Ukraine : Bruxelles et Washington prêts à offrir une médiation financière

Catherine Ashton, la représentante de l'UE pour les Affaires étrangères a indiqué au Wall Street Journal que les Etats-Unis et l'Union européenne pourraient proposer une aide financière à KIev.

1 mn

Moscou a suspendu son aide à l'Ukraine, l'UE et les Etats-Unis pourraient prendre le relais.
Moscou a suspendu son aide à l'Ukraine, l'UE et les Etats-Unis pourraient prendre le relais. (Crédits : Reuters)

Moscou coupe le robinet. Mais Bruxelles et Washington pourraient le rouvrir. En marge d'une conférence à Munich, John Kerry, le chef de la diplomatie américaine ainsi que son homologue pour l'Union européenne, Catherine Ashton ont discuté d'une aide financière à l'Ukraine selon des officiels. D'après la représentante de l'UE pour les Affaires étrangères le montant de cette aide ne sera pas "faible". C'est ce qu'indique le Wall Street Journal dans un article publié le 2 février dans la soirée.

Cette somme pourrait s'ajouter à un accord déjà conclu avec le Fonds monétaire international. Sans exiger la tenue de nouvelles élections présidentielles, elle a indiqué que l'aide serait fournie si les autorités au pouvoir et l'opposition trouvaient un terrain d'entente. 

Moscou suspend son aide

Une aide occidentale serait d'autant plus cruciale pour l'Ukraine que le gouvernement russe -qui a promis une aide totale de 15 milliards de dollars - a annoncé que la prochaine tranche de versement serait suspendue. Pour mémoire, c'est justement cet accord qui a mis le feu aux poudres en décembre et précipité dans la rue des milliers d'opposants

Le but, d'après des diplomates américains cités par le quotidien financier new-yorkais serait d'utiliser cette aide comme une "carotte" pour faire plier le président Viktor Ianoukovitch, le contraindre à adopter une politique moins répressive et tenter de réduire l'influence de Moscou. 

L'opposition appelle à l'aide

Cette aide répondrait en outre à une demande explicite de la part des chefs de l'opposition lancée dimanche devant plus 60.000 manifestants à Kiev. 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 04/02/2014 à 1:37
Signaler
L'Ukraine a effectivement tout intérêt à faire un choix équilibré entre la Russie et l'Europe et ne pas tomber sous l'influence unilatérale et énergétique de Poutine qui n'agit que pour sa maffia comme il le fait à Sotchi ou il a dépensé plus de 50 m...

le 04/02/2014 à 6:54
Signaler
Votre commentaire est Obamesque. Comme si la corruption ne touchait pas l'Europe des technocrates (France en position de 23eme pays corrompu par exemple ...) Les JO, la Coupe du Monde sont des machines a corruption quel que soit le pays organisateur ...

le 04/02/2014 à 17:08
Signaler
@ Uncle sam ; Bien vu , sur les trois points et entièrement d' accord maintenant est ce que Asthon a demander à Cameron pour le financement ?

à écrit le 03/02/2014 à 15:50
Signaler
Je trouve sensationnel que Ashton la Britannique n'hésite pas à dépenser l'argent de l'UE, alors que les Anglais veulent contrôler nos dépenses. N'aurait-on pas là une louve dans la bergerie :-)

le 03/02/2014 à 18:43
Signaler
L'agenda européen est de faire rentrer a tout prix des pays low cost dans l'UE (Croatoe, Serbie, Albanie) pour promouvoir et entretenir le dumping salarial et social. Un point c'est tout : Ashton, Narroso n'ont JAMAIS ete elus, simplement nommés par ...

le 04/02/2014 à 1:28
Signaler
L'Ukraine est un pays soi-disant low cost selon vous car il a été sous domination soviétique et Poutine y a placé son pion Yanoukovictch pour le tenir sous la domination de l'énergie entre autres après avoir fait du chantage au gaz. L'Ukraine a plein...

le 04/02/2014 à 6:50
Signaler
Les faits, uniquement les faits, pas vos discours de technocrate écervelé : Salaire d'un technicien en Ukraine 250 euros par mois alors qu'en Roumanie un technicien a un salaire de 400 a 500 euros en moyenne. L'Europe ne cherche pas a coopérer avec l...

à écrit le 03/02/2014 à 13:36
Signaler
Salut

à écrit le 03/02/2014 à 12:55
Signaler
Une "aide" sans contrepartie qui ne sera pas remboursée. À quoi bon ? De toute manière, ils ne peuvent que vendre du gaz Russe à l'Europe, sinon ils sont morts. Pourquoi payer en plus ?

le 03/02/2014 à 16:07
Signaler
Cette aide sera remboursée par l'importation d'une main d'oeuvre (cf. travailleurs détachés) bon marché. Si les français souhaitent continuer de travailler, il leur faudra apprendre à baisser la culotte pour satisfaire les exigences de l'aristocratie...

le 04/02/2014 à 1:34
Signaler
Il y a bien d'autre pays avec des travailleurs bon marché en Europe (y compris Grèce, Espagne etc), çà ne gêne pas globalement les entreprises européennes sauf certains secteurs spécifiques à haute intensité de main d'oeuvre. A l'inverse çà oblige à ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.