pourrait prendre des semaines, les experts doivent faire un rapport préliminaire au patron de l'ONU Ban Ki-moon à New York. Mais les États-Unis ont expliqué qu'ils n'attendaient pas grand-chose du rapport onusien en assurant avoir déjà toutes les données en main. Barack Obama a même condamné "l'impuissance" du Conseil de sécurité de l'ONU qui n'a pas réussi à parler d'une seule voix depuis le début en mars 2011 du conflit en Syrie, déclenché par la répression d'une contestation pacifique et ayant fait plus de 100.000 morts.

La France, la Ligue arabe et l'Australie, avec les États-Unis

Pourtant, et malgré le coup de théâtre jeudi du refus du Parlement britannique d'une intervention militaire, Washington a dit pouvoir compter sur des alliés comme la France, la Ligue arabe et l'Australie. Même s'il a affirmé n'avoir pas encore pris de "décision finale", Barack Obama a évoqué une action "limitée" en Syrie, disant ne pas "pouvoir accepter un monde dans lequel des femmes, des enfants et des civils innocents sont gazés". "Quoi qu'il arrive, nous n'envisageons pas une action militaire comprenant des soldats au sol et une longue campagne".

La Russie demande des preuves

Dans le camp adverse, la Russie et l'Iran ont mis en garde contre une action armée contre leur allié syrien, et Moscou a envoyé deux nouveaux bateaux de guerre en Méditerranée.
Le président russe Vladimir Poutine a d'ailleurs qualifié samedi d'"absurdité totale" les accusations d'utilisation d'armes chimiques par la Syrie, en demandant aux États-Unis de fournir les preuves d'une éventuelle implication du régime syrien.
"Les forces syriennes sont à l'offensive et cernent l'opposition dans plusieurs régions. Dans ces conditions, fournir un tel prétexte à ceux qui appellent à une intervention armée serait une absurdité totale", a déclaré M. Poutine aux journalistes à Vladivostok, en répondant à une question sur l'utilisation présumée d'armes chimique par le régime syrien. "Concernant la position de nos amis américains, qui affirment que les troupes gouvernementales (syriennes) ont utilisé (...) des armes chimiques et disent avoir des preuves, hé bien, qu'ils les montrent aux enquêteurs des Nations unies et au Conseil de sécurité", a-t-il demandé. "S'ils ne le font pas, cela veut dire qu'il n'y en a pas", a-t-il assuré.________

Lire aussi : US report on Syrian chemical weapons

XXX

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2013 à 15:39 :
il faut ARRETER ça tout de suite il y a beuacoup trop de personnes qui sont morte
a écrit le 03/09/2013 à 14:50 :
plutôt que d'aller faire une simple campagne de punition qui ne sert à rien puisque ça va continuer avec les armes traditionnelles, hollande ferait mieux de rétablir l'ordre et la république dans les banlieues où la police et les pompiers ne circulent même pas ou se font caillasser, où les habitants doivent dire aux veilleurs de la coc où ils vont dans l'immeuble, un calvaire innommable pour les pauvres travailleurs qui sont contraints d'habiter dans ces immeubles. le problème est que si valls arréte les criminels, taubira les relache au non de dogmatisme et d'idéologie , cf les derniers crimes atroces et insupportables d'ados par des récidivistes en liberté, inqualifiable ! mais sans doute comme fabius : responsable mais pas coupable !
a écrit le 03/09/2013 à 14:43 :
que de bruit pour rien : l'objectif n'est dit de faire tomber ce dictateur criminel, ni de faire tomber son régime, ni d'arréter la tuerie, c'est juste de le réprimander pour avoir utilisé des gaz chimiques !! vous ne portez pas assistance à votre voisin, vous êtes condamné, mais les états sont souverains au nom de la non ingérence..elle profite à qui la non ingérence ? aux voyoux qui sont à l'abris, aucun problème pour les pays normaux, principes débiles ! donc pas chère mes salades va pouvoir continuer à massacrer les femmes et enfants avec balles blindées, aucun problème, ça c'est autorisé !! il faut arréter de se donner bonne conscience avec des actions aussi ridicules !!!
a écrit le 02/09/2013 à 16:53 :
Les pays Musulmans 3.9 -Dans les pays Musulmans quand il y a des fêtes les Chrétiens, les Hindous... ont tous droit au jour férié. Je vous demande de revoir où est-ce qu'il y a le plus de démocratie et de liberté. Mais le gros problème dans les pays Musulmans concerne les politiciens et les gens intelligents et éduqués. Pour leur propre bénéfice, ils ont crée les problèmes de religions. Même quand ils vont dans des pays étrangers, ils créent des tensions. Ils n'ont même pas honte de dire le mal de leur pays aux autres. Juste pour garder leur pouvoir. J'avais écrit un article dessous que je vous retranscrit ici pour vous montrer leur vilenie. Cela a été publié dans l'hebdomadaire « Janomot » 12-18 avril 1991 en Angleterre. « La Ligua Awami du Bangladesh, parti de Sheike Hasina, espérait 170 sièges. En réalité, elle n'avait pas analysé le rôle de Hasina au Bangladesh par le passé. Avant les élections, Hasina avait annoncé le jugement des assassins de son père, et après les élections, on a annoncé l'annulation de la quatrième modification et suivantes. Le peuple du Bangladesh souhaite la souveraineté du pays. Nous ne voulons pas un représentant pour le pays qui déclaré à l?aéroport Dum dum de Kolkata : « Les Hindous minoritaires du Bangladesh seront persécutés. » quelle est la logique d'une telle déclaration ? La réponse à cette question n'appartient pas à Hasina, mais à nous ? Pour réaliser la volonté de l'Inde. Pour exemple, en 1986, le président sortant de l?Inde, jail Singh, a dit : « Nous avons commis une erreur en retirant à la hate l'armée du Bangladesh ». Étonnamment, Sheike Hasina n'a pas protesté contre cette déclaration. Mais le gouvernement d'Ershad au pouvoir à l'époque et tous les paris du Bangladesh ont protesté. Ne comprenons-nous pas que Sheike Hasina dirige la Ligue Awami comme si elle était la dirigeante de l'Inde ? C'est ainsi que le peuple a analysé la politique de Hasina. De ce fait, la LA a essuyé un grand échec aux élections de 1991,car le parlement n'appartient pas à Hasina, mais au peuple. » c'est comme ça que les dirigeants des pays Musulmans dirigent leur pays, en cachant le vrai et dévoilant le faux. Leur peuple n'a aucun moyen de se rebeller. Les Imams ou les gens qui font la charité sont aidés parfois par les dirigeants pour leur jugement religieux, comme brûler quelqu'un ou lui lancer de grosses pierres. Et ensuite, les journalistes collectent ces informations pou les diffuser dans le pays. La vrai réalité est que dans le peuple, peu importe la religio
a écrit le 01/09/2013 à 7:33 :
Les Américains ont des états d'âme avec la Syrie ? Comme c'est bizarre ! Que n'ont-ils rien fait contre Pol Pot et ses Khmers rouges qui ont massacré le peuple cambodgien en toute impunité et qui vivent toujours paisiblement sans être inquiétés par personne ?!!!
a écrit le 01/09/2013 à 4:53 :
Les rebelles syriens dans la banlieue de Damas (Ghouta) ont admis aux correspondants Yahya Ababneh et Dale Gavlak de Associated Press qu?ils étaient responsables de l?incident du aux armes chimiques de la semaine dernière.
"Suite a de nombreux entretiens avec des médecins, des résidents la Ghouta, des combattants rebelles et leurs familles, ASL a reçu des armes chimiques destinées aux islamistes d'Al Nosra par l?intermédiaire du chef du renseignement saoudien, le prince Bandar bin Sultan." écrit Gavlak. Leur manque de formation et d'encadrement par des spécialistes des armes chimique ont été a l'origine d'une erreur de manipulation.
http://www.mintpressnews.com/witnesses-of-gas-attack-say-saudis-supplied-rebels-with-chemical-weapons/168135/
a écrit le 31/08/2013 à 22:35 :
article interressant , mais comme toujours attention aux manipulations d'opinions , en outre consulter les parlements avant d'aller plus avant par un vote on a déjà vu cela en 1939 le fameux mois de septembre ou chacun y allait de concert a déclarer la guerre a l'autre en 1941 ce fut le tour des USA puis plus récemment en 1991 avec l'Irak, lors de coups militaires sans conséquences on ne demande pas hiatus aux parlementaires , c'est que les choses sont réellement graves , pas de quoi avoir confiance dans la suite des événements , en tout cas nous vivons vraiment une période dangereuse a bien des égards et le pire semble toujours nous coller au pied comme un papier gras collant , difficile de s'en débarrasser ..
a écrit le 31/08/2013 à 21:28 :
On immagine la terreur de ces pauvres gens qui doivent trembler comme des feuilles en ce moment et qui se terrent dans des caves ou des trous de fortune en attendant le déclenchement de "la guerre des mondes". C'est cette phase d'attente qui précède le déluge de feu ( avec un bruit de fin du monde ) qui doit être épouventable. Ne parlons pas de la terre qui tremble sous les bombardements. Celui qui arrive à se sortir de cet enfer n'est plus le même pour le restant de ses jours.... Que Dieu vienne en aide à ce pauvre pays martyrisé.
a écrit le 31/08/2013 à 19:51 :
Pour limiter les dommages collatéraux, il est préférable que l'attaque ait lieu par surprise. Donc, pas tout de suite ! Egalement, pour des raisons diplomatiques évidentes, il faut laisser le temps aux français d'arriver sur place, et leur laisser au moins un petit rôle à jouer. Le bateau vient juste de partir... Je ne crois donc pas trop à une frappe imminente...
Réponse de le 31/08/2013 à 22:50 :
Tout à fait pour un peu que notre vaillante frégate heurte un chalutier, que nos rafales manquent de ravitaillement en vol, les syriens peuvent dormir sur leurs 2 oreilles, sauf si les américains s'engagent réellement, ce qui serait étonnant ( en général ils préfèrent faire faire le sale boulot par des crétins ), ou alors économiquement, ils sont dans une sacrée merde et c'est leur seul moyen de s'en sortir!
Réponse de le 01/09/2013 à 8:56 :
Comme si l'équipement français se limitait à un navire. Un peu de connaissances militaires ne ferait pas de mal...!
a écrit le 31/08/2013 à 18:43 :
Avec la décision unilatérale de la France en Europe les américains viennent de réaliser un coup de maître .Il ont réussi à la fois à détruire toute idée de politique commune européenne et toute idée d'une défense commune européenne en une journée. Le champagne doit couler à flot à la Maison Blanche et l'on n'ose même pas imaginer comment notre président doit être surnommé !
Réponse de le 31/08/2013 à 19:34 :
On fait partie de l'Otan et les USA son nos alliés.
Réponse de le 31/08/2013 à 22:52 :
Très juste, ils le nomment le con de service!
Réponse de le 31/08/2013 à 23:00 :
L'Europe de la défense tient en quatre lettres : O.T.A.N.
Réponse de le 01/09/2013 à 9:15 :
L'Europe n'a pas d'armée commune suffisante actuellement. L'Allemagne n'a pas les équipements suffisants pour intervenir en Syrie. De plus si l'on doit consulter 28 pays dont certains doivent consulter leur parlement on peut attendre ! En outre on imagine les points de vues très différents même sur un nombre bien plus limité de pays (voir l'Italie par exemple). Hollande a tout a fait bien réagi, la France étant l'un des rares pays européens à avoir les capacités d'action nécessaires. C'est plutôt le parlement britannique qui risque de le regretter dans quelques temps. D'une façon générale c'est intolérable d'avoir laissé plus de 6 mois un dictateur fils de dictateur tirer amplement sur sa population et démolir son pays et désormais le gazer depuis plus d'un an en envoyant des missiles scud dont il est seul à disposer (et non les rebelles) plutôt que de faire les réformes nécessaires. La Turquie a mieux réagi dans une situation au départ similaire. Nous serions bien heureux d'avoir des appuis externes dans une situation similaire et il est plus que temps que Bachar soit mis en situation de négocier une solutions pour tous ses citoyens. Fermer les yeux et ne penser qu'à soi n'est pas une solution d'avenir pour le monde.
a écrit le 31/08/2013 à 18:01 :
La magistrate suisse Carla Del Ponte a déjà fait état de suspicions selon lesquelles "les rebelles ont utilisé des armes chimiques, faisant usage de gaz sarin". Elle a été immédiatement désavouée par ses collègues de l'ONU. Les américains doivent prouvé que le gaz sarin a bien été lancé par des missiles ou des obus du régime et qu'il n'a pas été transporté sur place par des djihadistes en voiture. Si il y a des bombardements suite à des attaques chimiques supposées du régime, ce ne sera pas un bombardement qu'il faudra faire mais des dizaines parce que justement les djihadistes pourront commencer ou recommencer des attaques au gaz sarin dans toutes les zones qu'ils contrôlent. Quoi qu'il arrive ce ne sera pas un bombardement de 3 jours mais une guerre longue jusqu?à la chute du régime.
a écrit le 31/08/2013 à 17:58 :
Nous devrons nous en rappeler au moment où les socialistes solliciteront nos voix, le futur arrivera assez vite, les virer de tous leurs mandats sera une oeuvre à la fois salutaire et morale...
a écrit le 31/08/2013 à 17:03 :
Ceux qui auront aidé le tyran et essayer de camoufler le massacre à l'arme chimique seront jugés au tribunal international dans de brefs délais ! je vous l'assure .
a écrit le 31/08/2013 à 16:20 :
On a pas d'argent pour l'éducation, la santé, les retraites, etc., mais pour aller guerroyer pas de problème :-) et surtout, ça en jette d'être l'allié des US :-)
a écrit le 31/08/2013 à 15:57 :
C'est une ignominie de voir Vladimir Poutine jouer avec la réalité de ce massacre ainsi que la Chine et surtout l'Iran qui reconnait le massacre à l'arme chimique mais l'impute à la rébellion alors qu'elle ne dispose pas de telles armes et n'en n'a pas la capacité technique. C'est une danse macabre, peut-être juge t-on qu'il n'y a pas assez de victimes civiles comme en Tchétchénie où l'on bombardait les populations civiles jusqu'à raser les villes. Et ces gens là sont des dirigeants de grands pays , qu'elle honte.
Réponse de le 31/08/2013 à 16:11 :
Les rebelles ont des armes chimiques, il y a assez de vidéo montrant leur utilisation sur des animaux et compagnie qui trainent sur youtube et liveleak depuis plusieurs semaines..
Réponse de le 31/08/2013 à 16:22 :
point de vue purement conditionné par la propagande américaine et bobo française. Il n'y a pas plus de gentil opposants (islamistes) que de gentil Bachar, les deux sont coupables de leurs crimes et prendre partie pour des islamistes qui manipulent l'opinion avec la complicité des français et des américains est une honte. Gantanamo c'est quoi ? Ce n'est une ignominie ? Tout est manipulé et Flamby ferait mieux de s'occuper du pays et du bien être des français plutôt que d'aller guéroiller à la botte des ricains. J'admire la démocratie qui a eu le courage de changer d'opinion et honte à Flamby pour impliquer notre pays dans une guerre civile qui ne nous regarde pas. Rien ne prouve que le pouvoir Syrien a utilisé l'arme chimique et pourtant les décisions sont déjà prises tout cela pour des intérêts privés non révélés en jouant avec les bons sentiments du peuple avec la complicité des médias franchouillards. Y'en a marre de leurs guerres !! Les va t'en guerre sont des dangers pour leurs peuples.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :