Le président ukrainien promet un remaniement ministériel

Alors que les manifestants pro-Europe ont pris d'assaut vendredi matin le ministère de l'Agriculture, le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch a annoncé un remaniement ministériel et une évolution de lois répressives.
Viktor Ianoukovitch, président ukrainien, procédera mardi à un remaniement ministériel.
Viktor Ianoukovitch, président ukrainien, procédera mardi à un remaniement ministériel. (Crédits : Reuters/David Mdzinarishvili)

Viktor Ianoukovitch se serait enfin décidé à donner des gages à l'opposition. Confronté à une contestation de plus en plus vive, le président ukrainien a indiqué à une agence de presse russe, Interfax, qu'il procéderait à un remaniement mardi prochain lors d'une session extraordinaire du Parlement.

"Nous allons prendre une décision lors de cette session (mardi)", a dit Viktor Ianoukovitch, cité par Interfax. "Le président signera un décret et remaniera le gouvernement pour trouver une équipe ministérielle la plus professionnelle possible."

Ambassadeurs convoqués

Vendredi matin, les ambassadeurs ukrainiens avaient été convoqués dans plusieurs pays européens, dont la France. Laurent Fabius a ainsi indiqué être en contact avec Vitali Klitschko, un des leaders de l'oppositoion.

Le chef de l'Etat ukrainien a par ailleurs déclaré à des responsables de l'Eglise orthodoxe que la loi limitant le droit de manifester, dont l'adoption précipitée la semaine dernière a alimenté la colère de l'opposition, serait "amendée".

Ligne dure

Le même jour, il a cependant nommé au poste clef de chef de son administration un tenant de la ligne dure, l'actuel secrétaire du Conseil de sécurité nationale Andriï Kliouïev, en remplacement de Serguï Liovotchkine, un modéré qui avait donné sa démission la semaine dernière après l'adoption de la loi jugée "totalitaire" par l'opposition.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des militants du mouvement d'opposition Spilna Sprava (Cause commune) avaient pris d'assaut le ministère de l'Agriculture situé sur l'avenue principale Khrechtchatik, à 100 mètres de la place de l'Indépendance baptisée Maïdan, haut lieu de la contestation contre le régime depuis plus de deux mois.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.