Chine : un millionnaire sur deux souhaite s'installer à l'étranger pour l'avenir de ses enfants

 |   |  452  mots
47% des riches Chinois disposant d'un patrimoine net supérieur à 1,5 million de dollars envisagent d'émigrer dans les cinq prochaines années.
47% des riches Chinois disposant d'un patrimoine net supérieur à 1,5 million de dollars envisagent d'émigrer dans les cinq prochaines années. (Crédits : reuters.com)
Près de la moitié des Chinois les plus riches envisagent de quitter le pays, selon une étude de Barclays. Ils mentionnent notamment de meilleures opportunités professionnelles et un meilleur cadre éducatif pour leurs enfants à l'étranger.

Le boom économique de leur pays ne leur suffit plus. 47% des riches Chinois disposant d'un patrimoine net supérieur à 1,5 million de dollars envisagent d'émigrer dans les cinq prochaines années, selon une étude mondiale menée par Barclays Wealth à travers 17 pays.

Selon l'enquête publiée par le fonds de gestion, ces millionnaires tentés par le départ seraient principalement à la recherche de "meilleures conditions éducatives et de meilleures opportunités d'emploi pour leurs enfants".

Hong-Kong, Singapour et le Canada privilégiés

Alors que les Indiens, Américains et Hongkongais les plus aisés sont les moins attirés par l'expérience à l'étranger, les Chinois autant que les Qataries ont des envies de voyages. Le cabinet New World Weatlth a d'ailleurs établi que l'ancien "empire du milieu" comptabilisait la plus grande proportion de particuliers fortunés (high net worth individuals) a avoir émigré ces dix dernières années. La plupart d'entre eux ont fait le choix de Singapour, de l'Australie, des Etats-Unis et du Royaume-Uni.

Le territoire chinois de Hong Kong, doté d'une très large autonomie, a également la cote. Il serait une de leurs destinations favorites (pour 30% d'entre eux), suivi du Canada (23%), bien qu'Ottawa ait décidé cette année de mettre fin à un programme accordant des permis de résidence en échange d'investissements.

Si Singapour et Hong Kong attirent autant, cela s'explique par leur terrain propice aux affaires. Liam Bailey, responsable de recherches au cabinet Knight Frank analyse :

"La réalité c'est que la plupart de ces particuliers très fortunés font aujourd'hui leur argent en Chine. Alors pour leur business ils ne peuvent pas trop s'éloigner".

Perte de vitesse économique

Après trois décennies de croissance insolente, la santé de la deuxième économie mondiale connaît une période d'essoufflement. A tel point que le pays pourrait, selon la prévision de Pékin, enregistrer cette année sa plus faible performance depuis 14 ans (à 7,5% de croissance du PIB).

Lire aussi: 2014, la plus faible croissance de la Chine depuis 25 ans ?

Le développement accéléré de la Chine, qui compte plus d'un million de millionnaires en dollars, selon l'éditeur de magazines de luxe Hurun Report, a également eu un lourd coût environnemental, et les métropoles du pays sont régulièrement enveloppées d'une couche de pollution, un autre facteur mis en avant par les super-riches Chinois pour expliquer leur éventuelle installation à l'étranger.

Reste que dans le monde entier, plus de la moitié (57%) des super-riches interrogés ont jusqu'ici seulement vécu dans un seul pays, tandis que 20% d'entre eux disent avoir vécu dans trois pays ou davantage. L'argent ne fait pas le voyageur...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2014 à 17:26 :
Je suis d'accord avec arnaud. Ils colonisent en douceur. Envoient leurs enfants pour mieux profiter des systèmes extérieurs et avoir soit un pied dans la porte, soit, au retour, profiter de l'éducation procurée à l'étranger. En France, il faudrait que ceux qui profitent d'un système éducatif de bon niveau (si, si) et surtout généreux, signent un engagement à travailler pour une entreprise française pendant X années, ou rembourser des frais correspondant à ce qu'ils ont coûté à la société (à nous !!! qui payons des impôts !!!).
a écrit le 17/09/2014 à 0:23 :
Cela permettrait aux enfants d'hériter, chose actuellement interdite en Chine.
a écrit le 16/09/2014 à 12:52 :
dans le 13ème de Paris c'est kifkif les Asiatoques sont partout mais partout il n'y a plus de Gaulois!!!
a écrit le 16/09/2014 à 12:47 :
c'est normal à force de bouffer du riz tous les jours à tous les repas petit dej déjeuner diner et parfois souper ils deviennet tous constipeés A nous les croissantes beurre vifteak frite foie gras couscous royal choucroute roesti fish and chip Oh my dear ^_^
a écrit le 16/09/2014 à 11:07 :
ils colonisent le monde en "douceur", quand je vois la puissance économique des chinois au canada, ça promet !
a écrit le 16/09/2014 à 10:50 :
Encore un papier à deux balles ?
Réponse de le 16/09/2014 à 11:02 :
les riches chinois doivent avoir peur de se prendre 2 balles dans la nuque avec la lutte anti corruption.
a écrit le 16/09/2014 à 10:21 :
et 100% des expats français veulent revenir ! :-)
Réponse de le 16/09/2014 à 11:29 :
Donne moi une seule bonne raison de revenir en France.
Donne moi egalement une raison pour que l un de ces riches mentionnes dans l article viennent prendre pour residence principale la France?
Réponse de le 16/09/2014 à 19:54 :
je sais pas mon grand.
les riches vont au UK.
cela n'a pas l'air de les aider pour le commerce extérieur, pire que nous alors qu'ils sont censés avoir un environnement hyper "business friendly". c'est significatif...
sinon, 90% des cerveaux français expatriés souhaitent rentrer (vu sur le site du Figaro). il y a des déséquilibres et problèmes partout mon grand. la France n'est certainement pas la pire. A ta disposition pour t'informer/te former.
a écrit le 16/09/2014 à 9:34 :
Ouf! Ils ne pensent pas à la France.
a écrit le 16/09/2014 à 8:53 :
ils n'ont pas envie de se faire rincer quand le pc va leur confisquer leur fortune pour rembourser les credits pourris dont regorgent les banques chinoises

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :