La Norvège ne sait pas quoi faire de ses 760 milliards de (pétro) dollars

 |   |  852  mots
Une tasse de pétrole brut de la mer du Nord. (c) Reuters
Une tasse de pétrole brut de la mer du Nord. (c) Reuters (Crédits : Reuters)
Les Norvégiens disposent d'un fonds de 760 milliards de dollars alimenté par la rente pétrolière. En pleine campagne électorale, le parti du progrès, dans l'opposition, propose d'en utiliser une plus grande partie pour financer la baisse des impôts. Dangereux selon la majorité sortante et surtout inutile selon les économistes.

"Dépenser plus pour gagner encore plus". Cela pourrait être le slogan de campagne de l'alliance entre les conservateurs norvégiens et leurs alliés du Parti du progrès, le parti d'extrême droite, qui pourraient bien remporter la prochaine élection législative le 9 septembre prochain. Au centre des débats, l'utilisation des 760 milliards de dollars détenus par le fonds souverain norvégien alimenté par la rente du pétrole de la mer du Nord.

Dépenser plus de pétrodollars...

Le parti du progrès, qui pourrait entrer au gouvernement pour la première fois depuis sa création en 1973, propose en effet de mettre fin à la règle limitant l'utilisation de ces pétrodollars à 4% des revenus annuels du fonds. Cette règle avait été mise en place au début des années 2000 par le parti travailliste, toujours au pouvoir depuis, sur le conseil des économistes afin d'éviter une surchauffe de l'économie.

En dehors du parti du progrès, l'ensemble de la classe politique est favorable à cette limite et l'annonce a de quoi mettre Erna Solberg, la chef de file des conservateurs dans l'embarras. Pour rassurer ses électeurs, elle a dû promettre qu'en cas de victoire de sa coalition avec le parti du progrès, elle serait là pour garantir la bonne utilisation de la manne détenue par le fonds.

... pour réduire les impôts et regagner en compétitivité

Il n'empêche que l'idée a de quoi séduire. Selon le parti du progrès, cela permettrait de financer la baisse des impôts. Le parti du progrès comme le parti conservateur font tous deux campagne sur le thème porteur d'un allègement de la pression fiscale sur les entreprises et les particuliers. Ils souhaitent aussi augmenter les investissements dans les infrastructures.

Selon la coalition, le pays aurait subit, à cause de la crise en zone euro, une violente perte de compétitivité. Les salaires y sont en effet 70% plus élevés que la moyenne de l'Union européenne. Refuge pour les investisseurs au plus fort de la crise qui secoue l'Europe depuis cinq ans, la Norvège sera le seul pays du continent à ne pas connaître une accélération de sa croissance l'an prochain parmi les quinze que surveille la première banque norvégienne DNB. Selon l'OCDE, malgré une baisse de 9% cette année, la couronne norvégienne serait encore surévaluée de 28% par rapport à l'euro. De quoi faire grogner les exportateurs du pays.

"Jusque là, nous n'avons fait que dépenser l'argent aujourd'hui, mais nous n'avons pas dépensé pour la génération à venir", a argumenté le 19 août dernier Ketil Solvik Olsen, porte-parole des finances du parti du progrès citée par Bloomberg pour qui "ce qui est bon pour les entreprises est bon pour l'économie".

Les marges de manœuvre existent déjà sans dépasser la limite de 4%

Mais avec 2% de croissance prévus l'an prochain hors fruits de la rente pétrolière, le pays scandinave est encore loin devant la zone euro qui ne devrait pas dépasser 0,7% de croissance du PIB en  2014 selon la banque norvégienne. Et se restreindre à n'utiliser que 4% des revenus du pétrole est loin de signifier une restriction dans les dépenses. Pour le budget de l'an prochain, le parti travailliste au pouvoir a en effet proposé d'allouer 3,3% de la rente à la réduction du déficit public. Mais les revenus du fonds ne cessent de croître, et cela équivaut ni plus ni moins qu'à une hausse de 19% du budget du gouvernement par rapport à 2012.

Et, selon la DNB citée par Bloomberg, l'accroissement des revenus du fonds devraient permettre, sans outrepasser la règle des fameux 4%, au gouvernement de réduire les impôts de 25 milliards de couronnes en 2015 et 2016. Ce qui correspond à un peu plus de 3 milliards d'euros de baisse d'impôts dans un pays qui compte 5 millions d'habitants. Ce, tout en augmentant les dépenses publiques de 1% et les investissements de 7,5%.

Un argument électoral en vue d'entrer au gouvernement pour la première fois

Réponse après le 9 septembre. Car l'issue du débat dépendra surtout du poids que représentera le parti d'extrême droite au parlement à la suite de l'élection législative de lundi prochain. Mais ce qui est sûr, c'est que l'idée du parti du progrès a de quoi séduire des Norvégiens qui se plaignent régulièrement de payer trop d'impôts.

Selon les sondages, l'ensemble de l'opposition serait en passe de remporter une centaine de sièges contre 68 pour l'actuelle majorité. Mais le parti chrétien démocrate et les libéraux sont opposés à une alliance avec le parti du progrès en raison de leurs positions anti-immigration et de leurs liens avec Anders Breivik, l'auteur des tueries d'Oslo en 2011. S'il veut entrer au gouvernement, le parti du progrès doit donc remporter assez de sièges pour être un allié qui suffise au parti conservateur. Il n'en a jamais été aussi près.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2013 à 15:10 :
En Algérie c'est trés facile. il ferait mieux de demander conseil a nos dirigeants.
Ah .....!!!! Ces norvégiens ils ont encore beaucoup a apprendre
a écrit le 08/09/2013 à 22:16 :
Quelle me les donne je sais quoi en faire.
a écrit le 06/09/2013 à 18:41 :
Quel écart de sagesse entre un pays comme la Norvège,riche de ses pétrodollars(et de
ses mines de fer,avec la Suède)et la France,qui n'a ni pétrole,ni gaz...mais plus beaucoup
d'idées depuis que son industrie lourde a disparu...La Norvège finance le Prix Nobel;la Fran
ce l'arme nucléaire et un parc de 56 réacteurs nucléaires,bien mal en point depuis 30 ans
d'exploitation...En Allemagne,depuis que la décision a été prise d'abandonner le nucléaire
civil, les centrales à gaz(fonctionnant jusque là au gaz sibérien)sont reconverties au char
bon,à la lignite...tant pour produire de l'électricité que comme centrales de chauffe.La tran
sition énergétique est en marche,en Allemagne;alors que nos "élites" débattent de l'oppor
tunité de forer pour ouvrir des puits d'extraction de gaz de schistes...Mais est-il besoin
de se lancer dans ce type de gisement...alors qu'il suffirait d'exploiter d'anciens gisements
de charbon pour en extraire le grisou...?De toute évidence,investir dans la mise au point
de réacteurs nucléaires de nouvelles générations coûtera infiniment + cher que retourner
aux centrales à charbon,dont la technologie moderne réduit considérablement les émis
sions de gaz nocifs à l'atmosphère...Et alors qu'Alsthom,qui ne valait qu'un Euro il y a
peu,exporte toutes les turbines à gaz qu'il fabrique; + que le Canada a passé pour 450
Millions d'Euros de commandes en éoliennes...!!Alsthom participe-avec 5 autres sociétés
françaises du BTP-à la modernisation intégrale des chemins de fer russes pour une durée de 15 ans...en installant des bureaux d'études sur site pour concevoir les machines de
traction qui les équiperont...
Alors,si la Norvège peut prêter ses pétrodollars à la France pour investir dans des projets
industriels ou autres(y compris les armes:avions de combat,missiles,drônes,par exemple),
pourquoi pas...?Plutôt que les pétrodollars qataris ou saoudiens,qui cherchent avant tout
à s'installer durablement dans les secteurs qui font le prestige de la France à l'internatio
nal...Avant que le nucléaire civil n'aille s'expatrier en Chine...
a écrit le 06/09/2013 à 16:12 :
On peut aider ceux qui n'on rien, ou pas grand chose. ! Par exemple
Noble cause s'il en est...
a écrit le 04/09/2013 à 16:40 :
il ne faut surtout pas écouter les économiciens, ce ne sont que des philosophes aux idées partielles et décousues comme les politiciens, ils n'ont jamais eu de vraies responsabilité, jamais rien géré.. même le prix nobel, stiglitz, interrogé sur ce qu'il ferait à la place de hollande se lance dans un tas de pistes : banques, mondialisation...il n' pas vu l'éléphant qui nous caractérise à l'échelle de la planète, notre colossale dépense publique qui étouffe tout et tue l'emploi par les impots et charges. il suffit de réformer le domaine public et politique, au moins 30% de gains qui permettent de baisser les impôts et charges et autifinancer la relance plutôt que se surendetter en explosant le chomage...n'importe patron de pme ou ménage sérieux a la réponse, na pas écouter ces charlatans qui préchent des idées d'intellos totalement inexpérimentés en gestion, uniquement pour la notoriété et vendre des bouquins
Réponse de le 04/09/2013 à 21:29 :
100% d'accord, il faut écouter les gestionnaires expérimentés, eux ont été confrontés à des choix et savent ce que veut dire réagir et de façon pertinente !
a écrit le 04/09/2013 à 16:09 :
Si l'argent ne fait pas le bonheur, rendez-le !
a écrit le 04/09/2013 à 14:27 :
pendant ce temps là, la France refuse de savoir si elle a du gaz de schiste dans ses sols et contemple son déficit dégringoler encore et encore. Pragmatisme contre idéologie, la victoire est nette et sans appel...
Réponse de le 04/09/2013 à 15:49 :
Et encore un volontaire pour un forage dans son jardin. Un seul mot : bravo !
Réponse de le 04/09/2013 à 16:31 :
pourquoi pas, les dénigreurs gratuits mais qui vivent sur le dos des autres sont légion en france, ceux qui se retroussent les manches bien moins nombreux
Réponse de le 04/09/2013 à 17:18 :
@Bravo, le courage politique c'est faire passer l'intéret général avant l'interet personnel. Alors si pour cela il faut forer dans mon jardin comme vous dites, la France en sortira grandie et moi j'aurai les boules, certes. Mais pour quelques mécontents(comme moi dans votre exemple), combien de satisfaits ? Avec votre raisonnement, nous n'aurions pas de ligne TGV, pas d'autoroute...bref : l'ère des dinosaures et pourquoi ? Pour quelques bienheureux plus préoccupés par leur nombril que par leur prochain.
Réponse de le 05/09/2013 à 11:14 :
ah si on pouvait trouver du pétrole dans son jardin , un senior au RSA et sans perspective de retrouver un emploi et qui a un jardin avec du pétrole en dessous , reste en france au RSA , aux USA il devient milliardaire et paie des impôts et taxes fait vivre ses proches .. mentalités différentes , en france on a dans notre constitution le principe de précaution , bon j'attend le prochain météorite qui tombera dans mon jardin pour demander dommages et intérêts a la météorite .. comme cela j'aurais au moins quelque chose .. des noisettes ?..
Réponse de le 14/09/2013 à 17:45 :
Ouais bien sur, j'ai aussi entendu parler de cette classe de nouveau riche américain qui émergent. Imaginez vous, devenir milliardaire parce que y a du gaz de schiste dans votre jardin. On en vois tous les jours la bas, y a bien... 10 000 nouveaux milliardaire chaque jours grace au schiste. En dollar pas en euros mais quand même! Vivement qu'on développe le forage de puit de gaz de schiste en France, on deviendra tous riches (en euro), heureux et en bonne santé grace aux gaz de schiste youpi!!!
a écrit le 04/09/2013 à 13:21 :
Qu"ils m'en donnent un peu, je sus preneur !
a écrit le 04/09/2013 à 13:01 :
Plusieurs pistes à leur proposer:
1- Ils intègrent la zone Euro et deviennent contributeurs principaux au MES.
2- Ils financent intégralement un gazoduc à destination exclusive de l'Europe et alimentent gratuitement l'Europe en gaz.
3 - Ils développent une armée et les matériels coûteux qui vont avec et ils représentent l'Europe pour tous ces conflits pourris dont on ne sait que faire.
4 - Ils rachètent tous les canards boiteux des télécoms (Nokia, Alcatel...) et les financent pour pourrir tous les autres pays par des tarifs canons.
X - Toute autre suggestion est bienvenue. Et on peut faire un package de propositions au gouvernement norvégien.
Réponse de le 05/09/2013 à 11:20 :
au fou .. integrer la zone euro ? , ils sont pas stupides a ce point , donner gratis du gaz aux européens ? pourquoi faire ? , une armée ? encore plus drôle , enfin racheter les canards boiteux ? , non le mieux ce serait que le contribuable norvégien voit un cheque redestributif a chaque citoyen(ne) du pays via la cagnotte ( mieux que l'euro million ) les gens seront quoi en faire , certains feront des placements , d'autres réaliseront leurs rêves , d'autres auront moins la tete dans les difficultés , ce serait un plus aussi sur le moral général de la société , et pourrait meme responsabiliser certains devant l'avenir et donc de ne pas tout dépenser . par contre le sacrifice pour les autres , là vous rêvez doucement , si c'était cela on aurait pas les pays du sud de l'Europe dans une telle crise , surtout la grece ..
Réponse de le 05/09/2013 à 14:34 :
C'était juste une blague. Je suis content pour eux qu'ils aient une réserve financière aussi importante et je ne suis pas inquiet sur ce qu'ils peuvent en faire localement.
Réponse de le 10/09/2013 à 14:09 :
ils vont faire comme Dubai et le Qatar, sachant pertinement que cette rente n est pas eternelle ils vont inverstir pour diversifier leurs revenus.....
a écrit le 04/09/2013 à 10:19 :
Expliquez moi comment il est possible d'avoir une trésorerie excédentaire de 760 milliards de dollars et que les comptes de l'état soient en déficit. Dixit (Pour le budget de l'an prochain, le parti travailliste au pouvoir a en effet proposé d'allouer 3,3% de la rente à la réduction du déficit public).
Réponse de le 04/09/2013 à 10:30 :
Il s'agit de deux budgets différents. L'un étant celui de l'état, l'autre celui du fonds souverain qui gère la rente pétrolière.
Réponse de le 06/09/2013 à 1:08 :
@@grandge

Encore un trucage comptable pour entuber les électeurs... comme en France!
Réponse de le 14/09/2013 à 17:53 :
Peu être que la Norvege est soumise à la même politique que la France qui est obligé de passé par des banques privé pour financé son budget.
Forcément ca ajoute des interets et des frais et ca créer une dette, comme en France
a écrit le 04/09/2013 à 9:52 :
La Norvège possède un réseau de transport déplorable et dangereux. Ils feraient bien de commencer par construire des routes décentes entre les grandes villes du pays (Trondheim, Bergen, Stavanger et Oslo). Bergen et Stavanger ( qui sont les deux capitales pétrolière du pays) sont à 200 km à vol d'oiseau mais à 6 heures de route.... Les fjords et le climat n'explique pas tout. Avec le magot sur le quel ils sont assis ils pourraient investir un peu plus en infrastructures sur le long terme.
a écrit le 04/09/2013 à 9:38 :
C'est dur de reconnaitre que l'on perd en compétitivité quand on est plus riche..., c'est la révélation du cas de la France depuis son entré dans la zone euro!
a écrit le 04/09/2013 à 9:15 :
qu'ils me les donnent a moi , j'en ferai bon usage. !
Réponse de le 04/09/2013 à 12:58 :
Non à moi, j'ai besoin d'un nouveau vélo :-) !
Réponse de le 04/09/2013 à 14:21 :
et moi d'une rustine. !
a écrit le 04/09/2013 à 9:15 :
Vous devriez expliquer pourquoi l'extrême droite Norvégienne gagne du terrain là aussi malgré tous les clignotants économiques au vert. Vous auriez la même réponse que pour la France et d'autres pays Européen, en cause la même religion intolérante et une délinquance liée à l'immigration qui monte en flêche.
Réponse de le 04/09/2013 à 11:20 :
Peut-être parce que l'Homme est un animal territorialiste et qu'il est dans sa nature profonde de conquérir un territoire pour ses ressources, et de le protéger. Nous pensons être différent des animaux, mais nous sommes des animaux. Nos instincts primaires sont puissants, à peine dissimulés derrière des codes de vie en société. Mais ce sont eux qui dicte nos comprortements dans la majeure partie de notre vie. De nombreuses études sur les grands-primates nous en apprennent beaucoup sur nos relations sociales. Le racisme est et sera toujours présent, car l'Homme a besoin de se construire contre l'autre (l'exploiter ou le combattre)
a écrit le 04/09/2013 à 8:26 :
La Norvège à encore une frontière encore sa monnaie fait des économies pour les générations futures et pas de Barroso que du bonheur.
Réponse de le 04/09/2013 à 9:46 :
la Norvège a surtout du petrole à ne plus savoir ce qu'en faire et seulement 5 millions d'habitants...
a écrit le 04/09/2013 à 7:50 :
Qu"ils les donnent a l'etat Français, capable d'engloutir toutes les richesses en un tant record.
Et oui c'est ça le communisme!!!
Réponse de le 04/09/2013 à 12:40 :
Cet argent que la France engloutit en un "tant" record sert aussi à payer les écoles que tu n'as pas dû fréquenter assez assidûment!
a écrit le 03/09/2013 à 20:17 :
Ben si y zont trop d' sous, y n'ont qu'à s'payer l'PSG!!
a écrit le 03/09/2013 à 19:39 :
Qu'ils achètent du soleil et de la bonne humeur , avec.
a écrit le 03/09/2013 à 19:13 :
ils pourraient financer la retraite a 50 pour tous des francais!
a écrit le 03/09/2013 à 18:33 :
La Norvège n'a qu'à entrer dans l'UE et dans l'euro, ses soucis du trop seront vite utilisés par les fonctionnaires de Bruxelles !!
a écrit le 03/09/2013 à 18:28 :
2 choses a faire: 1) faire payer le petrole avec une autre monnaie histoire de diversifier et de reduire les risques lies au dollar et 2) acheter des societes ou infrastructures aux US.
a écrit le 03/09/2013 à 18:19 :
Quelle discipline budgétaire incroyable. Avec une rente pétrolière, la France dépenserait très rapidement 110% des revenus du pétrole, je crains ... D'ailleurs, avec le gaz de schiste, si ça marche bien, ça fera peut être ça: encore moins de compétitivité, encore plus de clientélisme via la dépense publique.
Réponse de le 04/09/2013 à 14:51 :
Oubliez le gaz de schiste : c'est un échec écologique et économique de plus. Une présentation de diapositives (slides / powerpoint pour le franglais) n'est pas suffisante pour nous faire accepter cette débâcle.
a écrit le 03/09/2013 à 18:00 :
" La Norvege ne sait pas quoi faire des 760 milliards de dollars " , moi j'ai une réponse toute prète pour vos dollars : donnez le poste de ministre du pétrole à Chekib Khalil et vous verrez ce qu'il en fera des 760 milliards $ , essayez et vous verrez !!!!!! mais...à vos risques et périls , il ne faut pas dire que je ne vous ai pas averti.
a écrit le 03/09/2013 à 17:42 :
Il n'y aura pas de meilleur placement que d'arrêter la prospection en attendant que des pays comme la France qui refusent l'exploitation du gaz de schiste les implorent de leur en vendre un petit peu, et bien sûr au prix fort.
Réponse de le 03/09/2013 à 18:48 :
J'imagine qu'ils seront heureux d'avoir un tel matelas quand les puits vont finir par cracher moins. Prospecter, c'est bien, mais encore faut-il trouver de nouveaux sites productifs. Et la fin du pétrole abondant (il y en aura encore mais plus cher, et réservé ? (à la chimie/médicaments/...)).
Une suggestion : avoir des boutiques et magasins mieux fournis, c'est un peu "strict", voire spartiate.
Quand le pétrole sera rare, le gaz de schiste qu'on exploitera sera TRES cher, et nous rapportera des devises (car on ne pourra pas l'acheter nous mêmes, trop onéreux). Le gaz de schiste, c'est une lubie de pétrolier, ils ont besoin de faire du bénéfice en traitant tout ce qui peut l'être. Pensez-vous qu'on vous le vendra pas cher, ce gaz ?? Ah, la crédulité....
Réponse de le 03/09/2013 à 20:12 :
On note que vous êtes pour la fracturation hydraulique et on vous met donc sur la liste des volontaires pour un forage dans leur jardin ...
Réponse de le 04/09/2013 à 14:53 :
Surtout sur la liste des volontaires pour recevoir directement les gaz dans leurs canalisations d'eau. Il fut un temps ou les douches au gaz n'étaient pas si populaires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :