Nouveau coup de frein pour la croissance chinoise

La croissance chinoise a stagné à 7,7% en 2013, et ralenti de 0,1 point entre le troisième et le quatrième trimestre. Un nouveau ralentissement est prévu pour l'an prochain.

2 mn

La croissance chinoise a atteint son plus bas niveau depuis 13 ans.
La croissance chinoise a atteint son plus bas niveau depuis 13 ans. (Crédits : reuters.com)

Baisse de rythme confirmée. Au dernier trimestre 2013, la production chinoise a crû de 7,7%, soit 0,1 point de moins qu'au trimestre précédent. Sur l'ensemble de l'année, le produit intérieur brut du pays a progressé au même rythme - 7,7%. Il s'agit de son plus bas niveau depuis 13 ans, selon les chiffres officiels du Bureau national des Statistiques (BNS). Pour rappel, la croissance chinoise avait atteint 7,8% en 2012.

Croissance prévue en 2014 : 7,4%

Les économistes interrogés par l'agence Bloomberg prévoient en outre un ralentissement pour l'an prochain avec une croissance de 7,4%, ce qui correspond à un rythme équivalent à celui qu'avait connu le pays dans les années 1990, quand Pékin subissait des sanctions internationales consécutivess aux événements de la place Tian'anmen. Signe d'un ralentissement possible : la croissance de la production industrielle a ralenti, passant de 10% en novembre à 9,7% le mois suivant. 

Tentative de contrôle du crédit

 Mark Williams, chef économiste chez Capital Economics explique au Financial Times:

Le train de réformes annoncé par les autorités devraient soutenir la croissance pendant un temps, mais, à moyen terme, les efforts pour contrôler l'expansion du crédit devraient saper la demande. 

En cause, notamment, les mesures prises pour tenter de limiter le "shadow banking", un secteur bancaire informel, qui, bien que considéré comme bénéfique par Pékin, sera davantage encadré.

>> Pékin dresse une muraille de Chine autour de son shadow banking

Développer la demande intérieur

Plus largement, l'inflexion prise au mois de novembre dernier, lors de l'arrivée au pouvoir de la nouvelle équipe gouvernementale, vise une croissance moins rapide mais davantage fondée sur la demande intérieure.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 20/01/2014 à 15:52
Signaler
A l'économie française une stagnation équivalente à celle de la Chine... (Pas demain la veille avec vos 35 heures) !

à écrit le 20/01/2014 à 13:59
Signaler
Le rêve pour la France un coup de frein à 7.7 % de croissance...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.