Ukraine : Poutine et Porochenko appellent à cesser le feu

 |   |  256  mots
La discrétion (était) une condition du succès de cette rencontre entre Vladimir Poutine et Petro Porochenko, a précisé l'Elysée. (Photo : Reuters)
"La discrétion (était) une condition du succès" de cette rencontre entre Vladimir Poutine et Petro Porochenko, a précisé l'Elysée. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Les deux hommes se sont rencontrés pour la première fois, en Normandie à l'occasion des célébrations du 70e anniversaire du Débarquement de 1944. La réunion s'est tenue en présence de François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel.

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien élu Petro Porochenko (retrouvez ici son portrait) ont lancé vendredi un appel à la cessation rapide des hostilités et des activités militaires dans l'est de l'Ukraine, "aussi bien de la part des forces armées ukrainiennes que des partisans de la fédéralisation de l'Ukraine" rapporte l'agence de presse Ria Novosti citant le Kremlin.

Les deux hommes se sont rencontrés pour la première fois en Normandie à l'occasion des célébrations du 70e anniversaire du Débarquement de 1944. Cet entretien d'environ un quart d'heure, en présence du président français François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel, était préparé depuis plusieurs jours mais avait été gardé secret.

Rencontre Poutine-Obama

Vladimir Poutine s'est par ailleurs entretenu avec son homologue américain Barack Obama pendant une dizaine de minutes. 

"Le président Obama a souligné que la désescalade dépendait de la reconnaissance par la Russie du président-élu Porochenko comme le dirigeant légitime de l'Ukraine", a rapporté à des journalistes Ben Rhodes, l'un des conseillers pour la sécurité nationale du chef de la Maison blanche. Il "a exhorté la Russie à travailler immédiatement avec le gouvernement de Kiev pour réduire les tensions", a-t-il ajouté.

Il s'agit de la première rencontre face à face entre les deux hommes, engagés depuis deux mois dans un bras-de-fer sur la crise ukrainienne, et dont les relations sont au plus bas.

Article publié à 16:10 et mis à jour à 19:00.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2014 à 23:25 :
Grande victoire diplomatique de la France, messieurs. C'est étonnant ce silence des élites du French Bashing .
Et cerise sur le gâteau, on va vendre les mistrals, le chantage est mort né
a écrit le 07/06/2014 à 18:56 :
Qui a envoyé? des comandos mercenaires P.Sektor artillerrie lourde aviations? contre une population !qui ne demande que son autodetermination?DONC POUR ARRËTER LE CONFLIT c simple retirer l'armée et le tour est joue ??mais ce n'est surement pas celà que souhaite les USA??
a écrit le 07/06/2014 à 12:09 :
Enfin, nos restaurants reconnus par des hommes politiques du monde entier.
a écrit le 07/06/2014 à 9:07 :
Un coup de maître de la diplomatie française, et oui, messieurs les américains. On vous formera si vous êtes gentil, mais il faudrait commencer par arrêter le chantage .
Réponse de le 07/06/2014 à 9:51 :
Pour une fois je dois reconnaître que notre diplomatie a montré la voie, si bien que les sources russes parlaient d'entretiens téléphoniques cette semaine entre Poutine et Merkel. Le Quai d'Orsay a très bien joué en invitant le Président russe et en créent les conditions pour les rencontres. L'épouvantail américain n'a fait que mâcher son chewing-gum (la classe quoi !) la plupart du temps et promettre encore des nouvelles sanctions. Un sacré coup de maître de notre diplomatie, ce que nous fait croire qu'il encore une lueur d'espoir pour la diplomatie européenne.
a écrit le 07/06/2014 à 9:03 :
Nous avons pu voir Angela à la manœuvre avec Poutine (commémoration 2014), y a pas à dire c'est une fine mouche en matière de politique.Intéressé certes économiquement mais exemplaire dans ce processus de remise en marche.
a écrit le 07/06/2014 à 8:23 :
C simple 1)Retirer les troupes du MAIDAN de l'EST de l'UKRAINE 2°demander aux USA de retourner dans leur continent et d'arrêter d'ingérer 3)reconnaitre le choix de la population, , MAIS !Celà n'est qu'un rêve??etant donne que ce PAYS DECIDE SEUL POUR TOUS pour son intêrêt??
a écrit le 06/06/2014 à 17:50 :
Je pense que c'est faux de dire que Poutine et Porochenko se sont rencontrés pour la première fois en Normandie en 2014. Poroshenko, un oligarche qui possède quelques usines de chocolat en Russie, certainement qu'il a déjà rencontré le Président russe avant, c'est quasiment sûr. Un peu plus précision s'y impose.
Réponse de le 07/06/2014 à 9:53 :
Il est possible que les rédacteurs ont pensé à une première rencontre entre Poutine et Poroshenko en tant que chefs d'Etat, plutôt.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :