Simon Pinto : "les entreprises cherchent "un copilote " dans la gestion de leurs flux"

 |   |  283  mots
La Chine est le quatrième fournisseur mondial de la France et son neuvième client. Les transporteurs internationaux jouent un rôle prépondérant dans la fluidité de ces échanges commerciaux. Bansard International, organisateur international de transport et de logistique, a bien compris la tendance du marché en s'implantant dès 2004 en Chine. Sur place, 130 collaborateurs traitent plus de 10 000 tonnes de fret aérien et 22 000 conteneurs par an. Son PDG, Simon Pinto, parle de l'évolution des échanges en Chine.

Quelles sont les besoins logistiques des entreprises françaises ?

Les entreprises s'approvisionnant en Chine travaillent de plus en plus en flux tendus. Elles recherchent un partenaire réactif, flexible et fiable leur permettant d'obtenir le même niveau de qualité de service au départ et à destination. En combinant l'expertise locale de nos équipes chinoises au savoir-faire de nos dirigeants expatriés, nous trouvons les solutions aux problèmes rencontrés par les entreprises dans la gestion de leurs flux avec la Chine, comme avec Sagem dans l'approvisionnement de ses usines.

Comment voyez-vous l'évolution des échanges entre la France et la Chine dans les prochaines années ?

Si la prépondérance du marché est aujourd'hui à l'importation depuis la Chine, certaines entreprises françaises saisissent les opportunités qu'un marché de 1,3 milliards de personnes peut offrir. Elles ont besoin d'acheminer leurs marchandises en Chine et de les livrer à leur client via des plateformes logistiques et un réseau de distribution couvrant l'ensemble du territoire. Bansard International a déployé sept bureaux en Chine ainsi qu'un centre logistique à Shanghaï pour accompagner des PME et des grands groupes internationaux dans la mise en place de leur supply chain à l'import comme à l'export. Ainsi, nous distribuons les produits textiles pour Carrefour sur ses 110 points de vente en Chine.

Quelles sont les perspectives de Bansard International en Chine ?

Notre objectif est de doubler le chiffre d'affaires d'ici 2012. Nous allons ouvrir trois nouveaux bureaux et une plateforme logistique couvrant le Sud de la Chine.
Nous restons au plus proche des problématiques de nos clients et nous veillons à établir avec eux une relation de confiance durable, devenant leur véritable copilote dans la gestion de leur supply chain.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :