Enorme grève contre l'austérité : la Belgique sera bloquée lundi

 |   |  606  mots
Dès dimanche, à 22H00 (21H00 GMT), les contrôleurs aériens devraient débrayer. Les trains s'arrêteront au même moment
Dès dimanche, à 22H00 (21H00 GMT), les contrôleurs aériens devraient débrayer. Les trains s'arrêteront au même moment (Crédits : reuters.com)
Transports, écoles, administrations, tribunaux, accès aux entreprises..., la grève générale contre le plan d'économies du gouvernement va paralyser le pays lundi. Les syndicats pourraient annoncer de nouvelles mesures en janvier.

Avions cloués au sol, trains, trams et bus remisés dans les dépôts, accès aux entreprises et aux administrations bloqués par des "piquets": de Liège à Tournai, d'Arlon à Ostende, la Belgique sera paralysée lundi par une journée de "grève nationale" organisée par les syndicats pour contester la politique d'austérité du gouvernement.

Le gouvernement veut économiser 11 milliards d'euros en 5 ans

Aucune région ne devrait échapper au mouvement organisé en "front commun" par les trois grands syndicats FGTB (socialiste), CSC (chrétien) et CGSLB (libéral), qui ont fait monter la pression depuis plusieurs semaines sur le gouvernement de droite dirigé par le libéral Charles Michel. Ils continuent à dénoncer un programme de réformes visant à réaliser 11 milliards d'euros d'économies en cinq ans, en reculant l'âge légal de départ à la retraite de 65 à 67 ans à partir de 2030, et en en faisant des coupes dans les services publics, la culture et les transports. Ils demandent aussi l'abandon du "saut d'index" prévu pour 2015, soit l'absence de revalorisation des salaires par rapport à l'inflation. Ils dénoncent aussi l'absence de "dialogue social".

 Cauchemar en vue dans les transports

Les transports devraient être les premiers touchés. Dès dimanche, à 22H00 (21H00 GMT), les contrôleurs aériens devraient débrayer, selon le gestionnaire belge de l'espace aérien, Belgocontrol, ce qui empêchera de facto tout décollage ou atterrissage pendant 24 heures. Les trains s'arrêteront au même moment, y compris les liaisons internationales Thalys (vers Paris, Amsterdam et Cologne) et Eurostar (Londres). Lundi, les trams, bus et métro devraient rester au dépôt dans tout le pays.

La situation pourrait devenir infernale sur les autoroutes, puisqu'un syndicat de chauffeurs de camion affilié à la FGTB a déployé des banderoles au message explicite: "Chauffeurs de camion, paralysez le pays le 15 décembre".

Les écoles, prisons, administrations, tribunaux devraient suivre

Les écoles, prisons, administrations et même les tribunaux devraient aussi être en grève. L'Association syndicale des magistrats (ASM) a exprimé vendredi "sa totale solidarité" avec les grévistes, en dénonçant "la mise en péril des services publics".

Les programmes des radios publiques devraient être remplacés par de la musique, à la l'exception des flashes d'information.

Le secteur de l'industrie et de la distribution, tout comme la poste ou les services de ramassage des ordures, devraient également tourner au ralenti ou être totalement à l'arrêt. Les accès de zones d'activité pourraient être bloqués par des barrages, comme ce fut le cas lors des trois grèves régionales organisées ces dernières semaines.

Blocage des entreprises

Les actions prévues par les syndicats, en particulier le blocage de l'accès des entreprises, irritent la principale organisation patronale, la FEB, qui soutient les mesures du gouvernement.Considéré par l'opposition et par les syndicats comme le véritable homme fort de la coalition, bien qu'il ne soit pas entré au gouvernement, le chef du parti nationaliste flamand (N-VA), Bart De Wever, a dénoncé à l'avance une grève "politique". Il a estimé que le PS, rejeté dans l'opposition pour la première fois depuis 25 ans, se servait du syndicat socialiste FGTB comme de son "bras armé". "Il n'y a pas d'alternative, pas de choix", a ajouté Bart De Wever.

"Les syndicats sont parfaitement capables de décider en toute indépendance des actions à mener pour s'opposer à la politique antisociale du gouvernement fédéral", a répliqué l'ancien Premier ministre socialiste, Elio Di Rupo.

 Les syndicats pourraient annoncer de nouvelles actions dès la rentrée de janvier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2014 à 7:27 :
Pluie et froid au programme de la journée ... La bière ne protégeant pas du froid, espérons qu'il y aura des refroidissement parmi les sacs poubelle
a écrit le 14/12/2014 à 17:40 :
Ah maintenant on comprend mieux pourquoi Paris sera bloquée demain aussi par les chauffeurs de taxis…. histoire d'être solidaire à une ville-soeur, n'est-ce pas ? ah bon, d'accord…. bravo !
a écrit le 14/12/2014 à 13:35 :
Voici les derniers soubresauts de notre vieille Europe avant de sombrer dans une crise structurelle sans précédent. Et oui, dorénavant, il faudra partager les richesses avec le "reste du monde". Juste (et douloureux) retour des choses.
Réponse de le 14/12/2014 à 20:16 :
Lol vous n'avez pas compris que y a encore moins de partage qu'avant et que les riches prennent tout et laissent rien ! Et ça va etre de pire en pire, on va finir tous pauvres, très pauvres, tandis que 1% de la population aura 99% des richesses mondiales !
a écrit le 14/12/2014 à 11:28 :
a ces belges, et bien je les admires au moins eux ils ont le courage de faire front , et tous unis contre cette eurocrassie
a écrit le 14/12/2014 à 10:52 :
Ils sont plus courageux que les Français !!!!! Qu' attendons nous pour faire pareil, et demander la démission de notre Roi et ces valets de gauche
Réponse de le 14/12/2014 à 11:41 :
Car pour vous faire grève c'est être courageux... Pour moi, prendre les citoyens en otage c'est n'avoir aucune dignité...
Réponse de le 15/12/2014 à 16:05 :
Pourtant c'est quand bien de profiter des avantage obtenu dans le passé par c'est même gréve, pour certain la mémoire est courte.
Réponse de le 15/12/2014 à 17:04 :
Pssst Union, il vaut mieux dire "ces même grèves" ... Profitez au moins de vos actions pour réviser votre grammaire ;-). Pour le reste, l'endoctrinement faisant des miracles, il sera difficile de discuter avec vous.
a écrit le 14/12/2014 à 10:30 :
ils n ont pas la frite une fois
a écrit le 14/12/2014 à 9:07 :
Toujours drôle de voir que ceux qui manifestent et qui bloquent sont ceux qui vivent dans l'économie protégée : travail a vie, arrêts maladie institutionnels, retraites avantageusement calculées, productivité médiocre pour rester pudique. Pendant ce temps d'autres bosses dur et payent, cotisent et alimentent les autres. Prenez conscience fonctionnaires de tout pays de votre chance. Et agisse en conséquence.
a écrit le 14/12/2014 à 0:48 :
Je constate que le gouvernement belge agit. Bravo. Forcément, les mangeurs d'argent public classés à gauche font le scandale et veulent taxer. La France ne réforme pas et ses mangeurs d'argent public y font la loi. Attendons la faillite !
Réponse de le 14/12/2014 à 9:00 :
il suffit de rajouter un c à qui vous savez et on vous a catalogué.
Réponse de le 14/12/2014 à 9:16 :
Effectivement, mais vous savez ce que c'est lorsqu'on touche "aux acquis sociaux" des parasites de la société ... Mais pas de soucis, le changement est en route et les profiteurs vont bien s'en mordre les doigts...
a écrit le 13/12/2014 à 22:32 :
Très bonne initiative des syndicats belges. Contrairement à ce qui bave un des post précedent, la grève tournante a été très bien suivi. Ce lundi c'est grève générale, car en plus d'être des menteurs les coalisés libéraux wallons ont menti à la population, les gens ne vont pas se laisser faire et avaler les mesures anti social proposées . Il y a deux poids deux mesures, la Belgique fait des accors secret avec des multinationales qui ne pas plus d'impôts et s'en va prendre l'argent qui manque sur le dos de la poulation. Trop c'est trop.
Réponse de le 14/12/2014 à 6:31 :
Bienvenu au club. En France, nous avons les mêmes.
Réponse de le 14/12/2014 à 8:58 :
vous avez raison il faut que le peuple d'en bas bouge.
Réponse de le 14/12/2014 à 9:14 :
Pour vous, 300 personnes est une représentation significative des travailleurs wallons? De plus, en cautionnant ces grèves, vous acceptez le fait de bafouer le droit du travail, vous cautionnez les menaces de la CSC envers les écoles, les menaces envers les commerçants ouverts ces lundis, les syndicalistes cagoulés et armés de haches menaçants des employés à Liège, les violations de propriétés privées, ... En cautionnant cela, vous approuvez ces faits illégaux ... Peut on vous accorder le moindre crédit du coup? De plus, rappelons que le gouvernement Wallon est socialiste et prend des mesures bien pires mais que vous restez silencieux face à ces dernières ... Socialisme quand tu nous tiens ...
Réponse de le 15/12/2014 à 7:30 :
Et alors "julidiot", vous n'avez pas d'argument pour me répondre? Cela prouve donc que les syndiqués sont des petits esprits juste bons à casser et qu'ils n'ont aucun argumentaire ...
Réponse de le 15/12/2014 à 16:27 :
jul pour une personne qui se pense informée j'en doute fortement je fais gréve pourtant je travail et non un profiteur sociale , car quand un gouvernement qu'il soit régionale ou fédéral
développe un programme de dernière minute et transforme une démocratie en
dictature déguisée en faveur des multinationale qui pourtant font des bénéfice mais licencie tout de même , le peuple est en droit se posé des question.
a écrit le 13/12/2014 à 17:58 :
il n y aura plus de frites une fois ha ha
a écrit le 13/12/2014 à 17:42 :
Danke Deutschland über alles!
a écrit le 13/12/2014 à 15:27 :
Si c'est comme la semaine passée (grève tournante), on va rigoler ... il y avait 300 nuisibles au plus grand rassemblement du Brabant Wallon. Un gros flop pour les sacs poubelle ...
De plus, il faut mettre en avant les initiatives pour casser ces grèves, plusieurs hôpitaux et entreprises proposent aux employés de loger sur place. Des procédures sont en cours pour casser les piquets, télétravail, vacances de fin d'année refusées aux grévistes, passage en horaire de nuit à l'approche des fêtes, ...
Et enfin, faut-il rappeler les énormes dégâts qu'ont fait les syndicalistes à Bruxelles durant la dernière manif? Comment accord le moindre crédit à ces casseurs?
Réponse de le 13/12/2014 à 23:06 :
Faut-il rappeler que ce ne sont pas les syndicalistes qui ont "cassé " lors de la manifestation mais quelques dockers anversois ?
Réponse de le 14/12/2014 à 9:01 :
encore un qui en croque tous les jours bravo aux grévistes il faut taper où ça fait mal c'est à dire dans la poche des patrons et des politiques veireux.
Réponse de le 14/12/2014 à 9:07 :
Ces casseurs (dockers ou autres, dois-je vous rappeler qu'il y a eu des arrestations aussi bien en Wallonie qu'en Flandre?) ont participé à la manifestation encadrée par les syndicats ... Donc même si les "dockers" 'étaient pas syndiqués, ils participaient et cassaient avec la bénédiction des syndicats et des syndicalistes ...
Réponse de le 14/12/2014 à 13:03 :
Les dockers n etaient pas syndiques ?..... bizarre!,,,,
Réponse de le 15/12/2014 à 17:04 :
jul le 6 novembre j'étais parmi les 120000 manifestants et vu vos commentaires je doute que vous oui, les incidents qui se sont produits n’étaient pas du tout cautionné par les syndicats et représenter 1/1000 des manifestants alors comme j'ai déjà dit l'information n'est pas voté fort.
Il est plus facile de critiquer quand on n'est sur un clavier que sur le terrain.
Il est vrai que perdre une journée de salaire n'est pas facile lors d'une grève, mais il l'est encore moins pour les personnes qui la font pour d'autres qui en tirent peut-être les bénéfices.
Réponse de le 15/12/2014 à 17:39 :
Union, vous avez entièrement raison, j'ai ma dignité et ce jour là je travaillais. Les troubles ayant eu lieu durant la manifestation, il est normal d'en incriminer les syndicats, surtout que ces derniers se vantaient d'avoir un service d'ordre exemplaire.
...
De plus, contrairement aux personnes que vous bloquez, vous ne perdez pas une journée de salaire, vous avez votre prime syndicale ...
Pour ce passage " j'ai déjà dit l'information n'est pas voté fort.", désolé je ne comprends pas la tournure de votre phrase. Un petit effort de grammaire et d'orthographe serait le bienvenu.
Réponse de le 15/12/2014 à 19:28 :
Désolé pour les fautes Jul nul n’est parfait, mais si les congés payés et prime de fin d’année et autres acquis sociaux obtenus grâce à ces même grèves du passé sont de trop pour vous d'autres personnes en auraient besoin, il est toujours temps de les verser sur le compte 000000001616.
et la prime syndicale ne couvre surement pas ma journée perdue, encore un manque d'information de votre part.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :