Le peuple danois est celui qui parle le mieux anglais

 |   |  353  mots
Le rapport constate que la plupart des pays ayant de fortes compétences en anglais continuent de s'améliorer alors que les pays aux plus faibles compétences en anglais ont souvent stagné voire régressé.
Le rapport constate que la plupart des pays ayant de fortes compétences en anglais continuent de s'améliorer alors que les pays aux plus faibles compétences en anglais ont souvent stagné voire régressé. (Crédits : Reuters)
Les Français ne se placent qu'en 29e position sur 63 pays, révèle la quatrième édition de l'indice de compétence en anglais publié jeudi par Education First (EF).

Imbattables. Les pays nordiques demeurent les plus compétents en anglais. Les adultes Danois sont notamment les meilleurs anglophones non natifs au monde, suivis par les Hollandais et les Suédois, indique la quatrième édition de l'indice de compétence en anglais réalisé chaque année par la société d'enseignement des langues Education First (EF) et publié jeudi 13 novembre.

Les dix pays où la maîtrise de l'anglais est la plus forte sont d'ailleurs situés en Europe, où le niveau reste bien supérieur à celui des autres régions et continue de progresser. Les adultes d'Amérique latine, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient se situent en revanche en bas du classement. Les pays asiatiques ont quant à eux un large éventail de niveaux de compétence, de très faible à élevé, avec des stagnations persistantes mais aussi des progrès spectaculaires: trois pays d'Asie du Sud (l'Indonésie, la Thaïlande et le Vietnam) font partie de ceux ayant fait les progrès en anglais les plus rapides au monde.

Dans presque tous les pays étudiés, les femmes parlent mieux anglais que les hommes.

Le niveau en France stagne

Quant à la France, elle n'affiche qu'une maîtrise moyenne, se plaçant globalement en 29e position sur 63 pays et ressortant 21e parmi les 24 pays européens analysés. Pire, l'indice révèle que les adultes Français n'ont pas fait de progrès au cours des sept dernières années: alors que dans le 1er rapport d'EF la France était en ligne avec le niveau moyen d'anglais en Europe. Alors que la plupart des pays ont sensiblement amélioré leurs compétences, l'Hexagone a stagné.

Même à Paris, lieu en France où le niveau d'anglais est le plus élevé, il reste inférieur à celui de la plupart des capitales européennes. Dommage, car selon EF la maîtrise de l'anglais reste un indicateur clé de la compétitivité économique d'une nation, affichant des corrélations fortes et remarquablement stables au fil du temps avec le revenu, la qualité de vie, la facilité à entreprendre et le commerce international.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2018 à 16:18 :
hello my name is gnoupale.im like to exchange always in english it 's why iwant to know other people that prefer in english as me.i wait you many!!!
a écrit le 24/11/2014 à 17:49 :
Quand on a rien, on se tourne vers les autres...
a écrit le 16/11/2014 à 22:57 :
Il est assez normal que les pays nordiques soient bilingues. Qui va apprendre le Suédois, le Norvégien, le Danois pour les vacances ? Pire le finnois (à part, heureusement certains à l'ouest parlant suédois (panneaux en suédois) :-) )... Les trois langues scandinaves ont des ressemblances mais sont pas identiques (il suffit de regarder les compositions sur des produits (paquet, boîte) en trois ou quatre langues, pas pareil + prononciation).
J'ai eu le bonheur, avec mon portable + clé TNT de voir la TV (camping) en VO, le seul moyen de se maintenir l'oreille ! Nombreux sont quasi bilingues, et ont plus de vocabulaire que moi (j'avais oublié mon petit dico). Pour discuter avec les touristes, voire travailler avec l'étranger, le monde entier, c'est utile et même indispensable.
Il paraitrait que nous sommes trop puristes et voulons parler la perfection ou nous taisons, ça n'aide pas.
L'anglais, c'est plein d'idiomes, le bien parler est très difficile.
a écrit le 15/11/2014 à 14:13 :
Faudrait relativiser. L'idiome visé n'est pas l'anglais, mais le globish. L'anglais érudit est beaucoup moins accessible qu'on a tendance à le croire. Quant à la population française, outre le fait que le globish y est mal enseigné, elle souffre d'une tare originelle. Non seulement son idiome est un des plus difficiles (grammaticalement) qui soit, mais sa prononciation est... inbitable. Pas d'accent tonique, homophonie, lettres non prononcées, liaisons... comment, après, posséder un idiome qui est l'exact contraire ? (bien qu'il existe quelques chausse-trapes en anglais). La bilingualité est la norme dans TOUS les pays du nord. Elle pourrait l'être en France, avec quelques efforts. Il était éclairant ces jours derniers, d'entendre des catalans expliquer leur position sur l'indépendance, en employant le castillan ! On pourrait même aller plus loin; il est probable que les basques parlent leur langue, le français et l'espagnol. De même, en Afrique du Sud, tout jeune parle sa langue ethnique, l'Afrikaans (langue des dominants) et l'anglais. Il faudrait donc que les conditions soient les mêmes en France; apprentissage le plus tôt possible, accès à des media globish hors cursus scolaire,... pour que les français "s'y mettent". Avec succès.
a écrit le 14/11/2014 à 19:02 :
C'est normal ce sont tous des atlantistes et des faux culs,et en plus ils sont francophobes , et oui il faut appeler un chat un chat!
a écrit le 14/11/2014 à 18:45 :
Jacques Chirac avait " shooté " l'anglais en touche ... Avec raison d' ailleurs ... Et le français est très parlé dans le monde ... Alors stop avec l' anglais ! Et pourquoi ne pas imposer le chinois vu que plus d' un milliard 400 000 personnes le parlent et vu la puissance économique que cela représente ...
a écrit le 14/11/2014 à 17:16 :
J’ai fait mon Erasmus au Danemark. Là bas, toutes les séries et films à la TV sont en VO sous titré. À l'université les cours de master (bac+4 et bac+5) sont enseignés exclusivement en anglais. Enfin les danois font très souvent une année sabbatique à l’étranger après le lycée.

Je crois que le problème de beaucoup de français avec l’apprentissage de l’anglais, c’est qu’ils sont trop fiers de la France, de sa sécurité sociale et de ses grandes entreprises pour accepter l’idée que l’anglais est une langue incontournable.
L’anglais aujourd’hui, c’est comme le Latin au Moyen Age : c’est LA langue universelle, qu’il est nécessaire de maîtriser pour faire des sciences (fondamentales ou humaines).
Réponse de le 14/11/2014 à 18:10 :
Qu' est que la " sécurité sociale " vient faire ici ? Pour info le français est l' une des langues les plus parlée dans le monde !
Réponse de le 14/11/2014 à 22:10 :
@ Pipo : La francophonie, c'est 274 millions de personnes, soit maximum 5% de la planète... Il faut arrêter de se faire des illusions, l'anglais est déjà la langue mondiale. C'est une évidence pour tous ceux qui travaillent avec l'étranger. Et si nous voulons garder notre place sur la scène mondiale, il nous faut remporter des marchés à l'exportation en parlant anglais. Il nous faut accueillir des visiteurs étrangers en leur parlant en anglais. Bref il est indispensable pour chaque français de parler décemment l'anglais.
a écrit le 14/11/2014 à 14:30 :
Personne pour remarquer que 1) ce sont des pays avec une faible population et 2) en dehors du Danemark, de la Suède et de la Norvège, qui parle le Danois, le Suédois ou le Norvégien ? => s'ils veulent se faire comprendre du reste du monde, pas le choix, ils doivent apprendre une autre langue. Et comme la 1ière qui vient à l'esprit est l'anglais ...
Réponse de le 14/11/2014 à 17:53 :
Danemark( et Suède rattachée) Norvège et Hollande ont tous les 3 envahis à une époque ou une autre l'Angleterre, ils restent des pays riverains avec de forts liens commerciaux. Il semble évident que si un pays sait que sa langue tendra à disparaitre avec le temps, passant de langue nationale à langue régionale puis patois local, pour donner un avenir à ses enfants il leur faut apprendre une des grandes langues de l'ONU, l'anglais, mais aussi le français! Et en Asie, on se doute qu'une myriade de petits peuples autochtones devront aussi apprendre l'Anglais ou le Chinois.
Réponse de le 14/11/2014 à 21:55 :
@ xavier-marc : Nous avons nous aussi envahit l'Angleterre, nous avons nous aussi des liens très forts avec notre voisins.

Comme toutes les langues, l'anglais n'est qu'un outil de communication. En l'occurrence, c'en est un simple et efficace, ce qui explique qu'il soit adopté par tout la planète, contrairement au français. Et il est déjà la langue natale de beaucoup de nos alliés. Pourquoi vouloir inventer une nouvelle langue pour tout le monde quand il en existe déjà une simple parlée par une large partie du monde occidental ? Mis à part pour des questions d'amour propre ?

Il est temps de cesser de se bercer d'illusions, le français ne retrouvera jamais sa grandeur passée. Et rien ne nous empêche de parler convenablement l'anglais, pour le business, tout en développant notre littérature.

Et faire apprendre l'anglais à tout le monde, c'est simple : Il suffit de faire comme les scandinaves, en arrêtant de doubler en français tous les films et séries étrangères qui passent à la télé et au ciné.
a écrit le 14/11/2014 à 13:35 :
Ils soulèvent le problème tout en vendant la solution : Good Job EF (et bravo à la tribune aussi pour relayer cette publicité déguisée).
Personellement, j'ai appris l'anglais avec l'école, pas eu recours à des cours privé, et je suis presque billingue (je vie au canada maintenant). Il faut arrêter de cracher sur l'education en france, tout est question de volonté : si les gens sont fégnants il ne faut pas attendre que tout leur tombe dessus tout, une langue c'est juste de la pratique !
Réponse de le 14/11/2014 à 18:04 :
On peut aller plus loin et se poser la question de l'utilité d'apprendre une langue qu'on n'utilisera jamais. Si au lieu d'apprendre l'Anglais vous auriez mis toute votre énergie à apprendre l'espagnol, seriez-vous maintenant en Argentine ? La langue apprise nous lie aussi à des choix stratégiques. Si on avait voulu mettre en place une langue mondiale comme l'espéranto, le monde s'offrait alors à chacun; mais en se restreignant à l'anglais, nous renforçons toujours plus nos liens économiques et culturels avec l'Amérique du nord et sa culture fortement marchande( l'anglais étant une langue d'action ), n'avez-vous jamais remarqué que les gens de droite parlaient plutôt anglais et les gens de gauche parlaient plutôt espagnol ? la mentalité, la façon de penser le monde est aussi véhiculée par une langue. Ce n'est pas pour rien que les états-unis ont un programme à long terme mondial pour imposer à terme l'anglais partout, et prioritairement en Europe, cela permet d'attirer ensuite les "talents" chez eux et de maintenir leur suprématie.
Réponse de le 14/11/2014 à 19:53 :
Visiblement beaucoup de difficultés à écrire sans faire de fautes et à formuler une
" idée " ... Un conseil; reprenez des cours de français et mettez votre pseudo mérite
sous la table ... CDT.
Réponse de le 14/11/2014 à 20:05 :
Quel courage et quel mérite ! Si tout le monde était aussi courageux les choses ne seraient pas ce qu' elles sont ...
ps : Apprenez tout de même à écrire sans fautes et à formuler correctement une
" idée " et reprenez des cours de français et laissez le " mérite " sous la table ...
CDT.
Réponse de le 16/11/2014 à 23:02 :
"une langue c'est juste de la pratique" comme le sport !
Pour ça que quand on en a des rudiments et ne s'en sert jamais, on perd tout petit à petit. En Sciences, on lit des publications en anglais, en rédige parfois (selon la revue), mais quand on a des stagiaires étrangers parlant plus ou moins mal le français, par facilité, on se parle en anglais (universel). Ben, c'est pas facile au début de trouver ses mots. Lire permet de "prendre son temps" si ça coince, mais en "direct", il faut le temps de se dérouiller. L'ennui est que ça n'aide pas les visiteurs à améliorer leur français. Arggg
a écrit le 14/11/2014 à 13:13 :
Pour relativiser, il faut voir qu'apprendre l'anglais est aussi simple pour les Danois que pour nous apprendre l'italien.
Une société d'enseignement des langues n'est elle pas aussi un peu juge et partie, la France et ses 65 M d'habitants est un marché certainement intéressant.
Pour conclure, qu'on soit 29ème ou 5ème dans ce genre de classement certainement bien pipeauté ne me fait ni chaud ni froid. (Nota: je parle 4 langues)
Réponse de le 14/11/2014 à 13:36 :
Evidemment, le Danois et le Suédois sont des langues saxonnes, mais ce n'est pas le cas du Finnois et les Finlandais sont aussi en haut du classement. Je parle 8 sept
langues (Anglais, Français, Allemand, Espagnol, Portuguais/Brésilien, Finnois,
Russe et Chinois ).
Réponse de le 14/11/2014 à 17:01 :
@mjj, vous avez déjà entendu parler danois ? Musicalement, ces deux langues n'ont rien à voir. Ok, il y a beaucoup de mots en commun entre le danois et l'anglais, mais il y en a aussi beaucoup entre l'anglais et le français.
Réponse de le 14/11/2014 à 17:55 :
Partait que le Finnois est la langue la plus compliquée du monde et que c'est pour cela que ceux qui y arrivent peuvent ensuite facilement apprendre toutes les autres.
a écrit le 14/11/2014 à 12:29 :
A la Tribune, on a le sens de l'humour. Quel décalage entre le titre et la photo qui le surmonte.
a écrit le 14/11/2014 à 12:29 :
Perso je ne crois pas (du tout) que parmi 63 pays qui parlent anglais comme langue étrangère les Français soient à la 29ème place. Tu parles, Charles ! Encore un saondage bidonné pour faire plaisir aux anglo-saxon ? mais ô combien loin de la réalité…..
a écrit le 14/11/2014 à 11:59 :
L'anglais n'est elle pas la langue de ceux qui prenne le Monde comme une aire de pic-nique et qui laisse leur "papier gras" sur place?
a écrit le 14/11/2014 à 11:51 :
A quoi peut bien servir l'anglais dans notre marché intérieur? Citoyen du monde ou cosmopolite apprenez l'anglais les US reconnaissantes!
a écrit le 14/11/2014 à 11:37 :
formidables danois ! les meilleurs en tout ! pourquoi vouloir nous comparer ,notre culture doit nous permettre d'être nous-mêmes ,combien d'anglophones parlent français? et si nous sommes hermétiques a l'anglais ce n'est pas de la faute des journalistes ni des chanteurs ni des films ni des chaines tv qui nous saturent de diffusions et d'expressions en anglais et en globish , avec tout cela nous allons surement gagner des places dans le classement des des bons élèves et nos maitres seront contents !!
a écrit le 14/11/2014 à 10:49 :
Etant donné la manière dont est enseigné l'anglais dans les lycées et collèges de France depuis des décennies, rien d'étonnant à ce résultat.
Réponse de le 14/11/2014 à 11:45 :
en effet, cette langue s'ecoute et se parle la ou nous ecoles nous apprennent à l'écrire seulement
a écrit le 14/11/2014 à 10:47 :
Le danois langue minoritaire est déjà très proche du norvégien et du suédois, ces langues sont inter-compréhensibles ce qui entraîne une meilleure perception des phonèmes et une plus grande variété d'accent, ensuite la grammaire est très proche de l'anglais dans l'expression des temps, de la construction de la syntaxe et aussi du vocabulaire. Le néerlandais lui est beaucoup plus proche de l'allemand que de l'anglais. Pour un Danois l'anglais c'est comme de l'italien ou du catalan pour un Français.
Réponse de le 14/11/2014 à 13:38 :
Parlant l'Allemand,je comprend très bien le Suédois écrit.
a écrit le 14/11/2014 à 10:42 :
Les natifs de langues minoritaires c'est à dire de quelques millions sont exposés dès leur jeune âge à l'influence des langues majoritaires.
a écrit le 14/11/2014 à 10:39 :
Les Portugais parlent mieux l'espagnol que les autres, les Italiens parlent mieux français que les autres, les Tchèques parlent mieux polonais que les autres etc etc
Réponse de le 14/11/2014 à 20:06 :
Ben voilà; c' est pas plus compliqué !
a écrit le 14/11/2014 à 10:32 :
Les films étrangers ne sont pas doublés au Danemark sauf pour les films pour enfants. Donc c'est sous titrage pour tout le monde et ça marche.
a écrit le 14/11/2014 à 9:45 :
Grand merci a Mr Jacques All Good et l ' exception culturelle Francaise. Dans les pays du Nord de l ' Europe , les enfanats , des leur plus jeunes age regardent des emissions de tele , des dessins animes en Anglais. En France, ce n ' est pas le cas.
Réponse de le 14/11/2014 à 10:37 :
la raison en est simple.
Cela coute beaucoup de faire traduire des films et des émissions.
Ce n'est pas rentable pour des pays à faible population.
Réponse de le 14/11/2014 à 14:15 :
@ tv, alors faisons des economies! on deviendra peut etre meilleur en Anglais dans une ou deux generations.
a écrit le 14/11/2014 à 9:32 :
En France durant la scolarité on ne nous apprend pas l'anglais, on nous apprend à être évalué en anglais.
On passe plus de temps à t'expliquer comment va se passer l'évaluation plutôt que te faire parler pour développer ta communication orale.
Réponse de le 14/11/2014 à 18:51 :
En France on oblige à apprendre l' anglais et on ne sait même pas dans la plupart des cas écrire français ou formuler correctement une idée ...
a écrit le 14/11/2014 à 9:28 :
Bon, on a fait le choix: la France est un pays bilingue arabe :-)
Réponse de le 14/11/2014 à 9:43 :
J'aimerais bien apprendre l'arabe, pour ma culture mais ça me rebute un peu. Il y a toute une culture derrière, la calligraphie, les chiffres arabes aussi, l'invention du zéro, ...
My Montebourg will be rich !
Réponse de le 14/11/2014 à 18:10 :
En terme de sonorité, l'Arabe me rebute complètement, et il a été démontré qu'on est pas tous sensibles aux mêmes fréquences( et cela diffère aussi selon l'âge), de là aussi le passage plus aisé pour apprendre une langue et moins pour une autre.
Réponse de le 14/11/2014 à 19:22 :
@Photo73: dans toutes les langues, il y a des éléments intéressants, mais il ne faut pas croire non plus que les Arabes du 11e siècle sont les mêmes qu'aujourd'hui. C'est un peu comme ma cousine qui me dit que la Grèce est le berceau de la civilisation. Les Grecs ont depuis balancé le berceau avec l'eau du bébé :-)
a écrit le 14/11/2014 à 9:03 :
Il n y a pas plus de termes anglais dans les langues scandinaves qu´en francais d´autant plus que les langues scandinaves excepté le finlandais mais y compris le flamand sont des cousins germains de l´allemand.
La presque quasi totalité des scandinaves et des flamands apprennent allemand en même temps que l´anglais. Dans ces petit pays la maitrise de ces 2 langues est capitale pour la vie professionnelle. C est de la formation de base dans les écoles.
a écrit le 14/11/2014 à 9:00 :
Selon mon étude à moi, ce sont les français qui parlent le mieux l'anglais.
La preuve, dans une réunion quand un français parle anglais il est compris par tous les français.
Alors qu'avec un anglais, un irlandais, un américain, on ne comprend rien.
Réponse de le 14/11/2014 à 18:08 :
aussi surtout, dès qu'en France on sait parler anglais, on en est tellement fier, et de le montrer, il y a une forme d'autoflagellation assumée derrière..
a écrit le 14/11/2014 à 8:54 :
Peut on avoir le lien pour trouver le classement complet ? Merci
a écrit le 14/11/2014 à 8:28 :
Personne pour remarquer que les langues de l'Europe du Nord (Hollandais, Danois, Suédois,...) sont naturellement proches de l'Anglais ?
Réponse de le 14/11/2014 à 8:51 :
" En 1066, la Terre des Angles, England, fut conquise par les Normands, venus de France, qui ont amené dans leurs bagages leur propre langue, le français normand, langue romane..
Au cours des siècles suivants, la vieille langue germanique du peuple anglais, le vieil anglais, s'est mélangée avec la langue française parlé par les nobles, le français normand, pour produire une nouvelle langue, l'anglais. "
Pas tout à fait Yves!Et je dirais même que 65% de l'Anglais vient du français ou du vieux français!
Réponse de le 14/11/2014 à 9:00 :
Je ne sais pas pour le hollandais ou le danois, mais le suédois n'est certainement pas proche de l'anglais. Cette langue ressemble au norvégien, à l'allemand, mais pas à l'anglais.
Réponse de le 14/11/2014 à 9:37 :
1/3 du vocabulaire anglais vient du français (Parenthood ne compte pas dans ce % alors qu'il y a une partie française et une partie germanique), merci Guillaume le Conquérant, un autre 1/3 vient du latin (via le français ou directement), un peu de grec aussi. Nous avons aussi pas mal de mots germaniques dans notre langue de par les francs.
Si vous ajoutez les mots importés de l'italien, espagnol, arabe que l'on retrouve dans les 2 langues, vous devez arriver à 75%/80% de vocabulaire commun ou très proche.
C'est un peu dommage de ne pas plus profiter de cette proximité.
La construction des phrases est plus proche du français que l'allemand, qui peut avoir le sujet en 3eme place, le verbe composé à la fin, une tonne de déclinaison...
Réponse de le 14/11/2014 à 9:49 :
En Suéde, on se débrouille pas mal avec un mix allemand / anglais pour décoder (sauf quelques faux amis, bruk n'est pas brück (pont), je suis fait piéger, c'est activité, industrie, ..), mais pas pour parler.
On y trouve même Entré (pour entrée, perdu le e), miljö (milieu), Atelje (atelier), pollués(enrichi) par le Français ?
J'ai croisé une néerlandaise 'agée' qui m'a demandé en français si j'avais besoin de renseignements, elle s'est installé là-bas, mais fait du vélo en France pour les vacances, ... Une vraie européenne ! (j'imagine qu'elle parle bien anglais aussi, allemand ?)
a écrit le 14/11/2014 à 8:01 :
Comment est faite cette étude par cet organisme inconnu?
a écrit le 14/11/2014 à 7:55 :
voilà la défaite française dans toute son ampleur : n'avoir su maintenir son prestige linguistique et culturel... Pour autant, nous sommes quasiment devenus des américains comme les autres, la langue d'Albion suivra...
Réponse de le 14/11/2014 à 8:04 :
@Défaite: la loi Sarko autorisant les brevets en anglais et la loi Hollande déclarant les cours en anglais ont mis le français sur le chemin des langues mortes :-)
Réponse de le 14/11/2014 à 19:54 :
C'est pas une question de prestige, mais de pratique. Le français est honnêtement une langue difficile.
a écrit le 14/11/2014 à 7:45 :
Et les anglais font-ils des efforts pour parler le français?
Réponse de le 14/11/2014 à 9:23 :
Propos atterrants;Les allemands , les néerlandais, les espagnols , les grecs.... parlent l'anglais. Seuls les francais comme vous ne "s'abaissent" pas a parler cette langue qui est de fait la langue international. Quelle morgue. WHY?
Réponse de le 17/11/2014 à 11:01 :
Il ne faut pas justifier notre nullité en anglais par le fait que les autres peuples ne parlent pas français. On vit dans un monde où l'anglais est la langue du business, de la culture, des affaires étrangères...
La France évolue dans un contexte international, ne l'oublions pas !
Pour obtenir un diplôme d'ingénieur, on demande aux étudiants d'avoir le TOEIC, lors d'entretien d'embauche, il est commun de passer du français à l'anglais. L'anglais n'est plus optionnel mais nécessaire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :