Le Crédit agricole, meilleur élève des banques françaises en 2013

 |   |  548  mots
Les résultats du groupe Crédit agricole sont revenus dans le vert en 2013, au prix d'un grand ménage dans ses activités non prioritaires, a expliqué le directeur général, Jean-Paul Chifflet. REUTERS.
Les résultats du groupe Crédit agricole sont revenus dans le vert en 2013, au prix d'un grand ménage dans ses activités non prioritaires, a expliqué le directeur général, Jean-Paul Chifflet. REUTERS. (Crédits : reuters.com)
Après avoir accusé une perte de 3,7 milliards d’euros en 2012, le groupe Crédit agricole a publié un bénéfice net de 5,1 milliards au titre de 2013. Ce qui place la banque verte devant BNP Paribas et la Société générale.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas, pour le Crédit agricole. Le groupe bancaire a publié, le 19 février, un bénéfice net de 5,1 milliards d'euros, au titre de l'exercice 2013, contre une perte nette de 3,7 milliards en 2012. Un an après l'annonce de cette perte colossale, liée à la moins-value essuyée sur la cession de la filiale grecque Emporiki ainsi qu'à d'importantes dépréciations d'actifs, la banque verte s'affirme comme le meilleur élève du secteur bancaire français. Ses rivales BNP Paribas et Société générale avaient en effet dévoilé, la semaine dernière, des bénéfices respectifs de 4,8 milliards et de 2,2 milliards d'euros "seulement."

"Les résultats sont bons, je n'ai pas pu dire cela tous les ans", s'est réjoui Jean-Paul Chifflet, le directeur général de CASA, la structure cotée en Bourse du groupe. Cette dernière a dégagé un bénéfice net de 2,5 milliards d'euros, contre une perte historique de 6,5 milliards en 2012. Un retour dans le vert qui amène CASA à proposer à ses actionnaires, pour la première fois depuis deux ans, un dividende, de 0,35 euro par action, soit 35% du bénéfice net.

 Un recentrage qui se poursuit avec des cessions en Bulgarie et en Scandinavie

Cette performance, le groupe Crédit agricole - qui comprend CASA et les Caisses régionales - l'a d'abord obtenue au prix d'un grand ménage de printemps, en finalisant la cession d'Emporiki, mais également celles d'activités non prioritaires, comme les courtiers Cheuvreux et CLSA, ainsi que la banque espagnole Bankinter. Un recentrage qui se poursuit aujourd'hui avec la vente des activités du Crédit agricole en Bulgarie et des filiales scandinaves de Crédit agricole Consumer Finance (crédit à la consommation).

 Ensuite, le groupe a bénéficié d'une bonne tenue de son activité, malgré la morosité de la conjoncture économique, avec un produit net bancaire (PNB, l'équivalent du chiffre d'affaires) en hausse de 1,6%, à 31,2 milliards d'euros. Enfin, le groupe Crédit agricole a vu ses charges d'exploitation baisser de 1,6%, l'an dernier, grâce, notamment, aux 351 millions d'euros d'économies réalisées dans le cadre du plan "Must", un montant supérieur à l'objectif initial de 320 millions.

 Faire du groupe le numéro un européen de la banque universelle de proximité

Le groupe est par ailleurs "dans les clous" de Bâle III, la nouvelle réglementation relative au renforcement des fonds propres des banques, avec un ratio de fonds propres durs de 11,2 % à la fin 2013, un niveau plus élevé que ceux de BNP Paribas (10,3%) et de la Société générale (10%) à la même date.

 Jean-Paul Chifflet a été en revanche peu disert sur les perspectives du groupe, réservant ses commentaires au 20 mars, date à laquelle le Crédit agricole dévoilera son plan stratégique pour le moyen terme. Le directeur général a cependant réaffirmé sa volonté de faire du Crédit agricole "le numéro un de la banque universelle de proximité en Europe d'ici à 2020, tant en nombre d'agences et de clients qu'en termes de PNB." Et a indiqué que "le réseau d'agences bancaires ferait l'objet d'une réflexion approfondie à moyen terme, afin de l'adapter à (l'essor de) la banque digitale."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2016 à 21:39 :
100 m séparaient le Crédit Agricole de la Caisse d'Epargne les 2 banques rivales se regardent en chien de faience , plane encore le conflit juridique relatif et pour cause a la généralisation de la distribution du livret A , mais pour moi il n'y a pas photo le fait d'avoir mis initialement les pieds dans la banque de l'écureuil beaucoup plus que m'en mordre les doigts juste pour vous donnez une idée : c'est les co...... que j'arrive a me bouffer ! 100 m un choix cornélien s'était posé : les verts agriculteurs ou historiquement les rouges grands garants de notre épargne ? fatale erreur c'était ceux qui allaient devenir les grands fossoyeurs de mon épargne de ce choix qui en eurent l'Honneur , j'aurais choisi les verts agriculteurs actuellement a vue de nez j'aurais 4000 euros dans les poches , mais avec les rouges devenus grands malfaiteurs actuellement a vue de nez j'ai toujours 4000 euros ... oui mais bien ancrés dans le postérieur cherchez l'erreur , 100 m qui auront été dévastateurs ! d'un P.E.L. sans histoire ils m'avaient charmé pour le laisser tomber et sur la lancée ils m'avaient attiré sur le boursier a presque 7000 points ... pas besoin de dessin vous comprenez ?
a écrit le 20/02/2014 à 17:22 :
Leverage au plafond, no comment, merci la Tribune pour cette jolie publicité.
a écrit le 20/02/2014 à 14:58 :
Ceux qui ont menti mentiront toujours...ceux qui on volé le contribuable le voleront toujours...Ceux qui vivent par le fric périront par le fric...
a écrit le 20/02/2014 à 14:56 :
Kes'tu veux que ça nous fasse ???
a écrit le 20/02/2014 à 10:18 :
Meme quand les résultats sont bons et pour le moins en nette amelioration,on trouve toujours des esprits chagrins pour cracher dans la soupe de la maison France. Cet antipatriotisme devient vraiment pénible.
Réponse de le 20/02/2014 à 21:28 :
et oui ils font du benef cette année mais avec quelle prise risque (systemique) le leverage est de combien?
Patriotique c'est avoir fois en votre nation, je ne nie pas que la france a d enorme qualité et qu'il faudrait peut pour que tout fonctionne bien, mais cela n empeche pas de ne pas etre naif, sur les prise de risuqe qui ont deja failli nous mener a un drame bancaire planetaire !!!
Alors ouvrons juste les yeux non ?
a écrit le 20/02/2014 à 8:41 :
moi je veux bien ,mais sur certains sites on donne des leverages a 65 ,donc ceux qui ont un compte au C A prudence .........
a écrit le 20/02/2014 à 7:45 :
Benefices realises grace au trading....faux benefices car bourse surevaluee...vrai distribution de bonus....et demain vraies pertes.... vrais impots pour le contribuable...on recommence comme en 2008... mais chut...il y a des elections
a écrit le 19/02/2014 à 19:52 :
Qui peux y croire on dirait Dexia qui criait sur les toits qu elle allait très très bien !!!
a écrit le 19/02/2014 à 18:42 :
Zouuuuuuuuuuu assemblée générale... pâté rillette et rosé 1 er prix ....... que la grand messe commence vendredi ... mais on vous piquera vos sous chuttttttttttttt ! Merci le crédit bouse !
a écrit le 19/02/2014 à 16:24 :
Il vaut mieux se réjouir de voir les banques faire du résultat .. Pour autant messieurs les dirigeants il faut savoir l utiliser et de tel machine comme les vôtres pourraient sûrement créer plus d emploi et ça n en serait qu a votre honneur car un delta de 10 milliards de résultats sur 1 an laisse penser que vous pouvez faire bcp de chose ,1 milliard d euros dans l emploi français je vous laisse le soin de faire le calcul du nombre d emploi et la vous aurez quelque chose dont vos clients et vous mêmes pourraient être fier.
a écrit le 19/02/2014 à 16:12 :
Une des grandes banques les plus fragiles au monde car farcie d'actifs pourris. Gare au grabuge ! Ce sont les déposants qui seront floués ! et chyprés....
a écrit le 19/02/2014 à 16:03 :
C'est beau de voir un Président se féliciter des 5.6 milliards de résultat obtenu pour partie sur le pressurage de ses prestataires de sevices laissant à pein de quoi vivre aux tpe et PME qui portent l'ensemble de la main d'oeuvre qualifiée qui est outsourcée. C'est beau!! Sans parler de la future cession des services informatiques qui une fois repris par Accenture seront progressivemetn délocalisés en Inde... C'est beau de voir ces entreprises qui n'appartiennent au final à personne puisque l'actionnariat est dilué ce qui permet à des salariés auto-proclamés de s'amuser à jeter à la poubelle des milliers de cadres au seul titre de pouvoir justifier leur demande d'augmentation auprès du conseil d'administration. A vomir
Réponse de le 19/02/2014 à 19:01 :
+1 totalement raison, surtout pour le Crédit Agricole une des banque la plus fragile d'Europe car fortement sous-capitalisé...enfumage franco-français !
Réponse de le 19/02/2014 à 19:46 :
tu as l'air de t'y connaitre en fonds propres..et sur bale III..avant de parler , essayer de vous interresser aux mécanismes et qui régissent les banques..fredluxe a ds ce domaine des compétences bien en dessous de la normale apperement..lol
Réponse de le 19/02/2014 à 22:59 :
Toi aussi tu as l'air de t'y connaitre sur Bâle 3.

Les états unis ont reporté "sine die" l'application de Bâle 3, et en conséquence, aucune étape de Bâle 3 n'a été mise en application en Europe à ce jour.

Bâle 3, Bâle 3, Bâle 3 la la
a écrit le 19/02/2014 à 14:50 :
C'est un peu grâce aux 1 € mensuels de frais de tenue de compte qu'ils ont ajoutés.
a écrit le 19/02/2014 à 14:26 :
Ils peuvent faire du résultat avec leur produits financiers.
J'ai des FCP, assurances vie et divers livrets chez eux, Les rendements sont dégueulasses.
FCP Atout opportunité 0%, assurance vie 1,5% ...
Réponse de le 19/02/2014 à 17:41 :
Effectivement, ils ponctionnent dans les fonds à promesses aux frais de egstion excessifs (qui n'ont de réel intérêt que pour le commercialisateur) et les actifs en euros qu'ils flinguent une fois le client capté.
a écrit le 19/02/2014 à 14:09 :
je suis invité à la convocation générale vendredi.
Ce que je sais, c'est que si le crédit Agricole générique était en difficultés, les agences régionales n'ont jamais été à la peine.
Beaucoup de dépots dormants surtout d'agriculteurs commerçants artisans mais peu à la bourse;
Réponse de le 19/02/2014 à 18:24 :
"je suis invité à la convocation générale vendredi" rillettes et pâtés gratuits voir bouteilles de rosé 1er prix ... pour le reste on s'occupe de vos sous ! ;o)))))
a écrit le 19/02/2014 à 13:11 :
Qu'en pensent les clients du Crédit Agricole? Bon ou mauvais élève?
Réponse de le 20/02/2014 à 7:04 :
mauvais élève pour les PMEs
a écrit le 19/02/2014 à 13:10 :
Avec un leverage de plus de 50, je ne vois comment on peut être serein.
a écrit le 19/02/2014 à 11:19 :
Eh oui, le rapport évoqué ci-dessous n'a jamais été mandaté et encore moins approuvé par l'OCDE !!! Il faut effectivement bien et tout lire!
a écrit le 19/02/2014 à 9:43 :
Ah bon ces chiffres sont si bon que cela , moi qui pensait que le CA avait un manque de fond propre de 31.5 milliard d euro !!!
Bizarre ces chiffres ne sont pas les meme que le rapport de l OCDE qui montrait que le CA avait 2.2% et non 3% de fond propre comme le prévoit Bales 3 !!!
Ah les chiffres ont leur fait dire ce que l'on veut
Réponse de le 19/02/2014 à 10:18 :
lorsqu on fait une etude il faut d abord savoir de quoi on parle et nous pauvres lecteurs ne pas prendre tout pour argent content.
PS : l ocde a dementi avoir mandate ces "experts"....
Réponse de le 19/02/2014 à 11:12 :
ne veut rien dire le CA avait un manque de fonds propres. Pour Bâle III ce sont l'ensemble des portefeuilles pondérés par leurs risques qui doivent être rapportés sur les fonds propres. Quant aux prévisions de l'OCDE les économistes, même prestigieux ont depuis 2008 largement démontré les failles de leurs modèles
Réponse de le 19/02/2014 à 13:51 :
Sauf que personne n'est réellement capable d'évaluer le risque au jour d'aujourd'hui...
Réponse de le 19/02/2014 à 15:10 :
Il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce qui sort de la bouche de Marine Le Pen. L'étude comportait des erreurs monumentales de périmètre au niveau du groupe CASA, ce qui bien évidemment faussait toutes les conclusions.
Réponse de le 19/02/2014 à 20:38 :
et oui il faut croire tout ce que raconte le credit agricole ou autre etablissement bancaire.
il manque des fonds propre pour bales 3 mais bon quand on voit les encours sur les marché qui sont des multiple de 40 voir 60 comparé au fonds propres c'est systemique non?
et quand la societe général nous declare que 0.5 % de ses chiffres proviennentt du traiding , c'est marrant car c'est normalement ce qu'il y a de plus rentable en activité bancaire !!!
alors le rapport de l ocde n est peut etre pas top mais les propos des banques sont comment dire .... bizarres

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :