Cyberespionnage : la protection de la vie privée à portée de tous

 |   |  576  mots
Google, Reddit ou encore Amnesty International ont apporté leur soutien à cette initiative. DR.
Google, Reddit ou encore Amnesty International ont apporté leur soutien à cette initiative. DR. (Crédits : Reset the Net)
Un an après le début du scandale PRISM révélant que la NSA écoutait les conversations téléphoniques de millions d'Américains, rien n'a vraiment bougé. L'association Fight for future a lancé un "Pack vie privée" à destination des internautes.

Les révélations d'Edward Snowden célèbrent ce vendredi leur premier anniversaire. Un an donc depuis la publication par le Guardian de documents administratifs américains concernant l'espionnage des données téléphoniques de millions d'Américains, récompensée au mois d'avril du prestigieux prix Pulitzer. À cette occasion, l'association non lucrative de défense des droits numériques Fight for the future a lancé à partir du 5 juin l'initiative Reset the Net (littéralement redémarrer l'Internet).

Des applications pour mobiliser contre la cyber-surveillance

L'objectif est simple : il s'agit de mobiliser les internautes contre la cyber-surveillance de masse en mettant à leur disposition un "Pack vie privée". Celui-ci propose un ensemble d'applications pour smartphone (aussi bien ceux sous Android que sous iOs, le système d'exploitation d'Apple), ainsi que des logiciels et navigateurs web pour PC (Windows, Mac ou même Linux). Des outils visant à améliorer le chiffrement des données et à rendre nul le degré d'information transmis aux sites Internet visités par l'utilisateur. 

Des conseils sont également donnés quant à la création de mots de passe, l'achat de smartphone ou encore l'envoi de mail. Un vrai guide pratique de la protection de la vie privée que chacun se devrait de lire. Liberté, curiosité, ouverture ou bien peur, oppression, contrôle, "l'Internet est ce que nous en faisons", explique une vidéo présentant la démarche. 

Google, Greenpeace ou Edward Snowden comme soutiens

Malgré son jeune âge (il a été créé fin 2011), le collectif américain Fight for the Future dispose d'une grande influence, acquise notamment au cours de ses combats en 2012 contre les réformes SOPA (Stop Online Piracy Act) et PIPA (Protect IP Act). 

De nombreux groupes, associations et entreprises ont ainsi rejoint l"initiative. On compte parmi eux le moteur de recherche Google, le site web communautaire Reddit, mais aussi l'association de protection de l'environnement Greenpeace ou l'ONG Amnesty International. Chacun des partenaires s'engageant à utiliser autant que possible des protocoles de sécurité comme le SSL (Secure Socket Layer) ou le HSTS (HTTP Strict Transport Security) sur son site Internet

Sur la page Tumblr de Reset the Net, Edward Snowden, l'homme à l'origine des révélations derrière le scandale PRISM, explique que les raisons de se battre n'ont pas changé, malgré les tentatives du gouvernement américain :

"Il y a un an, nous apprenions que l'Internet est sous surveillance, et que nos activités sont surveillées dans le but de créer des enregistrements permanents de notre vie privée. [...] Aujourd'hui, nous pouvons débuter l'arrêt de la collecte de nos informations en ligne, bien que le Congrès américain n'y soit pas parvenu. [...] Ne réclamez pas votre vie privée. Reprenez-là." 

Un an après Snowden, rien n'a vraiment bougé

Depuis le 6 juin 2013, nombre de révélations sont venues accompagner celles d'origine. Il y a quelques jours seulement (le 1er juin), le New York Times dévoilait ainsi que la NSA récoltait chaque jour des millions de photos afin d'améliorer son programme de reconnaissance faciale. 

La tant attendue réforme de la NSA annoncée par Barack Obama et adoptée par la Chambre des représentants en mai dernier attire déjà de nombreuses critiques. Le vice-président de Google, David Drummond, a ainsi estimé ce jeudi dans une interview au Mouv' qu'elle "n'était pas du tout suffisante" et "vidée de sons sens".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/06/2014 à 18:04 :
Est ce que cette cyber protection nous protègera d'HADOPI ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :