Quand la croissance économique menace la diversité linguistique

 |   |  257  mots
Les pays tropicaux ainsi que les populations vivant dans l'Himalaya sont les futures régions menacées d'extinction des langues locales.
Les pays tropicaux ainsi que les populations vivant dans l'Himalaya sont les futures régions menacées d'extinction des langues locales. (Crédits : Reuters)
Le développement économique entraîne une extinction du nombre de langues locales - notamment dans les pays développés - selon une étude menée par plusieurs universitaires.

Quand mondialisation rime avec uniformisation. Les langues régionales, telles l'auvergnat ou le savoyard seraient menacées d'extinction, à en croire une étude menée par des universitaires de Cambridge, Oxford, et Polytechnique, publiée par le Proceedings of the Royal Society B.

Les chercheurs considèrent en effet que les langues minoritaires s'éteignent plus vite dans les régions les plus développées au monde, à savoir, l'Amérique du Nord, l'Europe, et l'Australie.

25% des langues mondiales menacées

Le professeur Tatsuya Amano, chercheur à l'université de Cambridge et un des auteurs de l'étude, déclare ainsi que 25% des langues (aussi bien régionales que nationales) sont menacées, en se basant sur les critères utilisés pour les espèces animales en voie d'extinction.

Ces langues menacées le sont en raison du développement économique des pays, assure le professeur Tatsuya Amano à la BBC:

 "Comme les économies se développent, une langue vient souvent dominer les sphères politiques et éducatives nationales [...] Les gens sont forcés d'adopter la langue dominante ou ils risquent d'être tenus à l'écart, politiquement et économiquement."

La zone des tropiques et l'Himalaya dans le viseur

Les auteurs de l'étude craignent qu'à l'avenir, de nouvelles langues locales soient menacées d'extinction, notamment dans les pays tropicaux et dans l'Himalaya. Pour eux, ce risque est très élevé dans la mesure où ces contrées ont à la base de nombreuses langues mais parlées par peu de gens tandis que ces régions connaissent une forte croissance économique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2014 à 22:00 :
c'est un gâchis immense les langues sont la base de la pensée humaine. Penser dans une langue est différent de penser dans une autre.
a écrit le 05/09/2014 à 17:40 :
Moins de langues <=> Moins de guerres
a écrit le 05/09/2014 à 14:45 :
c'est quand même mieux de parler la même langue pour échanger nos malheurs quand on est au chômage
a écrit le 05/09/2014 à 13:52 :
on perd tout au fur et à mesure, nos traditions, identités , petites fêtes locales......on se meurt, MAIS VIVE la mondialisation, voyons!! c'est plus intéressant, n'est ce pas?!
Réponse de le 05/09/2014 à 13:57 :
Si vous êtes en manque de kermesses, venez faire un séjour à Nantes... Les fêtes populaires, y a que ça !
a écrit le 05/09/2014 à 13:20 :
Le français est la deuxième langue la plus apprise dans le monde et l'on prévoit 850 millions de locuteurs à l'horizon 2050. Le sujet, c'est l'élite politico-économique qui devrait apprendre plusieurs langues étrangères, notamment des langues rares.
Réponse de le 05/09/2014 à 13:52 :
+1 Pour certains, ils pourraient meme apprendre a parler francais correctement dans un premier temps.
Réponse de le 05/09/2014 à 14:38 :
D'où sortez-vous cette information ?
Le français serait plutôt à la dixième place... Désolé
a écrit le 05/09/2014 à 12:52 :
C'est le système qu'il faut revoir dans son intégralité !!! Si aujourd'hui Hollande était confronté à LePen comme Chirac en 95, il serait réélu haut la main. Les politiques savent qu'il suffit d'être un grand parti pour tenir les rênes du pouvoir et de l'argent. Le reste, ils s'en moquent. Quand Hollande parlent des sans dents, c'est exactment le reflet de la réalité: des électeurs qui aboient sans cesse, mais qui en réalité n'ont pas la capacité de mordre :-)
a écrit le 05/09/2014 à 12:48 :
Depuis un siècle et demi, la solution est connue, créer une langue qui n'appartienne à aucun pays, ainsi chacun pourrait conserver sa propre langue et user de cette lingua franca avec les étrangers. Beaucoup de langues artificielles ont été créées, de cette époque d'utopie il ne reste que l'espéranto, reconnue langue de l'ONU tout de même, aucun pays n'a fait de véritable effort pour que cette langue soit apprise en masse à l'école alors que toutes les analyses montrent que sa vitesse d'apprentissage est très rapide, 3 à 4 fois plus que l'anglais, et donc bien moins couteuse.
a écrit le 05/09/2014 à 12:40 :
Après la décision de Sarko de ne plkus traduiore les brevets, la décision de Hollande de dispenser les cours en anglais dans les universités et le snobisme ambiant des baragouineurs franglais, que pensez-vous que va advenir le français ? Avec un peu de chance, encore 50 ans et après...ce sera une langue morte :-)
a écrit le 05/09/2014 à 12:06 :
Le français est de moins en moins utilisé en Europe. Quand on demande des informations touristiques en Italie, au Portugal ou en Espagne, la réponse est faite...en anglais. Même chose en Pologne également. Dans le passé ces pays étaient très portés sur le français. Tout cela est bien fini !
Réponse de le 05/09/2014 à 13:54 :
La France a perdu son prestige et souveraineté! faute à QUI??? aux ravageurs technocrates qui foutent la France à genoux!
a écrit le 05/09/2014 à 11:53 :
Est-ce vraiment un mal que l'auvergnat ou le savoyard disparaissent. Il vaut mieux défendre ce qui est défendable: le français que ce qui l'est moins: ces prétendues langues régionales qui ne sont parfois que des dialectes . Il est à noter que par contre l'Europe dans sa volonté de saper les nations pour imposer son consensus mou essaie de défendre ces langues régionales pour déstabiliser la langue nationale: le français et imposer la langue du système libéral: l'anglais.
a écrit le 05/09/2014 à 11:53 :
Déjà, faudrait éviter de parler anglais et apprendre une deuxième langue étrangère. Et éviter d'utiliser les Gogol, amazon, mac et compagnies. Je vous signale qu'ARCHOS, société française, vient de sortir un téléphone portable à écran tactile. Cela fait l'événement dans les journaux économiques, sauf ici où l'on ne parle que de Mac, Kindle et autres.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :