Ukraine : Kiev passe à l'offensive dans l'Est

Les autorités ukrainiennes ont lancé mardi 15 avril une opération militaire à Kramatorsk, dans l’Est du pays, visant des séparatistes pro-russes. Dmitri Medvedv, le Premier ministre russe, craint une "guerre civile" tandis que Washington juge cette intervention justifiée.
Kiev a déployé des blindés dans l'Est de l'Ukraine ce 15 avril. (Photo Reuters)

Kiev passe à l'attaque. Les autorités ukrainiennes ont lancé ce mardi une opération militaire contre les séparatistes pro-russe, rapporte l'agence russe Interfax et plusieurs médias. Devant le parlement ukrainien, le président par intérim Alexandre Turchynov a confirmé le lancement d'une mission, qu'il a qualifiée d'" opération antiterroriste", selon CNN.

Commandos déployés

 Des hélicoptères ont déployé des commandos à l'aérodrome de Kramatorsk, dans l'Est du pays, constatent des observateurs cités par le site de la chaîne russe Russia Today.  

 C'est le cas par exemple d'Alec Luhn, correspondant sur place pour The Guardian et The Nation qui indique sur Twitter: 

Quatre morts?

 Des tirs d'armes automatiques provenant de cet aérodrome militaire de la ville auraient même été entendus et un avion chasseur aurait survolé le secteur à basse altitude. D'après l'agence Ria Novotski, l'attaque aurait fait "quatre morts et deux blessés" parmi les opposants aux gouvernement provisoire ukrainien. 

En outre, des véhicules blindés bloqueraient la route conduisant à Slavyansk, une autre ville du pays, non loin de Donestk où des séparatistes ont déclarés la semaine dernière "l'autonomie" de leur région. 

Plusieurs photos de ces avions militaires attribuées aux forces armées ukrainiennes ont rapidement commencé à circuler sur la toile (notamment celle-ci postée sur twitter par Russia Today).

Ukraine Kramatorsk

Des vidéos étaient également publiées comme celle-ci dans laquelle un avion de chasse survolant une ville qui pourrait être Kramatorsk.

 

Medvedev: "l'Ukraine au bord de la guerre civile"

En Russie, le Premier ministre Dmitri Medvedev a commenté le lancement de cette opération lors d'une conférence de presse cet après-midi: 

"Je serai bref: l'Ukraine se trouve au bord de la guerre civile, c'est effrayant (...) J'espère que tous ceux qui ont le pouvoir de prendre des décisions, - je parle également des autorités (...), qui sont arrivées au pouvoir suite à une révolte- auront assez de bon sens pour ne pas conduire le pays dans une situation si terrible".

La Maison Blanche soutient Kiev

La Maison Blanche, elle continuait de prendre le parti de Kiev. "Le gouvernement ukrainien a la responsabilité d'assurer le droit et l'ordre et ces provocations dans l'est de l'Ukraine créent une situation à laquelle le gouvernement doit répondre", a commenté le porte-parole de Barack Obama, Jay Carney, en fin d'après-midi. 

L'Otan réunit les ministres de la Défense européens

Après plusieurs jours de violences, l'escalade tant redoutée par les Occidentaux se poursuit donc. Les tractations continuent d'ailleurs dans les chancelleries. Les ministres de la Défense européenne et le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, doivent d'ailleurs se rencontrer ce mardi à Luxembourg. 

(article créé le 15/04/2014 à 16h24, dernière mise à jour à 19:20)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 16/04/2014 à 14:35
Signaler
Les équipages de trois nouveaux blindés ukrainiens ont fait défection, rejoignant les protestataires dans les villes de Slaviansk et de Kramatorsk (est de l'Ukraine). Ceux-ci contrôlent déjà 8 villes de Donest Oblast. À Odessa, le mouvement "anti-Mai...

à écrit le 16/04/2014 à 12:34
Signaler
Cessez d'attribuer la responsabilité de cette situation aux américains et aux européens. Cela ne fait que renforcer Poutine. Car le responsable, c'est bien lui, qui a allumé la mèche avec la Crimée. Et cessez de croire que ce sont les ukrianiens pro...

le 16/04/2014 à 12:52
Signaler
Et à Maidan, les paramilitaires qui ont pris d'assaut le parlement avec des armes de guerres faisant plus de 30 morts dans les rangs de la police, c'était aussi des militaires Russes ?

le 16/04/2014 à 13:09
Signaler
Et pk il y a eu des morts ? Parce que les russes étaient armées.

le 16/04/2014 à 14:48
Signaler
Comme en Crimée, a world premiere ! Invasion, un parlement local qui organise un référendum (même bidon) et rattachement à la Russie sans révolte, sans protestation ni aucun morts ! Même qu'ils ont célébré le résultat, y a pas a dire, ils dangereu...

à écrit le 16/04/2014 à 12:05
Signaler
Finalement c est peut etre un changement radical vu que les soldats ukrainiens refusent les ordres et abandonnent leurs tanks

à écrit le 16/04/2014 à 9:43
Signaler
On a vu intervenir des hélicoptères de combat Mi24, des chars, un avion de chasse. Qu'aurait-on dit de Ianoukovitch si il avait utilisé ces moyens ? Quant aux chefs de l'armée ukrainienne, qui il y a quelques semaines avaient proclamé qu'ils n'interv...

à écrit le 16/04/2014 à 5:46
Signaler
Mais c'est qu'ils vont nous ramener la guerre en Europe, ces empafés de ricains. Et tout ça pour sauver leur dollar ...

le 16/04/2014 à 7:08
Signaler
C'est Poutine qui fait la guerre jusqu'à présent.

le 16/04/2014 à 7:32
Signaler
Irak, Afghanistan, Somalie, Serbie, Libye, Syrie ... Les oligarques et banksters de wall street ne font que le bien ..

à écrit le 15/04/2014 à 22:42
Signaler
Il était temps d'agir vu le nombre de troupes spéciales russes en action dans les villes de l'Est, camouflées mais munies d'AK100 spécifiques, en faisant attention de ne pas donner prétexte à Poutine d'intervenir avec le reste de ses troupes aux fron...

le 16/04/2014 à 7:46
Signaler
Non contents d'inonder la presse de leur propagande en provenance directe de la CIA et du département d'état US, les oligarques de Bruxelles ont détourné nos impôts pour rémunérer des trolls sur le net (comme l'a révélé la presse britannique). Hélas ...

le 16/04/2014 à 14:33
Signaler
Paradoxalement, les comparaisons entres FN et Poutine, renforce le FN ! Poutine a restauré le nationalisme Russe avec un certain succès (adhésion, bidon ou légitime n'est pas la question, de la Crimée à la Russie), et faire le parallèle avec le FN l...

à écrit le 15/04/2014 à 20:43
Signaler
Tous ceux pris avec les armes devront être expulsés .

à écrit le 15/04/2014 à 18:02
Signaler
la population craint les putchistes violents de Kiev. Ils ne font rien pour le changement que voulait tout le monde : virer les oligarques, tous ces gens qui ont profité de la privatisation des biens publics, renforcer l'autonomie des régions .. par ...

le 15/04/2014 à 18:33
Signaler
Si les EU commencent une guerre avec la Russie vous pouvez y parier que la Chine sera aux côtés de la Russie, probablement aussi l'Inde, le Pakistan, l'Iran, la Syrie, sans parler de la Corée du Nord. La Chine possède plus de 5 millions de soldats et...

le 15/04/2014 à 21:01
Signaler
Les forces de l'alliances interviennent dans tous les secteurs même le système solaire.

le 15/04/2014 à 21:24
Signaler
@@labete: je sais pas où tu prends tes infos farfelues ? La Chine n'a pas d'atomes crochus avec la Russie et restera donc en dehors du conflit qui quelle que soit l'issue lui sera bénéfique puisqu'affaiblisant à la fois la Russie et l'Occident.

le 15/04/2014 à 22:07
Signaler
Allons, on vous a lu plus perspicace, la Chine ne voudra simplement pas être la dernière ligne face aux US. La Chine est forte mais pas inconsciente, elle ne peux lutter seule contre l’impérialisme américain.

le 15/04/2014 à 22:13
Signaler
Chacun ici a son propre point de vue mais je ne pense pas que tous possèdent le même point de vue. Ou pas ?

le 16/04/2014 à 9:24
Signaler
Ne revez pas il n'y aura pas de guerre, personne n'a rien a y gagner.

le 16/04/2014 à 12:45
Signaler
Marrant… Sans même vous en rendre compte vous validé la thèse comme quoi l’hégémonie Américaine touche à sa fin et l’arbitre est aujourd’hui la Chine. Bref, tout le monde veut avoir la Chine avec lui, mais la Chine est avant tout là pour elle. En c...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.