États-Unis : le chômage monte, les marchés sourient

 |   |  486  mots
Malgré une hausse du chômage en février, les créations d'emplois meilleures que prévu confortent la Fed dans sa décision de poursuivre la réduction de ses rachats d'actifs. (Photo : Reuters)
Malgré une hausse du chômage en février, les créations d'emplois meilleures que prévu confortent la Fed dans sa décision de poursuivre la réduction de ses rachats d'actifs. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le chômage américain a progressé de 0,1 point à 6,7% en février. Mais les créations d'emplois ont été meilleures que prévu. Plutôt une bonne nouvelle pour les marchés.

Encore de drôles de statistiques pour l'emploi américain. Vendredi, le département du Travail, l'équivalent du ministère du Travail aux États-Unis, a annoncé un taux de chômage en hausse de 0,1 point à 6,7% en février. Et pourtant, la nouvelle a réjoui Wall Street, avant que les investisseurs américains ne soient rattrapés par l'Ukraine. Au contraire, le taux de chômage à un plus bas de cinq ans de 6,6% en janvier avait inquiété les marchés.

Statistiques contradictoires

La raison tient aux créations d'emplois qui avaient déçu en janvier alors qu'à 175.000 le mois dernier, elles ont été meilleures que prévu. D'autant plus que cette hausse des créations d'emplois intervient en plein ralentissement de l'économie dû à un hiver polaire qui a paralysé les États-Unis ces trois derniers mois, comme l'avait souligné la présidente de la Fed Janet Yellen. En décembre, janvier et février, la moyenne des créations d'emplois était de 129.000 par mois, alors qu'elle était de 205.000 environ de janvier à novembre 2013.

Par ailleurs, ces deux statistiques peuvent sembler bien contradictoires. En effet, comment le taux de chômage peut-il augmenter alors que les créations d'emplois accélèrent ? Parce que, voyant que l'emploi s'améliore, les découragés qui étaient sortis des listes de demandeurs d'emplois se sont remis à chercher du travail.

La Fed confirmée dans sa stratégie

Une double nouvelle qui va dans le sens de la Fed. Cette dernière s'était refusée à stopper la réduction de sa politique d'achats d'actifs lors de sa dernière réunion malgré des chiffres inquiétants pour l'emploi.

Le président de la Fed de New York William Dudley a en ce sens réaffirmé jeudi qu'il faudrait que l'environnement économique se dégrade considérablement pour que la banque centrale revienne sur son changement de stratégie consistant à lever le pied sur les rachats d'actifs. Des propos déjà tenus par Janet Yellen. Si bien que la plupart des analystes s'attendent à un nouveau coup de frein lors de la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la Fed des 18 et 19 mars.

Quelques doutes persistent

Malgré ces bonnes nouvelles, et des perspectives qui semblent bonnes, selon les économistes, un doute persiste encore sur l'emploi. En effet, le mauvais temps ne peut expliquer à lui seul le ralentissement de l'activité. Les chiffres de la croissance lors de l'année 2013 montrent que les entreprises américaines ont trop produit par rapport à la demande finale. Phénomène qui se traduit par une progression importante des stocks des entreprises, qu'il faudra d'abord écouler avant d'embaucher de manière significative.

La fin des allocations chômage de longue durée pour plus d'un million d'américains et une réduction des coupons alimentaires devraient par ailleurs réduire les dépenses globales de consommation, réduisant d'autant la demande finale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2015 à 11:24 :
le chômage monte pourquoi? liure sur les charlatans de Bercy

http://sleazy-caricatures.over-blog.com/2015/04/les-charlatans-partie-1.html
a écrit le 10/03/2014 à 8:36 :
Voyez-vous , Messieurs , L'Economie est Science Complexe...Elle ne repose pas sur des désirs...que dis-je , des vélleités téméraires !!! Des coups de mentons cauchemardesques , issus des pires songes d'une nuit de décadence. Elle n'est point Biblique...il ne suffit pas de dire " Que la courbe soit !!! Pour Hollande.
Il ne suffit pas de brasser avec Godman Sachs , JP Morgan , et toutes les autres banques , même celles que votre esprit trop mesuré ne peut entrefoir , ainsi que leurs ramifications de ci de là...
Bref , il ne suffit pas de lever des milliards de milliars ...de papier toilette , pour faire remonter une courbe autre. Aussi...Cla c'est pour Obama.
Vous êtes des petits oiseaux , cui-cui...Cu-cu...Cui-cui...Pour être libres , il faut savoir ce qui est à l'origine , et ce qui est à l'autre bout , sinon , vous êtes des esclaves...qui cheminent vers plus d'europe ...et moins de liberté , que dis-je , moins souverains ..Cui-cui...
Réponse de le 13/03/2014 à 10:58 :
L'économie n'est pas une science mais une sorte de philosophie.
a écrit le 08/03/2014 à 17:44 :
Ce ne sont pas les statistiques qui sont drôles, mais l’interprétation qu'on en fait. Les faits: le nombre de chômeurs augmente (aux US) et la bourse monte.
On veut nous faire croire que c'est une conséquence de la logique suivante: elle monte car l'économie va mieux.
En fait elle monte suite aux injections de liquidité de la FED qui perdurent. Ces injections vont sur les marchés financiers et non pas dans l'économie qui va mal.
Puisque l'économie va mal le chômage et les marchés financiers montent
Réponse de le 08/03/2014 à 19:45 :
Votre prose est absurde car les marchés financiers font partie intégrante de l'économie car sans investissement l'économie est morte. De plus la BCE n'est pas en reste concernant les injections de liquidités.
Réponse de le 09/03/2014 à 10:39 :
Michel : recherchez criseusa blog. (blog du Monde). Vous pourrez constater qu'il n'y a plus d'investissements aux US.
Réponse de le 09/03/2014 à 19:56 :
0 sur 20 à vous 3.
@ Jeanjean : Vous dérapez sur la fin
@ Michel : vous partez d'un postulat de Marché Efficient : Oh que non...!!!
@ Yvan : Le Blog du Monde s'y connait en Macro-économie comme moi je m'y connais en reprisage des chaussettes.
Réponse de le 10/03/2014 à 14:23 :
@shangai kid : amen.
a écrit le 08/03/2014 à 11:00 :
France : le chômage monte personne ne sourit ! (Sauf les socialistes au pouvoir qui disent que tout va bien.)
Réponse de le 08/03/2014 à 17:28 :
le chômage baisse en France, quoiqu'en disent les détracteurs. L'inversion de la courbe du chômage a bien eu lieu.
Réponse de le 09/03/2014 à 19:58 :
@ jeanjean
C'est ça , le chômage baisse...Et ma soeur elle bat le beurre !!!
Vous avez vu ça où , à l'ORTF ???
a écrit le 08/03/2014 à 9:30 :
Wal-Mart , Staples , Les achats automobiles ...Les dépenses faibles des consommateurs font tomber les géants de la distribution dans le rouge.
Les magasins Macy's et Wal-Mart , ( Plusieurs centaines de fermetures pour chacune de ces enseignes ) très achalandés en produits chinois à bas prix baissent.
Mais , les magasins Le Bon Ton Stores , ciblés haut de gamme ne font pas beaucoup mieux.
a écrit le 08/03/2014 à 1:44 :
Il n'y a rien de contradictoire dans les statistiques si on considère la hausse des emplois précaires... par la destruction d'emplois durables. Autre possibilité: les chiffres donnés sont faux!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :