Iran : la fortune du guide suprême Ali Khamenei évaluée à 95 milliards de dollars

 |   |  862  mots
L'ayatollah Ali Khamenei occupe la charge de Guide suprême de la Révolution islamique, le poste le plus élevé de la République islamique d'Iran.
L'ayatollah Ali Khamenei occupe la charge de Guide suprême de la Révolution islamique, le poste le plus élevé de la République islamique d'Iran. (Crédits : reuters.com)
L'agence Reuters vient de publier une vaste enquête sur la fortune contrôlée par le guide suprême iranien.

95 milliards de dollars: le chiffre a de quoi donner le tournis: mais, selon l'agence Reuters, l'ayatollah iranien Ali Khamenei règne bien sur un vaste empire économique représentant une somme aussi impressionnante. Cela équivaut à environ 71 milliards d'euros, soit davantage que la valeur actuelle des revenus pétroliers annuels d'Iran.

Au terme d'une enquête longue de six mois, l'agence met sous le feu des projecteurs cette organisation peu connue, baptisée Setad, qui est l'une des clés de la longévité au pouvoir du dirigeant iranien. Elle possède des parts dans pratiquement chaque secteur de l'économie nationale, de la finance au pétrole ou aux télécommunications.

Rien ne prouve que le guide suprême puise dans les fonds de Setad pour s'enrichir personnellement, mais l'organisation donne à Ali Khamenei, au pouvoir depuis 24 ans, les moyens financiers d'opérer indépendamment du parlement et du budget national, ce qui le protège des complexes luttes de pouvoir qui agitent en interne la République islamique.

Setad a bâti son empire en confisquant systématiquement des milliers de biens appartenant à des Iraniens au profil varié, qu'ils soient chiites, membres de minorités religieuses, hommes d'affaires ou membres de la diaspora. L'enquête de Reuters montre comment Setad a amassé un gigantesque portefeuille de biens immobiliers en clamant devant les tribunaux, parfois à tort, que ces propriétés avaient été abandonnées.

L'organisation détient désormais, sur ordre de la justice, un monopole sur la saisie de propriétés au nom du guide suprême, et vend régulièrement ces biens aux enchères ou cherche à retirer de l'argent auprès de leurs propriétaires d'origine. Pour le seul mois de mai 2013, près de 300 biens ont ainsi été mis aux enchères par Setad, pour des millions de dollars.

Le "siège pour l'exécution des ordres de l'imam"

Le nom complet en persan est "Setad Ejraiye Farmane Hazrate Emam", ce qui peut se traduire par "Siège pour l'exécution des ordres de l'imam". Il se réfère à une décision du fondateur de la République islamique, l'ayatollah Ruhollah Khomeini, peu avant sa mort en 1989, de créer une entité pour gérer et vendre les propriétés abandonnées dans le chaos des années qui ont suivi la révolution de 1979. Selon l'un de ses cofondateurs, Setad devait aider les pauvres et les anciens combattants et n'était censée exister que pendant deux années.

Près de vingt-cinq ans plus tard, l'organisation s'est muée en vaste machine économique. Elle contrôle aussi une fondation caritative, mais il est difficile de déterminer les fonds consacrés aux activités de cette dernière.

Outre l'immobilier, Setad possède des parts dans des dizaines d'entreprises publiques ou privées, avec l'objectif avoué de créer un conglomérat iranien pour stimuler la croissance économique de la République islamique.

Au fil des ans, le guide suprême, les juges et le parlement ont émis une série de décrets bureaucratiques, de décisions judiciaires ou constitutionnelles qui ont renforcé ses prérogatives. "Aucun organe de supervision ne peut remettre en cause ses biens", déclare Naghi Mahmoudi, un avocat iranien qui a quitté l'Iran en 2010 et vit aujourd'hui en Allemagne.

Setad sanctionné par le Trésor américain

En juin dernier, le département américain du Trésor a imposé des sanctions contre Setad et certaines de ses holdings, qualifiant l'organisation de "vaste réseau de sociétés-écrans masquant des actifs pour le compte (...) des dirigeants iraniens".

Ni les services de la présidence ni le ministère iranien des Affaires étrangères n'ont souhaité commenter le contenu de cette enquête. L'ambassade d'Iran aux Emirats arabes unis a qualifié ces conclusions de "parcellaires" et ajouté qu'elles n'avaient "aucun fondement", sans plus de précisions.

Le directeur général des relations publiques de Setad, Hamid Vaezi, a répondu par courriel à une description détaillée de ces informations en déclarant qu'elles étaient "inexactes et éloignées de la réalité". Il n'est pas entré dans les détails.

Dans un message ultérieur, Hamid Vaezi a ensuite déclaré que Setad réfutait les allégations du Trésor américain et "a entrepris d'engager un conseil aux Etats-Unis pour traiter cette question". "Cette communication vous informe que toute action de la part de votre organisation pourrait influer sur notre litige aux Etats-Unis et nuire à notre position, ce dont nous vous tiendrons pour responsable", a-t-il dit.

Le montant total des avoirs de Setad est difficile à évaluer en raison de l'opacité de ses comptes. Reuters l'évalue à environ 95 milliards de dollars - dont 52 milliards de biens immobiliers et 43 milliards de parts d'entreprises. Cette estimation s'appuie sur l'examen de déclarations de responsables de Setad, des données de la Bourse de Téhéran et des sites d'entreprises, et des informations du Trésor américain. Le montant dépasse d'environ 40% les exportations pétrolières de l'Iran en 2012, qui ont atteint 67,4 milliards de dollars selon le Fonds monétaire international.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2018 à 17:54 :
quelle abnegation, quelle devotion!
a faire palir mere theresa!
a écrit le 05/01/2018 à 10:54 :
Ben oui ça peut rapporter beaucoup la religion, rien de plus lucratif que des croyants.

Regardez comme les militants LR se font piller en remerciant leurs voleurs ! Alors là c'est la classe...
a écrit le 04/01/2018 à 11:52 :
Par curiosité, comment fonctionne la mise en avant des articles du journal ?
Comment se fait-il qu'on nous ressorte un article de 2013 ? (est-ce la rédaction qui choisit ou bien le nombre de "lectures récentes" ?)
a écrit le 04/01/2018 à 8:23 :
La klepto-théocratie... vieux comme le monde !
a écrit le 03/01/2018 à 17:10 :
C'est çà un guide-religieux ! Et le Gros-Gras BEBE, Dictateur Tyran, Communiste de Corée Combien ? Et les Amis de l'Extrème Gauche Communiste Mélenchon " : vénézuela modèle d'excellence à appliquer à la france " : familles chavez et maduro ? Combien ?
a écrit le 03/01/2018 à 10:13 :
Le protégé de Giscard à Auvers-sur-Oise était donc loin d'être droit "comme un I"!
a écrit le 03/01/2018 à 5:08 :
Merci Pour Cette Information Precise Et Claire De Setad
a écrit le 12/03/2015 à 9:16 :
Campagne très probablement mensonger en vue de noircir l'Iran et préparer l'opinion mondiale à une prochaine déstabilisation du régime Iranien en vue d'y installer un régime plus pro-occidental et donc plus malléable.
a écrit le 12/11/2013 à 23:09 :
Quel dommage qu'il ne soit pas allemand, on l'aurait cité en exemple ! ^^
a écrit le 12/11/2013 à 22:50 :
Le sérieux de l'agence Reuter n'est pas en mettre en cause, mais le timing est surprenant au moment ou des discutions se trouvent sur le fil du rasoir. Cette révélation va très rapidement se rependre en Iran, pays dans lequel les mollahs sont très peu appréciés . Mais le titre de l'article est trompeur il ne s'agit pas de la fortune personnelle d' Ali Khamenei (comme pour des dictateurs d'Asie centrale) mais visiblement celle de l'organisation que dirige les guides successifs. De toutes façon ces révélations ne vont pas arranger la position du guide et donc à contrario renforcer celle du président H.Rohani. (à moins qu'il ne se crispe).
Réponse de le 13/11/2013 à 1:37 :
Pas de soupçon d'enrichissement personnel, c'est certain: amasser des fortunes pour vivre une vie d'ayatollah, on peut trouver mieux comme motivation!
Réponse de le 24/11/2013 à 11:58 :
Certains aurait dit la même chose des papes au moyen age.
A moins que vous le connaissiez personnellement vous ne pouvez supputer sur ses conditions de vie .
De toute façon il n'est pas a plaindre quand on sait que la moitié de ses concitoyens vivent sous le seuil de pauvreté...
a écrit le 12/11/2013 à 21:11 :
Et la fortune du guide supreme BARROSO?
Réponse de le 13/03/2015 à 11:20 :
c'est jack sparoo qui a mis la main sur sa fortune
a écrit le 12/11/2013 à 20:23 :
Quand je pense a tous ces posts de personnes déçues de la démocratie, et des élus corrompus...et qui en déduisent qu'il faut mieux un régime fort piloté par une personne . Voilà un retour sur terre un peu brutal :-)
a écrit le 12/11/2013 à 18:56 :
Quand je lis ce genre de commentaires et que je vois que l'autre jour la bourse de Londres s'est dit prête à faire des efforts pour les investissements qui ne sont point en contradiction avec la loi islamique je me dis qu'on se fout de notre gueule.
Réponse de le 13/11/2013 à 9:05 :
on a la mémoire courte , très courte , d'ailleurs chez nous le pape françois a récemment limogé un cardinal qui menait grand train de vie et prêchait la pauvreté a ses ouailles , contradiction quand tu nous tiens , faites ce que je dis mais ne faites pas attention a ce que je fais moi meme , c'est cela aussi la religion .. interdit de boire .. euh pas interdit en cachette , pas manger de porc ? idem .. et la liste est longue , flirter avec les interdits c'est pour les toutes les religions la meme chanson , meme l'adultère .. et en iran il y'a meme des mariages temporaires consigné par des mollahs , j'ai trouvé cela trop drôle de prendre de telles incartades avec la loi et la foi religieuse , trop drôle , moins pour le petit peuple qui passe a la caisse ..
a écrit le 12/11/2013 à 18:25 :
la vie...!
a écrit le 12/11/2013 à 16:05 :
Et l'Irak possédait des armes de destruction massive.
Souvenons nous de la petitre fiole de Colin Powell et de tous les mensonges de l'empire.
Aujourd'hui on nous fait le coup du mollah milliardaire, après nous avoir pipeauté sur le nucléaire iranien...
Réponse de le 12/11/2013 à 20:18 :
Non l'iran est copain avec les usa en leur refilant des tuyaux sur les afghans et l'irak. Voir video sur youtube "Comment l'Iran a aidé les États-Unis en irak et en Afghanistan"
a écrit le 12/11/2013 à 14:42 :
Oui, mais bon. C'est tout de même moins que Gates et Buffet... Amusant de voir que les US ne font pas d’enquête à leur sujet, d'ailleurs...
Réponse de le 24/11/2013 à 13:13 :
Vous devriez revoir vos chiffres ...
Avec 95 Mds de $ c'est l'homme le plus riche du monde
a écrit le 12/11/2013 à 13:49 :
Oui mais il a passé un concours où il a été reconnu comme omnipotent . le salaire et les avantages vont avec, il rend compte qu'à une seule personne .
a écrit le 12/11/2013 à 13:28 :
Sa foi est récompensée!!!
Réponse de le 12/11/2013 à 21:00 :
Mieux que la multiplication des pains, la multiplication des dollars. Mieux que le paradis des cieux, le paradis fiscal.
a écrit le 12/11/2013 à 13:07 :
Il ne faut pas oublier les avoirs qu'il possède dans plusieurs paradis discaux qui font que sa fortune dépasse les 110 milliadrs suivant les derniers calculs
Réponse de le 12/11/2013 à 14:39 :
En effet. Il contrôle aussi le secteur de la musique à danser.
a écrit le 12/11/2013 à 12:06 :
ah bah c'est du joli tout ca !
a écrit le 12/11/2013 à 12:02 :
Avec ses 15 000 euros mensuels, Hollande est un rigolo!
a écrit le 12/11/2013 à 12:00 :
pas surprenant , propriétaire foncier ? , beuh les religions sont toujours basées sur la proprietée foncière ..donc rien de nouveau depuis 3000 ans .. les théocraties s'enrichissent très bien a condition de faire partie du cénacle d'élus .. enfin les dictateurs eux ne sont pas tristes non plus et le système communiste avec la monenclature de privilégiés aussi .. rien de neuf mais là c'est un peu comique de voir cet article ..
a écrit le 12/11/2013 à 11:35 :
Est-ce que les dignitaires iraniens n'auraient pas pour tendance de mettre les boeufs avant la charia par hasard !
a écrit le 12/11/2013 à 11:10 :
Il y a un problème sur la confirmation des posts (au moins sous chrome). vous le constaterez sur les messages envoyés plusieurs fois. L'affichage du message de confirmation ne se fait pas correctement et les actualisations de la page renvoient le message posté ....
Réponse de le 12/11/2013 à 16:05 :
C'est la faute du stagiaire...
a écrit le 12/11/2013 à 11:06 :
Les conditions de vie modestes de l'Ayatollah infirment les dires de cette étude mensongère, et elle tombe tout à fait opportunément quand le 1er min israélien tente d'écorner l'image de la classe politique iranienne, et de Khamenei en particulier.
-->Où sont les preuves ?
Réponse de le 12/11/2013 à 15:40 :
+1000.et après on va repprocher a hollande de ne pas se déclarer a l'isf!
Réponse de le 13/08/2016 à 0:12 :
Rien à ajouter, je pense que vous avez donné l'essentiel
a écrit le 12/11/2013 à 11:01 :
C'est du même ordre de grandeur que Moubarak ou Khadafi, peut être un peu plus. Cela n'est pas une surprise, même si c'est une approximation. La question est de savoir si cela provient d'argent confisqué au peuple ou légitimement gagné. Et si c'est pour être redistribué ou pour assoir un pouvoir illégitime?
Réponse de le 12/11/2013 à 11:32 :
pourriez vous me donner la recette pour gagner, légitimement, 95 Md$ svp ? pour cette somme, et même la moitié, je suis prêt pour envisager un exil fiscalo-politico-religeux à Téhéran. Par avance merci.
PS: si je gagne, grâce à vos conseils, la moitié de 95md$ j'en redistribuerai au peuple, c'est certain....
a écrit le 12/11/2013 à 11:00 :
Mais où donc, le pouvoir n'est-il pas confisqué par de vastes réseaux de sociétés écrans masquant une constellation d'opaques opérations tentaculaires ? La Finance n'en est-elle pas le principal bras armé ? La Vieille Europe n'a-t-elle pas camouflé, derrière une prétention à la paix éternelle, un foirail invraisemblable de maquignons, dont l'euro-groupe favori fut longtemps confié au chef d'un paradis fiscal ?
a écrit le 12/11/2013 à 10:55 :
Comme en Chine, ou dans d'autres dictatures (rouges, vertes ou noires ...). L'argent est la clé du pouvoir des dictateurs. Il y aura peut-être quelques vagues, suite à cette campagne d'information, mais tout rentrera vite dans l'ordre. C'est seulement de l'intérieur de l'Iran que pourra venir, ou non, une remise en cause de cet état de fait.
Réponse de le 12/11/2013 à 12:24 :
L'argent est aussi la clé du pouvoir dans les démocraties. Il suffit de voir les sommes astronomiques qui sont dépensées aux états unis pour acceder au pouvoir. On peut le déplorer mais c'est ainsi.
Réponse de le 12/11/2013 à 12:31 :
L'argent est aussi la clé du pouvoir dans les démocraties. Il suffit de voir les sommes astronomiques qui sont dépensées aux états unis pour acceder au pouvoir. On peut le déplorer mais c'est ainsi.
a écrit le 12/11/2013 à 10:51 :
Tous les etats fonctionnent plus ou moins comme ca: soit avec des participation directe de letat dans des grosses entrerpises monopolistique (cf areva) , soit avec les gros bonnet proche du gouvernment (cf Bollore qui se fait protege ses infrastructure en cote d ivoir via l'armee francais au frais du contribuable francais).
Réponse de le 12/11/2013 à 11:06 :
Et en France, le chef de l'église catholique (qui gère un conglomérat d'entreprises d'environ 15000 milliards) nomme le président de la république ...vous fumez quoi ?
Réponse de le 12/11/2013 à 11:07 :
Et en France, le chef de l'église catholique (qui gère un conglomérat d'entreprises d'environ 15000 milliards) nomme le président de la république ...vous fumez quoi ?
a écrit le 12/11/2013 à 10:17 :
Ce sont des foutaises anglo-américaine. Et La Tribune se fait le relai de ce genre d'intox...
Réponse de le 12/11/2013 à 10:30 :
Ben oui, c'est la théorie du complot. la zone 51 existe. Le 11 septembre, il n'y a pas de crash d'avion sur le pentagon, les américains n'ont pas marché sur la lune cela a été filmé dans un studio.
Soyait réaliste, ces pays sont dirigés par des présidents bananiers. En afrique, ils se disent président démocratique, au moyen orient, ils se disent au service de l'Islam... mais tous veulent de l'argent et du pouvoir au déprimant du peuple et du développement du pays.
Réponse de le 12/11/2013 à 10:48 :
D'un côté une enquête de 6 mois et des faits, de l'autre Léon et ses arguments massue... Qui croire ?
Réponse de le 13/11/2013 à 1:42 :
Le peuple déprimé te salue

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :