L’Ukraine veut taxer les riches pour éponger ses dettes

Le premier ministre ukrainien, qui mène actuellement des négociations avec le FMI en vue de recevoir une aide de ses alliés occidentaux, entend mettre les citoyens les plus aisés à contribution.
Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk veut taxer les déposants pour redresser l'économie moribonde du pays. (Photo : Reuters)
Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk veut taxer les déposants pour redresser l'économie moribonde du pays. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

"Les plus riches doivent partager leurs richesses avec le pays", a asséné mercredi le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk, avant de proposer une nouvelle taxe qui frappera les plus aisés. L'objectif affiché est de répondre à la crise économique qui ébranle le pays. Le chef de l'Etat lui-même y sera soumis, a souligné le ministre.

Cette taxe toucherait les intérêts sur les dépôts au-delà de 4 000 euros environ, ce qui concerne un dixième de la population, selon l'intéressé.

Une révolution qui coûte cher 

La révolte de la place Maïdan a coûté cher à une économie déjà mal en point. Avec une dette publique de 75 milliards de dollars et un déficit budgétaire qui approche les 10% du PIB, la situation est explosive. Elle n'a fait qu'empirer pendant les manifestations qui ont paralysé le pays à partir de novembre 2013 et qui ont débouché sur le renversement du président pro-russe Viktor Ianoukovitch fin février.

Après la suspension de l'aide provenant de Russie, l'Union européenne et les Etats-Unis se sont engagés à venir en aide à la république d'Europe de l'est, au risque de voir le pays faire défaut sur sa dette publique. Les négociations pour déterminer le montant de cette aide, menées par le FMI, se poursuivent actuellement à Kiev, qui estime avoir besoin de 15 milliards de dollars au plus vite.

Le spectre du bank run 

La nouvelle taxe risquerait de provoquer un retrait massif des dépôts, s'est alarmé le quotidien en ligne Ekonimitchna Pravda (La vérité économique), et pourrait fragiliser les banques. Mais le premier ministre reste confiant, tablant sur des mesures qui permettront à l'Ukraine de : "stabiliser l'économie, [d']obtenir une aide du FMI et de [ses] partenaires" occidentaux. "L'heure est à la justice, l'heure est à aider le pays", a-t-il ajouté.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 28
à écrit le 27/03/2014 à 13:05
Signaler
Il n'a rien compris, dans le monde occidental se sont les pauvres qui payent des impôts à la place des riches

à écrit le 26/03/2014 à 16:46
Signaler
Taxer les riches il n'y a pas de plus mauvaise solution Ex:la France les acteurs,les sportifs,les entrepreneurs en fait beaucoup de ceux qui ont du talent et/ou de l'argent sont soit en Suisse a Monaco,en Belgique,a Londres Etc Il leur restera q...

à écrit le 20/03/2014 à 17:14
Signaler
Voilà une bonne nouvelle, jusqu'à maintenant ils étaient exonérés

à écrit le 20/03/2014 à 8:39
Signaler
Le gouvernement de transition ukrainien s'en sort jusqu'à présent plutôt bien dans une situation hyper délicate. Espérons qu'ils pourront organiser des élections dans de bonnes conditions le 25 mai prochain mais rien n'est sûr avec Poutine qui attend...

à écrit le 20/03/2014 à 3:40
Signaler
@ Prévention : L'UE ne fait que rectifier les dérapages des Nations. Elle était contre l'entrée de la Grèce. Il y a moins de fonctionnaires à l'UE qu'à Paris. C'est bizarre cette volonté de tout coller sur le dos de l'UE quand ce sont au contraire le...

le 20/03/2014 à 3:49
Signaler
Je suis désolé, mon propos n'était pas assez clair. Je parle bien entendu de Chypre. Par ailleurs, et par simple esprit factuel, l'UE a au contraire tout fait pour favoriser l'entrée de la Grèce, jusqu'à fermer les yeux sur les montages destinés à r...

le 20/03/2014 à 6:19
Signaler
Des technocrates non élus et corrompus qui sont en train de signer en douce le traité transatlantique qui va finir d'asservir les peuples à l'oligarchie mondialiste : y a pas à dire, les petits trolls appointés par l'EU-RSS sont des petits comiques a...

à écrit le 20/03/2014 à 2:45
Signaler
Cela prouve qu'au moins il a compris à qui il avait à faire avec l'UE. Car rappelez vous qu'il y a un an, ces mêmes "riches" Ukrainiens avaient été rasés gratis par la dite UE...

le 20/03/2014 à 3:39
Signaler
@ Prévention : L'UE ne fait que rectifier les dérapages des Nations. Elle était contre l'entrée de la Grèce. Il y a moins de fonctionnaires à l'UE qu'à Paris. C'est bizarre cette volonté de tout coller sur le dos de l'UE quand ce sont au contraire le...

à écrit le 19/03/2014 à 18:45
Signaler
C'est une des meilleures solutions en effet car il y a eu énormément d'abus et de nombreux biens non transférables que se sont appropriés les oligarques et qui sont à l'origine de la situation ukrainienne et que l'on retrouve également dans tous les ...

à écrit le 19/03/2014 à 18:41
Signaler
Qu'il taxe les Russophones qui s'en sont mis plein les poches ces dernières année avec la permission du grand client du Kremelin celui qui a pris la fuite avec le trésor National.

à écrit le 19/03/2014 à 17:45
Signaler
Alors qu'ils viennent en France !!! lol

à écrit le 19/03/2014 à 17:16
Signaler
Devinez d'où viennent ses idées ? Cela ne vous rappelle-t-il pas un certain FMI, Chypre, la Grèce, etc. Il n'a pas à s'inquiéter, les riches (dont lui probablement) ont déjà mis leur argent à l'abri. C'est donc le citoyen lambda, taxable et corvéable...

le 19/03/2014 à 18:03
Signaler
Corvéable à merci, pas sûre. Les Ukrainiens sont pas de bon poils ces derniers temps, et il est pas certain qu'ils voudrons sagement payer tout ce qu'on leur demande pour les dettes contractés aux temps des corrompus... Je serais maire de Kiev, je ne...

le 19/03/2014 à 18:51
Signaler
@ Patrickb : vue la situation du pays et la valeur de la monnaie, çà fait longtemps que les liquiditées sont parties. Par contre les autres biens non délocalisables : entreprises obtenues abusivement car étant proche de la Russie soutenue par le pion...

le 19/03/2014 à 18:51
Signaler
@ Patrickb : vue la situation du pays et la valeur de la monnaie, çà fait longtemps que les liquiditées sont parties. Par contre les autres biens non délocalisables : entreprises obtenues abusivement car étant proche de la Russie soutenue par le pion...

à écrit le 19/03/2014 à 17:10
Signaler
C'est une vraie révolution, on dirait. Intéressant.

à écrit le 19/03/2014 à 15:30
Signaler
L'Ukraine pourrait se relever et devenir un grand pays industriel. Et donc un concurrent. Heureusement nos socialistes les conseillent, et l'Ukraine ne s'en remettra pas! Ouf, pas de concurrence, la nullité prime !

le 19/03/2014 à 19:01
Signaler
C'est sûr que le FMI et la Banque Mondiale sont socialistes lol ! Et que devenir un grand pays industriel dans un monde où l'industrie est en perte de vitesse et très concurrencée avec une surabondance de biens dans des pays proches, en voilà une vis...

à écrit le 19/03/2014 à 15:28
Signaler
les Ukrainiens se sont fait manipulés par l'UE maintenant ils vont connaître le FMI et ses sbires.... et surtout les mesures économiques qui vont avec

le 19/03/2014 à 18:59
Signaler
Pas grave, Poutine dit que ce sont tous des fachistes et quand Poutine dit c'est que c'est vrai... faîtes moi confiance lol !

à écrit le 19/03/2014 à 15:01
Signaler
Ce sont les socialistes Français qui les ont conseillé ?

le 19/03/2014 à 15:27
Signaler
Et pour ruiner un pays, ils savent y faire!

le 19/03/2014 à 15:59
Signaler
C'est naturel chez eux !

le 19/03/2014 à 19:04
Signaler
C'est sût que quand Hollande et Obama, 2 sociaux démocrates, sont arrivés au pouvoir, la situation laissée par la droite et les républicains était idyllique LOL de LOL !!!!!!

à écrit le 19/03/2014 à 14:32
Signaler
Hausses a venir du prix du gaz et de l'electricite de plus de 100% pour satisfaire les criteres et conditions du philanthropique FMI

à écrit le 19/03/2014 à 13:39
Signaler
Des riches Ukrainiens pas si riche (ou assez riche pour corrompre, partir, fuire) ou des riches Européens? Ah, on avait bien besoin d'une deuxième Grèce !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.