La Banque centrale russe crée la surprise en baissant son taux directeur

 |   |  282  mots
La Banque centrale russe tempère sa politique monétaire très restrictive en l'abaissant de 2 points à 15%.
La Banque centrale russe tempère sa politique monétaire très restrictive en l'abaissant de 2 points à 15%. (Crédits : reuters.com)
Le taux directeur passe à 15%, il avait été augmenté de 6,5 points à 17% en décembre lors du krach du rouble. L'institution veut atténuer la sévère récession attendue cette année en Russie.

Quand la politique monétaire joue aux montagnes russes... La Banque centrale de Russie a annoncé ce vendredi 30 janvier, et à la surprise générale, une baisse de son taux directeur. L'institution a ainsi décidé de le baisser à 15%. En décembre dernier, il avait bondi de 7,5 points passant de 9,5 à 10,5 avant de s'envoler à 17% le 16 décembre pour sauver un rouble en plein krach. Pour rappel, le taux directeur était de 5,5% début 2014.

Cette décision a alimenté la baisse du rouble face à l'euro et au dollar. Vers 11h GMT, l'euro cotait 81,37 roubles, et le dollar s'échangeait 71,67 roubles.

Rouble

La décision d'abaisser ce taux d'intérêt a été prise afin d'atténuer la récession qui a touché l'économie russe par la superposition des sanctions internationales, et de l'effondrement des cours du pétrole, principale ressource du pays. La banque centrale russe table sur une baisse de 3,2% du PIB en 2015 après une croissance de 0,6% en 2014, contre 1,3% en 2013.

Les attentes d'inflation se sont stabilisées

La hausse de décembre a permis "une stabilisation des attentes d'inflation et de dépréciation (de la monnaie, ndlr) comme l'attendait la Banque de Russie", a estimé cette dernière.

"L'accélération actuelle de l'inflation est provoquée par un ajustement rapide des prix à la dépréciation du rouble, ce qui constitue un facteur temporaire", a-t-elle cependant assuré.

A plus long terme, "les pressions inflationnistes vont être contenues par la baisse de l'activité économique", assure l'institution, qui prévoit un retour du taux annuel d'inflation sous 10% d'ici à la fin de l'année. Le taux annuel d'inflation a dépassé 11% fin 2014 et il pourrait selon les autorités dépasser 15% au printemps.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2015 à 22:44 :
Les invasions de Poutine coûtent cher aux russes.
a écrit le 31/01/2015 à 14:20 :
Les sanctions européïstes contre la Russie constituent un accélérateur aux prévisions de croissance du pays. ce dernier cherchait à transférer une partie des productions étrangères au niveau local, en effet le pays se développe et sans ce projet ces importations deviendraient considérables. Le transfert se fait plus tôt et profite à la Russie. Après un ballotement inévitable sur 2 ou 3 ans, dû surtout à la baisse des prix de pétrole, le Pib russe va exploser. Il en sera tout autrement pour nos pays.
Réponse de le 31/01/2015 à 15:16 :
" Le transfert se fait plus tôt et profite à la Russie"
2 décennies que Poutine n'a pas suffisamment modernisé au regard de l'argent qui entrait en Russie. Et les oligarques ont placé et investit en dehors de la Russie. Les moutons tondus: le peuple. Juste le minimum syndical histoire. L'économie russe explose. Les prix de hydrocarbures remonteront très peu. Tout est à faire en Russie, 10 années au mini pour de réelles retombées économiques. 20 ans pour se mettre au niveau occidental actuel. Donc, dans 2035, le pays sera toujours à la traine. Pendant ce temps, Asie et Afrique avancent à pas de géant. Les chercheurs, créateurs, inventeurs, artistes ne sont performants que dans environnement libre, ouvert, démocratique, non corrompu, bagarreur, dans le bon sens du terme. Actuellement c'est retour vers le futur. Bon courage aux russes, surtout en dehors de grosses villes, dans les campagnes.
a écrit le 30/01/2015 à 20:34 :
1. Qu'est-ce qu'il y a de surprenant dans cette décision ? Par exemple, Jaques Sapir a dit en décembre que la banque centrale russe devrait baisser le taux directeur pas plus tard que la fin de janvier, sinon cela aggraverait les problèmes de l'économie russe. La pression inflationiste en Russie ne dépend pas trop du taux directeur. L'efficacité d'un taux directeur élevé, comme une mesure contre les spéculations contre le rouble, est très relative. Par contre, il peut influencer négativement aux crédits aux entreprises et ménages, donc, ralentir l'activité économique.
2. Concernant l'inflation, mon ami de Moscou m'a dit aujourd'hui que la hausse des prix dans son panier de supermarché est de 30-50%, y compris les produits fabriqués en Russie. Donc, peu d'optimisme pour les chiffres officielles (une bonne part des produits importés n'est pas encore ajousté au niveau des prix).
a écrit le 30/01/2015 à 20:26 :
2015, AQUISITIONS FRANCAISES ET AUTRES INVESTISSEMENTS A L’ETRANGER DEPUIS LE DEBUT DE L’ANNEE :
-
05-01-15, Vibrac, laboratoire vétérinaire, vient d’acquérir pour 410 millions de dollars de deux antiparasitaires pour chien à l'américain Eli Lilly.
06-01-15, Seb se renforce au capital de sa filiale chinoise Supor, en passant de 71,44 à 73,02%.
06-01-15, CIAT, Compagnie Industrielle d'Applications Thermiques racheté par l’américain UTC, United Technologies Corporation , Ain.
07-01-15, Bureau Veritas, annonce l'acquisition de 70% de la société chinoise Shandong Chengxin Engineering Consulting & Supervision (Shandong Chengxin), spécialisée dans le contrôle de la construction d'infrastructures électriques, thermique, éolienne, hydraulique, solaire et biomasse.
Veritas est présent dans 145 pays dans le monde, compte 65 000 employés pour un chiffre d'affaires annuel d'environ 4 milliards d'euros. Elle réalise des missions d'audit et d'inspection de produits, d'équipements et de sites entiers pour plus de 400 000 entreprises clientes travaillant dans de nombreux secteurs industriels.
08-01-15, Safran annonce, via sa société Hispano-Suiza, la construction d’une nouvelle usine de production, fin 2016, près de l'usine d'Hispano-Suiza Polska, en 2016, 40 millions d’euros investis pour la production de pièces de moteurs aéronautiques. Pour répondre aux besoins de ses deux sociétés Snecma et Techspace Aero, sur les programmes LEAP et Silvercrest.
09-01-15, la Société Générale compterait racheter 26% de la banque polonaise Alior, pour 324 millions d'euros.
09-01-15, Maroc, SNCF et ONCF ont créé une filiale commune pour la maintenance des futurs TGV du royaume, avec un contrat d’entretien de 175 millions/15ans et un de maintenance de 90 millions d’euros.
14-01-15, Blablacar, la start-up française, leader du covoiturage, débarque sur les routes indiennes, après Russie et la Turquie.
15-01-15, Le groupe français Arelis et le groupe indien Crompton Greaves annoncent la signature d’un accord portant sur les composants et sous-ensembles électroniques destinés à l’aérospatial, à la défense, à l’énergie et aux télécommunications, Arelis devient fournisseur de l’aéronautique et défense indienne.
15-01-15, Safran inaugure une nouvelle usine Messier-Bugatti-Dowty en Malaisie, 10000m2, destinée à la production de disques en carbone pour notamment les monocouloirs des familles Boeing 737 et Airbus A320.
15-01-15, Air Liquide rachète l'allemand Optimal Medical Therapies spécialisé dans les thérapies par perfusion à domicile.
16-01-15, Assystem finalise l’acquisition de Radicon Gulf Consult en Arabie Saoudite et remporte un contrat pour le Ministère de l’Intérieur saoudien de 5 millions d’euros. Ingénierie de sécurité de plus de 220 bâtiments (ateliers, bureaux, centres sportifs, théâtres, restaurants et logements) répartis sur 6 sites entre La Mecque et Médine.
20-01-15, Schlumberger investit 1,7 milliard de dollars, soit 45,65% du groupe russe spécialisé dans les forages pétroliers, Eurasia Drilling Company (EDC).
Schlumberger est enregistrée aux Antilles néerlandaises, ses 4 sièges sont, 1 aux Etats-Unis, 1 au Pays-Bas, 2 en France, à Montrouge et Paris et son centre de R & D est à Clamart.
20-01-15, Compin, spécialisée dans la fabrication de sièges pour trains et autobus, achète la société espagnole Fainsa, sa concurrente directe sur ce segment.
23-01-15, Optimum Tracker, spécialiste des trackers solaires, s’installe au Maroc.
26-01-15, Snecma/Safran, Chine, la coentreprise Sichuan Services Aero Engine Maintenance Company (SSAMC), entre CFM et Air China (4/60ù), maintenance des moteurs CFM56, va agrandir son usine.
27-01-15, JC Decaux prévoit de faire une offre d’achat sur les actifs publicitaires européens de son concurrent américain Clear Channel Outdoor, en espérent que les autorités de la concurrence laisse faire.
30-01-15, Chine , Europlasma signe un nouveau contrat pour la vitrification des fumées d’incinérations d’ordures ménagères, la province de Guangdong, la plus peuplée, au sud, frontalière avec Hongkong. L'unité d'incinération chinoise, qui a une capacité de 30 tonnes par jour, sera la sixième au monde à être équipée, en 2016, d'une torche à plasma.
-
On peut aussi y ajouter, tous bénéfices pour les emplois dans l’hexagone :
07-01-15, Le groupe chinois Shenan Group, spécialiste de la fabrication d’éclairage LED, signe un accord de partenariat avec le conseil général de la Meuse pour implanter une usine à Verdun. La société LED France investira 75 millions d’euros dans la construction d’une usine de 60 000 mètres carrés qui doit créer 200 emplois.
26-01-15, Alexion, laboratoire américain spécialisée dans la lutte contre les maladies rares potentiellement mortelles, a décidé d’ouvrir à Paris son premier centre de R&D étranger. France, le pays idéal pour accélérer le développement de traitements contre les maladies rares.
A suivre……..
Alain d
Réponse de le 31/01/2015 à 9:14 :
Oui à l'export et surtout dans les domaines de pointe, en général, nos champions n'ont pas de problèmes, et le sérieux, l'expertise et la qualité française est appréciée et récompensée.
Ou ca coince, les ETI et PMI qui n'exportent pas et qui sont concurrencées par les importations étrangères. Lorsque que nos gouvernants auront compris que c'est là qu'il faut mettre le paquet, soit continuer de baisser les couts de productions, soit réorienter les petites entreprises vers l'exportation et ne pas chercher à lutter contre des importations low cost, un grand pas sera aura été réalisé. Nous avons bien le droit de rêver?
Réponse de le 31/01/2015 à 14:32 :
Schlumberger n'est plus considérée comme une entreprise française, le siège est maintenu uniquement pour la R&D française qui comme chacun le sait est subventionnée dans notre pays. Au delà l'énumération oiseuse que vous faites n'apporte rien à la réflexion économique, chaque grosse entreprise réalise des opérations puisque sont chiffre d'affaire grimpe de 2 % au minimum chaque année. Lorsque l'on fait plusieurs milliards (voir le Fortune Global 500) cela correspond forcément à des opérations.
La question justement est celle de la concentration des entreprises. Dans 15 ans il ne restera plus que les 5 ou 600 premières. Le phénomène est accéléré pour elles en période de régression généralisée telle que nous la connaissons. Là est le vrai problème dont il faut parler.
a écrit le 30/01/2015 à 19:58 :
Oui mais les étrangers bradent aussi leurs entreprises aux nôtres:
Et la balance est à l'avantage des entreprises françaises depuis 10 années.
Désolé pour le french bashing et votre aveuglement.
-
Quelques opérations en 2014, la réalité:
Xavier Niel rachète Orange Suisse pour 2,3 milliards.
Xavier Niel rachète Monaco Telecom pour 322 millions d'euros.
GDF débourse 335 millions de dollars pour racheter Ecova aux Etats-Unis.
Gemalto, leader mondial de la sécurité numérique rachète un spécialiste américain, Marquis ID Systems (MIDS).
InVivo NSA rachète le n°3 du petfood au Brésil.
Zodiac Aerospace rachète l’américain Envivo Systems, spécialisée dans le conditionnement d’air pour l’aviation d’affaires et les hélicoptères.
Gemalto a racheté aussi le spécialiste américain SafeNet pour 890 millions $.
Renault/Nissan rachète le constructeur Lada/Avtovaz .
Atos rachète la division informatique de l'américain Xerox, 855 millions.
BioAlliance Pharma rachète le danois Topotarget, acteur majeur dans le traitement des cancers rares en Europe.
CMA-CGM, 3ème transporteur maritime par conteneurs, vient d’acquérir OPDR Maroc, transporteur maritime appartenant au groupe allemand Bernhard Schulte.
CMA-CGM s’est aussi allié avec China Shipping Container Lines (CSCL) et United Arab Shipping Company (UASC) pour le partage des navires et des routes Asie-Europe et Asie-Pacifique.
Dassault rachète 8% de son capital à Airbus Group, pour 794 millions
Dassault Systèmes rachète l'américain Accelrys.
Total a annoncé est entré au capital de la société américaine Aquion Energy, spécialisée dans les technologies de stockage d'énergie provenant surtout de sources renouvelables comme le solaire ou l'éolien.
Nexter rachète à 100%, au groupe anglais Chemring, les deux sociétés Mecar et Simmel Difesa, pour 168 millions.
Sanofi va racheter 12% de l'américain Alnylam pour 700 millions $.
Altran rachète la société américaine Foliage.
Bonduelle rachète une nouvelle usine de surgelés au Canada pour 6 millions $
Publicis s'offre l’américain Sapient, spécialiste de marketing et communication numériques pour 3,7 milliards de dollars.
Publicis prend aussi 20% de l'agence israélienne Matomy Media, pour Publicis prend aussi 20% de l'agence israélienne Matomy Media.
EDF rachète le britannique Porterbrook, au sein d’un consortium (EDF, Allianz, Hastings, Alberta Investment Management)
Une petite fusion franco-française dans l’aérostructure, Aerolia et Sogerma créent le n°1 européen.
Piriou s’implante en Algérie dans une coentreprise Ecorep-Piriou, 51/49% et envisage aussi d’ouvrir un 3ème site sur Hô Chi Minh.
L’Oréal, rachète le brésilien Emporio Body Store au Brésil.
L'Oréal rachète le brésilien Niely Cosmeticos, pour 140 millions.
A aussi racheté 8% de son capital à Nestlé, pour plus de 4 milliards.
Michelin à racheté le spécialiste brésilien de la gestion de flottes de poids lourds par internet, Sascar, pour 440 millions.
BNP Paribas rachète BGZ à Rabobank pour 1 milliard.
Lactalis s'ouvre les portes de l'Inde en rachetant Tirumala, pour ~200 millions
Carrefour rachète à Rewe 53 supermarchés Billa en Italie.
Thales achète LiveTV, la connectivité pour avions, pour 400 millions $.
Klépierre, spécialiste européen des centre commerciaux rachète le néerlandais Corio, pour plusieurs milliards.
Accor rachète les murs de 97 hôtels en Europe, appartenant au britannique Moor Park Capital Partners pour 722 millions d'euros.
Hachette Book (Lagerdère) rachète le n°6 américain Perseus Book.
Norbert Dentressangle fait l’acquisition de Jacobson aux Etats pour 560 millions
Bénéteau a racheté un fabricant de bateaux à moteurs américain, RecBoats.
Numericable a racheté , à Omer Telecom Limited l'opérateur virtuel Virgin Mobile, pour 325 millions d'euros.
Tarkett rachète le polonais Gamrat.
Safran/Snecma (qui est associé à GE pour les moteurs CFM, une affaire en or), investit au Maroc 1 Mrds dans la recherche, crée une co-entreprise en Inde pour les M2000, ouvre un centre de recherche dédié aux composites dans l’Essonne, Safran rachète les activités distribution électrique et solutions intégrées pour cockpit de la société aéronautique américaine Eaton Aerospace.
Alstom ferroviaire :
- sélectionné pour moderniser le métro de Mexico
- installe une deuxième usine à Astana, Kazakhstan, en coopération avec Transmashholding (TMH), dont il détient 25%.
- Inde, turbines pour centrales à charbon, signature pour le métro de Kochi, création d’un centre de R&D à Vadodara, signe aussi 3 contrats de réseaux haute tension.
- signe un contrat en Australie pour la signalisation automatisée des trains de Sydney.
- remporte un contrat pour des autorails sur la région d’Alger. Il a déjà fourni les tramways d’Alger, Oran, Constantine, Ouargla, Mostaganem, Sétif.
- créé un société mixte avec Soyouz, 51/49% et racheté une holding de fabrication d’équipements énergétiques haute-tension de Soyouz à Mojaïsk.
Etc…..
Alain d
a écrit le 30/01/2015 à 15:51 :
la bourse Russe est haut depuis 3 ans et demi...ils remercient tous les occidentaux qui ont bradé leurs actifs russes aux plus bas sur fonds d'incantations des médias occidentaux et de leurs porte voix les bobos-atlantistes.....en attendant tous les jours nous perdons des emplois à cause des sanctions et nos agriculteurs se voient remplacés par des fournisseurs des pays émergents....où est la défense des intérêts de la France dans notre posture ?
Réponse de le 30/01/2015 à 16:27 :
Les intérêts de la France sont en train d'être vendus à l'étranger depuis des années. Sans parler de tous nos anciens acquis sociaux qui sont en train d'être détricotés (SMIC, CDI, travail dominical, retraites, ...).

Valls (Monsieur, pardon) est actuellement en Chine et demande aux Chinois d'investir chez nous, on a pas fini d'en baver, je le cite :

"La France est un pays qui vous attend, mon gouvernement souhaite lever tous les obstacles pour permettre à tous les investisseurs chinois de venir. Ne craignez ni notre droit, ni notre droit social, ni la réalité française, au contraire".

Va falloir changer nos habitudes de votes si on veut changer la politique française.

A bon entendeur.
Réponse de le 30/01/2015 à 16:38 :
Vous avez parfaitement raison, la france defend les interêts americains et non les siens.
Réponse de le 31/01/2015 à 2:27 :
La bourse russe au plus haut avec un P/E de 4,8 lol ! C'est radio Moscou et la propagande désinformation ici ?
Réponse de le 31/01/2015 à 9:26 :
Je ne sais pas si "la france defend les interêts americains et non les siens"
Mais d'après les listes qui ont été déposées ici, les entreprises françaises avalent un maximum d'américaines. C'est même surprenant, alors continuons à défendre "les interêts americains " de cette manière. Mais comme écrit "Trader" vous devez trop écouter radio Moscou.
a écrit le 30/01/2015 à 15:27 :
La Russie est un pays riche en ressouces naturelles et pas seulement en pétrole comme on voucrait nous le faire croire. Il faut que ce pays se réorganise en fonction de ses propres intérêts, comme d'ailleurs la France devrait le faire :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :