La Norvège investit ses pétrodollars dans l'immobilier

 |   |  179  mots
Le fonds souverain de Norvège se diversifie depuis 2011 dans l'immobilier. Copyright Reuters
Le fonds souverain de Norvège se diversifie depuis 2011 dans l'immobilier. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le fonds souverain de Norvège vient d'acquérir deux immeubles en Allemagne, pour 784 millions d'euros.

La Norvège prend pied sur le marché allemand de l'immobilier. Le fonds souverain norvégien, l'un des plus importants au monde avec 489 milliards d'euros d'actifs sous gestion, vient de racheter à la Royal Bank of Scotland (RBS) deux immeubles de bureaux et de commerces à Berlin et à Francfort, pour un total de 784 millions d'euros, en partenariat avec Axa.

Le fonds souverain de Norvège, qui gère la manne financière issue du pétrole, avait racheté l'an dernier à l'assureur français la moitié de sept grandes propriétés immobilières, à Paris. Il avait également acquis quelque 500 millions d'euros d'actifs immobiliers à Londres.

Si le fonds souverain de Norvège s'intéresse à l'immobilier depuis 2011, au point de vouloir porter la part de cette classe d'actifs à 5% du total de ses investissement, c'est pour diversifier son portefeuille, jusqu'à présent investi uniquement en actions et en obligations souveraines. La volatilité des premières et la baisse de rentabilité des secondes, sur fond de crise financière, ont provoqué une baisse de 2,2% du rendement du fonds souverain norvégien, au deuxième trimestre 2012.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2012 à 16:32 :
Mais pourquoi ces investisseurs avertis n'investissent-ils pas à Paris, "qui ne peut que monter" ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :