Le yuan aura bientôt droit de cité dans la City

Un accord signé entre la Grande-Bretagne et la Chine va permettre à des institutions financières basées à Londres de réaliser des investissements directs en yuans dans le pays. De leur côté, les établissements bancaires chinois devraient avoir les coudées un peu plus franches au Royaume-Uni.
En visite à Pékin, le ministre britannique des Finances, George Osborne a annoncé que Les investisseurs de Londres auront le droit de s'enregistrer pour investir directement en yuans en Chine.
En visite à Pékin, le ministre britannique des Finances, George Osborne a annoncé que "Les investisseurs de Londres auront le droit de s'enregistrer pour investir directement en yuans en Chine." (Crédits : Reuters)

C'est une nouvelle étape dans la coopération financière entre Pékin et Londres. D'après les termes d'un accord dévoilé ce mardi, la Chine va permettre à des institutions financières basées à Londres de réaliser des investissements directs en yuans dans le pays.

Du donnant-donnant

En visite à Pékin, le ministre britannique des Finances, George Osborne a annoncé que "Les investisseurs de Londres auront le droit de s'enregistrer pour investir directement en yuans en Chine." Concrètement, les établissements fianciers britanniques pourront bientôt bénéficier, sur demande, d'une licence d'exploitation qui leur permettra d'investir directement en Chine.

En effet, jusqu'à présent, ces investisseurs devaient passer par l'intermédiaire de sociétés à Hong Kong pour investir dans des actions ou obligations chinoises, ce qui pouvait entraîner "des frais considérables", a rappelé dans un communiqué le ministère britannique des Finances.

De leur côté, les établissements bancaires chinois auront la possibilité d'établir au Royaume-Uni des branches spécialisées dans les opérations pour les entreprises ce qui leur permettra "d'élargir fortement leurs opérations" dans le pays, a affirmé le Chacelier de l'échiquier. Les deux gouvernements se sont par ailleurs entendus mardi "afin d'oeuvrer de concert pour que le marché londonien continue d'avoir accès à d'amples liquidités en yuans".

"Une étape supplémentaire pour faire de Londres (...) Un centre international pour les échanges et investissements dans la devise chinoise"

L'accord conclu mardi représente "une étape supplémentaire pour faire de Londres (...) un centre international pour les échanges et investissements dans la devise chinoise", a conclu le ministre britannique, assurant que l'ouverture accrue du Royaume-Uni aux investissements chinois générerait "un surcroît d'activité économique et davantage d'emplois". De son côté, le vice-Premier ministre chinois Ma Kai a estimé qu'il y avait "un énorme potentiel de coopération financière" entre les deux pays.

George Osborne avait déjà affiché à plusieurs reprises son ambition de faire de Londres un centre d'utilisation de produits financiers libellés en yuans. Le gouvernement britannique avait signé en septembre 2011 un accord en ce sens avec Pékin.

Un accord de swap monétaire d'une durée de trois ans

En juin dernier, la Banque d'Angleterre (BoE) avait par ailleurs signé avec son homologue chinoise un accord de "swap" monétaire d'une durée de trois ans, pour une valeur maximale de 200 milliards de yuans (24,8 milliards d'euros), afin de faciliter le commerce bilatéral.

Pékin, pour sa part, rappelle régulièrement son souhait de rendre sa devise totalement convertible, et donc achetable et vendable sans contrôle. Les autorités ont d'ailleurs annoncé que cela serait possible dans la zone franche récemment ouverte à Shanghai. Par ailleurs, le 1er janvier prochain, il sera également possible d'acheter des yuans dans la capitale économique du pays. Une décision prise afin de permettre à l'économie chinoise de trouver de nouvelles sources de financement.

A lire aussi :

>> Monnaies : la Grande-Bretagne signe un accord de "swap" avec la Chine

>> La convertibilité du yuan va passer par Shanghai

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 17/10/2013 à 10:32
Signaler
L 'OCDE a annoncé que d'ici a 2018 , le Yuan sera la monnaie de réserve internationale .Les USA l'ont compris . Ils se tournent désormais vers l'Ouest , le Pacifique et la Chine .Voila ce qui arrive quand l'Europe n'a pas de numéro de téléphone ....

à écrit le 16/10/2013 à 15:20
Signaler
Moralité : Londres est toujours la vraie place commerciale du monde, et les anglais toujours des vrais négociants. Pendant ce temps là, à Paris, on bichonne le décor pour les touristes, et on se regarde en chiens de faïence entre bureaucrates.

le 16/10/2013 à 20:14
Signaler
@ Alcazar . Les Chinois placent leurs pions , ils vont bouffer Londres au profit de Shanghai .D'un autre coté c' est eux qui ont inventé le jeu de GO...ne jamais sous estimer un adversaire ( Confucius ) .

à écrit le 16/10/2013 à 14:58
Signaler
Nos génies de la finance ont-ils remarqué que la Chine n'est pas vraiment un pays démocratique ?

le 16/10/2013 à 15:27
Signaler
Ou est la democratie quand un chef d'etat peut renflouer des entrerprises comme peugeot sans l'aval du parlement ou faire des internvention miliaire payer par les contribuable pour defendre des interet privees comme en cote d'ivoir pour les infrastru...

le 16/10/2013 à 18:02
Signaler
Ce dirigeant a été élu par le peuple français au suffrage universel direct. Et vous avez le droit de le critiquer à votre guise sur ce forum, puisqu'internet n'est pas filtré en France. Voyez-vous la différence avec la Chine, ou toujours pas ?

le 17/10/2013 à 5:58
Signaler
Ca fait 15 ans que je suis en chine. La majorite des chinois s'en foutent de la democratie, tant qu'on les laissent gagner de l'argent.

à écrit le 16/10/2013 à 14:17
Signaler
Et voila ce qui est e marche, la suprématie du dollar sera de plus en plus contesté avec un pays qui aura de plus en plus les moyens de toiser les américains. Le dollar deviendra le problème des américains mais aussi toujours le problème de l'occiden...

le 16/10/2013 à 14:58
Signaler
lolo c'est véritablement un cauchemar ce que vous énoncez là,je vais de ce pas commencer des cours de mandarin au cas ou.

le 16/10/2013 à 15:52
Signaler
bonne idée !

le 16/10/2013 à 16:21
Signaler
@Kirk : ayez vous habitudes dans le 13eme arrondissement. Histoire de vous familiariser avec les nouvelles coutumes.

le 16/10/2013 à 17:08
Signaler
Je vais aussi m'initier aux baguettes là c'est pas gagner d'avance,je mets mon bavoir,on ne sait jamais.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.