Le président chinois optimiste sur le ralentissement de la croissance

 |   |  516  mots
Selon son président, les investissements directs de la Chine à l'étranger devraient atteindre 1.200 milliards de dollars lors de la prochaine décennie.
Selon son président, les investissements directs de la Chine à l'étranger devraient atteindre 1.200 milliards de dollars lors de la prochaine décennie. (Crédits : Reuters)
Même si la croissance économique de la Chine devait être limitée à 7%, cela resterait un des rythmes les plus élevés au monde, a rappelé le numéro un chinois devant un parterre de chefs d'entreprises.

Le président chinois Xi Jinping a relativisé dimanche 9 novembre le ralentissement de l'activité auquel est confronté la deuxième puissance économique mondiale, à l'occasion du forum de Coopération économique Asie-Pacifique (Apec).

"Certains craignent que la croissance économique de la Chine baisse encore. [...] C'est vrai, il y a des risques, mais cela n'est pas si effrayant que cela."

Même si la croissance économique de la Chine devait être limitée à 7%, cela resterait un des rythmes les plus élevés au monde, a rappelé le numéro un chinois devant un parterre de chefs d'entreprises. Et ce, alors que la croissance du produit intérieur

     | Lire La croissance chinoise continue de s'essouffler au troisième trimestre

La croissance du produit intérieur brut (PIB) chinois a ralenti à 7,3% au troisième trimestre, rythme le plus faible depuis la crise financière mondiale de 2008/2009, le ralentissement du secteur immobilier pesant sur la demande intérieure.

"L'économie chinoise s'écarte de la sur-dépendance aux exportations"

La veille, l'administration des douanes chinoises avait annoncé que la hausse des exportations et des importations de la Chine avait ralenti au mois d'octobre. Pour relancer la machine économique, les autorités chinoises ont pris certaines mesures depuis le mois d'avril avec pour objectif d'assurer un taux de croissance de 7,5% environ cette année.

 "L'économie chinoise se fonde davantage sur la demande issue de la consommation intérieure, s'écartant ainsi des risques externes causés par une sur-dépendance aux exportations", a affirmé à ce propos le président chinois.

Les autorités régionales ont ainsi accéléré les dépenses en matière de projets d'infrastructures et supprimé les limites au nombre de logements que peut acheter un Chinois. La banque centrale a également fait en sorte d'accroître l'offre de crédit et réduit les taux d'emprunt immobilier pour certains acquéreurs.

 Pas de baisse des taux d'intérêts prévue

Mais les résultats ne sont pour l'instant pas aussi bons qu'espéré, ce qui fait dire à certains que la Chine va devoir baisser ses taux d'intérêt ou réduire le montant des fonds que les banques doivent mettre de côté en réserves. Pékin a démenti que de telles mesures soient en préparation.

Tout en admettant que la Chine ne pouvait se permettre comme auparavant un taux de croissance à deux chiffres, Xi Jinping a assuré que "le développement de la Chine apporte des occasions et des bénéfices énormes à la région Asie-Pacifique et au monde; les opportunités en affaires sont durables et infinies". Il a ajouté que les investissements directs de la Chine à l'étranger devraient atteindre 1.200 milliards de dollars lors de la prochaine décennie.

Les économies membres de l'Apec représentent environ 40% de la population mondiale, 57% du PIB de la planète et 44% des échanges commerciaux internationaux. Le sommet des dirigeants des pays membres s'ouvre lundi 10 novembre et doit se conclure mardi sur un communiqué commun réaffirmant les engagements de l'Apec en faveur du libre-échange dans la région.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2014 à 22:30 :
La consommation d'électricité a très peu augmenté en Chine depuis 2 ans. Connaissez-vous une croissance sans augmentation de la consommation électrique, pas moi ....écoutez Delamarche sur BFM ou youtube pour voir les vrais chiffres
a écrit le 09/11/2014 à 13:29 :
Nous avons en France ce même genre de problème qu'en Chine, toutefois il est "maquillée" par les médias et manipulé par le pouvoir. De rien ne sert avoir une population plutôt jeune si elle porte déjà depuis sa naissance une dette publique colossale et qui pourra encore s'étendre par plusieurs générations à venir. Ce dysfonctionnement de l'État va continuer à générer des conjonctures semblables à l'actuelle à toutes ces générations de Français, donc le problème ne sera réglé que par l'austérité dès maintenant ! et tant pis pour nous.
Réponse de le 09/11/2014 à 14:01 :
eh oui et le cac 40 continue sa dégringolade : - 0,89%
Réponse de le 10/11/2014 à 12:17 :
arrettez avec ses dettes personne ne pouras plus payez ces dettes, et tous les gouvrenemts le savent,??? PERSONNE N A INTEREZ A CASSE L ECONOMIES MONDIAL? OU PLUS DE GENS MANGENT A LEUR FAIN???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :