La réforme des traités européens est pour bientôt

 |   |  186  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La France et l'Allemagne présenteront prochainement des propositions sur une réforme des traités européens pour permettre une plus grande intégration des politiques budgétaires de la zone euro, a déclaré mardi Nicolas Sarkozy .

"Avec Mme Merkel, nous allons prochainement faire des propositions s'agissant de la modification des traités pour empêcher que les pays puissent diverger dans les domaines budgétaire, économique et fiscal", a dit le président français devant le forum asiatique de Boao, à l'Elysée.

L'objectif sera de permettre une plus grande intégration des politiques budgétaires de la zone euro, a déclaré mardi Nicolas Sarkozy .

"Aucun pays avancé n'est à l'abri des conséquences d'un endettement excessif accumulé depuis des années", a-t-il ajouté.

Le président français a rappelé que l'Union européenne avait décidé d'agir en portant la puissance de frappe du Fonds européen de stabilité financière (FESF) à 1.000 milliards d'euros grâce à un mécanisme de levier.

Il s'est félicité de l'intervention de la Banque centrale européenne sur le marché secondaire des dettes souveraines.

"Nous nous félicitons que la BCE mette en oeuvre son programme d'achat de titres sur le marché secondaire afin de permettre le bon fonctionnement des canaux de transmission de la politique monétaire dans la zone euro", a-t-il expliqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2011 à 7:58 :
Le mieux pour l'Europe est que SARKO ne se présente pas à la prochaine élection. Qui veut encore de l'Europe à part les financiers ? Un vrais REFERENDUM et tout sera réglé.
a écrit le 23/11/2011 à 23:52 :
Il aurait fallu commencer par le début:
1. Inicialement, laisser aux peuples le droit par référendum d´avoir un destin commun europén.
2. Une fois ce point adopté, ne plus revenir dessus.
3. Du point 1. de destin commun se déduit un système commun de votation: tous les pays en même temps sans dicernement d´appartenance á un pays ou á un autre de l´union.
4. Faire voter les citoyens de l´europe dans ce systéme de vote collectif pour tout nouveau décret européen et pour valider l´entrée ou non d´un nouveau pays dans l´union européene.
5. Faire voter les citoyens européens pour choisir leurs représentants européens.




Réponse de le 26/11/2011 à 7:59 :
Il aurait été difficile de commencer par la fin, non ?
Réponse de le 28/11/2011 à 15:23 :
;-))

(On a monté les murs de la maison Europe sans faire de fondations).
a écrit le 23/11/2011 à 16:18 :
Tiens ! A quoi sert mon bulletin de vote ?
Les jeunes, en France, sont les moins demandeurs : Avec la crise, l'envie d'Europe des Français s'effondre (Sondage exclusif Atlantico / IFOP).
http://www.atlantico.fr/decryptage/crise-integration-europeenne-envie-europe-francais-effondre-sondage-exclusif-ifop-pour-atlantico-226889.html
Réponse de le 24/11/2011 à 0:00 :
Normal, vu la tentation de nos politiques et journalistes TV en temps de crise d´avoir un discours plus nationaliste et populiste.
Il suffit pour cela de remonter dans notre histoire européenne quelques 60 ou 80 ans en arrière: même causes, mêmes effets: l´europe a du mal á apprendre de son passé et de ses erreurs.
a écrit le 23/11/2011 à 16:06 :
De telles modifications devront être approuvées par referendum. Voter non équivaudra à une sortie de la zone euro.
Réponse de le 23/11/2011 à 18:02 :
Un référendum réservé aux jeunes de moins de 50 ans.
Tous les autres sont des vieux croutons qui ont la nostalgie du franc et des guerres Napoléennes.
Réponse de le 23/11/2011 à 23:27 :
Un référendum au niveau européen: tous les peuples votant ensemble au même moment, et sans distinction de nationalité: un vote d´un espagnol ayant le même poids que le vote d´un allemand.
a écrit le 23/11/2011 à 15:34 :
Il serait surtout intéressant et en urgence, en plus des traités, d'uniformiser les retraites. Surtout en fixant une date minimum de départ revalorisée en fonction de la durée de vie.
Ce qui résoudrait les problèmes de dettes, augmenterait fortement les PIB, l'activité en diminuant le chômage.
Qu'attendons-nous, d'être exsangue ???
livres-daniel-moinier.com
a écrit le 23/11/2011 à 15:12 :
Il était une fois la règle d'or inscrite dans le traité de Maastricht et jamais respectée depuis dix ans, remise au goût du jour opportunément et de façon démagogique récemment , et enterrée vivement et en catimini depuis.
a écrit le 23/11/2011 à 14:50 :
Une fois de plus bla-bla & co. Au lieu de nous bassiner les oreilles avec des projets de ceci ou de cela, de porter la capacité du FESF à 1.000 milliards ? et ne jamais rien faire, Tartarin ferait mieux de se taire et de faire, en l'occurence l'union fiscale avec l'Allemagne. Et vite, nos créanciers qui en ont marre d'attendre que les choses se fassent ne vont plus attendre. Si rien n'est fait d'ici 3 mois (et encore) c'en sera fini de l'Euro, il sera mort !
a écrit le 23/11/2011 à 13:07 :
Plutôt que de nous imposer le traité de lisbonne auquel on avait pourtant dit non avec les hollandais ! ils auraient pu se remettre en cause et améliorer les institutions ! on voit le piètre résultat aujourd'hui ! ue europe qui craque !
a écrit le 23/11/2011 à 11:59 :
l'europe va applaudir des revolutions pour la democratie sous d'autres contrées alors que chez nous tout est imposé.il me semble que nous,peuple français avont refusé par referendum, le traité de lisbonne à 54 pour cent.comment va t'on effectuer des modifications sur le traité actuel.
a écrit le 23/11/2011 à 11:57 :
Est ce que sarkosy et tous les autres fervent européens seront jugé pour responsable le jour ou l'europe (éclatera) car cela finira par arrivé,trop de différence entre pays,je parle du niveau des salaires,et nous, nous sommes tirés par le bas,nous nous en apperçevons de plus en plus.
a écrit le 23/11/2011 à 11:47 :
(Désolé pour la faute d´orthographe dans mon précedent message / je l´ai envoyé sans me relire).
[...] Pourquoi ne pas avoir un seul président de l´union européenne qui soit élu démocratiquement par les peuples (il bénéficierait en ce sens d´une plus grande légitimité), et non +/- 6 comme á présent, ce qui engendre une grande cacophonie: Barrosso (CE), Juncker (Eurogroupe), Van Rompuy (conseil européen), Ashton (représentante de l´Union pour les affaires étrangères), ...
a écrit le 23/11/2011 à 11:42 :
Réformer des traités sous la pression et l'urgence, quel infâme bricolage dont il ne sortira rien de bon.
a écrit le 23/11/2011 à 10:58 :
Il aurait suffi d'appliquer les traités existants. Ca n'a pas été le cas.

C'est la preuve du caractère artificiel et irréaliste du système.

L' Europe ne marche pas. Donc il nous faut plus d'Europe!
Réponse de le 23/11/2011 à 11:23 :
L'Europe c'est la logique Shadocks: plus ça rate plus ça a de chance que ça marche la prochaine fois et on en rajoute une couche!
a écrit le 23/11/2011 à 10:17 :
La jeunesse européene veut une europe fédérale et en a marre des politiques de m. actuels toutes formations politiques confondues qui sortent du même moule (pas un seul économiste, ingénieur, dirigeant d´entreprise, ... venant du terrain).
Quelques vieux croutons veulent fermer les frontières, revenir au Napoléon, aux guerres europénnes, au rejet des autres cultures europénnes, revenir á la langue gauloise, au chauffage au charbon, ...
Pourquoi ne pas avoir un seul président de l´union européenne élu démocratiquement par les peuples pour qu´il est une grande légitimité, et non +/- 6 comme á présent qui font n´importe quoi et son contraire: Barrosso (CE), Juncker (Eurogroupe), Van Rompuy (conseil européen), Ashton (représentante de l?Union pour les affaires étrangères), ...
Et une seule localisation (3 pour l´instant: Strasbourg, Luxembourg, et Bruxelles).
Pourquoi ne pas supprimer dans ce cas les présidents de chaque pays européen: il ne resterait que les assemblées nationales élues par chaque état fédéral avec leurs premiers ministres.
Pourquoi ne pas avoir une carte d´identité européenne, où serait mentionné seulement la ville de naissance et l´adresse actuelle, ...
Réponse de le 23/11/2011 à 11:39 :
Pourquoi ne pas faire l'URSS?
Vous n'y êtes pas, "elu démocratiquement par les peuples" est un non sens. La démocratie est indisociable de la souveraineté nationale. Une décision adoptée par la majorité est acceptable car nous faisons parti d'une nation commune que nous partageons les mêmes valeurs. Par contre le droit de véto doit s'imposer lors de décisions entre peuples jusqu'à obtenir un consensus qui ne bafoue pas la souveraineté et la liberté de chaque peuple (ou du moins fait mine de ne pas le faire)....

"Rien n'est plus dangereux qu'une nation trop longtemps frustrée de la souveraineté par laquelle s'exprime sa liberté, c'est-à-dire son droit imprescriptible à choisir son destin" Philippe Seguin, 5 mai 1992 avant Maastricht, et c'est exactement là où on en est.
Réponse de le 23/11/2011 à 23:16 :
Si je vais dans votre sens: on continue á multiplier les langues, á morceler l´Europe en petites nations, á se diviser toujours plus, á privilégier des destins divergents.
C´est justement aprés les guerres entre peuples européens qu´est née l´union européenne. Revenir en arrière (revenir au franc, aux frontières, ...) serait une grave erreur historique et économique.
En voyageant, on se rend compte en fait que nous sommes beaucoup plus proches que l´on imagine (suis français, vis en Espagne, j´ai fait des études en Italie).
Réponse de le 23/11/2011 à 23:21 :
... Rien de pire que que le droit de veto d´un pays sur tous les autres.
Avec ça, on avance pas. On ne prends pas de décision.
Les nations européenes ne devraent pas voter chacune dans son coin.
Tous les pays européens devraient voter ensemble sur les décisions qui touchent tous les pays, et le cumul des votes pris en compte (somme des voix des Allemands + Italiens + Français + ....). C´est ça la démocratie pour moi.
Réponse de le 24/11/2011 à 10:53 :
A quelques nuances près je suis d'accord avec Guillotine. Il faudrait cependant conserver les présidents nationaux, la nation représentant encore quelque chose, même si économie et finances sont trop à l'étroit dans leur cadre.
a écrit le 23/11/2011 à 10:08 :
Baroin est un comique.Depuis quand la droite se sent-elle bloquée par le Traité?
Quand la Commission veut le mettre en oeuvre,pour appliquer les sanctions qu'il prévoit,la France et l'Allemagne s'entendent pour le mettre entre parenthèses....afin
de ne pas payer d'amende pour déficits excessifs!
a écrit le 23/11/2011 à 9:14 :
Il est curieux que lorsque le consensus avance, certains ne puissent s'empêcher de parler d'abandon.Il est vrai que les discussions se font aux vu et su de tout le monde. Oublie-t-on que chacun au départ part de son point de vue, qu'il y a discussion, que ce point de vue avance, et qu'on arrive à un accord. L'accord n'est ni un abandon de l'un, ni un abandon de l'autre. C'est un résultat de la discussion et de la confrontation d'idées. Les journalistes préfèrent que les gens se battent pour avoir du sensasionnel. Les lecteurs aiment bien le sang. Les lecteurs français (certains au moins) aiment bien qu'on rabaisse leurs dirigeants, voire leur pays. Il faut arrêter ce masochisme destructeur.
a écrit le 23/11/2011 à 9:10 :
Silence les peuples!
Tout ceci ravive de mauvais souvenirs. Ils établissent une forme de dictature. Ils craignent de consulter leur population, soumis qu'ils sont à la dictature des spéculateurs.
Aucune vision à long terme, ni à droite, ni à gauche, et lentement le populisme fait son lit.
a écrit le 23/11/2011 à 9:05 :
Monsieur Sarkozy nous on veut un référendum si oui ou non on veut continuer la route avec vous avec cette UE je pense que bon nombre de français vont voter non
a écrit le 23/11/2011 à 9:05 :
une europe mieux coordonnée oui mais cette nouvelle technocratie doit etre compensée par une diminution des sénateurs et des députés.l'europe doit aussi faire deséconomies un ex/le déménagement tous les six mois!!!!!
a écrit le 23/11/2011 à 8:56 :
Et bien une façon d'intéger la loi allemande dans la " constitution européenne"., faute de pouvoir intégrer sa loi d'or en France. Tous unis autour d'un impérialisme allemand pour "tailler et corvéer les peuples à merci"
a écrit le 23/11/2011 à 8:46 :
A quand une simplification des institutions (nombre d'élus et de fonctionnaires surpayés, multiplication des sièges, dépenses somptuaires) ?
Réponse de le 23/11/2011 à 9:26 :
Si l'on commençait par la fameuse Lady Ahston chef de la diplomatie européenne (c'est quoi ça!) qui est paraît-il la personne politque la mieux payée en europe et qui brille par son inexistance avec ce que l'on économiserait il y aurait de quoi nourrir pas mal de victimes de la crise
a écrit le 23/11/2011 à 8:17 :
Qui va adopter cette réforme: les parlements ou les peuples?
Avec l'esprit démocratique qui la caractérise l'Europe pronera une adoption par les parlements plutôt que de prendre le risque de consulter les peuples. Il y a en France maintenant certainement au moins 55% de citoyens contre mais une fois de plus on ne leur demandera pas leurs avis. Vive la démocratie libérale!
a écrit le 23/11/2011 à 8:16 :
Allons etre consulté avant acceptation ?
Réponse de le 23/11/2011 à 9:15 :
Avez-vous une idée du pourcentage de Français en capacité de donner un avis en toute compétence ?
Réponse de le 23/11/2011 à 10:03 :
Avez vous une idée des principes de démocratie et de souveraineté nationale
Réponse de le 23/11/2011 à 13:37 :
comment avoir confiance dans le jugement d'un peuple nourri aux jeux télévisés de tf1 et aux chansons humanistes de yannick noah?
a écrit le 23/11/2011 à 7:46 :
Lâ il faut sourire ? Il faut trouver cela bien?
.......Un psychotique commet un viol .. une loi pour les psychotiques ...
la finance dévalise les économies et les entreprises ... une loi contre les économies et les entreprises...
Continuons .. encore ..
a écrit le 23/11/2011 à 7:39 :
On arrive tout doucement enfin vers les euro bonds! En ?ange d'un accord sur la modification des trait?les Allemand vont accepter.
60 % de leurs exportations en Europe il est donc impossible pour eux de rester tr?longtemps isol?
Un droit de regard sur les budgets nationaux pour sanctionner les mauvais ?ves ?ondition qu'ils ne trichent pas sur leurs comptes ....et nous pourrons repartir du bon pied des r?rmes et un peu de temps !
a écrit le 23/11/2011 à 6:33 :
Figaro économie, publié le 26/08/2011 à 16:51 Les Allemands, plus riches que jamais, (Ces statistiques ne tiennent pas compte des propriétés immobilières ou des biens non financiers.) C'est bien grâce à l'Euro,.....et ils se plaignent de devoir participer au "sauvetage" de l'Euro alors qu'ils on profitent plus que qui-conque!. Les avoirs financiers des ménages allemands (liquide, comptes en banque, actions, obligations, assurances etc.) ont atteint au premier trimestre leur plus haut niveau depuis la première publication de cet indicateur en 1991, a annoncé vendredi la Bundesbank. Ils atteignent 4.824 milliards d'euros, soit 4,4% de plus qu'au premier trimestre 2010, selon les statistiques publiées par la banque centrale allemande. Ce que l'Allemagne paye pour pouvoir profiter de l'Union Monétaire Européenne ne représente que très peu par rapport aux avantages qu'elle tire de l'Euro. C'est surtout dans ce sens que les traités devraient être modifiés, les économies les moins fortes de la Zone Euro sont en train d'être étouffées par l'économie allemande.
Il serait bon aussi de vérifier si les industriels allemands comme Siemens, Mercedes, VW, etc. etc. ne paye pas des pots de vin, comme cela fut le cas en Grèce, afin d'influencer des députés éuropéens à voter dans leur sens.
Ce ne sont pas les moyens qui leur manquent! pour ce faire.
Réponse de le 23/11/2011 à 8:40 :
Bien entendu. Commission européenne = Goldman Sachs, BCE = industriels allemands (peu d'inflation et euro fort) . Par exemple, sans l'approbation du patron de Siemens, Merkel ne serait jamais sorti du nucléaire.
a écrit le 23/11/2011 à 5:59 :
REFORME
A ma guise,à ma guise danger les élections arrivent!
a écrit le 23/11/2011 à 5:46 :
@Dictature!!!

Cela fait bien longtemps que nos dirigeants politiques ne montrent plus aucune intention de nous consulter sur les décisions essentielles en nous expliquant que de toute façon on ne peut pas faire autrement. Vous ne semblez pas, tout comme la plupart de nos concitoyens, en avoir pris conscience avant aujourd'hui.
a écrit le 23/11/2011 à 4:17 :
De toute façon le peuple ne sera pas consulté alors .......
a écrit le 23/11/2011 à 1:53 :
Merkel veut gagner les prochaines élections.
De la ses exigences qui devraient couper l'herbe sous les pieds des deutsch-nationaux allemands.
Ce sont des exigences qui risquent fort à moyen terme d'exposer certains pays de la zone Euro au même sort que subissent les pays arabes actuellement.
Ce dont l'union monétaire a besoin c'est surtout d'une harmonisation et convergence des économies, des systèmes sociaux et des salaires. Ceci pour aboutir à des balances commerciales équilibrées des pays de la zone Euro. Les déficit budgétaires sont en premier lieu le résultat des déficits des balances commerciales.
C'est dans ce sens que le traité doit être modifié.
a écrit le 23/11/2011 à 1:48 :
Et cela sert porquoi ?
a écrit le 23/11/2011 à 0:12 :
Attention la dictature approche a grand pas! fuyons l'Europe du IVeme Reich imposée par Merkel...
Réponse de le 23/11/2011 à 9:17 :
Et restons dans notre marais actuel qui nous conduit à la faillite. Avancer rest une bonne solution aux yeux des peresonnes qui ne se voilent pas la face !
a écrit le 22/11/2011 à 22:07 :
Encore un delire de plus entre Sarko et merkel sans la consultation des peuples! On croirait rever!
a écrit le 22/11/2011 à 21:12 :
Mais non, ils ne veulent surtout pas modifier les traités : ils savent bien que l'accord serait impossible à trouver entre tous les Etats membres, et que les peuples voteraient "non" rien que par humeur à la moindre tentation de recourir à un referendum. Donc il ne se passera rien de ce côté, surtout dans un contexte électoral lourd pour les principaux leaders concernés.
a écrit le 22/11/2011 à 20:44 :
Les trois sorties possible déja imaginées (ils y en a d'autres ..mais comme on peut imaginer ..il y en a des delirantes....)
Ces trois sorties évoquées dans la tribune week end..
Hyperinflation (bientot), depot de bilan(a la grecque ) , pret a taux inferieur a la croissance (a la japonaise)
dans les trois cas on efface la dette...
a écrit le 22/11/2011 à 20:36 :
Il suffit de proposer aux 17 états de la zone euro de se constituer en état fédéral ou confédéral. Voilà la seule solution. A force de repousser les échéances ou de se satisfaire de mini-traités, nous ne faisons que retarder les échéances. Un état fédéral avec des règles claires et comprises par les 17 états de l'union devenue état fédéral est la seule solution viable si nous avons la prétention de continuer à vivre sous le même toit. Peut on imaginer qu'au sein d'une famille ou d'un couple vivant sous le même toit, certains refusent de payer ? au risque de nuire à l'ensemble? Il est temps de tenir le language de la vérité....et cesser le jeu qui consiste à avancer masqué....Vive l'EU..
Réponse de le 23/11/2011 à 5:41 :
Eurofédéral, l'euro béat qui déteste la démocratie mais vénère la technocratie bruxelloise....
Réponse de le 23/11/2011 à 9:46 :
IL ni a pas si longtemps nous (FRANCAIS) avons votés contre la constitution Européenne,Mr Fabius avait un plan B. voila ou nous en sommes
a écrit le 22/11/2011 à 19:33 :
La tonte est pour bientot.
Je ne comprends pas que des infos aussi explosives depuis 3j ne circulent que sur latribune...
Réponse de le 22/11/2011 à 20:21 :
Pareil, je m'attendais aa voir la notice tomber sur Le Monde
a écrit le 22/11/2011 à 19:00 :
J'imagine que cette réforme se fera sans l'assentiment des peuples européens idiots et imbéciles qui ne peuvent se prendre en charge sans les guides technocrates et de plus en plus autoritaires de Bruxelles pour sauver une UE et un Euro agonisants.... Jusqu'à leur renversement par les mêmes peuples ? Quant à Sarkozy et Merkel,, ils se montrent chaque jour davantage arrogants, risquant ainsi de se mettre tout le monde à dos. Conclusion : je n'y crois pas en ces belles paroles !
a écrit le 22/11/2011 à 18:35 :

Mme Merkel devra faire réviser l'arrêt du 30 juin 2009 de la Cour Constitutionnelle Allemande de Karlsruhe qui a réaffirmé la souveraineté nationale lors du traité de Lisbone puisque il n y a pas d'Etat Européen.
Le renforcement de l'intégration serait incompatible avec cet arrêt
La souverainété de la France Mr Sarkozy qu'en faites vous ?
Allez vous organiser un référendum démocratique ?
Réponse de le 23/11/2011 à 8:37 :
>> "Le renforcement de l'intégration serait incompatible avec cet arrêt "
Sauf si le but c'est de mettre sous sa coupe le reste de l'Europe, il y avait hier un bien bel article sur le site du WSJ à ce sujet.
a écrit le 22/11/2011 à 18:34 :
On nage en plein delire
Réponse de le 22/11/2011 à 21:34 :
ou en pleurer ? hi hi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :