Référendum Suisse : les trois motions retoquées par les électeurs

 |   |  328  mots
L'initiative sur les réserves est celle des trois qui a subi le rejet le plus massif.
L'initiative sur les réserves est celle des trois qui a subi le rejet le plus massif. (Crédits : Reuters)
Les Suisses ont dit  "non" à une nouvelle limitation de l'immigration, à une augmentation des réserves d'or de la banque centrale et à l'abandon des "forfaits fiscaux", selon les premières estimations du résultat des votations organisées dimanche dans tout le pays.

Non, non et non. Les électeurs suisses auraient rejeté à une nette majorité dimanche 30 novembre les initiatives sur les réserves d'or de la Banque centrale suisse (BNS), sur une limitation de l'immigration et sur l'abolition des "forfaits fiscaux", au vu des premières projections diffusées en début d'après-midi par la radiotélévision suisse, la RTS.

Rejet massif de la motion sur les réserves d'or

L'initiative sur les réserves est celle des trois qui a subi le rejet le plus massif, puisque selon l'estimation de la radiotélévision, 78% des électeurs ont voté "contre".

Cette initiative, qui avait été présentée par le Parti populaire suisse, un mouvement d'extrême droite, prévoyait que la Banque centrale devrait détenir au moins 20% de ses actifs en or (contre 8% à l'heure actuelle) et qu'elle ne pourrait jamais se séparer de ces réserves, déjà les septièmes au monde.

Si la motion avait été adoptée, la Banque nationale suisse, qui avait appelé les électeurs à rejeter cette proposition, estimait qu'elle aurait dû acheter en cinq ans pour 70 milliards de francs suisses d'or (environ 58 milliards d'euros), soit deux-tiers de la production annuelle de ce métal.

Maintien des "forfaits fiscaux"

En outre, selon les projections, 74% des votants auraient rejeté l'initiative "Ecopop", qui portait sur l'instauration d'un quota d'immigration qui se serait traduit par la réduction de 75% du nombre d'étrangers actuellement autorisés à s'installer dans la Confédération.

Enfin, la troisième initiative, sur l'abolition des "forfaits fiscaux", a elle aussi été rejetée, quoique à une majorité de "non" moindre. Selon les projections de la RTS, 60% ont voté contre. La disposition sur les "forfaits fiscaux" permet aux étrangers résidents en Suisse mais qui n'y travaillent pas d'être imposés non pas en fonction de leurs revenus mais de leur train de vie, ce qui a fait de la Confédération une destination très prisée des milliardaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2014 à 11:32 :
Les Suisses auraient tort de se priver des grosses fortunes .
a écrit le 01/12/2014 à 11:26 :
Et pendant qu'on parle de l'or suisse, on apprend que les réserves d’or de la Banque nationale d’Ukraine ont littéralement fondu ! Selon les données officielles, en février 2014, la banque possédait 21 tonnes d’or. Sans entrer dans le détail des explications, la directrice de banque nationale de la banque d'Ukraine a constaté qu’il y a actuellement 16 fois moins d’or dans la réserve nationale. Selon certaines sources, les métaux précieux détenus par l’Ukraine se seraient déjà retrouvés aux Etats-Unis. Voilà celui qui fait main basse sur l'or de la planète pour le mettre au chevet de l'étalon-or (peine perdue) de sa monnaie en voie de disparition...
Réponse de le 01/12/2014 à 21:26 :
c'est la russie et la chine qui possèdent actuellement le plus grandes réserves d'or de la planète. Le us dollar a ses jours bel te bien comptés
a écrit le 01/12/2014 à 10:13 :
La sagesse populaire a l'oeuvre.
Apres avoir rejeté les 6 semaines de congé, le smic a 4 000 CHF parce qu'il est clair que ca plomberait la competitivité nationale.
a écrit le 01/12/2014 à 9:29 :
les suisses sont sages et ne crachent pas sur les riches comme en France
Réponse de le 01/12/2014 à 13:12 :
Ils cherchent même à les attirer! C'est très bon pour l'économie.
Réponse de le 03/12/2014 à 18:15 :
En france si les riches ne cracheraient pas sur les pauvres depuis si longtemps (30ans environs) , les pauvres ne cracherait pas sur les riches!
a écrit le 01/12/2014 à 0:21 :
Hé oui Letroll, en raison d'une inédite campagne de peur organisé par la BNS (et renforcée par Citigroup) les suisses ont massivement rejeté cette proposition. On a effectivement encore un peu de temps pour continuer à empiler des pièces d'or et d'argent pendant les soldes, avant que leur prix crève le plafond ! Dormez tranquille braves gens vos billets de Monopoly sont en sécurité sur vos comptes....
a écrit le 30/11/2014 à 18:06 :
ouf !! on pourra toujours aller en Suisse pour payer moins d'impôts et l'or ne va pas augmenter tout de suite , on va pouvoir continuer à en acheter.
a écrit le 30/11/2014 à 18:01 :
En ce qui concerne l'impôt forfaitaire pour les étrangers, il serait de bonne guerre que la France propose la même formule aux riches Suisses souhaitant s'installer en France.
Mais peut-être Federer serait-il plus patriote que nos tennismen et refuserait de mordre à l'hameçon ?
Réponse de le 30/11/2014 à 18:39 :
Et quel intérêt ont-ils les Suisses riches de venir s'installer en France ? pour payer plus d'impôts ? n'importe quoi.
a écrit le 30/11/2014 à 17:52 :
D'ailleurs quand je dis les maires, j'aurais pu dire que ça vaut aussi pour les présidents et tous les élus à qui on laisse un budget à gérer.
a écrit le 30/11/2014 à 17:50 :
Je sais pas ce que vaut leur démocratie dans le détail. Ce que je sais c'est qu'ici, quand un maire quitte son poste, il s'arrange pour que les caisses soient complètement vides quand il part.
a écrit le 30/11/2014 à 17:38 :
Pourtant je trouvais cette initiative assez sensée. C'est la vision à court terme qui a gagné. C'est leurs enfants qui payeront la note.
Réponse de le 30/11/2014 à 18:06 :
Pourquoi,il y'a une vision à long terme en France?
Réponse de le 30/11/2014 à 18:40 :
C'est mon opinion aussi et je la partage.
Réponse de le 01/12/2014 à 11:23 :
N'importe quoi! Obliger la BNS a avoir 20% en or aurait appauvri la Suisse en limitant sa marge de manœuvre en cas de crise monétaire. Et racheter 58 milliards d'euros en or sur 5 ans, cela se serait traduit par une vente équivalente d'euros, soit la création d'une nouvelle crise monétaire pour la zone euro, premier partenaire économique de la Suisse et donc perte de compétitivité et tout ce qui s'en suit. Seul les incultes de la macro économie ne comprennent pas ça..
Réponse de le 02/12/2014 à 12:04 :
Seuls les incultes de l’économie tout court ne comprennent pas que la destinée d'une monnaie fiduciaire papier et de retourner à sa valeur en temps que marchandise c'est à dire zéro et que ceux qui auront pris leurs dispositions avant sortiront les grands gagnants des bouleversements subséquents.
a écrit le 30/11/2014 à 17:31 :
bah oui chez nous, les citoyens sont des zozos qui ne comprennent rien à rien, alors il faut qu'une élite politique prenne les décision à leur place.... sous couvert de représentativité puisque élue démocratiquement, sauf que la représentativité ne fait pas la légitimité
Réponse de le 30/11/2014 à 17:47 :
En France ce n'est pas de la représentativité mais de la délégation. Les citoyens délèguent l'ensemble de leurs pouvoir à un élu qui n'a aucun compte à rendre. Ce qui s'en rapproche le plus serait la monarchie délégative.
a écrit le 30/11/2014 à 17:12 :
Sont pas idiots les Suisses. Ils protègent leurs emplois et leurs sous. Sont très différents des Français champions mondiaux de la ...... (Censure)
Réponse de le 01/12/2014 à 5:56 :
je suis d accord avec toi, et beaucoup envie la démocratie de la suisse. Dans quel pays le peuple decide a part en suisse. La suisse est le mouton noir de la france.Car elle rassemble toute les peur infonder. La suisse a sa propre monnaie ,pas bcp de chômage , une belle industrie et de grande école.Rajouter a ca un cadre de vie agréable .Donc quand on vous parle de zone euro regarder les chiffre.La france c était mieux avant . Un français qui est partie en suisse
Réponse de le 01/12/2014 à 9:12 :
non mais comme commentaires raccourcis et bon petits préjugés on ne fait pas mieux :) pour ma part, si la valeur de ce monde est l'argent, oui la Suisse est championne du monde, mais est-ce une valeur d'avenir l'argent ?
Réponse de le 01/12/2014 à 9:31 :
un deuxieme qui confirme tes dires ! ;o))
Réponse de le 01/12/2014 à 10:11 :
Les valeurs de la Suisse sont la Patrie et le travail, deux choses qu'un mediocre tel que vous ne peuvent comprendre biensur.
Alors vos raccourcis, vous pouvez les ranger.
Un Francais.
Réponse de le 01/12/2014 à 11:34 :
+ 2000
Réponse de le 01/12/2014 à 14:13 :
pour heuu
Visiblement le départ en Suisse fait perdre toute notion d'orthographe, à moins que "le" français "partie" en suisse ne soit qu'une pâle imitation de français par un suisse inculte !
a écrit le 30/11/2014 à 17:08 :
Cette votation ne fait pas les affaires pour la Suisse, elle dois préserver sont trés"or" de guerre coute que coute. En cas de guerre la valeur de l'or restera toujours tandis que le reste s'effondrera.
a écrit le 30/11/2014 à 16:48 :
La Suisse est la dernière démocratie en Europe. C’est pour cela que ce pays n’adhèrera jamais à l’EU.
Réponse de le 30/11/2014 à 17:36 :
Non, c'est aussi parce que c'est le paradis fiscal au centre même de l'Europe.
Réponse de le 30/11/2014 à 18:38 :
Certainement, mais vous avez peut-être en oublié une autre : l'Ukraine capitale Kiev.
a écrit le 30/11/2014 à 15:17 :
Ah la Suisse, modèle de démocratie à copier rapidement...
Quelle différence avec notre monarchie scotchée au 19 ème complètement à la dérive et gouvernée par une poignée d'incapables qui ne savent même plus si le peuple existe..!
Réponse de le 30/11/2014 à 15:25 :
Surtout quand le roi est le dernier des menteurs et des incompétents
Réponse de le 30/11/2014 à 15:43 :
Une monarchie aux ordres d'un asile de fous Outre-Atlantique, ce qui est encore pire.
Réponse de le 30/11/2014 à 15:51 :
@tonton2: le peuple existe pusique c'est lui qui travaille pour ceux qui sont partis en Suisse et qui sont imposés en fonction de leur train de vie :-) ce qui veut dire qu'en achetant par exemple leur caviar en France et les patates en Suisse, ils sont exempts d'impôt :-) Faut pas être naif non plus, ils ne partent pas en Suisse uniquement en raison de la plage et du soleil radieux :-)
Réponse de le 01/12/2014 à 11:29 :
Alors tu en es jaloux ? :-)
a écrit le 30/11/2014 à 15:12 :
Il reste à connaître le taux de participation qui légitimera (ou pas) le vote des suisses.
Réponse de le 30/11/2014 à 15:19 :
Ceux qui n'ont pas voté n'ont as droit à la parole. Donc ces résultats sont légitimes !!! Pourquoi utiliser des subterfuges grossiers pour nier les faits ?
Réponse de le 30/11/2014 à 15:48 :
@Michel
Pas d'accord avec vous. Les trois motions ont été rejetées. Un faible taux de participation correspondrait à un fort manque d'adhésion à ces motions.
Encore une fois bravo aux Suisses.
Réponse de le 30/11/2014 à 16:04 :
@PME

A priori nous n'avons pas la même idée de la démo-cratie (le pouvoir par le peuple et non par une minorité "éclairée" [ou d'allumés]).
Réponse de le 30/11/2014 à 16:47 :
Analyse tout à fait exacte, bravo.
Réponse de le 01/12/2014 à 11:27 :
@Michel, voter est un droit et non pas une obligation. Ceux qui n'ont pas voté n'en avaient pas envie ou n'étaient pas intéressés, donc le résultat leur importe peu. Le résultat est donc totalement légitime quel que soit le taux de participation (en moyenne 50% à chaque votation en Suisse).
Réponse de le 01/12/2014 à 12:39 :
@PME, le taux de participation aux votations en Suisse est généralement plus bas à celui que vous pouvez connaître en France pour des scrutins électifs. Ceci tient au fait que les votations sont nombreuses (4 scrutins organisés par année sur plusieurs sujets à la fois). Cela n'a jamais enlevé quelque légitimité que ce soit à ces votes, le système fonctionne et les citoyens respectent les résultats.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :