Règles commerciales : l'OMC donne raison à la Chine et tort aux Etats-Unis

Pékin a définitivement remporté devant l'OMC (Organisation mondiale du commerce) jeudi le conflit qui l'oppose à Washington concernant les mesures antidumping imposées par Washington sur certains de ses produits. 7,2 milliards de dollars de marchandises chinoises sont concernées.
Les États-Unis avaient justifié en 2012 leurs mesures antidumping contre les produits chinois par le fait qu'elles étaient nécessaires pour démanteler les subventions versées par la Chine à certains secteurs industriels.
Les États-Unis avaient justifié en 2012 leurs mesures antidumping contre les produits chinois par le fait qu'elles étaient nécessaires pour démanteler les subventions versées par la Chine à certains secteurs industriels. (Crédits : Reuters)

La Chine remporte une bataille importante contre les États-Unis. Le département américain du Commerce "agit de manière incompatible" avec les règles de l'OMC, a indiqué dans son rapport, rendu public jeudi 18 décembre, le panel (groupe spécial) chargé d'arbitrer ce différend commercial après un appel de la Chine.

Cette décision renforce la victoire obtenue par la Chine en première instance mi-juillet dans lequel le panel avait déjà constaté que les mesures antidumping prises par les États-Unis dans ce dossier n'étaient "pas compatibles" avec l'Accord SMC (accord sur les subventions et les mesures compensatoires). La décision de jeudi est donc définitive, obligeant les Etats-Unis à changer leurs dispositions pour se mettre en conformité avec l'Accord SMC.

7,2 milliards de dollars de marchandises concernées

La valeur d'exportation des produits concernés par les mesures antidumping américaines tourne autour de 7,2 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros selon le cours du jeudi 18 décembre), avait indiqué le ministère du Commerce chinois. Les produits chinois concernés par les mesures américaines sont le papier, l'acier, les pneus, les aimants, les produits chimiques, les fournitures de cuisine, les parquets, les panneaux solaires, les mâts d'éoliennes, etc. (On peut consulter le détail de la liste sur le site de l'OMC)

L'affaire remonte à avril 2012. Le panel avait été mis en place à la demande de la Chine.

Les États-Unis avaient alors expliqué leurs mesures antidumping contre les produits chinois par le fait qu'elles étaient nécessaires pour démanteler les subventions versées par la Chine à certains secteurs industriels.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 20/12/2014 à 10:58
Signaler
la seule solution pour les États Occidentaux de s’en sortir de la crise?... sortir de l'OMC et taxer les produits chinois a 200%?

à écrit le 19/12/2014 à 8:26
Signaler
Ces pays subventionnent leurs industries tout promouvant le libre échange (pour les autres ). Un scandale !

le 19/12/2014 à 16:58
Signaler
Vous parlez des Etats-Unis à l'évidence.

à écrit le 18/12/2014 à 20:27
Signaler
D'ailleurs, depuis plusieurs années déjà que l'OMC donne gain de cause à tous les pays qui entrent en bataille juridico-commerciale avec les Etats-Unis. Le dernier à remporter le combat c'était le Brésil à cause d'un déferend sur les cotas de certain...

le 18/12/2014 à 21:54
Signaler
Les 1 er a faire du blocage des produits sont les chinois mais omc laisse faire tous pourris

le 18/12/2014 à 23:20
Signaler
Cette décision est très bien pour l'accord de libre échange transatlantique, et bye bye l'OMC qui n'a jamais regardé très loin les mesure de dumping des chinois et russes notamment. L'OMC c'est le symbole de la mondialisation sauvage à outrance, il e...

le 19/12/2014 à 13:44
Signaler
C EST VRAIS ? TROP DE PRODUITS COPIEZ PASSENT ILLECALEMENTS NOS FRONTIERES? CELA PEUT TUER DES ENTREPRISSES FRANCAISES . CELA SAIS DEJA VUE???

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.