La Pologne indécise sur les OGM

 |   |  357  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : latribune)
Le président polonais vient de mettre son véto à une loi autorisant les organismes génétiquement modifiés (OGM), même si, officiellement, il n'est pas opposé à leur utilisation.

Le débat sur les OGM est récurrent en Pologne et va continuer avec le refus du président Bronislaw Komorowski (Plateforme civique, PO, centre droit) de signer la nouvelle loi encadrant leur utilisation. Alors que ce sont des députés de son parti qui ont écrit et voté le texte.

Lors de la précédente législature, le parti Droit et Justice du défunt président Lech Kaczynski avait fait totalement interdire leur usage dans le pays. Cette décision visait à plaire à l?opinion publique, les Polonais étant largement opposés à ces cultures.

Clauses de sauvegarde

Sauf que cette interdiction contrevient au droit européen. Varsovie cherche donc aujourd'hui à se mettre en règle. Actuellement, la mise sur le marché d?une nouvelle plante génétiquement modifiée se décide au niveau européen.

Les Etats ne peuvent s?y opposer chez eux qu?en utilisant une clause de sauvegarde. Ce que font par exemple l?Autriche ou la Hongrie.

Opposition citoyenne

Les députés polonais (issus majoritairement du parti du Président et du Premier ministre) ont ainsi voté en juillet dernier une nouvelle loi autorisant les OGM et jugée par certains beaucoup trop favorable.

L?opposition populaire a été importante et une pétition a été signée par 25 000 personnes. Des manifestations ont eu lieu à Varsovie.

Retour à la Sejm

Cette loi n'entrera probablement pas en application. Après avoir consulté de nombreux experts, le président de la République a décidé de ne pas signer le texte et de le renvoyer devant la chambre basse, la Sejm. Ce que n'a pas manqué de critiquer le ministre de l'Agriculture.

Selon le Bronislaw Komorowski, les dispositions du nouveau texte sont toujours contraires au droit européen et la consultation populaire a été insuffisante alors qu?elle est "nécessaire". Il a tenu à souligner que des amendements très favorables aux OGM avaient été ajoutés au dernier moment, ce qui n?était pas "une bonne pratique législative".


Lire la suite de l'article : La Pologne indécise sur les OGM.

 Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2011 à 10:25 :
les citoyens n'ont pas voté pour une telle europe..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :