Chine : les exportations redécollent en février

 |   |  395  mots
Pékin avait enregistré sur l'année passée un excédent commercial historique de 2.350 milliards de yuans.
Pékin avait enregistré sur l'année passée un excédent commercial historique de 2.350 milliards de yuans. (Crédits : reuters.com)
Après un fléchissement en janvier, les exportations chinoises ont grimpé de 48,9% sur un an en février. Les importations ont pour leur part continué de baisser, de 20,1%. L'excédent commercial a ainsi atteint un nouveau record.

Nouveau record pour l'excédent commercial en Chine. En février, il a atteint 370,5 milliards de yuans (plus de 60 milliards de dollars), exacerbé par un nouveau plongeon des importations et un fort rebond des exportations, ont annoncé dimanche 8 mars les douanes chinoises.

Une accélération des livraisons

La deuxième économie mondiale a vu ses exportations grimper de 48,9% sur un an le mois dernier, à 1.040 milliards de yuans (l'équivalent de 155 milliards de dollars), selon les douanes, qui ne fournissaient dans un premier temps que des chiffres dans la devise chinoise. C'est un rebond notable après le repli de 3,2% sur un an enregistré par les exportations chinoises en janvier, sur fond de conjoncture internationale maussade. Les exportations du pays, numéro un mondial des échanges manufacturés, avaient d'ailleurs fléchi de 4,9% sur l'ensemble de 2014.

D'après l'administration des douanes, la récente embellie s'explique par une accélération des livraisons assurées par les exportateurs chinois, qui "se sont précipités" pour honorer leurs commandes avant les longs congés du Nouvel an lunaire débutés le 19 février. En outre, un décalage calendaire (le Nouvel an lunaire tombait fin janvier en 2014) était à l'origine d'un effet de comparaison favorable.

Les importations poursuivent leur baisse

A l'inverse, les importations du géant asiatique ont encore une fois piqué du nez. Après avoir déjà reculé de 19,7% en janvier (le recul le plus marqué depuis cinq ans), elles ont dégringolé de 20,1% sur un an en février, à 666,1 milliards de yuans (l'équivalent de 99,6 milliards de dollars).

Après la stagnation enregistrée pour l'ensemble de 2014, c'est un nouveau signal inquiétant pour la demande intérieure du pays, dont l'essoufflement nourrit le ralentissement de l'activité économique et la contraction du secteur manufacturier.

737,4 milliards de yuans de surplus entre janvier et février

Dans ces conditions, l'excédent commercial de Pékin ne pouvait que gonfler, atteignant un pic historique inédit après le sommet de 366,9 milliards de yuans de janvier. Sur les deux premiers mois de l'année, janvier et février cumulés, la Chine a dégagé un surplus de 737,4 milliards de yuans, soit multiplié une douzaine de fois par rapport à celui de la période comparable de 2014.

Pékin avait enregistré sur l'année passée un excédent commercial historique de 2.350 milliards de yuans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2015 à 22:04 :
Oui, on sait, depuis 2008, y'a toujours un mois ou un autre ou la Chine nous annonce repartir.
Mais dans la réalité des chiffres, c'est depuis 7 années la dégringolade inexorable.
Evidement, la reprise au Etats-Unis et en Europe va freiner durant 2 ou 3 ans la chute.
Mais comme les prix et salaires explosent en Chine et que l'Occident a plutôt baissé ses couts du travail et modéré ses salaires, les jeux sont faits, rien ne va plus pour l'Empire du Milieu.
a écrit le 08/03/2015 à 14:43 :
Oouuuuffffff !!! ^
Réponse de le 08/03/2015 à 22:06 :
Et encore?
Réponse de le 09/03/2015 à 14:50 :
Ouf, ça nous soulage à tous. Pas à toi ?…. la famille ?….

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :