Envolée record des commandes aux États-Unis grâce à Boeing

Les commandes de l'industrie ont explosé en juillet aux États-Unis. Mais c'est surtout le résultat de la bonne performance de Boeing. En dehors du secteur des transports, les commandes progressent très faiblement.

1 mn

Les ventes de Boeing ont fait exploser les commandes aux États-Unis en juillet. Le reste de l'industrie marque toujours le pas.
Les ventes de Boeing ont fait exploser les commandes aux États-Unis en juillet. Le reste de l'industrie marque toujours le pas. (Crédits : reuters.com)

Les commandes reçues par les industries manufacturières aux États-Unis ont enregistré un bond record en juillet, portées par le secteur des transports, selon des données publiées mercredi par le département du Commerce.

Progression de 10,5% en juillet

Elles ont en effet augmenté de 10,5% sur un mois en données corrigées des variations saisonnières après une hausse bien plus modeste (+1,5%) en juin.

Cette progression spectaculaire, qui était attendue par les analystes, est la plus forte jamais enregistrée depuis que le ministère a adopté cette méthode statistique en 1992.

Les ventes de Boeing dopent les commandes

Elle tient principalement au secteur des transports dont les commandes ont flambé de 74,1% en juillet, selon les données du ministère.

Au cours de ce mois, le constructeur américain Boeing a ainsi engrangé des commandes massives des compagnies aériennes Emirates et Qatar Airways, qui avaient déjà conduit à une hausse historique des commandes de biens durables en juillet (+22,6%).

Commandes presque atones en dehors de Boeing

En excluant le secteur des transports, les commandes industrielles américaines font bien plus grise mine et affichent même en juillet un repli de 0,8%, selon les données publiées mercredi.

Parmi les autres composantes dynamiques de l'indicateur, les biens d'équipement (+52,5%) enregistrent eux aussi une poussée record en juillet.

En revanche, les commandes dans le secteur informatique et électronique américain ont marqué le pas en déclinant de 4,8% par rapport à juin, leur plus forte baisse mensuelle depuis près de deux ans.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.