Un crash d'avion annoncé par erreur en Espagne enflamme la toile

 |   |  374  mots
La communauté internationale est toujours sous le choc de la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines, qui s'est abîmé dans l'Océan indien dans des circonstances mystérieuses.
La communauté internationale est toujours sous le choc de la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines, qui s'est abîmé dans l'Océan indien dans des circonstances mystérieuses. (Crédits : Reuters)
La fausse annonce du service d'urgence des îles Canaries s'est répandue comme une traînée de poudre dans la presse nationale et internationale. Il s'agissait en réalité d'un remorqueur tirant une embarcation.

Le fantôme du vol MH370 plane dans tous les esprits. A tel point qu'une erreur des services d'urgence des îles Canaries, annonçant "la chute d'un avion en mer", a immédiatement déclenché jeudi un déluge d'informations erronées, reprises par des médias nationaux et internationaux. Certains allant jusqu'à affirmer qu'un Boeing 737 s'était abîmé en mer.

A l'origine de l'erreur, un tweet du 112, service d'urgence des Canaries, archipel espagnol situé au larges des côtes africaines: "Le contrôle (aérien) des Canaries confirme la chute en mer d'un avion à deux milles de la côte à la hauteur de Jinamar".

La rumeur enflamme les réseaux sociaux

Résultat, la presse locale reprend immédiatement l'information. La rumeur se répand comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux et certains médias parlent d'un Boeing 737, une fausse information reprise par des médias internationaux.

Mais très vite, 10 minutes après, les démentis tombent. "Finalement, il se confirme que ce n'est pas un avion. C'est un remorqueur tirant une embarcation", explique une porte-parole des services d'urgence des Canaries. Selon une photo du supposé remorqueur diffusée notamment sur le site des contrôleurs aériens, ce bateau équipée d'une grue est effectivement d'une ressemblance troublante avec un avion.

"Des moyens survolant la côte de Grande Canarie confirment qu'il n'y a pas d'accident d'avion. Il s'agit d'un remorqueur avec une embarcation", corrige aussi le 112 sur son compte Twitter.

Les articles d'annonce de crash effacés

Le gestionnaire des aéroports espagnols, l'AENA, a également démenti, en anglais et en espagnol sur son site twitter. "Fausse alarme: aucun avion n'a disparu près de la côte de Grande Canarie", affirme l'AENA.

L'ensemble des médias espagnols et étrangers ont alors corrigé l'information, certains choisissant tout simplement d'effacer l'article de fausse-annonce. Mais le fait est là : la communauté internationale est bel et bien traumatisée par la mystérieuse disparition du vol MH370, qui se serait très vraisemblablement écrasé dans l'Océan indien.

Le pire accident qu'ait connu l'aviation civile s'est produit en 1977 à l'aéroport de Tenerife, dans les Isles Canaries, où la collision entre deux Boeing 747 avait fait 583 morts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2014 à 11:26 :
Nous avons les "journaliste " que l'on mérite
a écrit le 28/03/2014 à 13:18 :
Pourquoi faut il que les journaux se mettent a interpréter ce qui se diffuse sur le net? Le principe veut que cela soit le contraire, les journaux interprétés par le net.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :