L'UE donne trois jours à la Russie pour faire cesser les tensions en Ukraine

 |   |  401  mots
L'Union européenne pose quatre conditions devant être remplies d'ici à lundi à la mi-journée, dont l'ouverture de négociations de fond sur l'application du plan de paix du président (ukrainien) Porochenko, selon les conclusions du Conseil. /Reuters
L'Union européenne pose quatre conditions devant être remplies d'ici à lundi à la mi-journée, dont "l'ouverture de négociations de fond sur l'application du plan de paix du président (ukrainien) Porochenko", selon les conclusions du Conseil. /Reuters (Crédits : reuters.com)
Si la Russie ne met pas en place des actions concrètes pour faire cesser les tension en Ukraine d'ici à lundi, l'Union européenne pourrait envisager de nouvelles sanctions.

Les dirigeants de l'Union européenne, réunis vendredi à Bruxelles, ont donné trois jours à la Russie pour engager des actions concrètes destinées à faire baisser les tensions dans l'est de l'Ukraine, sous peine de nouvelles sanctions.

Le cessez-le-feu prolongé de 72 heures ?

De son côté, le président ukrainien Petro Porochenko a décidé de prolonger de 72 heures le cessez-le-feu entre les forces ukrainiennes et les séparatistes prorusses des régions orientales qui devait expirer vendredi à 22h00 heure de Paris, a-t-on appris de source diplomatique européenne.

Petro Porochenko n'a pas explicitement confirmé cette information, au cours d'une conférence de presse à Bruxelles après une rencontre avec ses homologues des 28 Etats membres de l'UE.

"C'est à moi de prendre la décision. Je dois consulter le Conseil de défense, mais l'heure limite est 22h00, donc la décision doit être prise aujourd'hui", a-t-il dit.

Il aurait également été convenu que le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel auraient un nouveau contact avec le président russe Vladimir Poutine au cours du week-end pour faire un point sur la situation, a indiqué une source européenne.

L'Union européenne pose ses conditions

L'Union européenne pose quatre conditions devant être remplies d'ici à lundi à la mi-journée, dont "l'ouverture de négociations de fond sur l'application du plan de paix du président (ukrainien) Porochenko", selon les conclusions du Conseil.

L'UE réclame en outre un accord sur "un mécanisme de vérification, supervisé par l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), du cessez-le-feu", le "retour de l'autorité ukrainienne sur trois points de la frontière" avec la Russie et "la libération des otages, y compris tous les observateurs de l'OSCE".

Décrété par Kiev et accepté par les rebelles, le cessez-le-feu a été violé de manière sporadique.

Possibilité de nouvelles sanctions

Le Conseil européen "va examiner la situation" au début de la semaine prochaine et "prendre les mesures nécessaires" au besoin, a précisé le texte. Il réaffirme être prêt à "se réunir à n'importe quel moment" pour mettre en œuvre de nouvelles sanctions.

Les Européens appliquent depuis quatre mois une série de sanctions ciblées visant des responsables russes ou ukrainiens prorusses, frappés d'un gel d'avoirs dans l'UE et d'une interdiction de voyage dans l'espace communautaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2014 à 19:14 :
Ah bon ? Un ultimatum de 3 jours ? Et après ce sera la guerre ? Comme pour le centenaire de la déclaration de la première mondiale qu'on célèbre cette année mais dont visiblement nos élites dirigeantes n'ont pas compris les leçons ? Les pauvres gens !
a écrit le 29/06/2014 à 19:13 :
Sinon Hollande va taper du poing sur la table !
a écrit le 29/06/2014 à 18:30 :
Poutine finance des partis séparatistes type FN et Jobbik en Europe et déstabilise plusieurs pays pour
affaiblir l'Europe et tenter de les ramener vers l'ex-bloc soviétique, on le constate en
permanence, la Crimée en est un exemple comme l'Ukraine, la Géorgie etc
Réponse de le 29/06/2014 à 18:35 :
Bien vu Julien
a écrit le 29/06/2014 à 11:30 :
ce n'est pas l'union européenne qui pose ses conditions , mais les usa , qui impose à l'ue de poser ses conditions ; c'est pas la même chose ; depuis quand les valets prenent ils des décisions ?
Réponse de le 29/06/2014 à 18:30 :
Propagande poutinienne typique
a écrit le 28/06/2014 à 14:33 :
Les sanctions ! Comportement de bac à sable ! Poutine est un homme mesuré, fin joueur d'échec, ne rentrant pas dans la provocation, bref un mec adulte. Enfin une grande nation qui stoppe l'hégémonie génocidaire des États Unis, et le comportement impérialiste de l'Europe..
Réponse de le 28/06/2014 à 17:03 :
@friendly: euh, il a ete a la mesure jusqu'a recemment. Son comportement actuel rappelle celui d'Adolphe :-)
Réponse de le 28/06/2014 à 20:51 :
En tant que Patrickb, je n'aurais pas écrit "Adolphe" par référence à Adolf Hitler, avec une faute aussi grossière. Je rappelle à mes lecteurs que je suis en congé jusqu'au 21 juillet et que tout commentaire sous mon pseudo n'est que la libre pensée d’affabulateur :-)
Réponse de le 29/06/2014 à 9:05 :
Avez vous remarqué que chez les partisans d'extrême droite, poutine fait Fureur ?
Réponse de le 29/06/2014 à 10:44 :
Comment pouvez classer les individus de cette manière, vous êtes raciste ou vous avez une boule de cristal. Soyez plus clair car vos propos sont ambigus, hollande sert bien la main de Poutine, vous le classez comment le président, un peu de courage.
Réponse de le 29/06/2014 à 10:47 :
Avez-vous remarqué que les USA et la commission européenne soutiennent les néo nazis ukrainiens et les fanatiques islamistes en Syrie ? Ah mais bien entendu ! Grâce à Botul on sait qu'il y a la "bonne" extrême droite (comme celle de l'état suprémaciste qui pratique l'apartheid et qui colonise en cis-Jordanie ou pravy Sektor) et la "mauvaise" extrême droite (comme celle du comique franco camerounais) !
a écrit le 28/06/2014 à 9:30 :
toujours rien de nouveau a l'est , par contre les représailles européennes , les pro russes et dirigeants russes s'en moquent bien grassement , voyager en UE ? , ils s'en moquent totalement ce n'est pas pour eux essentiel , donc la situation va continuer de surfer sur des descentes russes a l'atermoiement européen stérile ..
a écrit le 28/06/2014 à 7:27 :
FH : - "Nous serons fermes. Ce sera 3 jours renouvelables par tacite reconduction"
a écrit le 28/06/2014 à 1:03 :
Sauf que tout le monde a compris que l'otan avait voulu mettre la main sur l'Ukraine...
Réponse de le 28/06/2014 à 10:35 :
L'Otan ne s'impose pas, on la demande. Ce n'est pas comme l'armée russe, voyez la Crimée et la Géorgie entre autres.
Réponse de le 28/06/2014 à 12:18 :
Il est en effet urgent que l'Europe mette la main sur l'Ukraine, afin de disposer enfin de sa ruine nucléaire. Il n'y a pas que les Japonais qui ont droit d'avoir un futur site touristique pour cinglés friqués...
Réponse de le 28/06/2014 à 19:36 :
Non, ce sont les ultra nationalistes de Svoboda (moins de 5 % des électeurs) qui sont à l'origine du coup d'état. Il ne faut pas tout confondre.
a écrit le 27/06/2014 à 21:32 :
ERREUR !IL FAUT COMMENCER PAR DEMANDER A KIEV DE RETIRER SES TROUPES 2° DE RECONNAITRE ENFIN LE CHOIX DU 11 MAI 3°_ILSERAIT PAUT ETRE TEMPS D4ARRETER D"HARCELER LA RUSSIE
Réponse de le 28/06/2014 à 0:03 :
On t'a reconnu Vladimir, mais là tu es en France pas en Russie, tu ne peux pas faire de la propagande à tout bout de champ !
a écrit le 27/06/2014 à 20:09 :
"L'UE donne trois jours à la Russie pour faire cesser les tensions en Ukraine"
sinon... un coca.
a écrit le 27/06/2014 à 19:31 :
-"mais qu'ils sont drôles ces européens !"
a écrit le 27/06/2014 à 18:41 :
Ach ! La Belle Epoque de la Guerre Froide...Vite un mur !
a écrit le 27/06/2014 à 18:13 :
Tu dois certainement trembler car Flamby est en train de faire dans son froc.
a écrit le 27/06/2014 à 17:59 :
...On s'achemine lentement mais sûrement vers la guerre ; d'ailleurs le traité avec l'UE s'applique à la Crimée.
Réponse de le 27/06/2014 à 18:22 :
Faux. le traité avec l'Ukraine ne s'applique pas à la Crimée, ce qui fait déjà une reconnaissance internationale indirecte à la nouvelle province russe. renseignez-vous mieux, ça fait toujours du bien.
Réponse de le 28/06/2014 à 0:04 :
La Crimée est isolée, voyez sa situation qui se dégrade, elle ne peut plus exporter en dehors de la Russie.
Réponse de le 28/06/2014 à 12:36 :
Totalement faux. La Chine a des projets pour la construction d'un pont et des sociétés en Crimée, les investissements pourront aussi s'étendre aux pays du BRICs tout prochainement. Arrêtez de vous borner aux intox de CNN et de la BBC, renseignez-vous plutôt ailleurs.
Réponse de le 29/06/2014 à 18:38 :
La Crimée géographiquement n'apporte quasiment rien à la Chine, vous lisez trop de propagande poutinienne Onkel. Quelques travaux pour rendre service en échange d'un contrat gazier ne font pas changer la donne économique gloable. Vous êtes bien inculte et naïf à force de faire de la propagnde poutinienne de base.
a écrit le 27/06/2014 à 17:41 :
Le Russes devrat donner 1 jour a l'UE pour cesser les attaques.
Réponse de le 27/06/2014 à 17:59 :
Tout à fait.
Réponse de le 27/06/2014 à 18:04 :
Bien d'accord. je trouve que l' UE et aussi les Etats Unis attaquent très souvent voire trop souvent la Russie, et laissent tranquilles l'Ukraine qui n'est pas du tout exempte de reproches.....Je ne pense pas que ce soit la manière la plus appropriée pour le retour au calme et à une situation sereine et durable..
Réponse de le 28/06/2014 à 0:08 :
C'est vrai que l'Europe et les Etats-Unis ont souvent envahi la Russie, la Crimée et la Géorgie et ont occupé la Russie plus de 50 ans comme Staline. Et Staline n'a jamais signé de Pacte avec les nazi de Ribbentrop lol, il est venu sauver l'Europe et l'a tellement aimé qu'il l'a envahie et que Poutine aimerait bien faire de même en financant des partis séparatistes !
Réponse de le 28/06/2014 à 19:33 :
Non, les USA et leurs vassaux de l'UE se sont emparés de l'Ukraine suite à la "révolution" effectuée par Svoboda et cie qui étaient pourtant listés parmi les organisations d'extrême droite ultra-nationalistes très dangereux par cette même UE. C'est vrai que la dernière fois que les ouest européens étaient en Ukraine, c'était précisément Ribbentrop et cie et la fois d'avant c'était la glorieuse armée de l'empereur Guillaume. Pour rappel, si les russes avaient cédeé face aux allemands, nous serions sous le 3ème Reich.
Réponse de le 29/06/2014 à 18:48 :
Svoboda ne représente rien en Ukraine (à peine 1% au élections) donc propagande poutinienne bidon rryv. Staline a signé un accord avec Ribbentrop en 41, donc Staline ou les nazi c'est pareil tout comme Poutine et le FN. Les russes n'auraient pu gagner la guerre si les américains n'avaient pas débarqué en Normandie et Staline n'avait nullement besoin d'envahir l'Europe.
a écrit le 27/06/2014 à 17:10 :
De Gaulle lançait : " vive le Québec libre " . Alors , vivent les provinces russes libres . Les frontières de l' Ukraine à travers les âges fluctuent ....les ukrainiens pro-européens veulent venir à l' ouest mais c'est un fardeau du type Roumanie et Bulgarie . On aura du mal à les financer .
Réponse de le 27/06/2014 à 19:29 :
@ du calme: De Gaulle voulait aussi une Europe de l'Atlantique a l'Oural :-) Par consequent, ton commentaire ne tient pas la route :-)
Réponse de le 27/06/2014 à 21:18 :
De Gaule parlait d'une Europe de l'Atlantique à l'Oural, certes, mais pas une Europe française. La preuve, la France a fait semblant de rien lors de l'invasion soviétique de Prague en 68. Mais je pense qu'actuellement le Général donnerait plus de raison à Poutine qu'à l'Otan, de qui il était un des plus farouches opposants.
Réponse de le 28/06/2014 à 0:11 :
De Gaulle dirait plutôt vive l'Ukraine libre donc pas d'interventionnisme russe en Ukraine et surtout pas en Crimée. Il était plus favorable à l'Otan où la France était patrie prenante même en étant en dehors qu'au pacte de Varsovie si l'on creuse plus loin.
Réponse de le 28/06/2014 à 12:41 :
Vous avez une vision très personnelle d'une figure historique que De Gaulle mais il faut aller aux faits. Pour cela je vous recommande la lecture de quelques extraits de l'ouvrage de Peyrefitte sur le Général sous cette adresse, ça vaut le détour: www.les-crises.fr/pourquoi-de-gaulle-refusa-t-il-toujours-de-commemorer-le-debarquement-du-6-juin/
a écrit le 27/06/2014 à 16:47 :
"Les état-unis nous entrainent dans une guerre contre la Russie."
C'est un très bon article qui est paru ces derniers jours dans THE GUARDIAN...

C'est pratique, on fait la guerre par intermédiaire, ce qui permet d' économiser de l'argent, de rester loin du champs de bataille en cas de conflit, et on affaiblit encore un peu plus les états européens car si la Russie s’énerve et leur coupe le gaz cela nous permettra de refourguer notre gaz de schiste et empocher la monnaie.

Business is business.
Réponse de le 27/06/2014 à 19:26 :
@goger: sauf que le Guardian est un journal de gauche. Opinion a ne pas negliger certes, mais pas un avis objectif non plus :-)
Réponse de le 28/06/2014 à 0:15 :
Commentaire idiot et sectaire Roger car il faut des années pour que la production de gaz de schiste soit opérationnelle et elle n'est pas assurée partout et surtout pas là où elle pourrait éventuellement être le plus utile et enfin les recettes reviennent en grande part aux Etats par le biais de taxes qui sont souvent proches de la moitié des recettes. En outre beaucoup d'opérateurs ne sont pas américains comme Total, BP etc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :