Rebond surprise des importations en septembre en Chine

 |   |  469  mots
Ces signaux positifs sont toutefois accueillis avec prudence par les experts. L'excédent commercial chinois reste en effet très en deçà du record de presque 50 milliards de dollars enregistré en août, et bien en dessous des prévisions (42 milliards).
Ces signaux positifs sont toutefois accueillis avec prudence par les experts. L'excédent commercial chinois reste en effet très en deçà du record de presque 50 milliards de dollars enregistré en août, et bien en dessous des prévisions (42 milliards). (Crédits : reuters.com)
Après plusieurs mois de repli, les importations chinoises ont notamment progressé de 7,0% le mois dernier sur un an. Les exportations ont aussi connu une accélération sensible, augmentant de 15,3% par rapport à septembre 2013. L'excédent commercial s'est établi à 31 milliards de dollars.

Rentrée encourageante pour la balance commerciale chinoise. En septembre, la Chine a en effet enregistré un rebond surprise de ses importations ainsi qu'une progression plus robuste que prévu de ses exportations, ont annoncé lundi 13 septembre les douanes chinoises.

L'excédent commercial double

Après les replis de 1,6% et 2,4% sur un an enregistrés en juillet et en août, les importations chinoises ont notamment progressé de 7,0% le mois dernier sur un an, à 182,7 milliards de dollars. Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires anticipaient pour septembre une nouvelle baisse, de 2,4%.

De leur côté, les exportations ont connu une accélération sensible, augmentant de 15,3% par rapport à septembre 2013, à 213,7 milliards de dollars. Soit bien davantage que la hausse de 9,4% d'août et que la prévision médiane des analystes (+12,5%).

En conséquence, en septembre sur un an, la Chine a vu son excédent commercial plus que doubler, pour s'établir à 31 milliards de dollars.

Des exportations portées par le lancement de l'iPhone 6?

Ces signaux positifs sont toutefois accueillis avec prudence par les experts. L'excédent commercial chinois reste en effet très en deçà du record de presque 50 milliards de dollars enregistré en août, et bien en dessous des prévisions (42 milliards).

"La solide progression des exportations s'explique en partie par une base de comparaison favorable, car elles avaient chuté en septembre 2013", tempère d'ailleurs Julian Evans-Pritchard, analyste du cabinet Capital Economics.

Si leur récente poussée a pu être alimentée par le lancement de l'iPhone 6 d'Apple, dont une grosse partie des composants sont assemblés en Chine, les exportations restent "suspendues au haut niveau d'incertitude entourant une croissance européenne faiblissante et la montée des risques géopolitiques", avertissent les économistes de la banque Nomura.

Le porte-parole des Douanes, Zheng Yuesheng, a de son côté reconnu les défis liés à "la baisse de compétitivité des exportations chinoises", alors que "s'accélère le transfert des industries manufacturières dans d'autres pays d'Asie du Sud-est".

Une croissance pénalisée par le marché immobilier

Quant à la spectaculaire reprise des importations, elle semblait témoigner d'un sursaut de l'activité en Chine après des mois de morosité. Mais l'assombrissement persistant du secteur immobilier, plombé par une offre surabondante, continue de peser sur demande intérieure.

Alors que Pékin vise une croissance économique de 7,5% pour 2014, le Fonds monétaire international (FMI) a d'ailleurs confirmé la semaine dernière sa prévision de croissance à 7,4%, pointant précisément "la sévère correction" du marché immobilier --un des piliers du PIB chinois.

     | Lire aussi "La bulle immobilière chinoise risque d'éclater bientôt"

De l'avis général, l'excédent commercial toujours très élevé de la Chine devrait d'ailleurs continuer d'intensifier la pression pour l'appréciation du yuan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2014 à 8:57 :
Puisque notre journal bien-aimé boude la guerre en Ukraine et ne parle plus de l'Etat islamique, alors juste pour le rappel. Vu dans la presse. L'Ukraine, dont le niveau de vie n'excède pas celui d'un pays africain moyen, va consacrer 3 milliards de dollars à son armée, alors qu'elle est incapable de payer le gaz qu'elle a importé de Russie et consommé à un prix de faveur! cherchez l'erreur.
a écrit le 13/10/2014 à 13:27 :
Qui peut avoir confiance dans des stats qui émanent des douanes chinoises? Ils racontent ce qu'ils veulent, et cette soit-disant reprise des importations ressemble fort à de l'enfumage pour faire croire que la demande intérieure repart fortement, signe que tout va bien dans le royaume du communisme éclairé.
Réponse de le 15/10/2014 à 8:59 :
Qui peut avoir confiance dans des stats qui émanent de l'INSEE? Ils racontent ce qu'ils veulent, et cette soit-disant déflation ressemble fort à de l'enfumage pour faire croire que la reprise repart fortement, signe que tout va bien dans le royaume du socialisme en perdition.
a écrit le 13/10/2014 à 12:52 :
demain, il dira que le PIB chinois n'a que 2%, qq jours près, la Chine sera en faillite, puis la dette chinoise doublé, puis la production nationale a monté 3%...... on en a marre, jamais la vérité
Réponse de le 13/10/2014 à 23:58 :
La verité,c'est que l'economie chinoise n'est pas pres de s'effondrer,il a encore de beaux jours devant elle,n'en deplaise a tout ces pseudos experts.Elle vient meme de depasser les Us comme 1ere puissance economique,d'apres un calcul basé sur le pouvoir d'achat.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :