Chez RBS, des dizaines de milliers d'emplois sont menacés

 |   |  307  mots
Plus de 30.000 postes pourraient être supprimés au cours des prochaines années, affirme le Financial Times.
Plus de 30.000 postes pourraient être supprimés au cours des prochaines années, affirme le Financial Times. (Crédits : Reuters)
La banque britannique devrait annoncer ce jeudi, lors de la présentation de ses résultats annuels, une lourde restructuration qui touchera particulièrement sa banque d'investissement.

L'heure fatidique approche. Alors que la banque britannique Royal Bank of Scotland (RBS) s'apprête à dévoiler ses résultats annuels le 27 février, plusieurs médias britanniques affirment que sa stratégie de recentrage sur les activités de détails et de financement des entreprises devrait mener à la suppression de plusieurs dizaines de milliers d'emplois.

"Nous ne sommes plus un grand groupe mondial"

Cinq ans après son sauvetage au plus fort de la crise financière, la banque, détenue à 81% par l'Etat britannique, est toujours dans une situation très problématique. En plus d'une lourde perte en 2013 - pour la sixième année consécutive -, elle devrait annoncer son retrait des métiers de banque d'investissement les plus risqués, ainsi qu'un allègement de ses activités internationales.

Dans une vidéo publiée sur le site de RBS cette semaine, le PDG Ross McEwan donne le ton : "Je n'aspire pas à diriger la plus grosse banque du monde. J'aspire à diriger la meilleure banque de Grande-Bretagne - ce qui n'est pas une question de taille. Beaucoup de nos coûts sont de vieux coûts caractéristiques d'un grand groupe mondial... chose que nous ne sommes plus".

25% des postes en jeu

RBS, qui compte 120.000 employés, envisagerait ainsi de supprimer 30.000 postes au cours des prochaines années, avance le Financial Times. Un chiffre qui prend toutefois en compte la vente par la banque britannique de sa filiale américaine Citizens, qui doit être partiellement introduite en Bourse en 2014 avant une cession totale en 2016. Citizens représente actuellement 18.500 effectifs.

Depuis la crise financières, de nombreux autres établissements ont dû se résoudre à ce type de restructuration, parmi lesquelles la banque française Crédit Agricole ou la banque britannique Barclays Capital qui a récemment annoncé la suppression de 10.000 à 12.000 emplois en 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2014 à 22:01 :
un système bancaire non régulé et énorme.. quit doit maintenant maigrir. Ceci était prévu. Hélas, des gens dans ces banques n ont pas vu venir et vont vivre une situation de chomage. Les banques sont des organismes non productif: je conseille autour de moi depuis des années de devenir ingénieur, technicien, chercheur, peintre, artistre, menuisier, cuisinier.. mais pas banquier et pas comptable. Cela ne rend pas heureux. Faire travailler son cerneau et ses mains dans un environnement créatif rend hereux. La banque rend malheureux.
a écrit le 22/02/2014 à 11:37 :
Or , plutôt , Voleurs Bashing !!!
a écrit le 22/02/2014 à 11:34 :
lOI MARTIALE...COMME TU NOUS MANQUES...DES JUGES ? DES vrais...DES HOMMES...DES vrais...
a écrit le 22/02/2014 à 11:30 :
Ne sont ils pas encore en prison ???
a écrit le 22/02/2014 à 11:29 :
Sehr contento...Ja , Ja , Ja !!!
a écrit le 22/02/2014 à 8:33 :
A qui la faute ? Arrêtons de nous cacher derrière notre petit doigt. Les responsables de ce type de situation, qui est devenue banale aujourd'hui, sont des personnages mis en place par nous-mêmes au travers de nos comportements.
Pour ce qui est de se sortir de cette crise les mains propres, commençons peut-être par nous laver les nôtres et arrêtons de croire aux miracles.
Réponse de le 22/02/2014 à 11:11 :
des crapules opérant en angleterre et aux USA ? Nous , Français ??? Tu veux bien expliquer COMMENT...et , en DETAIL ???
Réponse de le 22/02/2014 à 11:31 :
T'as trempé dans l'affaire , non ???
a écrit le 21/02/2014 à 18:09 :
Il ne faut tout de même pas oublier qu'l y a des êtres Humains derrière ces 30 000 postes et que ce ne sont pas eux qui ont plongé le monde dans la crise que nous connaissons... Les vrais responsables s'en sortiront les mains propres !!!
Réponse de le 22/02/2014 à 8:32 :
pas l ombre d une enquete....et les poches pleines
Réponse de le 22/02/2014 à 11:36 :
Celui qui trafique , et vole doit payer. Pourquoi , tu te sens coupable aussi ???
Réponse de le 22/02/2014 à 11:39 :
aucun allemand ne connaissait auschwitz , après 44...ici c'est pareil...
a écrit le 21/02/2014 à 17:47 :
C'est une bonne nouvelle !!!
a écrit le 21/02/2014 à 17:47 :
C'est une bonne nouvelle !!!
a écrit le 21/02/2014 à 13:25 :
Ils pourront remercier en partie le THF et, SURTOUT, la crise financièreS qu'ils ont eux-mêmes déclenchée.
a écrit le 21/02/2014 à 12:16 :
La mise au chômage de ces banquiers voleurs est une nouvelle réjouissante.
a écrit le 21/02/2014 à 12:16 :
La mise au chômage de ces banquiers voleurs est une nouvelle réjouissante.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :