L'épave de l'avion d'AirAsia retrouvée, 3 corps repêchés

 |   |  422  mots
La télévision indonésienne a diffusé des images de plusieurs corps flottant à la surface de la mer, provoquant des scènes de détresse parmi les proches des victimes réunis à Surabaya dans l'attente de nouvelles.
La télévision indonésienne a diffusé des images de plusieurs corps flottant à la surface de la mer, provoquant des scènes de détresse parmi les proches des victimes réunis à Surabaya dans l'attente de nouvelles. (Crédits : Reuters)
Les autorités indonésiennes pensent avoir identifié une ombre ressemblant à celle d'un avion au fond de la mer de Java. Un corps et des débris d'avion aux couleurs de la compagnie Air Asia ont également été repérés.

Un malentendu au sein de l'équipe. Après avoir annoncé avoir repêché 40 corps  à l'endroit où ils avaient identifié, un peu plus tôt, l'ombre d'un avion au fond de la mer de Java, les autorités indonésiennes ont indiqué qu'il s'agissait en fait de trois corps.

"Aujourd'hui, nous avons évacué trois corps, et ils sont maintenant sur le navire de guerre Bung Tomo", a déclaré le directeur de l'agence de l'Agence nationale de recherches et de secours, Bambang Soelistyo, lors d'une conférence de presse, précisant qu'il s'agissait de deux femmes et d'un homme.

L'Airbus A320-200, qui s'est écrasé dimanche 28 décembre peu après son décollage de Surabaya, deuxième ville d'Indonésie, pour Singapour, transportait 162 personnes à son bord.

Traces de débris

Plus tôt dans la journée, les autorités indonésiennes avaient communiqué sur des traces de débris mais également de corps flottants à la surface de l'eau, aperçus par un avion militaire.

"Nous avons vu un objet flottant qui semble être le corps de l'un des passagers", avait ainsi déclaré mardi 30 décembre Bambang Soelistyo, directeur de l'Agence nationale de recherches et de secours.

Les autorités indonésiennes avaient également repéré des débris aux couleurs de la compagnie AirAsia. "Les débris sont rouges et blancs", avait déclaré à la presse Djoko Murjatmodjo, directeur général des transports aériens au ministère des Transports. "Nous effectuons des vérifications (mais) ils proviennent probablement de la carlingue de l'avion."

Une ombre au fond de la mer

Plus tard, nous apprenions qu'une ombre ressemblant à celle d'un avion a été identifiée au fond de la mer de Java. "Que Dieu nous bénisse aujourd'hui. A 12H50 (05H30 GMT), un avion militaire Hercule a découvert un objet décrit comme une ombre ayant la forme d'un avion au fond de la mer", a déclaré Bambang Soelistyo, directeur de l'Agence nationale de recherches et de secours.

Airbus prêt à assister dans l'enquête

Dans un communiqué, Airbus a annoncé qu'il réaffirmait son engagement entier à apporter toute l'assistance technique nécessaire aux autorités en charge de l'enquête sur l'accident de l'A320-200 d'AirAsia afin d'établir la cause de "ce tragique accident". Le constructeur aérien a toute précisé que la publication de toute nouvelle information sur l'avancement de l'enquête et de tout nouveau développement revenait à l'Agence nationale de recherches et de secours.

Aritcle publié à 9h56, mis à jour à 15h31.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2014 à 12:43 :
La presse parle de "décrochage" comme la cause "probable" de cet accident. Or, une fois accompli le premier vol solo, l'une des premières choses qu'on apprend à l'école de pilotage c'est comment maîtriser le décrochage. Et cela encore à bord d'un Cessna 152 !! vous pouvez bien imaginer qu'avec un A320 ou un Boeing la chose est de loin plus maîtrisée pour les pilotes avec tant d'informatique de bord.

Décrocher un A320 à plus de 7'000 mètres d'altitude ce n'est pas possible que si il s'agit d'une manoeuvre intentionnelle. Et dans ce cas, je ne vois aucune raison de l'avoir fait. Le problème est ailleurs mais…. à bon en parler si il s'agit d'une histoire de bout du monde et nous, en France, nous avons déjà de problèmes à la pelle pour tenter de résoudre pour les années à venir ?
Réponse de le 01/01/2015 à 13:59 :
Très vraisemblablement c'était le tube de Pitot fabriqué en France…. il est aussi à l'origine du crash du vol Rio-Paris mais Air France a décidé de changer les Pitot fabriqués par Thales par d'autres fabriqués aux Etats-Unis. En toute évidence Airbus (faire des économies oblige) doit vendre des appareils avec des Pitots fabriqués en France. Et à cause du gel ils ne marchent pas, en faussant les paramètres du vol. Voilà la cause, il ne faut pas aller chercher midi à 14 heures.
a écrit le 30/12/2014 à 17:46 :
l'ombre qui est au fond de la mer ce n'est qu'un poisson volant !
Réponse de le 31/12/2014 à 11:48 :
c'est de l'humour noir
a écrit le 30/12/2014 à 14:48 :
on a toujours pour son argent dixit ma ghrand mère. Des sous pilotes pour sous piloter des avions des avions des sous compagnies voilà le résultat ha ha
Réponse de le 30/12/2014 à 14:54 :
Vous parlez sans aucun doute du AF 447 > Rio/Paris !
Réponse de le 30/12/2014 à 15:14 :
non trois fois non. Quoi que c'est le meme phénomène. Y a t'il un PILOTE digne de ce nom dans Rio Paris? Evidemment non et trois fois non. N'accusons pas les tubes Pitot!!! Il y a trois sources pour mesurer la vitesse de l'avion 1. Les TROIS centrales iniertielles 2 Le GPS et 3. Les PItot Faut pas accuser l'Aibus non non non IUl n'y avait un seul PILOTE dans l'avion Rio Paris. Désolé
Réponse de le 30/12/2014 à 16:11 :
@boulaouane, vous n'y connaissez rien, les centrales inertielles ne mesurent pas la vitesse (alors celle là on ne me l'avait jamais faite, je suis PTDR), et le GPS mesure la position et éventuellement le vitesse / sol, dont on se fout éperdument d'un point de vue de pilotage, c'est la vitesse / air qui importe pour savoir si on vole ou si on tombe....
Réponse de le 30/12/2014 à 17:02 :
@mirage de l'alouette Tout faux mais faux 100% Revisez vos cours de pilotage. Ignare de 1ere classe
Réponse de le 30/12/2014 à 17:07 :
un élève de l'école maternelle savait que v= dx/dt pas vous?
a écrit le 30/12/2014 à 14:07 :
donner un avion à un ancien de chez Total qui est devenu pilote avec 2.000 heures de vol dans les manches ce n'est meme pas de la folie c'est du sucide assuré!!!! Demander à monter à 39000 pieds avec un avion surchargé c'est n'importe quoi Oh my god!!!!
a écrit le 30/12/2014 à 13:59 :
le copilote est un a
a écrit le 30/12/2014 à 12:49 :
je croyais que, d'après le gouvernement Obama, des jihadistes avaient détourné ou volé l'avion, qui servirai plus tard, a des attaques "terroristes" ?
Encore du pipotage pour faire peur aux gens et mieux les amadouer ?
a écrit le 30/12/2014 à 12:44 :
l'avion volait plus haut et plus vite ... hypothèse probable un décrochage en vol !
Réponse de le 30/12/2014 à 17:04 :
si l'avion vole plus vite il ne décroche pas ha ha
Réponse de le 31/12/2014 à 11:54 :
Quelle belle bêtise !
Ce n'est pas parce qu'il va plus vite qu'il ne peut pas décrocher.
a écrit le 30/12/2014 à 12:27 :
Seulement du respect, valeur que vous ne semble pas posséder
a écrit le 30/12/2014 à 11:12 :
mes condoléances aux familles des victimes.
Réponse de le 30/12/2014 à 12:25 :
Ah, tu les connaissais ?
Réponse de le 30/12/2014 à 12:45 :
non ! c'est tout simplement de l'humanisme !
Réponse de le 30/12/2014 à 14:59 :
Oui, t'as raison, et puis ça coute rien.
Réponse de le 30/12/2014 à 17:10 :
non cà coute le temps de taper des sentiments gratuits et de l'humanisme mal placé . Pas de lamentation svp ce n'est pas trop demander au moins?
Réponse de le 30/12/2014 à 19:46 :
ça manque de sincérité tout ça.
Réponse de le 31/12/2014 à 12:11 :
pas comprendre traduisez en français svp . Bonne fete de fin d'année
Réponse de le 01/01/2015 à 9:34 :
grande pensee aux decedes et aux familles

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :