L'avion ukrainien abattu va-t-il relancer l'escalade entre l'Ukraine et la Russie ?

 |  | 665 mots
Kiev et les Occidentaux ne cessent d'accuser Moscou d'agir en sous-main pour soutenir l'insurrection armée en Ukraine en lui envoyant des armes
Kiev et les Occidentaux ne cessent d'accuser Moscou d'agir en sous-main pour soutenir l'insurrection armée en Ukraine en lui envoyant des armes (Crédits : reuters.com)
Un avion de transport militaire ukrainien a été abattu samedi par des séparatistes prorusses, faisant 49 morts. Cette attaque met à mal l'espoir d'une détente né ces derniers jours.

Un avion de transport militaire ukrainien a été abattu samedi par des séparatistes prorusses, faisant 49 morts dans l'attaque la plus meurtrière depuis le lancement il y a deux mois d'une opération "antiterroriste" de Kiev dans l'Est rebelle. Un porte-parole militaire ukrainien, Vladislav Selezniov, a annoncé à l'AFP que toutes les personnes à bord de l'avion IL-76 de l'armée avaient péri dans cette attaque à Lougansk, l'un des bastions de l'insurrection prorusse dans l'est du pays. Cette attaque met à mal l'espoir d'une détente né ces derniers jours après les premiers contacts entre le nouveau président ukrainien Petro Porochenko et son homologue russe Vladimir Poutine.

"Il y avait à bord neuf membres d'équipage et 40 parachutistes. Ils sont tous morts", a indiqué à l'AFP ce porte-parole. "Les terroristes ont tiré cyniquement et traîtreusement avec une mitrailleuse lourde et touché l'avion IL-76 de l'armée de l'air ukrainienne qui transportait des troupes en rotation et était sur le point d'atterrir à l'aéroport de Lougansk", a indiqué de son côté le ministère de la Défense dans un communiqué. Le ministère a présenté ses condoléances "aux familles des soldats tués".

Frappes et explosions à Lougansk

Selon un photographe de l'AFP à Lougansk, ville de 500.000 habitants près de la frontière avec la Russie, on pouvait entendre samedi à l'aube dans le centre-ville de fortes explosions. Des avions et hélicoptères de l'armée ukrainienne ont effectué dans la nuit des frappes contre les barrages séparatistes. L'aéroport international de Lougansk a été le théâtre la semaine dernière d'une attaque séparatiste qui a été repoussée par les forces ukrainiennes.

L'aéroport international de Donetsk, chef-lieu de l'Est séparatiste, attaqué par les rebelles fin mai, a été repris par les forces gouvernementales à l'issue d'une contre-attaque, avec l'intervention d'avions de combat et d'hélicoptères, qui a fait une quarantaine de morts du côté des séparatistes, la plupart de nationalité russe.

Moscou en sous-main ?

Kiev et les Occidentaux ne cessent d'accuser Moscou d'agir en sous-main pour soutenir l'insurrection armée en Ukraine en lui envoyant des armes. Les Etats-Unis ont affirmé vendredi que la Russie avait fourni aux insurgés prorusses dans l'est de l'Ukraine des chars et des lance-roquettes, du matériel qui a franchi ces derniers jours la frontière entre les deux pays. La présidence ukrainienne avait affirmé jeudi que des "rebelles dans l'Est" avaient "utilisé pour la première fois des chars" ayant "fait incursion depuis la Russie".

Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, s'est déclaré préoccupé par les informations selon lesquelles les groupes prorusses en Ukraine s'équipaient d'"armes lourdes en provenance de Russie, y compris des tanks". "Si ces informations étaient confirmées, cela marquerait une sérieuse escalade de la crise dans l'est de l'Ukraine", a-t-il ajouté. De son côté, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a demandé à la Russie d'entamer un processus de désescalade, d'aider à désarmer les rebelles prorusses et stopper le flot d'armes et de combattants entrant en Ukraine, dans un entretien téléphonique vendredi avec Vladimir Poutine. 

Menaces de sanctions contre la Russie

"La Russie va rétorquer que ces chars ont été pris aux forces ukrainiennes, mais aucune unité de tanks ukrainiens n'opère dans cette zone. Nous sommes persuadés que ces chars viennent de Russie", a accusé le porte-parole du département d'Etat américain, Marie Harf, vendredi dans un communiqué. "Des négociateurs ukrainiens et russes se retrouveront ce week-end à Kiev pour discuter de la mise en oeuvre du plan de paix", a encore dit Marie Harf. Si "la Russie ne parvient pas à faire baisser la tension, il y aura un prix supplémentaire" à payer, a prévenu la responsable américaine. Washington utilise depuis des mois cette formule en référence aux sanctions prises contre Moscou pour ses agissements en Ukraine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2014 à 6:06 :
On comprend mieux pourquoi la Russie a hésiter avant de reconnaitre P.Porochenko avec des paroles aussi violente et arrogante -haineuse envers les pros-Russes !personnellement un pays chez lui qui défend son térritoire j'appelle celà de la résistance et un pays qui envoie une armée ailleurs !une armée d'occupation! Il me rappelle dans ses paroles un certain chef d'état qui avait envahit la FRANCE dans les années 1940??

il devient de plus en plus choquant de voir les chefs d'état des pays dits "démocratiques" se conduire comme ils le font quand des peuples veulent exprimer leur opinion. Ils se sont exprimés, nous devons les écouter et laissez les russes tranquilles
conseil ?Si on veut que le conflit se termine immédiatement on reconnait l’autodétermination de la population du Donbass !l’on retire de suite l’armée du Maidan !dans l’EST !OU ALORS ON CHERCHE !à faire plaisir aux USA et on continue dans le même sens ??
a écrit le 15/06/2014 à 20:11 :
On comprend mieux pourquoi la Russie a hésiiter avant de reconnaitre P.Porochenko avec des paroles aussi violente et arrogante -haineuse envers les pros-Russes !personnellement un pays chez lui qui défend son térrictoire j'appelle celà de la résistance et un pays qui envoie une armée ailleurs !une armée d'occupation! Il me rappelle dans ses paroles un certain chef d'état qui avait envahit la FRANCE dans les années 1940??

il devient de plus en plus choquant de voir les chefs d'état des pays dits "démocratiques" se conduire comme ils le font quand des peuples veulent exprimer leur opinion. Ils se sont exprimés, nous devons les écouter et laissez les russes tranquilles
conseil ?Si on veut que le conflit se termine immédiatemment on reconnait l’autodetermination de la population du Donbass !l’on retire de suite l’armée du Maidan !dans l’EST !OU ALORS ON CHERCHE !à faire plaisir aux USA et on continue dans le même sens ??
a écrit le 15/06/2014 à 15:21 :
comme dirait kane : la paix par la force
a écrit le 15/06/2014 à 8:53 :
A force de vouloir arracher l'Ukraine à la zone d'influence russe, on a déclenché une guerre civile et on reproche aux parties en présence de se faire la guerre ! Les bisounours que nous sommes ...
a écrit le 15/06/2014 à 8:29 :
Mais enfin, qu'est ce qu'on en a faire de l'Ukraine ? N'y a t'il pas suffisamment de problème en France pour s'occuper des problèmes des autres ? N'y a t'il que l'Ukraine qui serait en difficulté sur Terre ?
a écrit le 15/06/2014 à 8:08 :
Quel mal à cela ? Les peuples ont le droit de disposer d'eux même, c'est à dire de choisir leur destin. Que les territoires russes rejoignent la Confédération de Russie ne me choque absolument pas. Par contre que les gouvernements UMP et PS imposent une immigration massive aux Français depuis 40 ans tout cela pour rester au pouvoir, s'enrichir tout en détruisant la France me choque énormément. Le peuple n'est pas souverain en France.
a écrit le 15/06/2014 à 2:34 :
Le véhicule officiel du dictateur italien Benito Mussolini, une Alfa Romeo décapotable, acheté par un musée russe. Cà leur rappelle le bon vieux temps du pacte Ribbentrop Staline au pays de la dictature Poutine.
Réponse de le 15/06/2014 à 8:51 :
Vous ne vous rendez même pas compte du ridicule de faire mention en permanence des événements de la seconde guerre mondiale comme argument et justification d'une politique occidentale qui entraîne la pauvre Ukraine vers des événements dramatiques. Vos propos sont le miroir de la stupidité sans nom des chancelleries européennes. Pendant ce temps, vos petits amis, les oligarques cupides de wall street et les néo conservateurs US fanatiques appellent de leurs voeux la prochaine guerre mondiale. Il est vrai qu'ils ont d'ores et déjà bouleversé l'équilibre mondial né de la guerre froide, en revoyant leur doctrine stratégique (confinement de la Russie + positionnement d'ABM à ses frontières + 1ère frappe)
Réponse de le 15/06/2014 à 14:19 :
Heureusement que l'équilibre de la guerre froide a été modifié car l'Europe n'a pas à être sous le joug soviet. Ce sont Poutine et Staline pendant plus de 50 ans qui ont envahi l'Europe, pas les américains. Vous y allez fort dans le révisionnisme soviétique.
a écrit le 15/06/2014 à 2:03 :
Poutine est toujours à la manoeuvre en envoyant milices et armements en Ukraine mais sans vouloir y perdre officiellement des soldats russes. Les ukrainiens auraient tout intérêt à organiser du terrorisme en Russie en réponse à cette politique de dictateur maffieux qui n'aurait alors plus la même image dans la Russie sans médias d'opposition. Cà finira sans doute comme çà si Poutine persiste lui qui a déjà annexé la Crimée.
a écrit le 14/06/2014 à 23:22 :
La question que l'on ne pose jamais : l'Ukraine, combien de divisions? Les milliards accordés par le FMI servent-ils à payer le gaz russe ou à armer Kiev?
Réponse de le 15/06/2014 à 2:06 :
Les fonds du FMI servent au financement de l'économie. Que les ukrainiens améliorent leur armement serait une bonne chose face aux armes exportées en Ukraine par Poutine avec ses milices. Normal que l'Ukraine se mette à niveau pour stabiliser la situation.
Réponse de le 15/06/2014 à 9:51 :
On touche le fond : en armant les fachos de Kiev afin qu'ils matent la minorité russophone, on aide au financement de l'économie ukrainienne... Après 10 commentaires tous plus nazes les uns que les autres, il vous restait 2 neurones frais à 2:06 ?
a écrit le 14/06/2014 à 22:58 :
Bon, on les canarde et on les bombarde depuis plusieurs semaines, mais ce n'est que du maintien de l'ordre d'un gentil gouvernement.
Ils pourraient quand même faire un effort et éviter de riposter... car ils vont provoquer une escalade... de quoi au juste ? Le gouvernement va ... va faire quoi de plus ? Appeler la cavalerie Yankee ?
Réponse de le 15/06/2014 à 2:08 :
Pleinement normal que le gouvernement ukrainien fasse tout pour stabiliser la situation que Poutine cherche à déstabiliser par l'envoi de milices, d'armes et l'ouverture de la frontière.
Réponse de le 15/06/2014 à 8:56 :
Les grands pacifistes de Kiev veulent "apaiser" la situation en envoyant des missiles, roquettes et bombes au phosphore blanc sur les russophones. Faut pas demander s'ils étaient bellicistes ... PS : deux mauvaises nouvelles pour vous : 1. les journaux télévisés sont de moins en moins suivis en France. De plus en plus d'internautes se réinforment sur d'excellents sites comme celui de Berruyer. 2. Vous avez perdu la guerre de l'opinion : les français chahutés par la crise engendrée par vos amis de wall street ont d'autres préoccupations que l'Ukraine !
a écrit le 14/06/2014 à 17:31 :
Poutine a commis une faute lourde,il demandait une zone de libre échange entre l'Europe et
la Russie.Manque de bol cela remettait en cause le traité Euro-Atlantique,pas de chance pour lui.
Réponse de le 15/06/2014 à 2:11 :
Il n'a jamais demandé des accords de libre échange, au contraire, car ses entreprises ne sont la plupart pas compétitives face aux européennes. En outre çà ne remet nullement en cause les autres accords de libre échange qui ne se limitent pas aux Etats-Unis mais concernent aussi le Japon, Vietnam etc.
Réponse de le 16/06/2014 à 9:40 :
Acte fondateur des relations entre la Russie et l’Union européenne, l’Accord de partenariat et de coopération (APC) a été signé en juin 1994 à Corfou, pour une durée de dix ans, reconductible. Il n’est entré en vigueur que le 1er décembre 1997, du fait des délais de ratification par les Etats membres. Cette notion de partenariat était nouvelle dans la typologie des accords externes européens. Ce type d’accord, qui régit également les relations avec les autres pays de la Communauté des Etats indépendants (CEI), se situe non seulement en deçà des accords d’association signés avec les pays d’Europe centrale et orientale mais également en deçà de ceux d’ "association partenariale" conclus avec les pays méditerranéens. En effet, les exigences mais surtout les engagements, notamment financiers, de l’Union y sont moindres. Il s’agit essentiellement d’un texte très technique, destiné à encadrer les échanges économiques et commerciaux entre les deux parties. Un postulat le sous-tend néanmoins : l‘instauration d’une économie de marché serait susceptible de favoriser l’intensification des relations politiques et donc de permettre une convergence des positions sur la stabilité et la sécurité internationales.
a écrit le 14/06/2014 à 17:02 :
Meuh non pas du tout à moins que vous pensiez vraimùent. Meuh pas du tout parce que l'Otan n'était n'est ne sera pas derrière les Ukainiens qui ne pensent qu'aux $ et Euros de des US et UE. Ces gens là sont seront capables de massacrer leurs compatriotes patriotiques qui ne souhaitent de vivre en paix et dans la dignité et pas aux subsides des pays occidentaux Ho ho ho ho ha ha ha ha Vive le peuple le vrai peuple ukranien qui a la tete haute et les mains propres ^_^
a écrit le 14/06/2014 à 14:48 :
Actuellement le bilan des pertes globales du conflit restent encore faibles, bien bien moins d'un millier de morts et blessés; il y a plus de victimes par accidents de la route que par ce conflit qui ressemble à une forme d'enlisement. Les pro-Kiev ne sont pas assez nombreux pour occuper le terrain, et les rebelles bougent tels des commandos autour et dans les villes. Il semble que la tragédie d'Odessa( un groupe violent pro-russe est tombé sur son équivalent local pro-ukrainien) ai coulé les espoirs de recréer la "nouvelle russie"( nom du sud de l'Ukraine) que Poutine appelait de ses voeux à la tv russe( en remettant en cause la légitimité et les frontières ukrainiennes), en effet à l'ouest de la crimée, il y a un trop fort sentiment Ukrainien. Le Donbass n'est pas reconnu par Moscou en tant qu'entité indépendante, car elle est encore trop faible. Il reste pour Moscou à inciter la voie de la fédéralisation pour l'Ukraine( méthode douce pour annexer par vote) ou celle d'espérer créer un Donbass indépendant qui ira de lui-même conquérir le reste de la "nouvelle russie". En effet depuis le traité de Budapest de 1994, l'Ukraine est "protégée" par les 5 grands du conseil de sécurité de l'ONU, donc aucun d'eux ne peut intervenir directement mais y est forcément impliqué, parce que sinon.. sinon on espère ne jamais avoir à le découvrir.
a écrit le 14/06/2014 à 12:31 :
USA, le gendarme du monde est en fait la plus grosse racaille du monde qui met le tawa chez les autres pour faire tourner son business militaro industriel.
Réponse de le 15/06/2014 à 2:13 :
On trouve pire dans la maffia de Poutine
a écrit le 14/06/2014 à 12:14 :
Tant qu'une certaine presse française continuera à appeler de "prorusses" les insurgés du l'est ukrainien, elle restera de plus en plus discréditée.
Réponse de le 14/06/2014 à 15:26 :
@la presse...: euh, faut etre un peu beaucoup naif pour penser que des manifestants ordinaires peuvent descendre un avion en vol. Sans prendre parti, il faut s'en remettre a la realite sans faire de l'ideologie primaire pour l'un ou l'autre :-)
Réponse de le 15/06/2014 à 17:32 :
Il faut aussi être naïf pour croire que des manifestants ordinaires ont renversé le gouvernement de Ianoukovitch.
a écrit le 14/06/2014 à 11:04 :
Voilà un chef d'état qui prend le pouvoir avec comme programme , la reconquète de la Crimée, l'exigence de fournitures gratuite de gaz, ça promet pour la suite. Il faut que l'Occident came ce fou furieux.
Réponse de le 14/06/2014 à 19:24 :
Le troll crache ses petits éléments de langage à cadence élevée...
a écrit le 14/06/2014 à 10:52 :
Obama, ancien Prix Nobel de la Paix (ne rigolez pas surtout), nouveau prix Nobel de l'opportunisme et de l'hypocrisie. Faire des guerres dans le monde en dehors de chez eux, c'est le fonds de commerce des USA (Guatemala, Chili, Vietnam, Coree, Afghanistan, Irak, Lybie, Syrie ...)
Réponse de le 15/06/2014 à 2:17 :
Derrière tous ces pays il y avait les russes si vous approfondissez l'histoire. Obama n'a par ailleurs pas envahi l'Ukraine, la Géorgie, planté un drapeau en Arctique etc comme Poutine.
Réponse de le 15/06/2014 à 5:29 :
Obama, la marionette du Qatar, Arabie Saoudite, Barhein, bref des grandes democraties qui lapident, executent, fouettent tous les jours des citoyens de leur population. Un exemple de partenariat entre democraties irreprochables !
a écrit le 14/06/2014 à 10:39 :
Un petit commentaire de Madame Harf sur la situation actuelle en Irak ? grace a l'intervention illegale et au professionnalisme des USA en 2003 pour declencher des guerres et se gaver d'argent .
Réponse de le 15/06/2014 à 2:21 :
Les américains ne sont pas effectifs en Irak depuis plusieurs années. Le conflit chiites sunnites ne date pas d'hier. Ce sont les gouvernements irakiens successifs qui n'ont pas su gérer la situation.
Réponse de le 15/06/2014 à 16:00 :
Les Amricains ont "juste" ete effectifs dans la mort de centaines de milliers d'irakiens, dans le deplacement de population de millions d'irakiens entre 2002 et 2013, dans le declenchement d'une guerre sans mandat international dans un pays etranger, une broutille en effet selon vous, le fan des Usa.
a écrit le 14/06/2014 à 10:37 :
Kiev qui bombarde sa population de l'est avec des bombes au phosphore, mais bizarrement aucun media occidental soumis n'en parle. Motus et bouche cousue, quand Assad le fait c'est un gros mechant, quand le gouvernement fait la meme chose alors la on ne dit rien. Ou sont les Kouchner, BHL, Cohn Bendit et toute la clique de bobos soumis aux USA ?
Réponse de le 14/06/2014 à 17:08 :
Ils sont entrain de regarder Le mondial de foot. Ils ne sont pas multi-taches comme les Aiphone On ne peut pas au ouatère et au salon ;-)
Réponse de le 15/06/2014 à 2:22 :
Présentez des preuves comme dirait votre mentor Poutine.
Réponse de le 15/06/2014 à 9:07 :
Pour les preuves, je fais un peu de publicité à l'excellent travail d'Olivier Berruyer sur son site "les crises". Son blog connaît une audience en forte hausse. De plus en plus de journalistes consciencieux en Allemagne, Italie, Grande Bretagne etc. lui fournissent des sources diverses. Tout le contraire du recopiage paresseux de dépêches AFP par les plumitifs des marchands d'arme propriétaires de la presse écrite française ...
a écrit le 14/06/2014 à 10:34 :
Des bonnes guerres c'est bon pour l'economie americaine voyons, un peu de pragmatisme : Irak, Syrie, maintenant Ukraine, GO USA !!! Money money, les populations et dommages collateraux, on s'en fiche, ce qui importe ce sont les contrats d'armes, de reconstruction, de securite ...
Réponse de le 14/06/2014 à 13:08 :
pff , le plus grand vendeur d'armes au monde en 2013 ce fut la russie , les US sont moins puissant que par le passé dans ce secteur ou la technologie et leurs brevets ont un cout que beaucoup de pays ne veulent pas se payer ce luxe ou bien ils ont une rente primaire , coté conflits on est servit aussi , tant qu'il y'aura des conflits il y'aura des ventes d'armes CQFD
Réponse de le 14/06/2014 à 15:16 :
Cher Balzac, une guerre ce ne sont pas que des armes a vendre, mais plein d'autres choses, un grand bazar si vous preferez. Demandez a Halliburton par exemple (traitement de l'eau, reconstruction, logistique, cantines, formations, protection des sites strategiques ...) La vente d'armes n'est plus l'unique raison pour laquelle les Usa declarent et font la guerre (toujours en dehors de chez eux). C'est TOUT ce qu'il y a dans le business de la guerre qui les interesse.
Réponse de le 15/06/2014 à 2:25 :
@ Usa blood money : Vu ce qu'à coûté le conflit en Irak et les retombées pour les Etats-Unis, votre théorie anti-américaine basique tombe à l'eau. Regardez l'histoire des interventions et des retombées et vous verrez que la réalité n'est pas celle que vous croyez. la France est intervenue plein de fois en Afrique etc et quelles retombées ???
Réponse de le 15/06/2014 à 5:31 :
800 milliards de dollars, c'est ce que le conflit irakien a rapporte aux entreprises americaines et anglaises. Vous connaissez par exemple Halliburton qui s'est bien gavé et que l'ancien Vice President Dick Cheney co presidait ? Oups, coincidence ?
Réponse de le 15/06/2014 à 9:17 :
a Usa blood money , les grandees puissances jouent autant la carte de la vente d'armes mais aussi des puissantes sociétés civiles qui jouent dans le secteur de génie et donc de la reconstruction interressée c'est pas neuf comme concept , autant les russes , américains , chinois ou d'autres encore en europe ont participé et participeront a ce jeu sur quelque terrain de guerre dans le monde , faut pas être naïf ni dupe non plus , là ou est aussi grappillé quelques point de croissance grâce a ces conflits .. aussi .. nuances .. mais la guerre a toujours été un terrible gâchis
a écrit le 14/06/2014 à 10:31 :
à comprendre votre raisonnement: voilà des jours et des jours que l'Ukraine bombarde les civils dans l'Est. En quoi la situation actuelle est-elle une évolution?
Pour résumer la cécité des médias occidentaux, l'AFP a commencé par présenter dans son fil d'info (le 9 juin) avec cette accroche "Slaviansk pilonnée par les séparatistes". Comme c'était évidemment le contraire, le titre fut changé en "Slaviansk touchée par des tirs de mortier"... Tout est dit. Pour plus de détail, faire un tour sur l'excellent site d'Olivier Béruyer: les-crises en date du 9 juin.
Réponse de le 14/06/2014 à 11:03 :
ils ont une chose a faire c est de se calmer c'est tout Aucune issue pour les rebelles
Pour le moment l Ukraine doit être maitre chez elle que cela déplaise ou pas
Réponse de le 14/06/2014 à 12:27 :
Quel rapport avec le commentaire?
Lisez avant de commenter.
Réponse de le 15/06/2014 à 2:29 :
@ on a du mal : Normal que l'Ukraine tente de remettre de l'ordre alors que la Russie du dictateur maffieux Poutine a envahi et volé la Crimée, fait du chantage à l'énergie, envoie des armes et des milices à l'Est. On n'abat pas des avions et hélicos de guerre avec des pétards et des fêtards.
Réponse de le 15/06/2014 à 21:55 :
Eh ben, vu le niveau, c'est pas sûr que pour certains le pétard ne soit suffisant.
Avoir une opinion, c'est bien. La confronter au réel, c'est nettement mieux. Les faits, ce sont les faits qu'il vous faut regarder, et non ce qu'on prétend vous montrer.
A propos, vous ne dites rien de la manip que je cite en exemple. Vous en pensez quoi?
Réponse de le 15/06/2014 à 22:00 :
Et pour redescendre sur terre sans vapeurs, vous en dites quoi de la manip que je décris au juste? Rien? C'est bien ce qu'il me semblait, seuls les faits comptent pour se faire une opinion, et les nier laisse planer un léger doute.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :