La Chine promet d'investir massivement au Pakistan

 |   |  351  mots
Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a supervisé la signature d'accords et de memorandums, principalement dans le domaine de l'énergie, lors d'un entretien avec le président chinois Xi Jinping à Pékin.
Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a supervisé la signature d'accords et de memorandums, principalement dans le domaine de l'énergie, lors d'un entretien avec le président chinois Xi Jinping à Pékin. (Crédits : REUTERS/Parker Song/Pool)
La Chine prévoit de mettre 42 milliards de dollars dans le secteur énergétique, notamment des centrales au charbon. En échange, Pékin a obtenu d'Islamabad qu'il l'aide à lutter contre un groupe terroriste qui prône l'indépendance de la région chinoise de Xinjiang, berceau d'une minorité ouighour majoritairement musulmane.

42 milliards de dollars. Voilà le montant des investissements que la Chine a promis samedi 8 novembre au Pakistan. Principalement dans le domaine de l'énergie, ils se feront en échange de l'engagement d'Islamabad à aider Pékin à lutter contre ce que la Chine qualifie de menaces terroristes dans l'ouest de son territoire.

"Il n y a pas de prêt ou d'aide pour les projets énergétiques, mais un investissement intégral par les Chinois", a déclaré le porte-parole du ministère du plan et du développement à l'AFP.

Coupures d'électricité chroniques au Pakistan

Le Pakistan, pays allié de la Chine, souffre de coupures d'électricité chroniques et Islamabad a depuis longtemps cherché à investir dans des centrales au charbon qu'elle considère être une solution au problème. Les autres pays sont réticents à de tels investissements, parfois pour des raisons environnementales.

Les nouveaux accords passés entre les deux pays ouvrent la voie aux sociétés d'Etat chinoises pour aider à la construction d'au moins quatre nouvelles centrales au Pakistan, les contrats prévoyant aussi la fourniture et le traitement du charbon, a précisé le service de presse du Premier ministre pakistanais.

Affrontements avec la minorité ouighour

Les frontières du  Pakistan bordent la région chinoise de Xinjiang, qui a connu une série d'affrontements et d'attaques contre des civils ayant fait plus de 200 morts l'année dernière. Pékin les attribue à un groupe terroriste organisé qu'il a baptisé Mouvement islamique de l'Est du Turkestan, prônant l'indépendance pour cette région, berceau d'une minorité ouighour en grande partie musulmane.

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif Sharif a affirmé au président chinois Xi Jinping que le Pakistan "combattrait résolument la force terroriste du Mouvement islamique de l'Est du Turkestan", d'après un communiqué du ministère des affaires étrangères de Chine.

De nombreux observateurs doutent toutefois de l'existence d'une organisation d'une telle envergure, tandis que des défenseurs des droits de l'homme critiquent la violence de ce qu'ils appellent la répression de la culture et de la langue ouighour par Pékin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2014 à 22:06 :
Ce qui veut dire que le Pakistan va devenir complètement dépendant de la chine.
a écrit le 09/11/2014 à 16:59 :
Espérons que les Pakistanais auront un sens différent du mot "coopération" avec la Chine qu'avec les Etats-Unis !
Réponse de le 12/11/2014 à 8:41 :
Les Occidentaux ne font pas de "coopération" mais d'ingérence et imposition. C'est dans notre culture de colonisateur, on veut toujours dicter les normes et pas les subir. Comme disait mon noble grand-père, "démocratie c'est je commande, tu obéis ; la dictature c'est le contraire."
Réponse de le 13/11/2014 à 19:23 :
Ça aura certainement un sens différent, parceque la Chine n'est pas les États Unis, la Chine n'investit pas pour créer une milice (les talibans) pour battre un pays ennemi (URSS) mais elle investit pour le développement du Pakistan qui est un intérêt des deux pays voisins.
a écrit le 09/11/2014 à 14:38 :
Et la nouvelle république de catalogne promet d'investir massivement en France. Hollande en est aux anges…..
a écrit le 09/11/2014 à 12:59 :
Si c'était encore une promesse du gouvernement socialo-libéral français, la presse-Système aurait titré "La France va investir massivement au Pakistan". Un petit tapage médiatique pour quelques semaines et après, sans résultats concrets, on n'en parlerait plus. La Chine, au moins, elle maintient mieux ses promesses (l'Afrique et l'Europe que le disent).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :