Les ventes au détail rebondissent légèrement aux Etats-Unis

 |   |  309  mots
La consommation de biens, dont les vêtements, a augmenté en février. (Photo : Reuters)
La consommation de biens, dont les vêtements, a augmenté en février. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Les ventes au détail ont augmenté de 0,3% au mois de février par rapport à janvier. Sur l'année, la hausse s'élève à 1,5%.

L'annonce d'un rebond dans les ventes au détail aux Etats-Unis jeudi a de quoi surprendre, après deux mois de recul. L'hiver rigoureux avait affecté la consommation des Américains en décembre et janvier, avec une baisse de 0,3% et de 0,6%. A première vue, la poussée peut sembler minime : +0,3% au mois de février par rapport à janvier, selon le département du Commerce américain. Mais sur un an, les ventes au détail ont progressé de 1,5%. 

La consommation des loisirs et les produits de soins s'est accrue

Les secteurs qui ont le plus profité de cette fièvre acheteuse sont les produits de loisirs (+2,5%), les produits de soins (+1,2%) et l'automobile, l'habillement et l'ameublement (environ +0,4%). Au contraire, l'électronique, l'électroménager, les magasins d'alimentation et les grands magasins ont affiché une légère baisse (-0,2 à -0,3%). Les tempêtes qui ont touché les Etats-Unis au mois de février expliquent peut-être également le succès des ventes en ligne et par correspondance, qui ont progressé de 1,2% en février.

Les ventes au détail baissent malgré tout en 2014

Reste que "cela ne compense pas entièrement le recul de janvier et le mauvais temps affecte encore les détaillants", selon Paul Dales, senior économiste pour Capital Economics, interrogé par l'AFP. Il est trop tôt pour parler d'embellie pour l'économie américaine, dont la croissance s'est établie à 2,4% au dernier trimestre 2013. La consommation des ménages est certes le moteur traditionnel de la croissance dans ce pays. Mais les chiffres des ventes au détail ne permettent pas de tirer de conclusion globale, puisqu'ils n'englobent pas les services (sauf les restaurants), dont les Américains sont très friands. Après tout, souligne Chris Williamson, de Markit, les ventes au détail ont globalement reculé sur les trois premiers mois de l'année 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2014 à 19:51 :
C'est amusant comme aucun média ne précise que les chiffres du mois précédent ont également été révisés de -0.4% à -0.6%, ce qui est très significatif et ex auto (ou ex auto et carburants) de 0.0% à -0.3% (de -0.2% à -0.5%) ce qui l'est encore plus... mais comme toujours, on oublie volontiers les révisions, en particulier les algos.
a écrit le 13/03/2014 à 17:32 :
Bref, consommation stagnante, déficit et dette en hausse.
Cela me rappelle quelque chose.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :