Rencontre avec Poutine : Hollande attend un cessez-le-feu rapide et "respecté" en Ukraine

Le président russe a déclaré samedi, à l'issue de sa rencontre avec son homologue français, que la Russie soutenait l'intégrité territoriale de l'Ukraine et qu'il espérait également qu'un cessez-le-feu soit rapidement mis en place dans l'est du pays.
Nous n'avons même pas évoqué le sujet (des Mistral), a déclaré Vladimir Poutine.
"Nous n'avons même pas évoqué le sujet (des Mistral)", a déclaré Vladimir Poutine. (Crédits : Reuters)

Vladimir Poutine a déclaré samedi 6 décembre à l'issue de sa rencontre prévue de dernière minute avec François Hollande, de retour d'un voyage au Kazakhstan, que la Russie soutenait l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

Face à la presse, Vladimir Poutine a dit espérer "que dans un proche avenir, une décision finale liée au cessez-le-feu sera prise". "Nous en avons parlé de façon très détaillée avec le président français", a-t-il poursuivi devant les journalistes. De son côté, François Hollande a souhaité que "le cessez-le-feu qui sera proclamé demain ou après-demain puisse être effectif, c'est-à-dire pleinement, entièrement respecté".

Demande "d'échanges de prisonniers"

Dans une déclaration diffusée par des télévisions françaises, le président français a également demandé "qu'il y ait des échanges de prisonniers (...) un dialogue politique entre Ukrainiens dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Ukraine" et "qu'il puisse y avoir le respect des frontières, notamment entre l'Ukraine et la Russie".

"Je voulais avec le président Poutine envoyer un message qui est celui de la désescalade et aujourd'hui elle est possible", a ajouté le président français.

Peu de temps avant ces déclarations, à Kiev, le président ukrainien Petro Porochenko avait annoncé samedi une nouvelle session des négociations de paix sur le conflit armé dans l'est de l'Ukraine, prévue à Minsk le 9 décembre,.

"Nous n'avons pas évoqué le sujet" (des Mistral)

"Nous n'avons même pas évoqué le sujet (des Mistral)", a déclaré l'homme fort du Kremlin à des journalistes."Je n'ai pas posé de question et François Hollande n'en a pas parlé." Mais de prévenir: "Il y a un contrat, nous partons du principe qu'il sera respecté, sinon nous espérons qu'on nous rendra l'argent que nous avons payé".

Le contrat prévoit la livraison pour un montant d'environ 1,2 milliard d'euros de deux porte-hélicoptères Mistral à la Russie. La livraison du premier bâtiment, le Vladivostok, devait initialement intervenir en octobre, puis en novembre, mais les autorités françaises l'ont repoussée, estimant que les conditions ne sont pas réunies du fait des tensions en Ukraine et du rôle imputé à la Russie par le gouvernement de Kiev et les Occidentaux.

"Éviter d'autres murs"

Par ailleurs, au début de l'entretien entre les deux hommes et en présence de la presse, le président français avait déclaré: "Je pense que nous devons éviter qu'il y ait d'autres murs qui viennent nous séparer [...] A un moment, il faut être aussi capable de dépasser les obstacles et trouver les solutions. [...] Il y a un moment, des périodes, où il faut saisir des occasions. Nous en sommes arrivés là.

"Votre visite d'aujourd'hui, quoi qu'elle soit assez courte, est une vraie visite de travail, (et) va donner aussi des résultats et des avancées", avait alors répondu Vladimir Poutine.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 77
à écrit le 08/12/2014 à 8:05
Signaler
Poutine peut raconter ce qu'il veut il sera suivi par son peuple, Hollande peut raconter ce qu'il veut son peuple ne l'entend même plus..... Trouvez le gagnat

le 08/12/2014 à 9:43
Signaler
Par "fierté nationale" seulement, nos médias titrent "Hollande attend un cessez-le-feu rapide" etc. Que cela ne trompe personne, Hollande dans cette histoire fait partie du public, des spectateurs, les acteurs se trouvent à l'est de l'Europe et de l'...

le 08/12/2014 à 12:29
Signaler
Avec ses petits bras grassouillets, il arrive à arrêter tout seul les chars russes en Ukraine !

à écrit le 07/12/2014 à 22:49
Signaler
Tant de commentaires en faveur de Poutine, c'est drôle au moment quand toute la politique russe en Ukraine (à condition qu'elle existait) devient un symbole de fiasco et de schizophrénie. Il n’est pas facile de perdre beaucoup (pas encore tout, mais ...

le 08/12/2014 à 9:40
Signaler
Poutine est un homme d'idées claires, il s'exprime de forme objective, claire. Ton commentaire est décousu, confus. C'était donc Poutine qui t'as expulsé de Moscou ? :-)

le 08/12/2014 à 13:15
Signaler
Les idées claires de Poutine existent uniquement dans votre imagination. Concernant son expression, vous l’avez écouté, surtout son dernier discours ? :) Moi, oui. Disons, ce n’était pas au top. Concernant l’argumentation j’ai déjà écrit mes argument...

le 08/12/2014 à 13:17
Signaler
Suite: __ 4. Le soutien des rebelles à l'Est était quasi-inexistant au début et très faible au moment quand le soulèvement a commencé à souffrir des frappes des forces armées pro-ukrainiennes. Une remarque spéciale: la présence des citoyens russes n...

le 08/12/2014 à 13:20
Signaler
Suite: __ 4. Le soutien des rebelles à l'Est était quasi-inexistant au début et très faible au moment quand le soulèvement a commencé à souffrir des frappes des forces armées pro-ukrainiennes. Une remarque spéciale: la présence des citoyens russes n...

à écrit le 07/12/2014 à 22:09
Signaler
Le changement de ton du Figaro est remarquable, les choses vont vite du côté de la presses aux ordres, quoi ! on peut même y lire "Depuis plusieurs semaines, le pouvoir russe s'efforce d'enfoncer des coins dans une solidarité européenne de façade, et...

à écrit le 07/12/2014 à 17:10
Signaler
Le jour viuendra où l'on verra les Etats-Unis sanctionnés (et durement) par la communauté internationale. Et cela ne va pas tarder, du tout, les premiers signes s'annoncent déjà. C'est la loi du karma et ils vont subir tout ce qu'ils ont fait subir a...

le 07/12/2014 à 17:52
Signaler
Amen.

le 07/12/2014 à 18:03
Signaler
Heureusement qu'il y a les Américains, car à la place des sanctions on serait obligé de se confronter militairement .

le 07/12/2014 à 18:09
Signaler
@Karm: désolé, mais il ne faut pas faire proter le chapeau aux autres pour nos propres faiblesses. Ce sont nos dirigeants, surtout les 2 derniers (Sarko et Hollande) qui ont accéléré notre vassalisation aux US :-) "Nous" avons accepté et ne pouvons d...

le 08/12/2014 à 9:36
Signaler
Autant être aveugle que lire une stupidité pareille. Les américains sont les grand faiseurs de guerre dans la planète, pas les russes. Heureusement qu' ils sont déjà déjà dans leur déclin, demain l'Amérique sera un pays comme l'Espagne ou même moins.

à écrit le 07/12/2014 à 17:08
Signaler
L'Europe a déjà baissé pavillon au sujet de "south stream",elle n'a jamais touché aux flux des capitaux russes (sous pression des anglais):j'ai confiance en Hollande pour qu'il ne se fasse pas rouler une deuxième fois dans la farine,après le refus de...

le 07/12/2014 à 19:42
Signaler
Non, entre la Russie et la France actuellement il existe bien plus d'autres intérêts communs que les BPC Mistral. Ils se relient, peut-être, il existe un certain réseau d'interdépendances entre chaque dossier, mais les deux BPC n'ont pas été nécessai...

à écrit le 07/12/2014 à 13:58
Signaler
Très bien ,très très bien, une bonne leçon pour les racketteurs et la reine des fourmis qui veulent museler,affaiblir et ignorer la France!

à écrit le 07/12/2014 à 13:57
Signaler
Le défilé de mode des dirigeants occidentaux qui pensaient tenir le crachoir face à la Russie – plus que jamais devenue super puissance – a commencé avec cette visite imprévue. Par peur du retour d'un mur d'acier, il faut maintenant la désescalade po...

à écrit le 07/12/2014 à 13:19
Signaler
Ce n'est pas le "mistral" qui souffle actuellement sur Mme Merkel et ses sbires de l'OTAN mais un vent gelé de Sibérie, du vrai "blizzard". Le président Hollande dont le quinquennat est souvent comparé au naufrage du Titanic a su hier manoeuvrer trè...

le 07/12/2014 à 13:58
Signaler
C'est joliment dit.

à écrit le 07/12/2014 à 13:12
Signaler
Je vais vous expliquer le pourquoi de tout cela, écoutez-moi. Pour le dictateur Poutine, la conquête de territoire en Ukraine ne consistait pas seulement à réunifier des peuples de même ethnie russe ; tout comme lors de l’invasion de la Géorgie, cela...

le 07/12/2014 à 13:57
Signaler
visions très parcélère de la situation. En effet, la russie voit ses territoires amis disparaître par la manipulation des état occidentaux. Leur but est double. Obliger la russie, l'iran et la chine à ne plus échanger de produits pétroliers en dehors...

le 07/12/2014 à 19:44
Signaler
Merci pour ton discours, quel magnifique somnifère ! après plusieurs jours d'insomnie je commence à bâiller déjà….

le 08/12/2014 à 9:26
Signaler
encore vous ? mais vous ne vous arretez jamais ! dites nous, etes vous réellement un professeur?

à écrit le 07/12/2014 à 13:10
Signaler
On se doute bien que Poutine tremble devant Normal 1er, chef d'un état qui n'a ni pétrole, ni idées en dehors des suggestions de Washington :-)

à écrit le 07/12/2014 à 12:46
Signaler
1. Cette escale était secrètement prévue encore en Australie lors de G20, bien avant "le discours martial", car Poutine a remercié Hollande d'avoir tenu sa parole. 2. On n'a pas parlé de "Mistral", mais entre les gens intelligents un tel geste obtie...

le 07/12/2014 à 14:30
Signaler
Des "bombes humanitaires" que tuent plus de civiles que des terroristes il faut le dire.

à écrit le 07/12/2014 à 12:11
Signaler
il faut envoyer un dossier de candidature de l'Union Européenne de type cerfa à Moscou , cela serait mieux pour tout le monde et fin de conflit . Comment n'y a t'on pas pensé.

à écrit le 07/12/2014 à 11:37
Signaler
Vous, mes amis Allemands, vous auraient du prêter l'oreille à ce qui disait Otto von Bismarck, dans le sens de rester en termes amicaux avec la Russie et la Chine. Si vous l'aviez écouté, alors il n'aurait pas eu deux guerres mondiales et aujourd'hui...

à écrit le 07/12/2014 à 11:35
Signaler
Vous, mes amis Allemands, vous auraient du prêter l'oreille à ce qui disait Otto von Bismarck, dans le sens de rester en termes amicaux avec la Russie et la Chine. Si vous l'aviez écouté, alors il n'aurait pas eu deux guerres mondiales et aujourd'h...

à écrit le 07/12/2014 à 11:24
Signaler
Je ne vous demande qu'une petite minute de votre réflexion. La rencontre Hollande-Poutine d'hier a été solennellement BOUDÉE dans la presse soi-disant occidentale. Quelques journaux italiens et un allemand en ont encore fait référence mais en deu...

le 07/12/2014 à 12:24
Signaler
pas de mot non plus dans la presse suisse de langue française. bon on sait que la presse suisse est totalement axée sur washington et wall street, rien de plus normal.

le 07/12/2014 à 14:34
Signaler
La réaction de Merkel ne s'est fait pas attendre : elle vient de déclarer qu'elle "juge les réformes en France (et en Italie, pour dissimuler, mais ses propos sont ciblés sur notre pays) insuffisantes." J'espère que la France reste la tête haute.

à écrit le 07/12/2014 à 11:03
Signaler
Le coup de théâtre, c'est surtout celui qui attend la France ! Et l'Europe également ! Car Poutine se fout éperdument du cinéma du "soi-disant-president", de sa normalitude, et de sa chapka ridicule ! Poutine ne pliera jamais s'il n'en tire pas qq-c...

à écrit le 07/12/2014 à 10:43
Signaler
FH n'est pas crédible dans sa démarche, elle ne sous-entend que trop l'histoire des mistrals même si le sujet n'a semble t-il pas été abordé. Les silences en disent souvent bien plus long que les paroles. Non, il aurait fallu dès le départ, qu'il ...

à écrit le 07/12/2014 à 10:21
Signaler
Soyons juste: c'est une excellente initiative que celle de FH. La situation de crise a assez duré, et on ne saurait rendre responsable la Russie de tous les maux ukrainiens accumulés depuis 30 ans. Le PIB par habitant en Ukraine est le tiers du PIB/h...

à écrit le 07/12/2014 à 9:41
Signaler
Et encore moins des gauchistes qui vendent notre pays aux Chinois pour payer leur retraites dorées de riches.

à écrit le 07/12/2014 à 9:17
Signaler
Ce pauvre Hollande a quel argument? Les Mistral? Il obéit à la pression occidentale, surtout américaine. De plus, il ne représente que quelques fonctionnaires français et certainement pas la France. Il sert les intérêts de Poutine qui ainsi de la jou...

le 07/12/2014 à 10:08
Signaler
Votre raisonnement est nul, désolé. Si Hollande obéissait à la lettre la pression des faucons genocides occidentaux il ne pourrait pas de son propre chef aller à Moscou pour rencontrer Poutine. Vous êtes dépité car un grand espoir de paix en Ukraine ...

à écrit le 07/12/2014 à 9:05
Signaler
Maintenant Hollande est un homme fort, Monsieur Poutine a peur il va abdiquer. Il est costaud notre président il est parfait pour diriger Gromeland.

à écrit le 07/12/2014 à 7:30
Signaler
le vrai dirigeant , le vrai gagnant , celui qui fait tout pour éviter les conflits , c'et poutine ;

à écrit le 07/12/2014 à 0:15
Signaler
Je suis prêt à parier que si demain un référendum se déroulait avec la question : "Soutenez vous la position occidentale dans la crise Ukrainienne ?". La réponse serait non. Je me base sur la lecture des commentaires des internautes sur différents mé...

le 07/12/2014 à 7:42
Signaler
en meme temps, on s'en fiche de ton avis LOL

à écrit le 07/12/2014 à 0:01
Signaler
+1 pour notre président.

le 07/12/2014 à 9:07
Signaler
c'est de l'humour ou vous faites partie des 13% vous devez préciser.

le 07/12/2014 à 10:10
Signaler
une fois n'est pas coutume mais c'est vrai, il a bien joué. +2

le 07/12/2014 à 14:09
Signaler
en fait on ne sait rien, et c'est le but. Gagner du temps. Dans tous les sens du terme. Il faut absolument livrer ses bateaux pour ensuite pouvoir en vendre aux chinois, et aux indien. Mais il ne faut pas que les marchés financiers américains et an...

le 07/12/2014 à 15:28
Signaler
Voilà la meilleur raison pour laquelle la France doit toujours se méfier des américains. Qu'elle en cherche d'autres partenaires et toujours sans y être trop soumise – c'est ça que le peuple français demande à ses dirigeants.

à écrit le 06/12/2014 à 22:49
Signaler
Notre président, mine de rien, est un type spontané, sans aucune préparation, après avoir passé un séjour précieux dans les steppes profondes d'Asie centrale, et bien...il va décrocher un rdv avec LE président de la Russie (qui pour le moment est un ...

le 06/12/2014 à 23:12
Signaler
Des propos pleins de dépit de quelqu'un qui est déçu du fait de la France pouvoir reprendre en main la diplomatie en Europe avec Hollande. Des UMPistes et du FN on n'attend pas vraiment de bonnes choses pour la France.

le 07/12/2014 à 9:00
Signaler
du dépit? que nenni, l'autre est allé se montrer, point barre. Qu'attendre d'un socialo, allié aux cocos (grands démocrates)??des dettes, des déficits et surtout BEAUCOUP de chômage, des impôts CONTRE la classe qui travaille, du ridicule (voir l'autr...

le 07/12/2014 à 12:38
Signaler
A propos, si vous voulez connaître qui est l'actuelle "ministre des finances" de la junte à Kiev, placée par les néocons américains pour échapper à une fraude fiscale aux US, alors je vous suggère cet article (en anglais) (il faut ajouter une "h" au ...

à écrit le 06/12/2014 à 22:11
Signaler
Ah mais j'aimerai bien savoir ce qu'ils se sont dit pendant 1 heure. A mon avis une fenêtre de cessez le feu en Ukraine afin de pouvoir livrer le Mistral et ensuite tu fais ce que tu veux... Il mène son bonhomme de chemin, mine de rien, notre pré...

le 06/12/2014 à 22:46
Signaler
Aucune ligne sur cette rencontre dans la presse anglo-saxonne !!! très révélateur. Il paraît que la chute des EUA viendra encore plus vite qu'on ne l'imagine...

le 07/12/2014 à 9:10
Signaler
sa destination finale à pâte molle c'est le mur et vous irez peut être avec.

le 07/12/2014 à 10:20
Signaler
Mais voilà, c'est bien la preuve que ce voyage de Hollande les a irrités. La dimension de cette rencontre on ne la saura que dans quelques mois, inutile de spéculer pour le moment car les enjeux ne sont pas encore définis. Il y en passablement : ...

le 07/12/2014 à 13:15
Signaler
Les sirènes de Soros sont en total désespoir de cause, excitées elle ne font que répéter les mêmes blâmes contre Poutine et faire des menaces qui jamais verront le jour, quand la Banque du BRICS commencera a distribuer les cartes, ces sirènes vont se...

à écrit le 06/12/2014 à 20:58
Signaler
"la Russie soutenait l'intégrité territoriale de l'Ukraine" A coups de mortiers?

le 06/12/2014 à 22:56
Signaler
mdr... Non non ! Avec des catapultes, même que les ricains ont les photos mais ils veulent pas les montrer. Il parait même (lu dans clooser) que les munitions des catapultes sont des enfants ukrainiens à qui il manque la jambe gauche (la même qu'aima...

le 07/12/2014 à 12:27
Signaler
le troll pro otan anti poutine (à 20:58) est de retour : âmes sensibles, s’abstenir.

à écrit le 06/12/2014 à 20:43
Signaler
Tout comme il était avec Hitler !!!

le 06/12/2014 à 22:02
Signaler
McCain, sors de ce corps !

le 06/12/2014 à 22:33
Signaler
Un tel niveau de naïveté me laisse pantois… décidément.

à écrit le 06/12/2014 à 20:13
Signaler
Bon, faute de savoir vraiment ce qui s'est passée entre ces deux hommes, les presses française et russe vont se répéter dans la même consigne : côté français on veut faire croire que c'était Hollande qui a donné les cartes, côté russe la même chose p...

à écrit le 06/12/2014 à 19:49
Signaler
Clair que depuis que tout le monde sait que des américains sont au pouvoir en Ukraine, les choses sont limpides.

le 06/12/2014 à 20:55
Signaler
Une américaine en Ukraine et le pouvoir est aux américains? Eva Joly, député française et c'est la Norvège qui nous gouverne? Toujours aussi limité mon cher Yvan?

le 06/12/2014 à 23:08
Signaler
Yvan, vous me décevez toujours, je ne lis pas un seul de vos commentaires qui soit fondé sur la logique et le bon sens. Il faut que tu te renseignes mieux sur les sites d'information indépendant, quittes un peu CNN et BBC, cela ne vous amènera nulle ...

le 07/12/2014 à 9:12
Signaler
nous on a un espagnol au gouvernement, c'est pas mieux.

le 07/12/2014 à 20:32
Signaler
Nous on a deux espagnols au gouvernement, un homme et une femme, actuellement.

à écrit le 06/12/2014 à 19:33
Signaler
Outre le fait que Vladimir Poutine n'a EN RIEN agressé l'Occident lui qui, depuis des mois, subis des INSULTES autrement plus gravissimes que "le discours martial contre l'Occident"(selon nos presses apro-Washington) prenons conscience que si Françoi...

le 06/12/2014 à 22:31
Signaler
effectivement, on peut dire ce que l'on veut de cet homme, mais il possède un sang froid, une contenance, une maitrise de sa personne, comme peu savent le faire! ...le fait, aussi, qu'il ne se soit pas "outré "depuis le temps, il aurait très bien pu ...

à écrit le 06/12/2014 à 19:22
Signaler
Bravo. Depuis son élection, je n'avais approuvé HOLLANDE que pour l'intervention au Mali et, un peu, pour celle en République Centrafricaine. Je suis heureux qu'il ait eu la sagesse de chercher à faire baisser une tension qui est due au moins autant ...

à écrit le 06/12/2014 à 18:36
Signaler
"Nous n'avons même pas évoqué le sujet (des Mistral)"... mais on y a pensé très, très, très fort !

à écrit le 06/12/2014 à 17:52
Signaler
qu'il n'y est plus de mort de part et d'autres dans un conflit qui en a fait beaucoup trop pour deux peuples civilisés quand même .

le 06/12/2014 à 20:23
Signaler
Ce qui est payé doit être livré , seul ce qui n'est pas encore réglé peut être négocié ; les querelles entre ukrainiens ne nous concernent pas : ils ne nous menacent pas ni les uns ni les autres ; pourtant Charles de Gaulle évoquait " l'europe de l'...

le 06/12/2014 à 22:48
Signaler
1000 % d'accord avec vous. Excelent message.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.