Jean Arthuis lance onze propositions pour réformer la zone euro

 |   |  792  mots
Jean Arthuis, Sénateur de la Mayenne. Copyright AFP
Le Sénateur et ancien ministre veut renforcer l'intégration institutionnelle et budgétaire de la zone euro.

"L'intégration politique ou le chaos". Le titre est ronflant, mais le rapport de l'ancien ministre de l'Economie et des Finances, Jean Arthuis, actuel sénateur de la Mayenne, sur l'avenir de la zone euro. Ce texte de 66 pages fait d'abord un constat fort entendu sur les causes de la crise actuelle. Pour celui qui fut ministre des Finances entre 1995 et 1997 et qui a donc mené les efforts de la France pour entrer dans l'Union économique et monétaire, le problème ne réside pas dans le pacte de stabilité et de croissance, mais dans l'absence de respect de ce dernier. Niant tout lien entre le "gel" en 1999 des deséquilibres compétitifs au sein de la zone euro, il ne veut voir dans l'euro qu'un "sédatif" qui a ouvert la voie à des "années folles" où aucune limite n'était vraiment prescrite aux dépenses publiques. Le mal, selon le sénateur, réside donc dans le refus de se soumettre au pacte de stabilité et de croissance ainsi qu'à l'autonomie budgétaire des Etats.

Onze propositions

Logiquement donc, Jean Arthuis propose d'abandonner une grande partie de la souveraineté budgétaire, partant du principe que l'entrée dans la zone euro, est un "billet sans retour" et que la politique...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :