La Banque Nationale Suisse plombée par l'or

 |   |  622  mots
Le siège de la BNS, à Zurich.
Le siège de la BNS, à Zurich. (Crédits : Reuters)
La banque centrale helvétique a subi le contrecoup de la chute de l'or, qui lui fait perdre 9 milliards de francs suisses (7,3 milliards d'euros). Une mauvaise nouvelle pour l’État helvétique et les cantons.

C'est un début d'année bien douloureux pour les cantons suisses. La Banque centrale de la Confédération, la Banque Nationale de Suisse (BNS), a en effet annoncé qu'elle a accusé en 2013 une perte nette d'au moins 9 milliards de francs suisses, soit environ 7,3 milliards d'euros. Une perte qui devra être renflouée par les actionnaires principaux de la BNS, les cantons helvétiques.

Chute de l'or

Pourquoi une telle perte ? Principalement en raison de la chute de près de 28 % de la valeur de l'or. Les 1.040 tonnes de métal jaune que renferment les couloirs de la BNS ne valaient plus en effet que 37,844 milliards de francs à fin novembre, soit 15 milliards de francs de moins qu'un an auparavant (12,2 milliards d'euros environ). Et rien n'a pu venir compenser cette perte dans les comptes de la banque centrale helvétique.

Eléments positifs

La BNS a pourtant bénéficié de quelques éléments positifs l'an passé. D'abord, la vente des actifs d'UBS, actifs récupérés par Berne lors du « sauvetage » de la banque en 2009, qui ont rapporté 3 milliards de francs.

Ensuite, le bénéfice issu des réserves en devises a également atteint 3 milliards de francs. La BNS, depuis septembre 2011, a engagé une politique de blocage de l'appréciation du franc par rapport à l'euro au-delà de 1,20 franc par euro. Ceci l'a conduit à acheter beaucoup d'euros. Mais avec l'accalmie sur le front de la zone euro, l'euro s'est légèrement apprécié : cette année de 1,8 %, permettant à la BNS de dégager un bénéfice.

Déjà des pertes en 2010

Rien n'y fera cependant, la BNS doit accuser une perte, comme en 2010. Mais cette année-là, elle avait été de 21 milliards de francs, notamment en raison de la forte appréciation du franc par rapport à l'euro. Il y a cette année néanmoins une différence avec 2010 : cette fois, la BNS ne versera pas de « dividendes » aux cantons et à l'Etat fédéral. En 2010, en effet, les institutions helvétiques avaient touché, malgré les pertes, 2,5 milliards de francs. Mais en 2011, un accord était intervenu pour limiter à un milliard de francs ces versements si et seulement si les réserves de la BNS sont supérieures aux pertes.

Pas de dividendes cette année

Cette année, les réserves de la BNS ne sont que de 5,3 milliards de francs. Il n'y aura pas de versement de la BNS aux cantons et à l'Etat fédéral. Et, comme le souligne le quotidien zurichois Tages Anzeiger, ceci aura des conséquences budgétaires. Le budget fédéral pourrait même tomber en déficit de 212 millions de francs. Une goutte d'eau certes dans un budget de 66 milliards de francs et un PIB de 500 milliards de francs, mais la règle constitutionnelle du « frein à l'endettement » qui limite le déficit, pourrait être écornée… Pour les cantons, la perte sera également sensible puisque la perte de revenus sera de 0,8 %.

Initiative populaire en faveur de 20 % du bilan en or

Surtout, cette annonce pourrait peser sur une initiative populaire en cours qui vise à limiter la marge de manœuvre de la BNS en l'obligeant à placer 20 % de son bilan en or. Aujourd'hui, les réserves d'or ne représentent que 10 % environ du bilan de la BNS. Du coup, si cette règle avait été en place en 2013, la perte de la BNS eût été deux fois plus importante. C'est un argument de poids pour la direction de la banque centrale qui est très opposée à cette initiative populaire soutenue par le parti populiste de l'UDC. Reste que, comme les 100.000 signatures ont été obtenues, le peuple suisse devra s'exprimer sur le sujet cette année à une date qui reste à établir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2014 à 19:50 :
Même si le prix de l'or, au lieu de baisser, avait doublé, la présence de ces réserves d'or dans ses "couloirs" (sic, LT ) ne permettrait pas à BSN de verser un dividende. Toutes les banques centrales conservent ou augmentent à nouveau leurs réserves de métal précieux, car si "la relique barbare" ne parait pas susceptible de redevenir la référence pour la valeur des monnaies, il n'en reste pas moins qu'elle conserve une valeur intrinsèque en regard de celles des monnaies.
a écrit le 06/01/2014 à 20:13 :
moi je mange du foie gras et bois du champagne .au moins je profite de mes sous !!
Réponse de le 07/01/2014 à 1:51 :
@canari: tu nous invites ?
a écrit le 06/01/2014 à 17:05 :
Mais ils sont où les ardents défenseurs de l'achat d'or qui pullulaient sur les forums, et qui voyaient "sûr de sûr" l'or à 3000 $ l'once ?
Ah oui, je sais: Ils sont partis acheter des Bitcoins.
Cordialement
Réponse de le 06/01/2014 à 17:46 :
on parle de l or " papier " ou de l or physique ?
Réponse de le 06/01/2014 à 17:52 :
@Gruick: c'est la question que je posais :-) je me souviens aussi avoir été pratiquement le seul à dire que l'or était un placement comme un autre et que tout placement comporte des risques, dont celui de perdre son argent :-) Mias j'admets qu'avec l'or, il te reste quand même quelque chose dans la main qui depuis des millénaires a une valeur affective et/ou culturelle, alors que le bitcoin, c'est du tout virtuel :-)
Réponse de le 06/01/2014 à 19:12 :
moi j'achète de l'or miam miam, la baisse est bonne à prendre
Réponse de le 06/01/2014 à 19:15 :
Moi l'or j'adore et j'en achète encore à présent à bon compte quand on sait le prix de l'extraction et de la commercialisation ! Pourvu que ça dure. J'ai commencé mes achats en 2004 et bien m'en a pris !! Je continue (comme les chinois).
Réponse de le 06/01/2014 à 19:50 :
@petitcrésus: les choses n'ont pas la valeur que tu leur attribues ou le coût de revient de leur extraction ou production, mais le prix que l'acheteur est prêt à payer :-)
Réponse de le 07/01/2014 à 7:47 :
vous avez raison d achete de l or , c est bien connu plus on en a plus on en veut,comme sa quand vous aurez 100 balais vous aurez votre matelas bien garni....
a écrit le 06/01/2014 à 17:01 :
Mais où est donc passé notre ami Libre pour acheter de l'or avec ses copains ???
Réponse de le 06/01/2014 à 17:58 :
Il est parti acheter des bitcoins !!!
Réponse de le 06/01/2014 à 19:13 :
ne vous en faite pas pour ceux qui achète de l'or, mais plutot pour ceux qui place leur papier dans les assurances vie hahahahahahaha
Réponse de le 06/01/2014 à 19:52 :
@Patrickboulet: tous les placements comportent des risques, dont celui de perdre son argent :-)
Réponse de le 07/01/2014 à 9:47 :
Patrickb:J'aime vous lire!Mais je préfère quand même la matière plutôt que le papier ou numérique j'achète des lingots d'argent vu le ratio.A votre avis?Sincère salutation
a écrit le 06/01/2014 à 15:56 :
La majorité des banques centrales du monde n'ont plus d'or dans les coffres mais du dollar US! Le dollar... vous savez cette devise qui devient de plus en plus de la monnaie de singe au fil de l'endettement des USA qui enflent tous les jours que Dieu fait
a écrit le 06/01/2014 à 13:36 :
Je pense que tous les pays qui détiennent de l'or dans leurs coffres ,leurs "actifs" leurs réserves a diminué. Enfin j'espère que notre "Trésor" n'est pas trop hypothéqué ? et que
nous ferons pas comme l'Argentine ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :