Les centrales nucléaires européennes seront testées à l'automne

Les dirigeants de l'UE se sont accordés sur des contrôles de leurs réacteurs. Mais les modalités de ces opérations restent à préciser.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : latribune)

Les Européens veulent tirer les conséquences de la catastrophe japonaise. Les dirigeants de l?UE se sont donc entendus, mardi 25 mars, sur la nécessité de tester la sécurité des 157 réacteurs nucléaires répartis dans seize pays de l?UE.

"Les contrôles seront menés par les autorités nationales compétentes", précisent les conclusions de la rencontre. Une phrase qui peut être interprétée de plusieurs manières. Pour la France, il est clair que les autorités de chaque pays doivent tester leurs propres centrales. "Le mix énergétique est de la compétence des Etats membres", a insisté Nicolas Sarkozy devant la presse, reprenant une phrase du texte final de la réunion.

Mais d?autres, dont le commissaire européen en charge de l?Energie, Günther Oettinger, aimeraient que les centrales européennes soient contrôlées par des équipes multinationales, composées d?experts nationaux.

Critères

"Pour la crédibilité des tests, il est mieux de recourir à des groupes multinationaux", estime une source diplomatique. Mais la France semble avoir pris les devants, en chargeant l?Autorité de sûreté nucléaire de mener cet audit.

Simulations de tsunamis, de tremblements de terre, de coupures d?électricité ou d?attaques terroristes: les critères seront définitivement arrêtés en juin, au niveau européen, en concertation avec la Commission, les Etats membres et des experts.

Réserves britanniques

Puis les tests pourraient être menés à l?automne, et les résultats connus avant la fin de l?année. "Les résultats devront être rendus publics", peut-on lire dans les conclusions du sommet. Une transparence notamment poussée par la France et l?Allemagne.

Les Etats décideront eux-mêmes la suite qu?il conviendra de donner à ces contrôles. "Si les tests n?étaient pas concluants, en France, [les centrales] seront fermées", a affirmé le président Nicolas Sarkozy. La chancelière allemande et son homologue espagnol sont allés dans le même sens. Les trois pays regroupent plus de la moitié du parc nucléaire européen. L'Allemagne a déjà annoncé le démantèlement programmé de sept centrales.


Lire la suite de l'article Les centrales nucléaires européennes seront testées à l'automne
 

 Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 07/04/2011 à 14:37
Signaler
Les japonais ont confiés la gestion de leur parc nucléaire à des sociétés privés et c'est bien là le probleme !!!! En France le gestionnaire du parc aura toujours la possibilité d'exercer un droit de retrait !!! C'est pour arrêter aussi avec la cult...

à écrit le 31/03/2011 à 14:13
Signaler
L'ASN, le CEA, EDF, AREVA, ce sont des bastions de notre très cher "corps des mines". Pour lancer un audit pertinent ne serait-il pas préférable d'aller chercher des ingénieurs Allemand, britanniques, nippons ou américains? des gens de culture diffé...

à écrit le 29/03/2011 à 7:46
Signaler
Test à l'automne....Je vous rappelle que les centrales japonaises étaient arrêtées mais que les circuits de secours n'ont pas fonctionné. Soit, c'est en provoquant l'ARRET volontaire des centrales que l'on sait réellement ce qu'il en est des secours....

à écrit le 28/03/2011 à 16:44
Signaler
"Les Européens veulent tirer les conséquences de la catastrophe japonaise". Non, sérieusement ? On va fermer nos centrales ? Comment ? Je rigole ? On va dire qu'elles sont toutes bonnes pour le service et que le nucléaire est ce qu'il y a de meille...

le 28/03/2011 à 21:24
Signaler
L'Europe est très diverse sur le nucléaire.L'allemagne reste anti nucléaire.Les Suédois ,après un moratoire songent à y revenir .La france reste pro-nucléaire(voir sondage de La tribune) Les italiens n'en veulent pas,etc .Il me semble donc qu 'une éq...

à écrit le 28/03/2011 à 11:51
Signaler
Si on veut vraiment bien crédibiliser ce controle ,on doit plutot le confier à des équipes multinationales qui doivent rendront un rapport public en toute transparence,comme les y contraint la loi de transparence nucléaire dite TSN.

à écrit le 28/03/2011 à 11:42
Signaler
Des controles systematiques étaient faits il y a 25 ans :serait-ce que ceux -ci ne sont plus de mise qu'ils réflechissent à ce qui doit etre fait ?

à écrit le 28/03/2011 à 11:33
Signaler
Mais je croyais que le president de l'ASN avait declare semaine derniere qu'il n'y avait aucune raison de fermer des reacteurs francais ? Se moquerait-on de nous ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.