Un "Snowden bis" irrite l'administration américaine

 |   |  325  mots
Edward Snowden, le lanceur d'alerte le plus célèbre au monde semble avoir inspiré d'autres taupes...
Edward Snowden, le "lanceur d'alerte" le plus célèbre au monde semble avoir inspiré d'autres "taupes"... (Crédits : reuters.com)
Une nouvelle taupe au sein des services de renseignements américains diffuserait des informations secrètes sur ces derniers, à l'instar d'Edward Snowden, le "lanceur d'alerte" actuellement exilé en Russie.

Il y a eu Bradley Manning. Puis Edward Snowden. Une nouvelle - et encore mystérieuse - taupe pourrait prochainement ajouter son nom à cette liste. L'administration américaine est désormais convaincue qu'une nouvelle source diffuse des informations top secrètes, indique CNN qui cite des sources au sein de cette dernière.

Après la fuite

 La chaîne américaine précise dans un article paru ce 6 août sur son site internet que le gouvernement a conclu à l'existence de ce nouveau "lanceur d'alerte" après la publication en ligne, la veille, d'un article évoquant une très longue liste de personnes suspectées de terrorisme par l'administration Obama. Quelque 40% des noms présents sur cette base de données top secrète ne sont liés à aucun groupe reconnu comme "terroriste" par le gouvernement, indiquent les journalistes à l'origine de ces investigations. Lesquelles reposent notamment sur des documents établis en août 2013, donc après la fuite d'Edward Snowden.

>> Edward Snowden devrait probablement rester à Moscou

Cette enquête a été publiée mardi sur le site Intercept, créé par Glenn Greenwald, l'ancien journaliste du Guardian à l'origine des premières révélations sur la NSA reposant sur les documents transmis par le plus célèbre des anciens informaticiens de l'agence de renseignement.

Snowden, une source d'inspiration

Le journaliste lui-même affirmait en juillet sur Twitter qu'une "taupe" était vraisemblablement à l'origine de nouvelles fuites. Quelques mois plus tôt, lors d'une interview en février, il avait même confié à CNN que des "gens ont été inspirés par le courage d'Edward Snowden".

Récemment, des articles publiés dans la presse allemande, notamment par le journal allemand Der Spiegel, sur des pratiques de certains services secrets étrangers ont omis de citer le nom de Snowden, ce qui a pu laisser penser qu'il n'était pas l'une des sources à l'origine de ces articles.

>> John Kerry espionné par Israël

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/08/2014 à 13:44 :
Vivement la multiplication de drones pour qu'un monde fou s'explose par consentement mutuel. Les riches devraient se méfier non?
a écrit le 07/08/2014 à 12:55 :
et au fait, on en est où de cette affaire de la NSA qui espionnait nos gouvernements et nos entreprises, et ce de manière industrielle....car, comment faire confiance et négocier avec un partenaire qui sait ce que vous pensez ? comment alors penser que nos interets seront préservés en ce qui concerne les négociations sur le fameux traité transatlantique ? j'avoue que dans ce contexte, notre politique internationale ultra-atlantiste sur des dossiers comme l'ukraine et le moyen-orient, me laisse plus que perplexe...sommes nous à ce point devenus un protectorat américain ?
a écrit le 07/08/2014 à 8:39 :
il court moins vite...

Quand on a plus d'un demi million de noms sur une liste, on est évidemment condamné à l'impuissance, d'autant plus que les terroristes les plus dangereux ont mis en place les moyens de passer au travers des mailles du filet électronique. Il leur suffit de laisser leur portable à la maison, d'éviter les camera de surveillance et de s'assurer qu'ils n'ont pas de suiveurs... rien que des techniques issues des années 1950.

Tous les terroristes du 11 septembre étaient déjà connu et dans une demi douzaine de fichiers, ca n'a rien changé. les prochains, comme à Londres, seront des parfaits inconnus totalement indétectables. Les USA n'ont rien gagné, sauf qu'ils ont préparé pour eux même les instruments de contrôle policier et social dont Hitler et Staline auraient aimé disposé dans leurs monstrueuses entreprises.
a écrit le 07/08/2014 à 3:07 :
L'avantage d une démocratie c est que l on fini souvent par connaître la vérité. Les russes ont une méthode plus expéditive ... les morts ne parlent pas.
a écrit le 06/08/2014 à 22:02 :
C'est ça quand on va trop loin... Marrant que jamais personne ne veuille assumer.
a écrit le 06/08/2014 à 17:56 :
A force d'écrire US GO HOME, je vais finir par me retrouver sur des listes de terroriste potentiel.
Vu que je considère le déplacement en avion comme une aberration économique et que je ne "foutrais" de ce fait jamais les pieds au US, je me contenterai de continuer à vivre normalement, (pauvrement, faut pas exagérer) en notre belle, douce et bonne France... Malgré la crise, le chômage, les problèmes des riches...
Réponse de le 06/08/2014 à 19:44 :
Désolé, y faut qu'y aille (i funk G.I. en phonétique)
Réponse de le 07/08/2014 à 12:50 :
moi aussi je suis considéré comme terroriste simplement parce que j'aime Lincoln, D. Roosevelt, Ch. Chaplin. L'Amérique est simplement à la dérive.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :