La Banque centrale russe crée la surprise en baissant son taux directeur

Le taux directeur passe à 15%, il avait été augmenté de 6,5 points à 17% en décembre lors du krach du rouble. L'institution veut atténuer la sévère récession attendue cette année en Russie.
La Banque centrale russe tempère sa politique monétaire très restrictive en l'abaissant de 2 points à 15%.
La Banque centrale russe tempère sa politique monétaire très restrictive en l'abaissant de 2 points à 15%. (Crédits : reuters.com)

Quand la politique monétaire joue aux montagnes russes... La Banque centrale de Russie a annoncé ce vendredi 30 janvier, et à la surprise générale, une baisse de son taux directeur. L'institution a ainsi décidé de le baisser à 15%. En décembre dernier, il avait bondi de 7,5 points passant de 9,5 à 10,5 avant de s'envoler à 17% le 16 décembre pour sauver un rouble en plein krach. Pour rappel, le taux directeur était de 5,5% début 2014.

Cette décision a alimenté la baisse du rouble face à l'euro et au dollar. Vers 11h GMT, l'euro cotait 81,37 roubles, et le dollar s'échangeait 71,67 roubles.

Rouble

La décision d'abaisser ce taux d'intérêt a été prise afin d'atténuer la récession qui a touché l'économie russe par la superposition des sanctions internationales, et de l'effondrement des cours du pétrole, principale ressource du pays. La banque centrale russe table sur une baisse de 3,2% du PIB en 2015 après une croissance de 0,6% en 2014, contre 1,3% en 2013.

Les attentes d'inflation se sont stabilisées

La hausse de décembre a permis "une stabilisation des attentes d'inflation et de dépréciation (de la monnaie, ndlr) comme l'attendait la Banque de Russie", a estimé cette dernière.

"L'accélération actuelle de l'inflation est provoquée par un ajustement rapide des prix à la dépréciation du rouble, ce qui constitue un facteur temporaire", a-t-elle cependant assuré.

A plus long terme, "les pressions inflationnistes vont être contenues par la baisse de l'activité économique", assure l'institution, qui prévoit un retour du taux annuel d'inflation sous 10% d'ici à la fin de l'année. Le taux annuel d'inflation a dépassé 11% fin 2014 et il pourrait selon les autorités dépasser 15% au printemps.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 31/01/2015 à 22:44
Signaler
Les invasions de Poutine coûtent cher aux russes.

à écrit le 31/01/2015 à 14:20
Signaler
Les sanctions européïstes contre la Russie constituent un accélérateur aux prévisions de croissance du pays. ce dernier cherchait à transférer une partie des productions étrangères au niveau local, en effet le pays se développe et sans ce projet ces ...

le 31/01/2015 à 15:16
Signaler
" Le transfert se fait plus tôt et profite à la Russie" 2 décennies que Poutine n'a pas suffisamment modernisé au regard de l'argent qui entrait en Russie. Et les oligarques ont placé et investit en dehors de la Russie. Les moutons tondus: le peuple...

à écrit le 30/01/2015 à 20:34
Signaler
1. Qu'est-ce qu'il y a de surprenant dans cette décision ? Par exemple, Jaques Sapir a dit en décembre que la banque centrale russe devrait baisser le taux directeur pas plus tard que la fin de janvier, sinon cela aggraverait les problèmes de l'écono...

à écrit le 30/01/2015 à 20:26
Signaler
2015, AQUISITIONS FRANCAISES ET AUTRES INVESTISSEMENTS A L’ETRANGER DEPUIS LE DEBUT DE L’ANNEE : - 05-01-15, Vibrac, laboratoire vétérinaire, vient d’acquérir pour 410 millions de dollars de deux antiparasitaires pour chien à l'américain Eli Lilly....

le 31/01/2015 à 9:14
Signaler
Oui à l'export et surtout dans les domaines de pointe, en général, nos champions n'ont pas de problèmes, et le sérieux, l'expertise et la qualité française est appréciée et récompensée. Ou ca coince, les ETI et PMI qui n'exportent pas et qui sont co...

le 31/01/2015 à 14:32
Signaler
Schlumberger n'est plus considérée comme une entreprise française, le siège est maintenu uniquement pour la R&D française qui comme chacun le sait est subventionnée dans notre pays. Au delà l'énumération oiseuse que vous faites n'apporte rien à la ré...

à écrit le 30/01/2015 à 19:58
Signaler
Oui mais les étrangers bradent aussi leurs entreprises aux nôtres: Et la balance est à l'avantage des entreprises françaises depuis 10 années. Désolé pour le french bashing et votre aveuglement. - Quelques opérations en 2014, la réalité: Xavier...

à écrit le 30/01/2015 à 15:51
Signaler
la bourse Russe est haut depuis 3 ans et demi...ils remercient tous les occidentaux qui ont bradé leurs actifs russes aux plus bas sur fonds d'incantations des médias occidentaux et de leurs porte voix les bobos-atlantistes.....en attendant tous les ...

le 30/01/2015 à 16:27
Signaler
Les intérêts de la France sont en train d'être vendus à l'étranger depuis des années. Sans parler de tous nos anciens acquis sociaux qui sont en train d'être détricotés (SMIC, CDI, travail dominical, retraites, ...). Valls (Monsieur, pardon) est a...

le 30/01/2015 à 16:38
Signaler
Vous avez parfaitement raison, la france defend les interêts americains et non les siens.

le 31/01/2015 à 2:27
Signaler
La bourse russe au plus haut avec un P/E de 4,8 lol ! C'est radio Moscou et la propagande désinformation ici ?

le 31/01/2015 à 9:26
Signaler
Je ne sais pas si "la france defend les interêts americains et non les siens" Mais d'après les listes qui ont été déposées ici, les entreprises françaises avalent un maximum d'américaines. C'est même surprenant, alors continuons à défendre "les inte...

à écrit le 30/01/2015 à 15:27
Signaler
La Russie est un pays riche en ressouces naturelles et pas seulement en pétrole comme on voucrait nous le faire croire. Il faut que ce pays se réorganise en fonction de ses propres intérêts, comme d'ailleurs la France devrait le faire :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.