Modèle Anglais contre modèle Français ?

 |   |  403  mots
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

 

Jamais le fossé entre les choix économiques Anglais et Français n'a été aussi profond. Et la présentation hier du budget Anglais a montré à quel point les différences étaient flagrantes. Pas d'autosatisfaction malgré une croissance revue à la hausse et même l'annonce de la continuation de la politique d'austérité. Alors que choisir? L'égalitarisme sans croissance ou l'inégalité sans chomage ?

LE BUDGET ANGLAIS
Ce qu'il se passe au Royaume Uni est tout simplement spectaculaire. Le ministre des Finances a révisé à la hausse les prévisions de croissance pour 2014 de 2.4% à 2.7%. Avec une croissance de 2.3% pour l'instant pour 2015. Mais au lieu de crier victoire comme on l'a fait en France pour une microscopique progression de notre croissance au dessus de zéro, Osborne a annoncé que rien n'était gagné et qu'il fallait continuer à faire de efforts. Il parle même encore d'austérité. Le mot là bas ne fait pas peur. Parler d'austérité avec une croissance de 2.7%, il faut le faire.

QUEL MODELE CHOISIR
On accuse le modèle Anglais d'être fortement inégalitaire et c'est vrai.
On a toujours dit que la France et l'Angleterre avait pris deux voies très différentes pour sortir de la crise. Et les deux modèles sont opposés. Il y a d'un côté un modèle qui ne recherche pas l'égalité mais qui parie sur le fait que la croissance profitera tout de même à tous, avec un chômage notamment au plus bas, et de l'autre un modèle égalitariste qui pour l'instant ne produit pas de croissance ni d'emplois. A vous de choisir.

Y A PLUS DE CAME !
Panique hier chez les investisseurs et chez les dealers. La boss du cartel des liquidités, Janet Yellen, a annoncé qu'elle allait non seulement réduire les livraisons de came, avec une réduction du programme de QE, mais qu'elle allait en plus remonter les prix de la dope, avec des taux d'intérêt qui pourrait remonter dès 2015. Du coup, le dollar a rebondi et les indices boursiers ont glissé.

UKRAINE. SUITE
L'Ukraine va évacuer ses troupes de Crimée pour éviter qu'elles ne se fassent tirer comme des lapins. Et les Etats Unis et l'Europe préparent une nouvelle série de sanctions...Poutine doit...


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2014 à 14:09 :
Au royaume uni il y a encore pas mal de came et avec plus de 6% de déficit budgétaire on ne peut pas encore crier victoire. La croissance s'explique fortement par ce déficit.

Mais effectivement une mauvaise relance Keynésienne (au RU) vaut mieux qu'une bonne rigueur (en France).

Les inégalités n’expliquent en rien la croissance, au contraire même le FMI a reconnu leur impact néfaste pour la croissance.
a écrit le 25/03/2014 à 14:01 :
A ben c'est sûr que vous autorisez les patrons à embaucher sans les obliger à quoique ce soit envers leurs "employés" (y compris à les payer !), vous allez réduire d'un coup le chômage ! A court terme, soyons clair, c'est un retour au XIXième siècle (voir à l'Ancien Régime), à long terme ...
a écrit le 25/03/2014 à 12:54 :
A ben c'est sûr que vous autorisez les patrons à embaucher sans les obliger à quoique ce soit envers leurs "employés" (y compris à les payer !), vous allez réduire d'un coup le chômage ! A court terme, soyons clair, c'est un retour au XIXième siècle (voir à l'Ancien Régime), à long terme ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :