Ukraine : vers un durcissement des sanctions européennes contre la Russie ?

 |   |  170  mots
La réunion d'urgence de Bruxelles fait suite à l'intensification des combats ces derniers jours entre l'armée gouvernementale et les rebelles séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine.
La réunion d'urgence de Bruxelles fait suite à l'intensification des combats ces derniers jours entre l'armée gouvernementale et les rebelles séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine. (Crédits : MAKSIM LEVIN)
Les sanctions en cours contre des personnalités russes devraient être prolongés de six mois. Un accord reste encore à trouver concernant l'ajout de nouveaux noms à la liste noire.

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, réunis à Bruxelles, se sont accordés jeudi 29 janvier sur une prolongation de six mois des sanctions contre des personnalités russes, rapporte l'agence Reuters, citant une source diplomatique.

Les Européens ont décidé en mars 2014 d'un gel des avoirs et d'une interdiction de visa contre des personnalités russes à la suite de l'annexion de la Crimée par la Russie. "Il y a un accord pour étendre les sanctions de mars jusqu'en septembre", a dit un diplomate européen en marge de la réunion.

De nouveaux noms ?

Les ministres européens sont en revanche toujours à la recherche d'un compromis sur l'ajoute de nouveaux noms à la liste des individus frappés par ces sanctions et sur la préparation de mesures de rétorsion additionnelles, selon cette même source.

La réunion d'urgence de Bruxelles fait suite à l'intensification des combats ces derniers jours entre l'armée gouvernementale et les rebelles séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2015 à 23:38 :
les Européens distribuent des sanctions contre la Russie, mais ils ne maitrisent même pas le sujet pour lequel ils ont politisés le sujet, jamais l'Europe ne trouvera de solutions, La Russie et L'Europe sont deux entités différentes, elles n'ont pas les mêmes manières de faire ni les mêmes raisonnements. Nous sommes tous à l'opposé de la réalité des faits.
a écrit le 02/02/2015 à 14:10 :
On est déjà en guerre conventionelle en Ukraine. Vu que les russes y on mis le paquet. Les sanctions Poutine doit bien en rire. Pour que les choses évolue il faut que sur le terrain les choses change en faveur des ukrainiens. Il va bien falloir fournir logistique,matériel et support à leur troupes qui sont actuellement surpassées. l'Ukraine pourrait aussi suspendre ses remboursements à la Russie (son 1er créancier) temps qu'il y a des soldats russes sur son sol.
a écrit le 01/02/2015 à 23:38 :
Une réunion d'urgence pour finalement décider de prolonger des sanctions limitées qui courraient pourtant encore 2 mois?
Mort de rire
Faucons 0 - Grèce 1
a écrit le 30/01/2015 à 10:33 :
Dire que le triste Harlem Desir nouveau technocrate de Bruxelles se félicite de rajouter encore une couche de sanction.....encore un qui n'a pas de souci à se faire pour savoir si il aura toujours un job pour nourrir sa famille....combien d'emplois va t'on encore continuer à sacrifier sur l'autel de notre aplaventrisme envers les USA ?
a écrit le 30/01/2015 à 10:30 :
j'invite chacun à chercher sur internet ce que la secrétaire d'état US, mme Victoria Nulland déclarait au sujet des Européens durant Maidan ...ça en dit long sur les intérêts défendus par les non-élus technocrates de bruxelles qui nous imposent les sanctions anti-russie.
a écrit le 30/01/2015 à 10:04 :
idiot comme solution ;le probleme de l'ukraine est americo russe avec la baitise de l'UE qui avec ses promesses de subvention declanche ce conflit
SUPPRIMEZ CES AIDES et tout s'arrange les ukainiens sont RUSSES DE COEUR
Réponse de le 30/01/2015 à 16:26 :
quel connerie a l ouest de ukraine ils haissent la russie et c est historique
a écrit le 30/01/2015 à 9:09 :
Depuis la déstabilisation de l'Ukraine par la CIA fomentant Maidan, que n'a t-on vu fleurir comme théories fumeuse sur le sujet.. Il est évident qu'aujourd'hui la presque otanesque se décuple tandis que nous parvient depuis hier une autre information Suptniknews.com, il était temps face à cette désinformation prégnante..
a écrit le 30/01/2015 à 7:29 :
Allez, si les Russes sont en Ukraine, les chômeurs sont chez nous... Tout est une question de priorité et de choix.
a écrit le 30/01/2015 à 6:06 :
Intéressant les posts entre 23:28 et 23:35. Belle prolixité à une heure tardive... Mais peut-etre le décalage horaire aide-t-il non? C'est -6 ou -8h les USA ;p
a écrit le 30/01/2015 à 0:31 :
Que l occident ne se rend pas compte ( ou c est fait exprès ) que plus il y a des sanctions plus les russes,qui se sentent méprisés , sont derrière Poutine ..
Est ce que l occident cherche a provoquer une guerre ?!
Combien d occidentaux sont prêts a mourir pour l Ukraine ?
a écrit le 30/01/2015 à 0:08 :
çà me rappelle une blague de coluche sur la nouvelle lessive qui lave plus blanc que blanc...
a écrit le 29/01/2015 à 23:52 :
La pression économique des pays occidentaux n'a pas encore atteint sa vitesse maximale et, après la dernière escalade du conflit dans le Donbass, des scénarios à l'iranienne, à la cubaine ou à la nord-coréenne ne semblent pas si improbables à court terme. L'opposition russe, réduite au quasi-silence depuis les répressions de 2012, a d'ailleurs bien l'intention de s'emparer du sujet comme l'indique Gazeta.ru. L'un de ses principaux leaders, Alexeï Navalny, a appelé à une marche anticrise le 1er mars contre le régime actuel qui, en 15 ans et avec 3 000 milliards de dollars n'a pas su gérer l'économie du pays, et ne saura pas cette fois encore.
Réponse de le 30/01/2015 à 10:25 :
tiens, voilà notre exité de Nancy qui tente un comeback.....quand je cherche Melnik sur internet, je trouve comme par hasard aussi un vrai-faux étudiant Ukrainien qui à la maidan style qui tente de convaincre ses homologues russes que non ce ne sont pas des neo-nazis putchistes qui ont renversé le gouvernement démocratiquement élu à Maidan....vive la magie d'internet...
a écrit le 29/01/2015 à 23:35 :
Les autorités russes sont derrières les combattants dans l'est. Elles soutiennent l'offensive actuelle, envoient des combattants et du matériel dans le Donbass. Les associations russes de mères de soldats confirment et attestent de l'envoi de combattants pour soutenir les séparatistes face à l'armée ukrainienne.
Réponse de le 30/01/2015 à 9:05 :
Comme d'habitude, vous avez conforté mon choix d'apporter tout mon soutien à Vladimir..
Réponse de le 30/01/2015 à 10:27 :
où sont les photos satellites des colonnes de blindés russes ? nullepart, arrêtez votre propagande , c'est ridicule et lassant à la fin...
a écrit le 29/01/2015 à 23:32 :
Il faudrait faire plus et renforcer les sanctions afin de convaincre les élites russes que leur président met en danger l'avenir de leur pays. La grande question est celle de l'augmentation du soutien logistique à l'armée ukrainienne. Les déclarations très fermes de l'OTAN, suite à l'offensive dans l'est, laissent présager une probable augmentation de ce soutien. On ne peut pas en dire plus pour l'instant, mais les Occidentaux ne souhaitent pas laisser la population ukrainienne écrasée sous le feu.
Réponse de le 29/01/2015 à 23:49 :
Montrez-nous l'exemple !! Aller ! On vous suit...
Réponse de le 30/01/2015 à 10:29 :
sacrifier notre économie pour satisfaire les ambitions expansionnistes de washington est suicidaire et irresponsable !
a écrit le 29/01/2015 à 23:28 :
Poutine a bâti son pouvoir sur une croissance du niveau de vie des élites. Le contrat était le suivant : moins de démocratie en échange d'un enrichissement, rendu possible par les revenus considérable des ressources en pétrole et en matières premières. Aujourd'hui, ce contrat est remis en question, car le budget russe fond et le pouvoir d'achat baisse. Voilà pourquoi le chef du Kremlin poursuit la déstabilisation de l'Ukraine. Plus la situation économique se dégrade, plus son discours se fait guerrier. Fragilisé, il pratique la fuite en avant au moyen d'une propagande anti-occidentale, et anti-ukrainienne. Laquelle est relayée par des médias qui nourrissent la population d'informations mensongères. Vladimir Poutine n'a qu'une vision à court terme, pas de grande stratégie, mais il est bien décidé à ne rien lâcher, et personne autour de lui ne peut l'influencer. Seuls les pays occidentaux peuvent tenter de stopper l'engrenage de la violence, par la négociation en position de force.
Réponse de le 30/01/2015 à 12:03 :
Cà sent a propagande des nouveaux bloggeurs embauchés par Porochenko pour propager la désinformation
Quand l'Ukraine cessera de massacrer son peuple au Donbass
Réponse de le 30/01/2015 à 12:22 :
Votre discours et les autres sentent la propagande comme le dis Porochenko a embauché une armée de bloggeur pour essayer de gagner par une propagande mensongère
Porochenko pour commémorer le massagre de millions de personnes par les Nazi et pendant ce temps à Kiev on défile au flambeaux le bras tendu
Quelle cause soutenez-vous ? celle du Maidan ? qui est à l'origine de votre soit disant révolution ?
a écrit le 29/01/2015 à 23:25 :
La situation économique en Russie est inquiétante. La population commence d'ailleurs à en comprendre la gravité. Plus qu'une crise économique, c'est une véritable récession qui s'abat sur la Russie. La première cause est structurelle : aucune réforme de fond n'a été entreprise depuis des années. Moscou s'est appuyé sur ses réserves d'hydrocarbures et de matières premières et n'a pas engagé de réforme structurelle. Or, les baisses des prix des hydrocarbures et des matières premières heurtent de plein fouet l'économie russe. Enfin, les sanctions occidentales sont la goutte qui fait déborder le vase. Elles ne font qu'accélérer le mouvement. La détérioration de la situation va se poursuivre, c'est prévisible. Et ce n'est pas une hausse des prix du pétrole, si elle a lieu, qui permettra une relance.
a écrit le 29/01/2015 à 21:14 :
Le suicide continue gentiment...
Réponse de le 29/01/2015 à 21:32 :
il semblerait que la Grèce soit maintenant contre les sanctions et pour un rapprochement avec la Russie. On va peut-être pouvoir se sortir du piège américain.
a écrit le 29/01/2015 à 20:42 :
Si je résume bien la situation Nous soutenons un coup d'état , alors que des élections aurais eu lieu dans un délais de 2 ans. Nous mettons en place un gouvernement aussi corrompu que le précédent, mais il est pro européen . Nous signons un accord sur cette transition avec les russe, que nous ne faisons pas respecté par nos nouveaux démocrate. Le nouveau pouvoir interdit le russe dans les province de l'est, et commence une forme d'apartheid. Les méchants russe finance quand même le pays par un prêt, continue de Fournir du gaz malgré l'ardoise. Jusque la cela nous a rien coûter. Nos nouveau copain avec les américains ce sentent pousser des ailes, et lance l'armée dans des opérations de " maintient de l'ordre". La je concède les russe entre dans la danse et soutiennent sous une forme ou une autres, au lieu de calmer le jeux nous jetons de l'huile sur le feux (sanctions divers et variés, d'ailleurs les russe on encore peur). Des mois plus tard Maïdan 150 morts région de l'Est 5 000, un pays ruiner, mais nous sommes très satisfait!!! La suite n'est pas une guerre avec les russes, mais nous perdons une stabilité mondiale ( les russe ce rapproche de la Chine) . Un moment donner la Russie boycotteras tous les pays européens . Il arrêterons de prêter de l'argent, couperons l'approvisionnent en énergie( Europe comprise). Comme nous n'arrêtons pas de crier que des troupes russe sont présenté ( nous attendons les preuves formels promis d'ailleurs), il franchisse réellement la frontière et rattache les provinces de l'est a la Russie. Résultat pour faire plaisir à des vieux sénateurs américain et a certains êtas européen dont l'Allemagne . Nous avons une europe qui perturbe le marché russe,
Réponse de le 29/01/2015 à 22:37 :
@Bon Chubb
Bonsoir , vos quelques lignes résument parfaitement l situation , et j ajoute ceci NOUS entendons plus parler de l AVION abattus au dessus de l Ukraine ils ( les europeens et les americains pour etablirent les responsabilitees avec les boites noires de l avoin )
Réponse de le 29/01/2015 à 22:54 :
@Bon Chubb
Bonsoir , vous avez oublier de parler de l avion abattus au dessus de l Ukrain et toujours pas de resultats de l analyse des boites noires de l avion etrange non !
a écrit le 29/01/2015 à 20:29 :
Depuis des années que les occidentaux prônent les sanctions économiques pour la Russie, nous ne devrions plus en entendre parler.
Alors comment se fait-il que la Russie dans son infinie bonté, brade des milliards de mètres cubes de gaz sans interruption?.
Réponse de le 30/01/2015 à 5:57 :
Le gaz fourni est crypté. Il le coupe quand ils veulent.
a écrit le 29/01/2015 à 20:19 :
Qu'on leur coupe le gaz...(lol)
a écrit le 29/01/2015 à 19:18 :
A vous gargariser des sanctions contre la Russie cela conduira à la guerre pas une guerre froide car les enjeux économiques sont trop importants mais une guerre chaude
L'opignon public devrait réagir et freiner les ardeurs des dirigeants européens qui suivent les yeux fermes les US dans leur désir de maintien de leur hégémonie
La presse devrait œuvrer dans un message de paix car il ne faut pas se tromper si une guerre devait éclater et nous n'en sommes pas loin ce sera une guerre nucléaire
A vous de juger!
Réponse de le 29/01/2015 à 20:22 :
Allez plutôt dire cela à Poutine qui arme et envoie des soldats russes en Ukraine au mépris de traités signés par la Russie et du droit international... "En face" la retenue est de mise justement, avec des sanctions qui ne sont qu'économiques et non des menaces de guerre.
Réponse de le 29/01/2015 à 21:38 :
menaces de guerre ? alors que Kiev a bombardé les populations civiles de l'est.
Kiev a déjà annoncé au moins 40 invasions russes en un an, et personne n'a encore pu prouver la présence de l'armée russe sur le sol ukrainien ( par contre c'est sur qu'il y a des tas de russes venus aider les copains à titre individuel ).
Réponse de le 29/01/2015 à 21:42 :
Il suffit de regarder la carte des des pays membres de l'OTAN pour comprendre la réaction légitime des Russes.
Réponse de le 29/01/2015 à 21:57 :
les Russes ont mis leur pays au milieu des bases de l'Otan, ça prouve bien qu'ils sont agressifs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :