Les téléphones des citoyens américains scrutés par des avions-espions

 |   |  330  mots
Les Etats-Unis sont régulièrement accusés de mettre en place des systèmes de surveillance et d'espionnage.
Les Etats-Unis sont régulièrement accusés de mettre en place des systèmes de surveillance et d'espionnage. (Crédits : reuters.com)
D'après le Wall Street Journal, l'US Marshals Service utilise des avions capables d'accéder aux téléphones portables des citoyens américains. Le ministère de la Justice s'est borné à répondre que ces agences se pliaient à la législation.

Les autorités américaines ont mis en place un dispositif d'espionnage par avions qui récupèrent certaines données des téléphones portables de dizaines de milliers de personnes, pour tenter de localiser et capturer des criminels, écrit jeudi le Wall Street Journal (WSJ).

Les téléphones dupés par un faux signal

Concrètement, selon le journal, le US Marshals Service, agence de police fédérale du ministère de la Justice, opère dans au moins cinq aéroports américains importants, grâce à de petits avions qui transportent des boîtiers imitant les signaux émis par des antennes-relais de téléphonie mobile.

Ainsi dupés, les téléphones portables s'y connectent et partagent à l'insu des utilisateurs certaines informations comme des numéros d'identifiants uniques et des données de localisation, affirme le quotidien. Ces boîtiers dits "dirtbox" tireraient leur nom de l'acronyme de Digital Recovery Technology Inc., filiale de Boeing qui fabriquerait cet appareil.

Le Wall Street Journal, citant des sources anonymes proches du programme, avance que ces avions survoleraient le pays de façon régulière pour recueillir les données de dizaines de milliers de téléphones portables. A tel point que la majorité de la population américaine serait concernée.

> voir le questions-réponses du Wall Street Journal sur le programme (en anglais)

La loi serait respectée selon le ministère de la justice

Le ministère américain de la Justice a refusé de faire des commentaires au WSJ, se bornant à dire que ses agences se plient à la législation pour tout ce qui a trait à la surveillance et l'espionnage.

Ce programme aurait permis de révéler la localisation de téléphones portables de criminels ou de suspects de crimes, selon le journal. Le responsable technologique de l'Union américaine de défense des libertés (ACLU), Christopher Soghoian, a qualifié ce programme "d'inexcusable", auprès du WSJ.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2014 à 22:01 :
Du moment que c'est pour la sécurité intérieure... L'espionnage téléphonique, d'Internet, etc... se fait aussi en France est on ne pas nier que plusieurs projets d’attentats émanant de personnes fragiles endoctrinées sur notre territoire ont été empêchés ces derniers mois grâce à l’intervention de nos services secrets. Bien sûr ça ne marche tout le temps mais vaut mieux ça pour éviter le pire parfois
Réponse de le 17/11/2014 à 9:38 :
vous avez une idée de qui est derrière ou qui manipule ses personnes " fragiles " endoctrinées ?
.
si mes souvenirs sont bon, aucun mouvement " spontané " n' est venu de nul part, al quaida, el etc.. sont des créations occidentale.. dans le détail même, un mec comme mehra ( toulouse ) était en contact permanent avec la dcri et comble du comble, son " contact " était encore avec lui au téléphone pendant le siège de l' appartement..
.
quand vous aurez répondu à cela vous aurez votre réponse.
a écrit le 14/11/2014 à 21:27 :
Bizarre…. sur une page je vois qu'il y a 11 répliques à ce billet, je viens à la page du billet et n'en vois que 9 ! où sont les autres 2 ?
a écrit le 14/11/2014 à 18:42 :
La faute partielle de cet état de choses revient aux médias. Ceux-ci ont toujours donnée la parole (et la donnent toujours) aux chefs des institutions en détriment des opinions contraires. Les journaux anglo-saxons en font de même. Le public apprend sur le GCHQ, ce quartier-général d'espionnage britannique hautement contesté à travers le monde à cause de son manque de transparence et d'ingérence illégale dans la vie des citoyens et institutions, par les déclarations de son directeur. Évidemment il ne parlera que des bonnes choses et puisqu'il n'y aura pas de critiques, l'opinion publique restera mal informée.

En France, pays de la prospérité et de la liberté des opinions, les forces de l'ordre sont toujours au-dessus de toute critique et soupçon. Des affaires de ripoux et d'autres se passent toujours sous le silence des médias. Une photo utilisée pour illustrer un papier sur ce crime perpétré en Haute-Savoie contre une famille de britanniques montre une voiture de gendarmerie sans enjoliveurs et crasse. Perso, j'ai éprouvé un peu de honte en la voyant.

Les hélicos ne survolent plus les grandes centres faute de se retrouver sur une avenue ou un toit. Nos médias, tellement pressés à dénoncer des cas pareils si cela se passe en Amérique du Sud ou au sud-est asiatique, pourquoi ne voient-ils pas ces réalités franco-françaises ? Histoire de ne pas entacher le brio des corporations ou parce qu'une drôle de complicité s'y établit et qui ne rend pas service ni aux corporations ni à la société ?
a écrit le 14/11/2014 à 17:32 :
Décidément la trahison est une contagion aux États-Unis : Après Edward Snowden (ancien employé de la CIA et de la NSA) et l'assassin de Ben Laden, Robert O'Neil (ancien membre des Navy Seals), voilà maintenant que des collaborateurs des services d'espionnage americain livres les dernières méthode d'espionnage de la NSA au Wall Street Journal. Il faudrait qu'ils revoient les entretiens d'embauche...






Réponse de le 14/11/2014 à 19:21 :
Pourquoi tant d'espace en blanc ? vous êtes zen ?
a écrit le 14/11/2014 à 16:43 :
...elle s'est juste déplacé à Washington ....quel est le plus pays le plus belliqueux de la planète et responsables de millions de morts depuis des décénies...quel est le pays qui renverse tout les gouvernements qui refusent de lui brader ses matières premières ou de les solder en US$...quel est le pays qui espionne massivement ses citoyens, ses supposés alliés et leurs entreprises....quel est le pays qui se se "exceptionnel" et a destiné à être le phare de humanité... orwell 1984 , la guerre c'est la paix, la prison c'est la liberté etc.;;.
a écrit le 14/11/2014 à 16:22 :
La population Russe décroit aussi.
Réponse de le 15/11/2014 à 12:43 :
par contre, la population hispano croît très rapidement aux US….. ;-)
a écrit le 14/11/2014 à 16:11 :
Super! C'est pour ça que tout le monde veut vivre en Russie et que la population US décroit. Ne prenez pas vos rêves pour la réalité. USA number one et encore pour longtemps, bien longtemps. Même l'Europe n'arrive pas à sa cheville. Il faut dire que la France socialiste n'aide pas :-) D'ailleurs l'antiaméricanisme est proportionnel à son pouvoir conséquence de son succès.
Réponse de le 14/11/2014 à 16:31 :
certes.. certes... mais l' angleterre devait penser ceci aussi au sortir de la 1ère guerre mondiale.. on connait le résultat.. tout ceci pour dire que ce flicage de masse augure des desseins funeste. une dictature se mettrait en place qu' il n' en serait être autrement. nous allons donc bien avoir notre 3ème guerre mondiale.
a écrit le 14/11/2014 à 15:55 :
Le Département d'Etat américain si discrédite aux yeux de ses concitoyens et du monde. Le pays est devenu la proie d'une oligarchie belliqueuse et anti-démocratique au grand détriment des libertés individuelles. Contrairement, la Russie parvient à réunir autour d'elle bien plus d'alliés que les USA et ceci sur des territoires qui lui sont plus proches et sur lesquels ils ont une meilleure maîtrise. C'est ce que sont en train de constater les alliés éphémères de Washington, qui cherchent vainement une stratégie et songent déjà à sauver leurs intérêts. La guerre de Troie n'aura pas lieu? Les quelques mouvements de troupes de l'occident, qui n'impressionnent que leurs auteurs, sont en train de servir les intérêts de l'alliance russe comme jamais cela n'avait été le cas auparavant et ceci au moment-même où la stabilité de la politique des USA est écornée par des élections contradictoires.
Réponse de le 14/11/2014 à 16:44 :
C'est surprenant ces gens qui se sentent obligé de se raccrocher à quelqu'un ou quelquechose. Pourquoi faudrait-il que, parce que les USA font n'importe quoi, en comparaison la Russie de Poutine soit tout d'un coup le pays auquel il faut être allié. Il vous parait si invraisemblable que les 2 modeles soient à exclure ? Vous avez vu les alliés de Poutine ? Les 3/4 sont des dictatures assumées (au contraire de la Russie qui ne s'assume pas du tout d'ailleurs). C'est quand même incroyable le niveau de reflexion ras des paquerettes de certains ici.
Réponse de le 14/11/2014 à 17:06 :
Puisque vous parlez du niveau "au ras-des-pâquerettes" des "réflexions" sur ce site, alors je vais vous dire quelques petites vérités et de façon directe. Peut-être que cela donnera des "lumières" à vos réflexions pas tellement "stratosphériques" comme vous le croyez.

Les néoconservateurs veulent une Russie faible, docile, pour qu'ils puissent faire avancer leur politique étrangère pro-israélienne par le moyen d'oligarques corrompus et anti-nationalistes. C'était ainsi qu'ils ont pu contrôler les deux Présidents russes à la fin de l'URSS. Gorbachev était trop faible, une sorte de Hollande ; Yelstine était un ivrogne, totalement irresponsable et qui a mis la Russie à la risée du monde. Pour le salut du peuple russe, Vladimir Poutine a surgit et depuis son arrivée au pouvoir il mène une orientation politique qui donne de la crédibilité et restaure la dignité perdue du peuple russe. Voilà la raison pour laquelle les néoconservateurs américains font une campagne de diffamation contre Poutine et paient les armes à des néonazis et mercenaires ukrainiens pour faire la guerre à la Russie. Ils oublient – ou font semblant d'oublier – que la Russie ne se laissera jamais prendre par eux, et si il n'aura pas de changement dans l'administration américaine dans les prochaines années, si il n'y aura pas une moralisation et retour à l'ordre démocratique dans ce pays, les Etats-Unis se retrouveront isolés sur la scène internationale et en banqueroute, car le pétrodollar, détrompez-vous, a ses jours déjà bel et bien comptés.

Réfléchisez-y.
Réponse de le 14/11/2014 à 17:19 :
pourquoi ramenez vous Poutine dans cette histoire massive d'espionage qui ne concerne que les USA et son prix nobel de la Paix Obama.....je comprends que cela vous mette mal à l'aise avec vos convictions, mais avec le temps vous arriverez à vous y faire....on peut soutenir les pires ordures du monde et arriver à dormir tranquille...
Réponse de le 15/11/2014 à 10:55 :
De Gaulle avait de bonnes relations avec la majorité des pays du monde, que ces pays soient des dictatures ou non, cela s'appelle le respect des souverainetés. Je compare Poutine a un De Gaulle Russe qui au lieu de détruire des pays du moyen orient comme l'on fait les Occidentaux au mépris de leurs souverainetés, a établi l'apaisement par la diplomatie. Vous auriez des leçons de diplomatie à prendre monsieur

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :