Accord préliminaire entre Chine et Allemagne pour une chambre de compensation en yuan

 |   |  252  mots
De telles chambres de compensation permettraient aux investisseurs de réaliser des transactions en yuan depuis l'Europe avec plus de sécurité. (Photo : Reuters)
De telles chambres de compensation permettraient aux investisseurs de réaliser des transactions en yuan depuis l'Europe avec plus de sécurité. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
Deutsche Börse et Bank of China ont annoncé la signature d'un accord préliminaire pour créer une chambre de compensation en yuan. Celle-ci permettra d'effectuer des transaction en yuan d'Europe.

L'opérateur de la Bourse de Francfort Deutsche Börse a annoncé vendredi avoir signé un accord préliminaire avec la banque chinoise Bank of China pour la création à Francfort d'une chambre de compensation pour la devise chinoise, le yuan. Un autre accord, dans le même objectif, a été signé séparément entre la banque centrale allemande, la Bundesbank, et son homologue chinoise People's Bank, à l'occasion de la visite à Berlin du président chinois Xi Jinping.

Une aubaine pour les PME exportatrices allemandes

La fédération allemande des banques privées, la BdB, s'est félicité de cette nouvelle, qui constitue "un grand succès pour la place financière allemande". "Cela a une immense signification pour les PME exportatrices allemandes", pour qui la tâche sera facilitée, a ajouté la BdB dans un communiqué.

De telles chambres de compensation permettraient aux investisseurs de réaliser des transactions en yuan depuis l'Europe avec plus de sécurité.

Paris à la traîne

Cet accord "rend justice à l'Allemagne en tant que plus grand partenaire commercial de la Chine en Europe et plus grand investisseur direct européen", a encore estimé la BdB qui rappelle que les banques privées allemandes financent une grande partie des exportateurs du pays.

La banque centrale chinoise doit signer un accord semblable avec la Bank of England à Londres lundi, tandis que la place financière parisienne espère aussi mettre en place un système de compensation/règlement des échanges en yuan à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2014 à 21:48 :
L'Allemagne développe un axe avec la Chine et la Russie et ce n'est pas nouveau, c'est la raison majeure de Merkel avoir dit "nein" aux sanctions contre la Russie. Uncle Sam et ses "alliés" européeens de l'OTAN vont continuer à jouer les va-t-en guerre sur le continent de forme anodine, pire, en essayant de créer des nouvelles ex-Yougoslavies. Vraisemblablement il y aura très peu d'occidentaux dans l'Eurasie de demain. Contrairement à nous, les Allemands voient un peu plus loin que les gueguerres politicardes.
a écrit le 29/03/2014 à 9:49 :
Enfin en même temps le Yuan s'installe à Francfort pour être à côté de la BCE : Francfort devrait dire merci à tous les européens pour ce superbe cadeau. Quant à Londres, c'est la livre et surtout la City.
a écrit le 29/03/2014 à 8:24 :
L'environnement fiscal et réglementaire socialiste français fait même fuir les"communistes" chinois. Paris n'est plus une place financière. Le PS et tous ces étatistes incompétents, donneurs de leçons de morale qui matraquent la France de propagande et d'impôts a euthanasié la place de Paris.
Réponse de le 29/03/2014 à 9:10 :
Si je peux apporter un complément d'infos ,c'est pas d'hier ce processus.Dès la fin des années 1990, et après la mise en place du NSC (Nouveau système de cotation), la Bourse de Paris lance une initiative de fusion entre diverses bourses européennes, qui culminera avec la création d'Euronext en 2000.En 2007, le groupe Euronext a fusionné avec le NYSE pour donner naissance à la société holding NYSE Euronext. Le siège de la nouvelle entité est situé désormais à New York. Paris préserve un statut de siège internationa. Il n'y a plus de bourse en France.
Réponse de le 31/03/2014 à 21:42 :
Résumé : nous sommes au bord du gouffre et le gouvernement va faire un grand pas en avant. Ce n'est pas de notre faute, c'est celle du gouvernement précédent. Conclusion : les français ne sont pas dupes, il faut arrêter de les prendre pour ce qu'ils ne sont pas. Conséquences : la déroute électoral de la gauche. Le FN pourrait en faire mieux ?
a écrit le 28/03/2014 à 19:55 :
Ce type d'accord tres apprécié par Pekin torpille progressivement le rôle de monnaie de réserve du dollar
Réponse de le 28/03/2014 à 21:31 :
+1
Réponse de le 30/03/2014 à 22:58 :
Et alors? C'est pas un peu dans l'ordre des choses?
a écrit le 28/03/2014 à 19:52 :
Et le grand REICH n' a pas fait autant de "chichi" que Paris. J'avais lu il y a des lustres
les méthodes Françaises pour vendre à l'étranger, aux ambassades des repas.... et rien de vendu les Germains eux vendent.
Réponse de le 29/03/2014 à 19:02 :
18 milliards d'euros de vente tout de même ce n'est pas rien si ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :